Voyage en solo à Copenhague [12.09.22 : Journée à Odense et soirée à Nyhavn]

Ce matin, réveil à 8H car j’avais prévu de prendre un train pour Odense. Il y a plein de trains qui relient les deux villes mais je voulais en prendre un pas trop tard afin de pouvoir revenir en fin d’après-midi.

Je n’ai pas envie d’attendre pour prendre un petit-déjeuner et de toute façon le salle est pleine à craquer. Je vais donc attraper de quoi siroter sur le chemin et file à la gare.

La gare est juste au coin de la rue, je n’ai donc pas loin à aller. Je parviens rapidement à acheter un billet de train à la borne, c’est très simple. Je réserve un siège même si ce n’est pas obligatoire mais je préfère être sûre de pouvoir m’assoir. J’en aurai pour 45 € l’aller simple, ce n’est pas donné pour faire seulement 150km en seconde classe !

En me rendant sur le quai je constate que le train est annoncé en retard. Il y a un monde de dingue, je suis ravie d’avoir réservé un siège pour le coup !

C’est finalement à 9H10 que le train arrive et il sera pratiquement plein, à l’exception de la place à côté de moi qui restera vacante. Coup de bol !

Nous filons vers Odense et traversons le grand pont Storebæltsbroen entre les deux îles. Nous ferons plusieurs arrêts le long des voies pour laisser passer d’autres trains. Ce n’est vraiment pas très optimal les trains au Danemark dis donc !

Il est 10H35 quand j’arrive à Odense, avec plus de 20 minutes de retard. Il fait plutôt bon même si le ciel reste un peu voilé aujourd’hui encore.

En sortant de la gare je tombe nez à nez avec une grande statue de Christian IX. Juste derrière se trouve le King’s Garden aux pieds du Château d’Odense.

Malheureusement, cela va être compliqué de profiter de cet espace à ce moment-là car une classe d’enfant a pris possession des lieux pour jouer au ballon.

Je pénètre finalement dans le centre piéton, guidée par les pas de Hans Andersen. Je parle là au sens propre car ses pas guident en effet les touristes curieux de découvrir son histoire à travers les rues du centre.

L’architecture de la ville est magnifique ! Comme c’est Lundi beaucoup de cafés et de restaurants sont fermés mais en temps normal je suppose que l’entrée du centre doit être un petit peu plus animée.

Difficile d’oublier que nous sommes dans la ville de naissance de Hans Andersen, il est littéralement partout, en petit ou en grand !

Je découvre la Cathédrale St Canute et le City Hall à deux pas de là. Un peu plus loin, la St Alban’s Church attire mon regard. Il s’agit d’un édifice super original que j’ai beaucoup aimé !

Il est maintenant l’heure de manger et vu qu’il fait plutôt bon je prendrai mon déjeuner sur un des nombreux bancs présents dans le centre-ville.

J’en profite pour effectuer mon check-in en ligne pour mon vol de demain. Une bonne chose de faite !

Après déjeuner, je me dirige vers la Maison de Hans Andersen alias « H C Andersen Hus ». Ce musée dédié à la vie de Hans est ouvert le Lundi lors de la saison estivale, contrairement à la Maison des contes.

En m’y rendant, je parcours le magnifique quartier aux maisons toutes colorées. On se croirait dans un animé de Miyazaki.

Les petites ruelles sont toutes plus jolies les unes que les autres et on y trouve également un magasin de décorations de Noël. Je suis sûre que ce coin doit être magique en hiver !

L’entrée au Musée coûte 22€, on me remet alors un audioguide un peu particulier. Il s’agit d’un gros casque équipé d’un boitier sur le dessus de la tête. Il n’y a rien à toucher, rien à activer, le son s’active automatiquement au fil de notre visite en fonction des salles. Le système est vraiment génial !

Les salles sont très interactives et basées sur des effets de sons 8D et de lumières. On en prend plein les sens ! Toute la vie de Hans nous est décrite de sa naissance à sa mort.

Les dernières salles représentent quelques-unes de ses œuvres les plus célèbres.

J’ai vraiment adoré ce Musée et j’y ai passé une bonne heure et demie. Je le conseille fortement même si vous ne connaissez les contes que de nom.

Quand je ressors, il fait bon se balader, je pars donc sans trop savoir où je vais, dans les jolies rues du village. Les rues sont désertes mais c’est très agréable à visiter ainsi.

