Voyage en solo à Copenhague [10.09.22 : Petite Sirène, Round Tower & Tivoli Gardens]

Après une bonne nuit de sommeil, il est 7H45 quand je me réveille.

Surprise, il ne pleut pas ! Malgré les prévisions météos pas très optimistes pour cette journée c’est un ciel gris que j’aperçois par ma fenêtre. Le risque n’est pas écarté, ça devrait se gâter en fin d’après-midi mais rien de sûr. Je préfère donc partir avec mon kway et mon parapluie dans le sac au cas où. Je m’habille bien car il ne fait que 13°C ce matin et en plus il y a du vent.

Je descends prendre le petit-déjeuner qui est inclus avec ma chambre puis pars découvrir la ville de bon matin.

Il fait effectivement vraiment froid ! Le soleil est bien caché j’espère que cela va s’arranger lorsqu’il pointera le bout de son nez sinon je vais claquer des dents toute la journée.

En me rendant vers la station de train non loin de là, je tombe sur un bâtiment très coloré, on peut dire que même s’il ne fait pas beau, ceux qui voient ça tous les jours ont quand même du baume au cœur.

Je dois prendre le train A, B ou C en direction de Osterport pour me rendre à mes premières visites de ce matin. Il est très facile d’acheter son billet en ligne avec l’application DOT. Un ticket coûte tout de même près de 4€.

Les trains sont équipés de grands racks à vélo, il faut dire qu’ils sont roi ici, tout comme aux Pays-Bas.

Les deux stations sont rapidement traversées, me voici à Osterport. Non loin de là se trouve le Kastellet, la citadelle.

Un parc en forme d’étoile entoure les fortifications, c’est un beau poumon vert au milieu de la ville et il est très emprunté par les coureurs en ce Samedi matin.

Je fais le tour sur la partie Sud et aperçois déjà le moulin, au loin. Seul problème, je ne sais absolument pas comment l’atteindre.

Finalement il suffit d’emprunter l’une des entrée (nord ou sud) pour rejoindre la citadelle. Les remparts sont gardés par des militaires mais la visite est gratuite.

Je déambule ainsi entre les beaux bâtiments au drapeau en berne, avant d’arriver au moulin.

Il est situé sur une butte, raison pour laquelle il est visible depuis le parc. Il est vraiment très beau et en super état.

Je ressortirai ensuite par la sortie nord tout en suivant la foule jusqu’à la prochaine attraction non loin de là.

Bien évidemment, impossible d’aller à Copenhague sans aller voir la Petite Sirène, célèbre œuvre de Hans Andersen. Difficile de la rater vu le peuple qu’il y a devant cette petite statue au bord de l’eau.

Beaucoup de bus touristiques larguent des dizaines et des dizaines de personnes, à ceux-là se mêlent aussi les croisiéristes tout juste débarqués.

Au final, la statue est relativement petite, ne me demandez pas à quoi je m’attendais mais je la pensais un peu plus grande tout de même.

Pour apercevoir la sirène d’un peu plus près, certains n’ont pas peur et vont jusqu’à enjamber les rochers glissants. Pour ma part, je préfère encore rester en hauteur.

Au final, je découvre que des escaliers permettent d’accéder à la plateforme en contre-bas et ce, sans prendre de risques inconsidérés. Ils se trouvent juste à droite et permettent de rejoindre la statue le temps de quelques photos.

Il y a beaucoup de vent ici au bord de l’eau, ce qui rend la température encore plus fraiche qu’elle ne l’ai réellement.

D’ici, on voit beaucoup de bateaux qui font le tour des canaux, mais cela ne me donne pas vraiment envie.

Je me rends maintenant au Amalienborg, le palais, résidence de la famille royale. La relève de la garde a lieu à midi, il ne faut donc pas que je traine.

En chemin je tombe sur tout un groupe de cyclistes habillés en tenue traditionnelle. Ils se prêtent tous volontiers aux jeu des photos, c’est vraiment top !

Arrivée sur la place du palais il y a une foule incroyable et même des caméras de télévision.

Mais qu’est ce qu’il se passe ? Je n’aurai pas la réponse, aucune info n’était trouvable à ce moment là sur Internet.

Je me place dans un coin pour faire quelques photos pendant que l’heure tourne. Midi sonne, mais rien ne se passe. Quelques gardes arrivent mais il ne se passe pas grand-chose pendant 20 minutes. Déception !

J’entends quelqu’un indiquer que comme la Reine d’Angleterre vient de décéder la veille, il n’y aurait pas de cérémonie pour les 50 ans de règne de la Reine du Danemark. Ceci explique peut-être cela ! Ce n’est pas grave, passons à autre chose pendant que la foule se disperse.

Il est possible de visiter le Palais et de voir les bijoux de la reine mais cela ne m’intéresse pas vraiment alors je préfère passer mon tour.

Juste en face du Palais se trouve la Frederik’s Church, une magnifique église au toit vert, digne de Vienne ou Berlin. Il n’est pour le moment pas possible d’entrer dans l’église car un mariage vient de se terminer. Une limousine fait son entrée pour récupérer les nouveaux mariés alors c’est un peu l’agitation.

Il est presque 13H, c’est l’heure pour moi d’aller déjeuner dans un parc au soleil. Il commence à faire très bon en ce début d’après-midi, quand je pense qu’ils annonçaient de la pluie, ce soleil est plutôt inattendu.

Je me rends ensuite aux magnifiques jardins de Kongens Have, juste devant le Rosenborg Slot.

Les jardins sont magnifiques avec des haies taillées au millimètre près. L’entrée y est libre et gratuite. On y trouve de belles fleurs, c’est très agréable à visiter.

Juste derrière les jardins se trouve le Château Rosenborg mais il faut faire le tour par l’arrière pour y accéder car l’entrée côté jardin est actuellement fermée.

