Voyage en Corée du Sud [19.07.17 : Premiers pas dans Myeongdong à Séoul]

Je me lève de nombreuses fois pour regarder un des nombreux panneaux d’affichage mais aucune porte d’embarquement n’est programmée pour notre vol. Nous entendons de nombreuses annonces pour des vols retardés, et il y en a beaucoup, à cause de la météo, à cause de problème technique… ça s’enchaine et ça sent pas bon pour nous car à minuit la porte n’est toujours pas affichée. Un retard de 15 minutes est finalement affiché. Puis enfin, une porte d’embarquement s’affiche vers 00H30… porte 2. Quoi ?? Vous vous souvenez que nous sommes en porte 65 n’est ce pas ?

C’est parti pour une course de tapis roulant en tapis roulant jusqu’à la porte 2. Cet aéroport n’est pas des plus bien foutu. Nous arrivons 20 minutes après, il est 00H50 et l’embarquement n’est pas commencé. Aucune annonce n’est faite de la part du personnel en porte.
Nous embarquons grâce à la file « Business » à 01H10 donc inutile de vous dire que nous savions que nous n’allons pas partir à 01H15 hein.
Nous prenons place comme ce matin l’un devant l’autre. Les sièges semble être les mêmes, en revanche l’IFE est bien plus ancien et l’aménagement du siège également. Il n’y a plus de rangement latéral mais une « pochette » qui doit être vidée lors du décollage, très peu d’utilité donc. La couverture est de moins bonne qualité que sur l’A350. Le casque demeure le même.
La prestation est pratiquement la même qu’à l’aller. La distribution du verre de bienvenue, du menu, des cartes d’immigrations pour la Corée et de l’oshibori sont rapidement effectuées.

Le décollage de Hong Kong aura finalement lieu à 1H58, le commandant de bord expliquera que notre retard est dû au retard de l’appareil qui venait de Manille et qui a été retardé lors de l’atterrissage sur Hong Kong en raison de la météo (tu m’étonnes !!).

D’ailleurs, ça se voit que la cabine a été nettoyée à l’arrache… une musique tournait encore dans mon casque, et mon siège n’était également pas relevé complètement pour le décollage.

L’IFE ne se mettra en route que lors du roulage, j’ai toujours trouvé ça très stupide mais les vieux appareils en sont encore là.
La montée est bien plus longue que sur l’A350, une fois les lumières des ceintures éteintes, je me précipites pour mettre mon siège en mode « lit ». quand soudain, on vient m’amener une nappe et une entrée. Ah oui merde c’est vrai, on mange encore. Le repas sera rapide (heureusement) mais très bon.  La cabine est presque vide, nous ne sommes pas plus de 5 en Business.

A la fin du repas, un questionnaire m’est distribué par une PNC, elle m’indique que je peux le remplir quand je veux, je lui dis que c’est avec plaisir. Il n’a été distribué qu’à moi durant ce vol.

Le questionnaire est assez long mais il permet de donner son avis sur les prestations de Cathay et les aéroports traversés. Il permet également de participer au tirage au sort pour gagner 1 A/R sur Cathay Pacific, une personne est tirée au sort chaque mois sur le site de Cathay Pacific.

Un moonlighting rose annoncera le mode « nuit ». En 30s mon siège est déjà en mode dodo. On me débarrassera mes verres d’eau et ma boisson terminé durant mon sommeil de manière très discrète.

Le vol est très rapide, les lumières se rallument doucement et le commandant de bord annonce l’amorce de la descente, c’est ce qui me fait ouvrir les yeux. Je suis stupéfaite, j’ai au moins dormi 2H c’est incroyable ! Il est 5H57 (heure de Séoul – une heure de plus qu’à Hong Kong) et nous amorçons la descente. Avant cela, un verre d’eau et un hoshibori sont à nouveau distribués.

A 6H15, nous touchons terre avec donc 35 minutes de retard sur l’horaire annoncé. La descente de l’avion est très rapide. Nous arrivons devant le panneau de bienvenue sur le sol Coréen. Il s’adapte en fonction du pays de provenance du vol. J’avais eu le même avec le drapeau français la dernière fois.

Nous partons ensuite passer l’immigration, la file est assez importante mais elle avance rapidement. Aucun mot de la part de l’agent d’immigration, on doit lui tendre le passeport et la feuille d’immigration remplie dans l’avion. Un rapide scan du passeport fait parler l’automate en Français pour nous indiquer de poser nos doigts sur le scanner d’empreinte digitale puis de regarder la caméra pour la photo. Une fois cela fait, l’agent tamponne le passeport et me laisse passer. Yes, il reste encore des pays qui tamponnent les passeports, ouf ! :D

Mon conjoint me suit de près puis nous arrivons rapidement au carrousel de récupération des valises. Mes yeux se posent instantanément sur ma valise. Ouf, je n’ai pas eu à stresser bien longtemps. Celle de mon conjoint suivra peu après, je crois qu’on peut donc bien dire que les priorités ont été respectées.

