Voyage en Pologne en solo [13.09.20 : Quartier Juif de Cracovie]

Aujourd’hui c’est ma dernière journée à Cracovie, demain à cette heure-ci je serai déjà à Varsovie à attendre mon vol pour Paris.

Je me réveille à 8H30 et prends mon temps pour me préparer. Direction le petit-déjeuner où il y a toujours autant de monde. Mon enregistrement pour mon vol LOT de demain est ouvert à l’instant, c’est l’occasion de m’en occuper.

Ce matin je pars en direction du quartier Kazimierz. Il s’agit de l’ancien quartier juif qui accueillait plus d’un quart de la population de Cracovie dans les années avant-guerre. Aujourd’hui, il en reste un quartier très bohème avec des synagogues et quelques anciens signes relatifs à cette époque.

Je prends le tram jute à côté de l’hôtel en direction de Miodowa que je rejoins très rapidement.

Le quartier semble assez désert, après tout il n’est que 10H et nous sommes Dimanche. Je déambule dans ce quartier mais n’y vois, au premier abord, pas grand-chose qui sorte de l’ordinaire.

Durant ma balade, j’en profite pour faire mon enregistrement pour mes vols AirFrance de demain. Une bonne chose de faite !

Je me rends tout d’abord devant la Izaak Synagogue, mais malheureusement elle est fermée, il est impossible de la visiter pour l’instant.

Je continue mon chemin et tombe sur la Basilique Corpus Chrisi, une messe est justement en train de se terminer, je vais pouvoir entrer pour la visiter. Rien à voir avec le quartier juif certes, mais cela n’empêche pas de trouver un magnifique édifice catholique ici. Plus discrète que celles de la Vieille Ville, elle est néanmoins recouverte de dorures et de portraits. Les voutes du plafond sont magnifiques.

Comme à chaque fois que je visite des églises, il y a toujours des travaux à l’intérieur, bien évidemment.

Je continue de me balader dans le quartier jusqu’à arriver devant la Vieille Synagogue, qui renferme un Musée sur l’histoire juive. N’y connaissant strictement rien à la religion Juive et n’ayant jamais visité une Synagogue, c’est l’occasion. L’entrée coûte 14 Zlotys. L’extérieur n’a rien d’exceptionnel, je n’aurai jamais deviné qu’il s’agissait d’un lieu de culte si ce n’était pas inscrit sur Google Maps.

La Synagogue en elle-même est relativement simple, toute blanche avec peu de détails. En revanche le Musée est très intéressant et permet de comprendre les principes de la religion juive.

En ressortant, j’arrive ensuite sur le Jewish Square, il y a pas mal de restaurants et de bars dans le quartier. On comprend aisément que ce quartier est devenu le temple de la nuit pour les jeunes, mais en ce dimanche matin il est plutôt très calme.

Une étoile de David trône sur la place, en hommage aux juifs qui ont perdu la vie lors de la Seconde Guerre Mondiale, je ne peux m’empêcher de penser à toutes les horreurs ce que j’ai vu hier à Auschwitz.

A côté de cette petite place se trouve la Remuh Synagogue qu’il est possible de visiter, avec son cimetière attenant.

L’entrée coûte 10 zlotys, je dépense ainsi mes dernières espèces et pars visiter cette petite synagogue. Elle est bien plus petite que la précédente mais beaucoup plus décorée et colorée.

C’est un bel édifice, et il est également possible de jeter un œil au vieux cimetière juif juste à côté.

Visiter un cimetière, c’est bizarre n’est-ce pas ? Je trouvais aussi, mais je n’avais jamais vu un cimetière juif alors, pourquoi pas ?

C’est toujours super intéressant de voir des choses différentes de chez nous !

En avançant, je tombe sur la Place Nouvelle (Plac Nowy) qui est remplie de stands, en ce Dimanche. On dirait un vide grenier ou un grand marché, mais les gens sont tellement entassés dans les petites allées que je n’éprouve aucune envie d’aller les rejoindre.

Il y a pas mal de petites voiturettes qui trimbalent les touristes dans le quartier, c’est assez déroutant.

Il est plus de midi, je décide de quitter le quartier pour aller me trouver un endroit pour manger. Il y a pas mal de choix dans les environs mais je décide de me rendre chez Mr Pancakes, un restaurant que j’avais bien aimé à Varsovie. Je reprends donc le tram pour traverser la ville. A peine 10 minutes plus tard me voilà arrivée, je me retrouve en fait dans le même quartier qu’hier soir, et c’est toujours autant animé. Il y a beaucoup de passages en ce Dimanche midi.

A la différence de Varsovie, ici le restaurant est en libre-service. Nous nous asseyons où nous voulons sur toutes les tables extérieures, il y a des petits fauteuils sous des parasols, des gros poufs, bref un bon espace de détente. Nous devons commander puis revenir chercher notre commande une fois que notre bipper sonne.

