Voyage en Pologne en solo [08.09.20 : Train jusqu’à Gdansk et visites]

Ce matin, réveil matinal à 7H, je me prépare rapidement et pars déjeuner. En remontant, je m’affaire à finir ma valise, mon sac à dos et mon sac à main. Je vais être chargée !

Je laisse ma carte au fast check out et je pars à pied en direction de la gare. Pour traverser l’immense rondpoint, je n’ai pas le choix, il faut que j’utilise les ascenseurs, car avec ma valise il serait impensable d’utiliser les escaliers. C’est un ascenseur d’un autre temps, il faut laisser le doigt appuyé sur le bouton pour qu’il descende… sinon on se retrouve au milieu de 4 murs ! Quelle trouille ! Au final, j’arrive bien de l’autre côté de la rue et n’ai que 10 minutes à pied à faire pour me retrouver devant la gare. Il fait à peine 13°C dehors, j’ai vraiment froid ! Marchons plus vite !

J’arrive très (trop) en avance à la gare, il n’est que 8H40, mon train est dans une heure.

Sur les panneaux d’affichage je vois que les voies sont déjà connues à l’avance et que mon train partira de la voie 2. Le précédent pour Gdansk est en train de se préparer à partir.
Je rejoins le quai très rapidement, il n’y a que 4 voies de toute façon. Il n’y a pas grand monde dans la gare et encore moins sur le quai.

Je patiente tranquillement en attendant l’heure. Toutes les voitures de mon train sont affichées en vert, signifiants qu’il n’y aura pas d’affluence.

Le train arrive à 9H31 et doit rester 9 minutes à quai, ce qui laisse à tout le monde largement le temps de descendre et de monter. Je dépose ma valise à l’entrée de la voiture car les compartiments du haut me semblent un peu petits pour accueillir ma grosse valise.
Le train est très propre, les sièges sont tous équipés de prises électriques, de lumière individuelle et de poubelles. Les sièges sont vraiment larges, pour de la seconde classe c’est super.

A 9H40 pile, le train part. Il sera pratiquement vide. Durant le trajet, des chariots passent avec de l’eau et des snacks, il sera demandé d’aller en voiture bar pour plus de choix et pour s’installer à table. Tout le monde porte bien son masque à bord, ce qui me rassure grandement.

Le train marquera plusieurs arrêts avant d’arriver à Gdansk Glowny, la gare principale de la ville, vers 12h40.

Je tente tant bien que mal de rejoindre le hall de la gare mais en raison des travaux il n’y a aucun escalators ou ascenseurs qui permet de rejoindre les arrêts de tram.
Je croise une jeune fille qui a l’air d’avancer d’un pas décidé et tente de lui demander mon chemin car je tourne depuis plus de 10 minutes et je ne parviens pas à trouver l’accès. Elle me répond qu’elle n’est pas revenue ici depuis le début des travaux et qu’elle ne s’y retrouve pas non plus. Elle doit prendre le même tram que moi mais dans l’autre sens, alors elle me propose de la suivre. Nous montons à un mauvais endroit avant de redescendre (tout ça, sans ascenseur évidemment !). Nous discutons pendant ce temps, elle m’explique qu’elle est étudiante en Médecine à Gdansk alors que je lui raconte la première partie de mon voyage en Pologne. Et finalement, nous y voilà, ouf ! Il y a beaucoup de monde et les trams sont tous de vieux modèles avec peu de place.

Le tram 8 arrive, je parviens à m’engouffrer dedans avec ma valise et c’est parti pour 7 minutes de trajet jusqu’à mon hôtel.
Le Novotel Centrum se trouve à quelques mètres du centre historique, et l’arrêt de tramway se trouve juste en face.

L’accueil est on ne peut plus classique, on me remet la carte de ma chambre sans remarque même si l’heure du check in n’est pas officiellement passée, il ne doit pas y avoir grand monde ici non plus.

Mon sac à dos posé et ma valise installée, je prends le temps de déjeuner dans ma chambre avec ce que j’avais pu acheter hier. Car avec toutes ces galères à la gare il est déjà 13H30.

A 14H je reprends mon sac à dos et décide de partir visiter le centre-ville. La vieille ville de Gdansk est située à quelques pas de l’hôtel, c’est très pratique, il me suffit de traverser un pont et j’y suis !

Je choisi de passer par la Brama Krowia, une porte rouge brique qui mène vers toutes les petites rues. Les maisons sont hautes et étroites, un peu comme aux Pays-Bas, ça me rappelle d’ailleurs beaucoup Amsterdam avec toutes ces couleurs.