Nous devons ensuite passer la douane, devant nous, tout le monde passe rapidement sans problème mais pour mon conjoint et moi, ce n’est pas la même histoire, on nous fait tous les deux signe de poser nos sacs de cabine dans un scanner et de passer le portique avec notre valise à la main…. Euh ? Bon, évidemment tout le monde sonne. Mais ils s’en foutent, on peut reprendre nos sacs et partir. Étrange tout de même !

Nous arrivons enfin landside. J’avais déjà transité par l’aéroport de Séoul il y a presque 4 ans mais je ne connaissais pas le côté des arrivées. Il est plutôt grand et lumineux.
Nous nous dirigeons tout de suite vers SK Telecom, le comptoir d’une compagnie de télécom chez qui nous avons loué un Pocket WiFi permettant via la 4G de connecter nos équipements en WiFi. Cette petite fantaisie nous coûte 70$ pour 16 jours et nous permet d’utiliser 1Go de data par jour tout en y connectant un maximum de 5 équipements. C’est parfait.
En présentant la réservation cela se passe très vite. On nous présente l’engin, la batterie externe fournie avec, ainsi que le chargeur secteur. Le tout dans une petite pochette. On nous demande de tester la connexion sur place pour confirmer que cela fonctionne. Ça marche très bien, on est contents !

Notre prochain stop sera dans un distributeur afin d’aller récupérer de l’argent. Nous avions notés avant de partir que les distributeurs KEB prenaient très bien les cartes internationales et ce n’est pas le cas partout en Corée. Nous ne voulons pas retirer beaucoup, j’avais déjà l’équivalent de 300€ de liquide sur moi. Mon conjoint retirera la même somme. Nous payerons de toute façon le maximum en carte, c’est bien plus pratique. Nous trouvons très rapidement le distributeur en question grâce au plan interactif de l’aéroport.

Je n’ai jamais vu un distributeur comme ça ! Très high-tech, il faut presque un diplôme pour savoir comment ça marche. Heureusement qu’une petite étiquette en Anglais explique le fonctionnement et sur quels boutons appuyer.

Nous parvenons donc à retirer de l’argent sans problème. Dernier stop : les toilettes… et là, petite surprise : des toilettes coréennes ! Oops… là aussi c’est vachement compliqué quand on veut juste tirer la chasse ! :D

Après tout ça, nous partons en direction du train AREX, le train express qui effectue la liaison entre l’aéroport et Séoul Station. Nous prenons deux billets, les places sont numérotées ainsi que les voitures, comme dans un vrai train. Arrivés à la station, les voitures sont indiquées au sol, on ne peut décidément pas se tromper.
Le train arrive pile à l’heure, nous prenons place.

Une fois à bord, il fait environ 10°C. Glaglagla. Nous nous installons et c’est parti pour environ 50 minutes de trajet jusqu’à Séoul. Il y a même le WiFi dans le train.

Arrivés à Seoul Station nous devons reprendre un ticket de métro pour faire les 2 stations qui nous séparent de notre hôtel Ibis Styles situé à Myeongdong. Nous galérons un peu à trouver les escalators ou les ascenseurs car avec nos valises, les escaliers, ce n’est vraiment pas possible.
Nous parvenons finalement à acheter nos deux billets et nous nous faisons rembourser les 500Wons de caution qu’il y a sur nos billets de train, avec un automate.

Nous prenons la ligne 4 puis arrivons à notre station. Il y a beaucoup de sorties et elles sont toutes assez éloignées. Aucun moyen de trouver un ascenseur, il faut d’abord monter une vingtaine de marche puis un ascenseur est disponible. C’est complètement débile… Je galère à monter ma grosse valise, heureusement, un Coréen descendant en sens inverse, téléphone à la main, parvient à me la monter avant de repartir faire demi-tour sans attendre un merci. J’ai choisi une des rares stations qui n’est pas équipée pour les personnes à mobilité réduite (ou les personne en valise…)

Dehors, l’humidité et la chaleur nous frappent de plein fouet. Nous arrivons finalement à l’hôtel à 10H. Le check-in ne devait se faire qu’à 14H mais en tant que membre Gold AccorHotel, on nous indique qu’il n’y a pas de problème pour avoir la chambre maintenant.

Le personnel est souriant et parle un Anglais assez bon malgré un accent difficilement compréhensible. On nous donne les bons pour les boissons gratuites et on nous indique qu’on nous montera un petit cadeau tout à l’heure.

La chambre n’est pas très grande et la salle de bain est entièrement ouverte sur la chambre… faut pas être timide ! Quelques secondes après, la sonnette retenti, c’est le personnel de chambre qui nous amène un petit sachet contenant des cacahuètes, une bière et un jus d’orange. Délicate attention !

