Voyage à Prague en solo [18.09.21 : Retour en France]

La fin du voyage a sonné, c’est déjà l’heure de rentrer à la maison après 2 semaines de découvertes.
Je me réveille à 7H15 car je voulais avoir du temps libre au lounge de l’aéroport de Prague où j’aurai le droit d’aller grâce à mon upgrade en Business sur mon premier segment.
Je descends prendre le petit-déjeuner et je boucle mes affaires. Cette fois ça sent vraiment la fin ! :(

Une fois mon check out effectué, j’appelle un Uber pour me rendre à l’aéroport. La course de bon matin me coûtera 467 couronnes, soit 18€. Au moins je ne m’embête pas à trimballer mes valises dans les bus et les trains.

Il est à peine 9H quand j’arrive à l’aéroport, le check in n’est pas encore ouvert pour mon vol, il ne le sera que dans une petite heure. Je me pose donc sur un des sièges disponibles dans l’aérogare.

A 9H50 comme prévu, le check in est enfin ouvert. Je me présente dans une des files prioritaires de KLM et on me reçoit très cordialement. L’enregistrement sera rapide, ma valise part en direction d’Amsterdam et de Montpellier et on me remet mon boarding pass après avoir vérifié mon pass sanitaire.

Je me dirige vers les portes d’embarquements et surtout vers le salon. Bien qu’on ne m’ai pas délivré d’invitation je sais qu’avec mon billet Business j’y suis éligible. Il n’y a personne au PIF, moins de 15 minutes après me voilà airside.

Le lounge est bien caché à l’étage, je mettrai un peu de temps avant de le trouver. Il est tout en long, sur deux extrémités. Je suis reçue cordialement mais sans plus. L’offre n’est pas très diversifiée et correspond à un buffet de petit-déjeuner avec quelques agréments.

Je me prends à moitié du salé et du sucré car l’heure tourne. En surveillant les écrans, je constate que mon vol est annoncé en porte C4 mais qu’il sera en retard de 15 minutes. Bon tout va bien, mais mon transit de 1h10 à Amsterdam est un peu serré du coup…
A 11h20 je décide de me rendre en porte et je quitte donc le salon. Quelques minutes plus tard j’assiste au débarquement du vol qui vient tout juste d’arriver. On nous annonce également que le vol étant plein, il est demandé d’enregistrer les bagages cabines (ma phobie !).

Nous pouvons enfin embarquer à 11h45 où le coup d’envoi est donné. Les priorités sont respectée et je serai d’ailleurs la première à mettre un pied dans l’avion pour rejoindre ma place au 1A. Je serai très bien reçue par un personnel souriant.
Le boarding se poursuit lentement jusqu’à 12h10. Vu que je suis au premier rang on me demande de mettre mon sac à main dans le rack à bagage, c’est le seul inconvénient de ce rang avant.

Le push back a finalement lieu à 12h15 alors que les instructions de sécurité sont initiées par l’équipage (en Anglais uniquement). Il est demandé de ne pas prendre le personnel en photo, ça tombe sous le sens et pour ma part j’effectue de toute façon toujours mes photos sans personne de visible.

Devant nous, un oiseau de chez Smartwigs nous ouvre la voie sur la piste. Nous décollons à 12H30 en direction d’Amsterdam !

Nous quittons finalement le tarmac à 12h30, ce qui nous fait tout de même un retard considérable. Je commence un peu à angoisser pour mon transit.

La classe Business est séparée de la classe économique par un petit rideau qui est rapidement fermé après le décollage.

On nous distribue une lingette désinfectante puis s’en suit un plateau repas très complet composé d’un pain, de yaourt blanc, d’une salade de fruit, de saumon et de mozzarella.


Un service de boisson passe en suivant, je décide de prendre un thé qu’on me ramène quelques minutes après. C’est un bon service pour un vol de moins de 2H !

C’est vers 13H que la classe économique est débarrassée, puis c’est au tour de la Business. Une hôtesse me demande si tout va bien et j’en profite pour l’interroger sur ma courte connexion à Amsterdam. A cause de notre retard, elle ne sait pas me répondre pour le moment, elle va se renseigner puis revient vers moi.
Elle revient 10 minutes après et me demande de quelle porte je vais devoir embarquer. Je lui explique alors que l’application m’indique la C12. Elle est très confiance car nous arriverons de la C15, donc juste en face, il n’y aura donc aucun problème. Je lui demande si ma valise arrivera également à faire le changement, bien qu’elle ne puisse rien me promettre, vu que les avions sont près, elle me dit que ça devrait être bon.
A 13H20, la descente est annoncée et on nous annonce même que nous avons rattraper notre retard.

Nous posons nos roues à 13h35 à l’aéroport d’Amsterdam, ouf, me voilà rassurée ! La passerelle est rapidement mise en place et me voilà sortie de l’avion à 13H45.