Je remonte quelques rues moins touristiques avant d’arriver sur la place principale, Długi Targ. Il y a du monde ici, je n’imagine pas ce que ça doit donner en plein été ! Les maisons colorées entourent la place, il faut regarder ce spectacle sur 360° pour en profiter pleinement. Seuls ombre au tableau, ce temps tout tristounet.

Derrière moi se trouve la Porte verte et droit devant, la Fontaine de Neptune.

Juste derrière on aperçoit le majestueux Hôtel de Ville. La panorama est vraiment superbe malgré le ciel gris d’aujourd’hui !

Je me rends vers l’église Sainte-Marie de Gdańsk, et pour une fois, je peux entrer à l’intérieur. Le plafond est blanc neige et les décors sont nombreux. Cette église a vraiment une identité qui lui est propre, je suis contente d’avoir pu la visiter et d’y avoir laissé un petit souvenir.

Il est possible de monter au sommet à l’issu d’une ascension de plus de 300 marches, mais je passe mon tour pour cette fois.

En repartant, je tombe sur la rue Mariacka, remplie de vendeurs d’ambre. Gdansk est effectivement la capitale de l’ambre, on le trouve sous toutes ses formes, des bijoux, des petites pierres, etc…

J’entre dans une boutique pour acheter une petite fiole d’ambre et quelques souvenirs sur Gdansk, je m’en sors pour pas très cher mais je sais que ça fera plaisir à mes proches.

Après avoir fait quelques rues parallèles, je reviens sur la rue Dluga, la rue principale, et arrive sur la Porte dorée, située à l’autre extrémité de la rue.

Je passe devant une autre belle porte, The Great Armoury, avant de repartir dans l’autre sens.

Me voilà revenue à la Porte Verte, je pars maintenant arpenter le quai, près du terminal de ferry appelé Przystań  »Zielony Most ».
Sur ce quai, on peut y voir le Black Pearl, un navire à l’allure de bateau pirate qui fait l’attraction auprès des touristes.

Je continue à longer le quai, on se croirait vraiment au bord d’un canal à Amsterdam (comment ça je l’ai déjà dis ?)

J’arrive devant le « crane », un nom étrange pour un bâtiment étrange ! Je traverse le pont afin de revenir sur l’île où il est très agréable de se balader. Il y a beaucoup de restaurants et de petites boutiques. Même si nous ne sommes plus dans la Vieille Ville, les rues sont toujours autant fréquentées.

Il est plus de 17H, j’ai terminé mon tour du centre-ville et surtout je n’en peux plus de ce vent glacial.

Je me pose un peu à l’hôtel, mes petits pieds commencent à avoir du mal à suivre la cadence ! Il fait vraiment très froid dans ma chambre et malgré le chauffage que j’essaye de pousser à fond, rien ne change. J’appelle la réception qui me dit qu’elle viendra jeter un œil.
En entrant dans ma chambre, elle constate aussi qu’il fait relativement froid et me demande même si une fenêtre n’est pas ouverte (ben non, j’essaye de mettre le chauffage, je vais pas aller ouvrir la fenêtre !). Elle regarde le chauffage et voit effectivement qu’il ne fonctionne pas. Elle me dit qu’elle va me faire changer de chambre car personne ne pourra venir réparer d’ici ce soir. Je refais mes valises alors qu’elle revient frapper à ma porte 5 minutes après en me disant de la suivre. Je suis installée quelques chambres plus loin dans une chambre au design très girly. Dans ce Novotel, certaines chambres sont à thème. La chambre est hyper cozy avec canapé, tapis au sol, et il y a même des livres.

Sur les coups de 19H je pars pour aller manger en ville. Il fait beaucoup moins froid car il n’y a plus de vent, et le ciel s’est considérablement dégagé, rien à voir avec tout à l’heure.

Je repars sur la place Długi Targ, il y a beaucoup moins de monde alors que tous les restaurants (aux terrasses chauffées) attendent désespérément les clients. Je remonte jusqu’à l’Hôtel de Ville et la Fontaine de Neptune qui sont tous les deux éclairés, puis jusqu’à la Porte Dorée. Il y a une bonne ambiance, encore mieux que cet après-midi.

Je m’arrête dans un restaurant, et profite de ma soirée devant un bon repas.
Le ventre rempli, je repars dans l’autre sens pour refaire quelques photos de la nuit noire contrastant avec ces belles maisons colorées.

Il est plus de 21H quand j’arrive à mon hôtel. J’ai bien mérité ma douche bien chaude et mon petit thé devant la télé, dans cette chambre super cozy. Demain, direction Sopot pour approcher la Mer Baltique et visiter cette station balnéaire incontournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*