Voyage en Irlande [04-05.07.2019 : Jardin botanique de Belfast et retour à Dublin]


Jeudi 04 Juillet

Ce matin, réveil à 8H pour moi, mais mes parents sont levés depuis longtemps et ont déjà bien rangé l’appartement et leurs valises. Nous terminons nos affaires et partons effectuer la toute dernière visite à Belfast : le jardin botanique. Situé juste à côté de l’appartement, il ne nous faut que 5 petites minutes pour nous y rendre.

Le jardin est très bien entretenu et plutôt vide en ce Jeudi matin. Nous nous y baladons tranquillement et faisons le tour des différentes allées.

L’herbe est très verte, on dirait de la fausse pelouse, et les fleurs sentent toutes plus bons les unes que les autres. Ma mère, en spécialiste des fleurs, nous indique à chaque fois les différentes espèces présentes.

L’apothéose de la visite, le jardin aux roses. Des roses par centaines, avec des espèces très originales, le tout mis en scène autour d’une place. Les noms des espèces sont indiqués ainsi que leur provenance. On retrouve même des roses françaises !

Nous poursuivons notre balade à l’ombre et rentrons finalement à l’appartement pour clôturer nos valises et préparer notre pique-nique pour le train.
Je voulais réserver un taxi mais je garde un mauvais souvenir de la compagnie qui nous avait amené à l’appartement, avec le chauffeur qui ne savait pas où il allait. Je décide de réserver un Uber, et je le programme pour 11H.

J’envoie un message à Mary, notre hôte, en lui disant que nous quittons l’appartement et peu avant 11H, nous partons attendre notre Uber dans la rue. Ce dernier arrive pile à l’heure, il est vraiment sympathique et nous fera la conversation durant le trajet. Il nous demande si nous partons pour Dublin, si nous avons aimé l’Irlande, si c’était notre première visite, et nous demande même ce que nous pensons du brexit. Moment de gêne, mais il rigole tout de même et nous indique que les deux tiers de l’Irlande du Nord étaient pour rester dans l’Europe, contrairement à l’Angleterre.

Nous arrivons 10 minutes plus tard à la gare et devons maintenant patienter une heure. Nous en profitons pour déjeuner avant que notre train soit appelé. Une longue file se créée, mais nous ne sommes pas pressés car nos places sont réservées.
Le train est là, nous montons à bord mais nos noms ne sont pas affichés au dessus de nos places, elles sont toutes disponibles et allumées en vert… bizarre. Nous nous posons finalement où nous voulons et le train partira presque à vide vers Dublin. Nous prendrons pas mal de gens aux différents arrêts, ce qui remplira un peu plus le train. Il est 14H40 et nous arrivons pile à l’heure à Dublin Connolly.

Pour rejoindre notre hôtel, nous devons rallier l’autre gare, celle d’Heuston car nous logeons au même endroit que lors de notre première nuit en Irlande. Seul problème, nous n’avons plus de LeapCard valide. Je dois donc aller en acheter une pour faire les trajets de la journée. Un petit magasin en vend à 200m de la gare, face à un arrêt de tram, j’avais donc prévu d’y aller et de laisser les valises à mes parents pendant ce temps.

Les LeapCards en main, nous voilà partis pour l’hôtel Ashling, situé à côté de la gare Heuston. Le trajet en tram est assez rapide, et cela fait plaisir de revenir à Dublin, ville que nous connaissons bien maintenant ! Nous arrivons à l’hôtel où sommes toujours aussi bien accueilli.

Nous posons nos affaires et retirons quelques vêtements car il fait plus d’une vingtaine de degrés ici, contre 14°C ce matin à Belfast. Il est déjà l’heure de repartir, il me restait une visite à faire dans le centre, et nous partirons ensuite pour Shelbourne Park afin d’aller à nouveau voir des courses de lévriers.

Nous prenons le tramway vers le centre-ville afin d’aller à The Church, un bar restaurant aménagé dans une église. Assez insolite donc !

Nous nous posons tranquillement pour boire un verre, le lieu est vraiment très sympa, nous pouvons même monter à l’étage pour avoir une vue d’ensemble.

Nous profitons tranquillement de ce moment pour nous reposer un peu tout en sirotant un cocktail.

Nous passons ensuite faire un petit tour chez Penney’s, juste à côté. Il s’agit du magasin de Mary Street, le premier Primark de l’histoire ! Et je peux vous dire qu’il est immense ! Mon père y achètera un short de bain et nous partirons ensuite au Mcdo pour manger rapidement un petit quelque chose.

Maintenant, direction Shelbourne Park, car nous avions tellement aimé les courses de lévriers la semaine dernière, nous étions obligés d’y revenir.
Nous repayons l’entrée et récupérons le programme pour la soirée.
Comme la dernière fois, nous prenons place en haut des gradins. Il y a beaucoup moins de vent ce soir on devrait avoir beaucoup moins froid. A côté de nous, nous rencontrons un Français qui débute son séjour en Irlande (décidément, les courses de lévriers ça attire les Français !) .
Cette fois on est bien plus organisés que la dernière fois, nous commençons dès le départ à jouer pour les gagnants et les placements premier/deuxième. On est à fond ! Et ça paye, car nous gagnons régulièrement.

