Voyage en solo à Budapest [25.09.22 : Quartier Juif & visite du Parlement]

Pour ma dernière journée à Budapest, je décide de me lever à 8h30 afin d’aller arpenter le quartier juif.

Après un petit-déjeuner au lounge, il est 9h30 quand je quitte les lieux. De la pluie est prévue au programme aujourd’hui, je vais tâcher de passer entre les gouttes.

Je me rends ainsi à pied en direction du quartier juif situé à une dizaine de minutes de mon hôtel.

J’effectue un premier arrêt Rue Király, où se trouve un marché improvisé. La rue est trop mignonne et bien décorée. On y trouve de la brocante mais aussi quelques souvenirs par chers. Seul bémol, il faut prévoir du liquide alors je préfère passer mon tour.

Si vous recherchez des objets un peu vintage vous allez adorer cet endroit en tout cas !

Je poursuis ma balade dans ce joli quartier où d’autres touristes déambulent en ce dimanche matin. J’arrive devant la Kazinczy Street Synagogue, ce n’est pas la plus impressionnante mais elle mérite quand même un petit détour.

Vous connaissez sûrement le principe des ruin bars, très connus à Budapest. Il s’agit de vieux immeubles devenus des squats artistiques transformés en bars ou salles de concert. Le plus connu est Szimpla Kert (qui signifie « jardin simple »), fondé en 2002 et aménagé dans un immeuble d’habitation délabré du quartier juif. Il s’agit de l’un des premiers ruin bar de Budapest et sûrement le plus connu.

On y trouve une cours intérieure avec un cinéma en plein air et beaucoup de salles et d’ambiances différentes. Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous parle d’un bar le dimanche matin ? Et bien c’est simplement car ce ruin bar accueille un marché paysan tous les dimanches matins. C’est une super occasion de découvrir les lieux d’une autre façon.

Le Szimpla Sunday Farmers’ Market permet à quelques exposants de venir vendre leurs produits locaux. On y trouve du fromage, du miel, des épices et tant d’autres choses.
Quand on entre dans le bâtiment, on remarque effectivement qu’il est très rustique et rempli de tags. Le mobilier semble chiné à droite à gauche sans aucune cohérence mais j’ai tout de suite adoré cette atmosphère.

Un chanteur performe au milieu de la petite cours ouverte. Je reste un moment à l’écouter, comme une grande partie des visiteurs attablés.

Il existe aussi un étage actuellement vide, mais où les gens se baladent à la découverte des différentes pièces.
J’ai adoré découvrir toutes ces différentes ambiance. La visite de ce bar est vraiment une expérience à elle toute seule.

On se retrouve tantôt dans une verrière, tantôt dans une salle toute sombre, ou alors dans une petite pièce très décorée.

Pendant ce temps, le chanteur en bas interprète une de mes chanson préférée d’Ed Sheeran, je crois que l’univers me fait passer le message que j’ai bien fait de faire cette visite ! Il est maintenant temps de quitter le bar.

Ma visite du quartier s’achève ensuite par la somptueuse Dohány Street Synagogue. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de découvrir son intérieur car elle était fermée, mais rien que l’architecture extérieure donne déjà bien le ton.

Quelques gouttes se mettent à tomber mais ce n’est pas bien grave, j’ai terminé mon tour dans le quartier.
J’en profite pour faire quelques achats de souvenirs car je trouve que globalement, les prix dans le quartier sont moins importants que dans la rue de mon hôtel.

Je m’arrête ensuite chez Tesco pour acheter quelque chose à grignoter et surtout de l’eau. Les prix sont dérisoires car une petite bouteille ne me coûtera que 39 cts.

Après cette petite session shopping il est l’heure pour moi de rentrer car il est déjà midi. Je dois repartir sur les coups de 13h pour ma visite au parlement il ne faut donc pas que je traine.

Je me rends au lounge du Mercure pour attraper quelques petites choses à manger puis reprends la direction de l’arrêt de tramway. La pluie ne semble pas vouloir s’arrêter et il fait toujours très gris.