J’emprunte une rue au hasard qui descend, elle est plein de maisons magnifiques, ça me donne envie d’en voir davantage. Cette ruelle me mène en réalité le long de la rivière.

Je n’ai pas d’itinéraire précis à ce moment-là mais j’arrive face à l’Odense River dans un joli coin aménagé.

En marchant j’arrive devant un jardin, il s’agit du Eventyrhaven. Une représentation de Hans Andersen est bien évidemment présente devant le parc, on ne peut pas l’oublier celui-là !

Le parc semble construit directement sur la rivière et a l’air d’être le lieu idéal pour les promeneurs.

Je remonte ensuite une jolie petite rue pavée menant à une maisonnette de couleur jaune où est né le célèbre Hans Andersen.

En poursuivant ma balade j’arrive dans les rues commerçantes, on y aperçoit des chaussures qui pendent, c’est assez marrant.

Ici, les boutiques sont pour la plupart ouvertes, et à côté des grandes marques se trouvent aussi des petites boutiques de créateurs. La rue Vestergade est largement fréquentée en ce milieu d’après-midi malgré le fait qu’on soit en semaine.

J’avais repéré un petit passage appelé Brands Klaedefabrik au milieu de la rue, il s’agit d’un coin très mignon rempli de café un peu cachés du reste de l’agitation.

Il est 16H, j’ai fait un bon tour de la ville, il va être l’heure de repartir. L’avantage de ne pas avoir pris de billet retour c’est que je peux rentrer quand je le souhaite. Le prochain train est dans 25 minutes j’ai donc largement le temps de rejoindre la gare.

Je traverse le centre-ville et regagne à nouveau le Palais, cette fois il n’y a plus d’enfants devant.

Je me dirige à présent vers le souterrain où se trouve un distributeur de tickets. J’y achète mon billet pour Copenhague en quelques secondes.

En montant sur la plateforme j’apprends que tout comme ce matin, le train sera retardé. Le train précédent étant aussi affiché en retard, ils partiront tous les deux de la même plateforme et vont tous les deux à Copenhague.

Finalement ça y est, à 16H45 le train arrive enfin avec ses 20 minutes de retard.

Encore une fois le train est pratiquement complet. Nous filons maintenant en direction de Copenhague, avec à nouveaux plusieurs arrêts impromptus.

Il est 18H quand j’arrive enfin à destination. Décidément, les trains Danois ne me réussissent pas !

Je m’achète de quoi dîner et je rejoins mon hôtel à deux pas de là. J’ai le droit à un petit temps calme dans ma chambre le temps de manger et c’est aussi l’occasion de me poser un peu, j’ai couru partout toute la journée.

Sur les coups de 20H je décide de prendre le chemin du centre-ville pour rejoindre Nyhavn. Pour ma dernière soirée je voulais voir cet endroit emblématique de nuit.

Je décide de marcher jusqu’à là-bas, il ne fait pas froid et les rues sont très fréquentées, je n’ai donc pas à m’en faire.
L’hôtel de ville est partiellement illuminé tout comme la place, toujours aussi passante.

Je connais le chemin par cœur maintenant, je n’ai qu’à remonter toute la rue jusqu’à la place Kongens Nytorv, c’est tout droit pendant 25 minutes.
Il y a pas mal de petits snacks encore ouverts à cette heure-ci, j’espère que j’aurai toujours le temps de me prendre un dessert tout à l’heure.

Arrivée à Nyhavn, le canal est tout aussi animé en raison des nombreux restaurants des alentours.

Je passe un bon moment à photographier ces maisons colorées et leurs reflets dans le canal. Je m’en donne à cœur joie et teste les limites de mon nouveau joujou.

Je fais ainsi le tour du canal et repars au bout d’une quarantaine de minutes sur mes pas.

Lorsque je fais le chemin inverse, il n’est que 21H15 et il y a toujours autant de monde dans les rues du centre.

Je m’achète finalement une crêpe pour me récompenser de mes longues balades, mais je m’étouffe un peu avec le prix… pas loin de 7€ pour une simple crêpe au Nutella, de la folie ! Je peux vous dire que je l’ai savouré celle-là !

Me voici rentrée peu avant 22H. Je dois refaire mon sac pour demain car je vais le laisser en consigne pour partir me balader une dernière fois dans Copenhague avant mon vol de l’après-midi.

Ce séjour est passé très vite mais j’ai vraiment la sensation d’avoir fait le tour de la ville (et plus même, en me rendant à Odense aujourd’hui).