Je surveille l’application KLM concernant les bagages et je vois que ma valise est dans le circuit, ça devrait être bon pour la retrouver à Montpellier ! Quelques minutes après je vois qu’elle est sur la belt.. curieux ! Bon, on verra bien.

J’arrive en porte C12, juste en face de la C15 où tout le monde est déjà debout attendant l’embarquement. Je profite de la présence de quelqu’un en porte pour demander à change de siège afin d’être sur une rangée vide. Je voulais prendre un siège payant à l’avant ce matin mais j’ai complètement oublié. On me demande mon boarding pass et où je veux être, je ne demande qu’une place hublot sur une rangée avec au moins le siège du milieu vide. On me dit qu’il n’y a pas de problème et on me positionne en 6A sans me demander aucun supplément et en m’indiquant que la rangée sera entièrement vide. C’est super gentil !

J’ai à peine le temps d’aller aux toilettes que l’embarquement est annoncé pour dans 5 minutes. A 14H, le message automatique nous annonce l’ouverture de l’embarquement. Cette fois je ne suis pas en Business, je suis uniquement Membre Elite, j’embarquerai donc juste après les famille est les Skypriority.
Il est 14H15 lorsque j’arrive dans l’appareil. Une lingette m’est distribuée et je constate qu’il n’y a effectivement personne dans ma rangée. Super !

Le boarding est assez rapide malgré le fait que l’avion soit presque plein (surtout à l’arrière). La passerelle est retirée sur les coups de 14h30 et le commandant de bord nous annonce que nous allons devoir attendre 5 minutes avant de partir. Cependant, vu que le temps de vol ne sera que de 1h35, nous arrivons dans les temps à Montpellier.

Nous repoussons une dizaine de minutes après pendant que les consignes de sécurité sont effectuées pendant le roulage. La même indication que tout à l’heure est délivrée concernant la prise de photos du personnel.
Le PLF Français nous est donné puis s’en suit le service avec la distribution d’un sandwich au fromage et d’une boisson au choix.

Nous sommes rapidement débarrassés et la récupération des PLF ne trainera pas. On nous annonce déjà la descente, sur les coups de 16H15.

Il est 16h30 lorsque nous touchons terre à Montpellier. La passerelle se déploie et me voilà sortie de l’appareil. Un dernier regard vers mon avion et cette fois ci c’est la fin..

Enfin, pas tout à fait. Je me dirige vers le carrousel à bagages et reçois aussitôt un message de KLM par Messenger, mail et SMS, m’indiquant que ma valise n’était pas à bord et me demandant de me diriger vers le guichet. Je m’y attendais à cause de ce retard et de cette connexion trop courte mais j’avais un petit espoir malgré tout.

Me voilà au guichet où j’attendrais une bonne dizaine de minutes. Il y a pas mal de monde et tout le monde déplore le même constat : la valise n’a pas suivi. Direction la borne pour remplir ma déclaration, en indiquant couleur de la valise, code du cadenas et adresse de livraison.. On m’indique qu’elle sera sur le vol de demain midi et qu’elle me sera donc livrée « très probablement » dans la journée de demain. Nous sommes tout de même 14 personnes pour qui la valise a préféré prolonger ses vacances. C’est donc très légère (mais très angoissée à l’idée de ne pas revoir ma valise), que je m’en vais prendre la navette.

J’essaye de relativiser, il n’y a de toute façon pas grand chose de valeur dans ma valise, et il vaut mieux que ça m’arrive au retour plutôt qu’à l’aller où ça serait désastreux suivant les destinations.

Me voilà de retour chez moi, bizarrement sans valise à ranger. Le soir même, je verrai que ma valise a été localisée et qu’elle est programmée sur le vol du lendemain. Ma valise atterrira toute seule à Montpellier le lendemain midi (donc le Dimanche), et je n’aurai des nouvelles de la société de livraison qu’en toute fin de journée. On m’indique que ma valise est prévue pour être livrée le soir même et sur le numéro de suivi qui m’est délivré je vois effectivement une livraison avant 22h. J’attendrai jusqu’à tard mais je n’aurai aucune nouvelle et l’avancement des livraisons restera bloqué sur « 8 colis restants avant le votre ».

Le Lundi matin je recontacte la société de livraison pour faire changer l’adresse (ben oui, je travaille moi !). Ma valise me sera finalement livrée à 15H le Lundi. Il lui aura fallu plus de 24H pour aller de l’aéroport à mon domicile, sachant que je suis à 10 minutes… Clairement, la prochaine fois j’irai la chercher. De plus, elle m’a été livrée dans un état pitoyable, avec l’insigne de la valise arraché. Je suis assez en colère car ma valise était pratiquement neuve. Après réclamation, comme cela n’empêche pas la valise d’être opérationnelle, je n’aurai aucune indemnisation.

Tout est bien qui fini bien (sauf pour l’état de ma valise) et je peux enfin clôturer le dernier chapitre de ce voyage. Le prochain sera dans moins de deux mois et j’ai déjà hâte !