Voyage en Corée du Sud [21.07.17 : Cheonjeyeon, Jeongbang, Jusangjeolli & Jeju Green Tea]

Aujourd’hui, levés à 9H, nous nous préparons tranquillement et partons prendre le petit-déjeuner au Starbucks non loin de notre hôtel. Nous n’avons pas pris le petit-déjeuner à l’hôtel cette fois donc on le prendra chaque matin à l’extérieur.

Un bon café aromatisé et une sucrerie avalés, nous partons en quête d’un taxi. Nous avons décidé d’éviter de prendre les bus, trop long et trop compliqué à Jeju. Avec la chaleur qu’il fait nous voulons optimiser notre temps au maximum.

En 2 minutes, j’arrive à héler un taxi au coin de la rue. Il est en revanche nécessaire de montrer le nom du lieu en coréen si nous voulons nous faire comprendre, merci à Google Maps d’être notre ami ! Notre premier point de visite sera la chute d’eau Jeongbang située pas très loin. Nous y arrivons très rapidement et notre taxi nous laisse juste devant le guichet. L’entrée est de 2500W par personne, rien d’excessif !

Il y a tout d’abord 150 marches à descendre, la descente est plutôt facile, tout est fait pour, et des multiples points de vue aménagés en hauteur permettent de se reposer un peu entre deux.

En arrivant en bas, nous voyons que rien n’a été aménagé en revanche, des rochers glissants sont juste posés là et permettent d’accéder à la chute d’eau, à condition que vous arriviez à marcher dessus. Cela doit être impraticable par temps de pluie et extrêmement dangereux. Au moins, cela reste un endroit encore très naturel malgré les touristes qui s’y pressent.

Il y a énormément de monde en bas, il est difficile de trouver un spot pour prendre une photo des chutes.

Après quelques photos, nous remontons les 150 marches en faisant quelques poses dans les arrêts photos aménagés au-dessus de la mer.

En remontant, nous passons devant un petit « marché à touriste ». J’y achète un ventilateur portable, comme tout le monde a ici, il se recharge en USB, tout ça pour la modique somme de 10 000W. Julien se prend une boisson à la mandarine de Jeju, c’est très très bon mais aussi très sucré. Je fais également mes premiers achats souvenirs et nous traçons notre chemin.

Il n’y a pas de taxi sur le parking et nous ne savons pas trop comment en appeler un. Nous entrons donc au Centre d’information touristique. La dame qui nous accueille est très gentille et parle un anglais impeccable (heureusement tu vas me dire !), elle nous appelle un taxi et va même jusqu’à traduire au chauffeur notre destination lorsqu’il fera son apparition 3 minutes après.

Notre prochaine destination est la falaise Jusangjeolli, créée de lave il y a plusieurs dizaines d’années. Le prix d’entrée est de 2000W par personne.

Ici, même manège que partout, un guichet vend les billets d’entrée, celui d’en face demande à voir les billets,  et partout autour, des boutiques de souvenirs vendant les mêmes choses.

Cette fois, point de marche à descendre mais un ponton qui fait tout le tour de la falaise. C’est magnifique, l’eau claque contre les roches formées de lave. C’est étonnant de voir la forme que certaines ont pris, carrées, rondes, on dirait que ça a été sculpté par l’homme.

Nous faisons entièrement le tour afin de regagner la sortie. En attendant de trouver une solution pour trouver un nouveau taxi nous nous abritons quelques minutes dans un distributeur de billet car il se trouve que la cabine est climatisée. Oui ils sont fous, je sais !

Arrivés devant le parking, nos grosses têtes de touristes attirent un gars qui ne parle pas un mot d’Anglais mais qui semble essayer de communiquer avec nous. Il semble nous demander si nous cherchons un taxi, il en appelle alors un pour nous. On arrive à faire tout ça sans le comprendre et sans se faire comprendre, c’est quand-même extraordinaire !