Il n’y a que 9 courses ce soir donc ça termine assez tôt. Il est l’heure pour nous de rebrousser chemin et de regagner l’arrêt de bus en compagnie de notre compatriote Français à qui nous disons au revoir.

Nous avons deux bus à prendre pour pouvoir rentrer à l’hôtel mais le trajet est assez rapide, l’avantage c’est qu’il n’y a pas de bouchon le soir.

Arrivés à l’hôtel, c’est l’heure de fermer les valises. Le séjour touche à sa fin, nous reprenons l’avion demain. Nous passons donc notre dernière nuit en Irlande :(

Vendredi 05 Juillet

Et oui, c’est déjà le jour du départ. Nous partons prendre le petit-déjeuner de notre hôtel qui est toujours aussi gargantuesque. Nous avons décidé de repartir à l’aéroport avec le bus 747 vu que notre Leapcard est encore valide.

Après avoir check-out notre hôtel, nous prenons le chemin de la gare d’Heuston, juste à côté. La navette est déjà là, elle passe toutes les 10 minutes et elle est équipée pour accueillir pas mal de valises. Nous montons à bord, et il n’y aura que nous pendant la première partie du voyage, mais la navette fera de multiples arrêts dans tout Dublin avant d’enfin prendre la route pour l’aéroport. Nous serons rapidement complets et filerons en direction de l’aéroport.

Nous descendons tant bien que mal, au terminal 2, après une heure de route.

Le terminal des départs est bondé de monde, il y a un monde de dingue dans la queue pour  l’enregistrement, et les dizaines de machines permettant l’enregistrement automatique des bagages sont juste prises d’assaut. Je récupère les boarding pass et les étiquettes bagages mais je ne comprends pas du tout comment les attacher, elles ne ressemblent pas aux étiquettes à bagages traditionnelles. La queue pour le check-in classique est interminable… Je décide de demander de l’aide, mais il n’y a qu’une seule personne pour aider des dizaines de passagers en difficultés. Finalement, on me réimprime correctement les étiquettes et l’hôtesse au sol ira même jusqu’à nous amener au drop off bagage. Ouf, nous voilà débarrassés. Nous passons la sécurité assez rapidement et rejoignons le duty free qui sent comme 15 magasins Séphora réunis. Nous achetons de l’eau et allons nous installer pour attendre notre porte d’embarquement. L’affichage de la porte n’est prévu qu’à 11H55, nous avons donc un peu de temps pour faire le tour des boutiques. Je trouve quelques derniers souvenirs pour des amis, et la porte s’affiche enfin, elle se trouve à 11 minutes de là.

Le trajet ne nous semble pas si long que ça, mais en fait, il ne nous conduit qu’à une porte permettant un embarquement par bus. Le bus nous conduit dans une autre aile de l’aéroport, et nous nous retrouvons à nouveau dans une salle d’embarquement. Effectivement, le trajet était en fait assez compliqué et long. Dans cette nouvelle salle d’embarquement, nous devons à nouveau attendre. Et finalement, les portes s’ouvrent pour un embarquement à pied. L’avion est effectivement juste en face de notre porte, nous devons juste traverser. En tant que bon avgeek, j’adore les embarquements à pied, ça me permet de faire de jolies photos en porte.

Nous prenons place au rang 15 côté droit et attendons le décollage.
Le vol se passe normalement malgré un service ultra long (et payant, ne l’oublions pas). Il sera impossible d’aller aux toilettes pendant les trois quart du vol à cause des trolleys qui occupent l’aller centrale…

Après quelques turbulences, la descente sur Bordeaux se fait sentir avec quelques minutes de retard.

Nous atterrissons à Bordeaux à 16H15, et descendons de l’avion par le tarmac. Quel choc thermique !

Nous devons encore passer la police au frontière et récupérer les valises. Les nôtres arrivent parmi les premières, alors je peux directement appeler Park & Trip, le parking où nous avions laissé notre voiture, pour qu’ils viennent nous récupérer. Personne ne décroche au téléphone, j’appelle finalement le standard qui m’indique qu’un chauffeur va venir nous récupérer. Nous attendons au point de rendez-vous et plus le temps passe, plus le monde arrive. Quand le chauffeur arrive enfin, il ne sait plus par où commencer.

Un groupe de 3 filles arrivant juste, montent directement dans le van. Non mais je rêve ! Arrivés au parking, aucune de ces trois nanas ne daigne appuyer sur le bouton de la banquette du van pour que nous puissions descendre. Non mais j’hallucine !! On a atterri depuis 1H et on est déjà confrontés à la mentalité Française, je suis hors de moi. Les retours sont toujours difficiles et ces petits évènements du quotidien n’aident clairement pas.

Nous récupérons notre voiture et prenons la route pour la maison avec 35°C dehors. Il est 19H quand finalement nous arrivons après avoir récupéré le chien chez sa nounou. Il me reste un court week-end à profiter de ma famille avant de reprendre le train pour Montpellier.

Ce voyage prend fin, cela fait longtemps que je le préparais mais je ne pensais pas apprécier autant l’Irlande, pourtant j’ai vraiment beaucoup aimé. Nous avons vu des paysages superbes et des villes vivantes comme jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*