Je passe un bon repas, comme la dernière fois, et le tout, pour un prix modique.

Après mon repas, c’est l’heure de faire une balade digestive, 2km me séparent de mon hôtel tout en retraversant la Vieille Ville, alors c’est parti.

Je passe devant une belle église (une fois de plus) la Kosciol Karmelitow Nawiedzenia, mais ne rentre pas dedans pour cette fois.
Je m’arrête pour racheter une carte postale pour une amie et je remonte jusqu’à mon hôtel pour aller me reposer un peu.

Je préviens la réception de l’hôtel que je devrai partir très tôt demain matin, du coup je vais rater le petit-déjeuner. On me propose de me faire une lunchbox ce que j’accepte avec plaisir. On définit ensemble son contenu et on m’indique que je pourrai venir la récupérer demain à 5H30.

Sur les coups de 15H30, je décide de repartir en direction du centre commercial, cette fois, sans matériel photo/vidéo, juste avec mon sac à main (ça fait bizarre !). Je suis à la recherche d’un timbre, et en ce Dimanche, il n’y a que très peu de postes ouvertes. J’avais vu sur Google Maps que la poste du centre commercial était ouverte le Dimanche, mais arrivée sur place je me rends compte qu’en fait non. Déception ! Comme c’est Dimanche, tout est fermé dans le centre commercial, en dehors des restaurants, il n’y a donc vraiment pas beaucoup de monde.

Je ressors et prends le chemin de la Vieille Ville, il me reste à acheter une chose que j’ai repéré depuis 2 jours et qui me fait trop de l’œil.

Il fait un bon temps pour flâner dans le centre, de la musique a envahi les rues et c’est sous 27°C que je déambule dans la rue Floriańska.

Je me pose d’abord chez Stabucks pour étancher ma soif (et pour profiter une dernière fois d’un Refresha à 3€, ce n’est pas vraiment ce prix en France !).

J’entre ensuite dans deux boutiques de souvenirs qui m’indiquent qu’ils n’ont pas de timbre mais la dernière me dira tout de même d’aller voir sur la Place du Marché Principal, près de l’église avec le toit vert. Je comprends immédiatement où elle veut en venir ! Je m’y rends et constate qu’il y a une petite roulotte qui vend timbre, calendrier, magnet, carte, etc, avec une boite postale juste en dessous. Parfait ! Je prends un timbre et poste la carte pour mes amis, ils vont être contents !

Je fais le tour de la place pendant que le soleil commence à décroitre quand une manifestation débarque. Je ne sais pas de quoi il s’agit mais ils sont encadrés par des voitures de police et semble manifester pacifiquement, tout le monde est masqué et calme.

Bon c’est pas tout ça, mais depuis que j’ai visité le château, j’ai vu dans toutes les boutiques de souvenirs, des petits dragons en peluche et j’ai juste trop envie de m’en acheter un. Oui je sais, j’ai bientôt 29 ans… mais une petite peluche souvenir, ça serait cool non ? En plus il y a marqué KRAKOW dessus, et il y en a de toutes les couleurs.. Bon je ne sais pas qui j’essaye de convaincre ici car moi je suis déjà convaincue ! Sur la place, ce ne sont pas les stands de souvenirs qui manquent et cette peluche est présente par centaines, de toutes les couleurs et de toutes les tailles. J’en achète une petite, rose évidemment, qui me coûtera 20 zloty. Bon ça va, ne me jugez pas, ok ?

J’entreprends de remonter la rue pour rejoindre mon hôtel, et au passage, je m’arrête pour acheter de l’eau à un Carrefour Express, ainsi que des lingettes désinfectantes car je trouve le format très pratique et je n’en ai jamais vu des petites comme ça en France.

Je me dirige dans un coin que je n’avais encore jamais vu, tout à gauche avant de passer la porte St Florian. Je tombe sur l’église Kosiol Pijarow près d’un Musée, le tout est très photogénique, avec une multitude de peintures accrochées sur les rambardes, qui font la curiosité des touristes.

Un musicien est installé près du Barbacane, le soleil peint les murs en orange, quelle belle ambiance. Je sais que c’est la dernière fois que je passe par là alors j’en profite avec les yeux.

Je passe à ma chambre pour déposer mes affaires et je redescends au bar pour profiter de mon cocktail de bienvenue (toujours la veille du départ, c’est drôle !)

En remontant j’en profite pour passer un coup de fil à ma mère avant de ressortir pour aller manger. Vu que j’ai la flemme, je vais aller me restaurer au centre commercial en face (qui aura été très pratique durant mon séjour dis donc !)

La soirée sera tranquille, une fois ma valise terminée je n’ai plus rien à faire. J’ai pris soin de décharger mes photos et d’écrire ma journée en quelques lignes alors je suis « libre » pour la soirée ! Je me mets devant un film et ne me couche pas trop tard car le réveil risque de piquer demain matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*