Le taxi arrive et ne parle pas un mot d’Anglais non plus mais qu’à cela ne tienne, je lui montre la destination où je souhaite me rendre, le O’sulloc Tea Museum, il s’agit d’un musée et de champs de thé de Jeju.

La route durera 30 minutes puis nous commencerons à voir les champs de thé apparaitre.

A l’entrée du site se trouve un petit musée qui reprend l’histoire des terres autrefois arides et infertiles. La visite est expédiée en 5 minutes. Un peu plus loin se trouve une boutique permettant d’acheter tous les différents thés produits ici. Des échantillons de feuilles sont à disposition afin de nous permettre de sentir, tous ces thés sentent très bon pour la plupart. Julien, grand fan de thé matcha craque pour un assortiment, quant à moi j’opte pour un thé à la mandarine de Jeju.
Juste à côté se trouve un petit café, ils servent à peu près tout et n’importe quoi aux couleurs du thé vert (oui, donc tout est vert).

Nous décidons de continuer notre chemin, nous traversons un très joli patio extérieur avant de nous rendre dans un autre bâtiment. Ici se trouvent beaucoup de produits pour le corps à base de Mandarine de Jeju et de thé vert. Il y a également un restaurant servant des bento, des shaved ice et des cocktails. On choisit d’y manger. Le repas est très bon même s’il n’est pas donné. La taille des shaved ice est juste hallucinante, et celle à la mandarine de Jeju sera très bonne. Tout est aux couleurs du volcan ici, les cocktails, les glaces, les gâteaux…

Après ce petit repas, nous partons enfin à la découverte des champs de thé de la plantation. Plusieurs champs sont ouverts aux touristes, nous avons donc la possibilité de faire des photos au milieu des champs de thé. C’est plutôt sympa !

Nous faisons le tour de la plantation, il y a des jardins partout, c’est un endroit très aéré et très agréable pour s’y balader. Au détour d’un chemin je croise des dames avec des paniers, sûrement des cueilleuses de thé. Les pauvres, avec cette chaleur, je les plains beaucoup.

Nous reprenons ensuite un taxi devant la fabrique de thé, c’est très facile cette fois, car il y en a des dizaines qui attendent.

J’indique au taxi notre prochaine destination, les chutes de Cheonjeyeon, et nous voilà parti. Le trajet dure environ 30 minutes, nous revoilà à Seogwipo, non loin de l’hôtel.

Une fois de plus, l’entrée coûte 2000W par personne. Un nouveau marché à touriste est présent juste après le guichet. Cette fois, je craque pour une petite statue aux couleurs de Jeju. Et d’ailleurs, en parlant des statues de Jeju, il y en a des immenses dans le parc près des chutes.Dès l’entrée dans le parc, je constate qu’il est très ombragé, cela va un peu nous aider. La balade est très agréable et nous permet d’arriver directement devant les chutes. Elles paraissent bien moins impressionnantes que celles de ce matin et surtout, elles sont à contrejour ce qui va compliquer la prise de photo. Nous faisons le tour du jardin, séparé par un petit cours d’eau, tout est très mignon.

Le tour ne nous prend pas plus de 30 minutes, nous pouvons d’ores et déjà repartir.

Pour revenir vers notre hôtel, nous reprenons un des multiples taxi garé sur le parking. Le premier qui nous fait monter, nous fait comprendre 30s plus tard qu’il ne comprend pas où nous voulons aller et nous envoi alors vers un de ses collègues. La deuxième est la bonne, nous voilà en route pour notre hôtel et en 5 minutes nous sommes arrivés.

Il est 17H quand nous rentrons à l’hôtel, ce fut une très bonne journée, il est temps de décharger les photos et d’écrire mes résumés en retard de ces dernier jours.

Ce soir encore, nous préférons manger tranquillement dans la chambre grâce à notre cher ami 7 Eleven !
A 23H, c’est l’heure de se coucher, demain nous allons continuer à découvrir un peu plus en profondeur, l’île de Jeju !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*