Après une bonne douche bien méritée, vers 11H nous nous écroulons de sommeil jusqu’à 13H. Cela nous a tout de même fait beaucoup de bien de pouvoir dormir 2H.
Nous partons ensuite à la découverte du quartier, sous une chaleur de plomb et surtout sous une humidité difficilement supportable. Au bout de quelques minutes de marche, nous sommes déjà en nage.

Nous remontons quelques rues et arrivons dans le quartier du Night Market de Myeongdong, il y a énormément d’enseignes colorées, cela me fait une très bonne impression. J’adore déjà le quartier ! Il y a énormément de restaurants dans le coin, ça ne va pas être difficile de trouver où manger avec tout ce choix. Entre restaurants coréens, italiens, fast food et j’en passe, on a vraiment le choix, et tant mieux.
Au deuxième étage d’un batiment, nous trouvons un bon petit restaurant pour commencer notre séjour. Tout le monde est adorable et souriant. On se sent les bienvenus, ça fait plaisir.

Nous poursuivons ensuite notre visite vers le City Hall, mélange entre moderne et tradition (un peu comme Séoul en fait !)

Près de l’hôtel de ville trône une drôle de scène et un peu plus loin j’aperçois un décompte avec des logos familiers.. et oui, c’est bien les JO ! Ils auront lieu à PyeongChang l’année prochaine, alors toute le pays décompte les jours.

Non loin de là se trouve le palais Deoksugung, je n’avais pas prévu de faire ce palais, mais je m’attarde tout de même faire quelques photos devant la porte car elle est magnifique.

Il fait tellement chaud que nous entrons nous refroidir chez Dunkin Donuts juste à côté. Nous commandons des iced tea et cela prend un temps monstrueux. Pendant ce temps dehors, la relève de la garde commence au Palais car nous voyons des gardes en habits traditionnels passer. Tout le monde s’agglutine devant la porte.

Une fois notre thé englouti nous reprenons notre route dans le sens inverse et traversons les petites rues de Myeongdong. Je suis fan du quartier ! Nous passons près d’un centre commercial de luxe où d’immenses panneaux lumineux donnent la couleur. Il ne font pas dans la demi mesure ici, c’est le moins qu’on puisse dire.

Dans la rues nous croisons un fumoir car la plupart des grandes avenues portes une mention « interdiction de fumer », et c’est une règle qui est très respectée en Corée.

Nous nous arrêtons dans un 7 Eleven (qui se trouvent environ tous les 50m), et j’en profite pour acheter nos cartes T-Money qui vont nous permettre de payer le métro à Séoul mais également partout ailleurs, c’est vraiment très pratique.
Le vendeur me demande de choisir les cartes, je nous prends deux jolies cartes Pokémon, Pichu pour moi et Salamèche pour Julien qui va me faire la tête 3 minutes au moins, pour lui avoir choisi celle-ci.
Je recharge chacune des cartes avec 20 000 Wons et nous rentrons ensuite vers l’hôtel. Nous nous arrêtons également dans le 7 Eleven juste à côté de notre hôtel pour acheter de l’eau fraiche avant de rentrer.

Il est déjà 17H, c’est l’heure d’aller prendre notre cocktail de bienvenue car le bar ferme à 17H30. Nous montons donc au tout dernier étage, au 21ième pour profiter de la vue. Il y a une partie rooftop et une partie intérieure qui sert également de restaurant. On nous sert avec plaisir nos boissons pendant que nous profitons de la vue sur les toits de Séoul.

Après cela, le temps de reprendre une douche et de se reposer un peu au calme, il est déjà l’heure de se demander où manger. Nous nous décidons à prendre le métro pour aller au Shake Shack à 3 stations de là, à Dongdaemun. Cela fait 8 mois que je n’y avais pas mangé donc je suis trop contente d’y retourner ici à Séoul ! :D J’attendais ce moment avec impatience.

Nous prenons le métro, il est vraiment immense à Séoul, très long et beaucoup plus large que ce dont on a l’habitude partout ailleurs. Les Coréens sont bien ordonnées, ils ne dépassent pas de leur siège et rentrent une fois que tout le monde est sorti. Ça change de Paris !

Nous descendons quelques stations plus loin et nous dirigeons vers Shake Shack. En passant, nous traversons le Cheonggyecheon, une longue promenade le long de la rivière. A peine le temps de quelques photos et nous voilà devant la célèbre enseigne.

Après ce bon repas avalé, nous repartons dans le sens inverse. J’en profite pour faire quelques photos de nuit. Il est 22h30, juste le temps de décharger mes photos de la journée et nous voilà au lit pour essayer de récupérer de ces deux dernières nuits. Enfin dans un lit !

Demain nous prenons l’avion pour Jeju !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*