Je ne souhaite pas entrer à l’intérieur mais le château est un beau bâtiment qui mérite le coup d’œil.

Je repars maintenant en direction du marché Torvehallerne qui se trouve à 10 minutes de là. En chemin, je tombe sur un Starbucks situé en face d’un Espresso House, il faut dire que la guerre fait rage entre les deux ! Ici en Scandinavie c’est l’enseigne locale qui gagne en tout cas.

J’arrive rapidement devant le marché Torvehallerne, il s’agit d’un marché urbain couvert avec stands de produits locaux et mets gastronomiques. Beaucoup de Danois viennent ici faire leurs emplettes.

Il y a effectivement beaucoup de produits artisanaux vendus à prix d’or. C’est assez sympa à voir mais bien plus petit que ce que je m’imaginais.

Il est 16H, je commence un peu à fatiguer mais j’ai encore quelques visites au programme pour aujourd’hui. Je décide de faire une pause et je m’installe sur un des multiples bancs présent sur la place.

Il y a un vide grenier tout autour et il semble entrainer pas mal de curiosité, décidément je suis poursuivie par les brocantes ! J’en profite pour donner un petit coup de fil à ma famille afin de donner des nouvelles de mes 24 premières heures sur place.

Une fois bien reposée je reprends le chemin du centre-ville afin de me diriger vers la Round Tower, cette fameuse tour de 35 mètres. La tour fait partie de l’Ouvrage de la Trinité qui avait été construit pour fournir aux érudits de l’époque un observatoire astronomique, une église et une bibliothèque universitaire.

Aujourd’hui elle offre un point de vue sur la ville très sympathique et sa spécifique demeure dans le fait qu’elle ne comporte que peu d’escaliers. La plus grande partie de la montée se fait avec une pente hélicoïdale.

Je m’acquitte de l’entrée (40 DKK) et me voilà partie pour la montée.

A mi-chemin se trouve une exposition sur les sciences, bien pratique pour faire une pause, mais en dehors de ça il est possible de s’arrêter n’importe quand car le couloir est vraiment très large.

Pour finir la montée, il faut emprunter un tout petit escalier à sens unique nécessitant d’attendre que la lumière verte s’affiche, indiquant alors que la voie est libre.

Arrivée au sommet, je remarque directement cette jolie vue sur la ville que nous avons. La vue est à 360° mais malheureusement partiellement cachée par le grillage.

On aperçoit toutes les rues du centre-ville dont la rue Sorget où j’étais hier soir. Tous les clochers dépassent allégrement des maisons basses et on y voit également le pont qui mène vers la Suède, non loin de là.

Je resterai un bon moment là-haut à profiter de la vue et à faire quelques photos afin de prendre en main mon nouvel appareil.

De gros nuages menaçants semblent arriver mais il n’en ai rien, il seront dissipés en quelques minutes, juste le temps que je refasse un tour !

La descente est plus agréable et plus rapide que la montée, me voilà bien rapidement en bas après cette petite visite en hauteur.

Juste en face de la tour, un artiste expose et vend ses œuvres, toutes en rapport avec Copenhague, on y reconnait les canaux et les bâtiments emblématiques de la ville.

En cherchant où dîner je tombe nez à nez avec une place magnifique aux maisons colorés, il s’agit de la place Gråbrødretorv, une jolie découverte !

Je choisi de manger ici, il n’est certes que 18H mais la plupart des restaurants ferment à 20H, comme souvent dans les pays scandinaves.
Après un bon repas je décide de terminer ma journée par le Tivoli Gardens car la pluie ne tombera décidément pas aujourd’hui.

En passant sur la place de l’hôtel de ville je reste un instant à écouter un jeune artiste qui performe au coucher du soleil. Le public est super enthousiaste et il est vraiment très doué.

Il est 19H30 quand j’arrive devant Tivoli. L’entrée me coûtera 155 DKK soit un peu plus de 20€.

Tivoli Gardens est un des parcs d’attractions les plus vieux du monde mais ne vous attendez pas à y trouver de vieilles attractions avec de vieux décors. Ici les plantes sont à l’honneur et chaque zone correspond à un monde, avec des attractions qui plairont aux petits comme aux grands.

Je fais le tour de chaque espace pendant que le soleil décline dans le ciel. Je ne savais pas si je voulais faire cette visite la journée ou la nuit alors j’ai coupé la poire en deux ! J’en verrai ainsi une partie de jour et une partie de nuit.

Le plus impressionnant reste la reconstitution d’une mosquée et d’une pagode chinoise toutes illuminées. Il y a beaucoup d’endroits où s’assoir et où se restaurer, on y trouve même une scène où des bancs et des transats sont à disposition pour les soirs de concerts.

J’ai vraiment adoré cet endroit, je trouve que c’est vraiment à voir, même si vous ne souhaitez pas faire d’attractions. Des casiers sont à disposition pour poser ses affaires aux pieds de chaque attraction donc pas d’inquiétude de ce côté là.

Comme dans tout bon parc d’attraction qui se respecte on trouve aussi pas mal de jeux, des plus connus aux plus étranges.

Il fait nuit relativement tôt ici et le parc est très peu éclairé en dehors des attractions et des décors… pas simple de se déplacer sans se rentrer dedans !

Un des endroits que j’ai le plus aimé représente une rue avec plein de jeux de fête foraine de part et d’autre.

Sur les coups de 21H je décide de partir. Les sorties sont situées à l’opposé de l’entrée, ce qui me vaut donc de faire un détour de plus d’un kilomètre pour retrouver mon chemin.

Me voici enfin rentrée à l’hôtel après cette journée de découverte et de marche. Plus de 16km au compteur, il est l’heure d’aller se reposer.