Au lieu de m’arrêter directement au niveau du parlement, je poursuis un peu afin de rejoindre la station suivante, le Visitor Center. Le point de rendez-vous indiqué était en effet ici.

Malgré la pluie j’en profite pour faire le tour du parlement pour reprendre quelques photos sous ces nouveaux angles, puis je me dirige vers le Visitor Center quelques minutes avant l’heure prévue.

Des toilettes sont disponibles juste à côté, ce qui est plutôt pratique. A l’intérieur, la file pour la visite de 13H est en train d’avancer rapidement, il s’agit d’une visite en Italien.

Vu que j’ai le temps, j’en profite pour aller retirer mon billet (oui je sais, je l’ai fait imprimer mais c’est toujours plus sympa d’avoir le vrai ticket !). Au final il n’y a personne et cela ne me prendra que quelques secondes.

Je dois attendre 13H15 pour que mon groupe soit annoncé. Une file remplie de Français se créée alors. Je regrette un peu d’avoir choisi le tour en Français parce que je ne suis pas ravie de me retrouver là au beau milieu de ce bazar, j’aurai préféré le faire en Anglais mais bon c’est trop tard, la prochaine fois j’y penserai à deux fois !

A 13h précise, une annonce en Français retentit et nous indique que nous allons devoir passer par un portique de sécurité et qu’il va falloir déposer ce que nous avons dans les poches, sur le tapis roulant.
Heureusement, il n’est pas nécessaire d’ouvrir les sacs et de sortir tout l’électronique, c’est déjà ça.

Il est possible de déposer au vestiaire les grands sacs, mais les plus petits ainsi que les vestes, doivent rester avec nous durant la visite. On nous tend ensuite un audio guide directement réglé sur la langue Française. Un guide fait son apparition et nous parle en Anglais dans son micro pour nous indiquer que nous allons pouvoir le suivre et que nous aurons toutes les explications en Français, directement dans les écouteurs.

Les indications Françaises sont données par un francophone dans l’audio-guide, c’est donc plutôt agréable à écouter. En revanche, je regrette le manque d’interaction avec le guide, il ne servait vraiment qu’à nous faire passer de salle en salle.

Nous arpentons le parlement en arrivant dans un grand couloir où on nous laisse le choix entre un bel escalier ou un magnifique ascenseur en bois. Je choisis l’ascenseur pour rejoindre le 4ième étage où nous sommes accueilli par un magnifique plafond décoré.

Nous visitons le grand hall où se trouvent deux majestueux escaliers vêtus de tapis rouges, c’est vraiment un endroit incroyable.

Nous pénétrons ensuite dans la salle de la couronne où la prise de photos est malheureusement interdite. Ici nous avons le droit à un grand nombre d’explications au sujet des différents rois qui se sont succédé sur le trône.

Nous poursuivons ensuite par la salle du conseil, qui ressemble à s’y méprendre aux salles de l’ONU, mais dans un style un peu plus vintage.
Les explications fournies par l’audio-guide permettent de s’imaginer parfaitement le déroulé des opérations de l’époque. On s’y croirait presque.

On nous invite ensuite à redescendre tous les étages via les escaliers afin de rejoindre une petite exposition puis la boutique souvenirs. Attention le ticket est nécessaire pour pouvoir quitter le parlement, pensez à bien le garder sur vous.

La visite s’achève ici et je ne peux que vous la recommander si vous souhaitez pénétrer dans ce magnifique bâtiment et en savoir un peu plus sur son fonctionnement.

Lorsque je ressors du Visitor Center il ne pleut plus, même si le ciel est toujours aussi couvert. J’en profite pour reprendre quelques photos devant le parlement. Avec le temps qu’il fait il n’y a vraiment personne pour une fois.

Je retourne prendre le tram en direction de mon hôtel et m’arrête prendre un Starbucks en chemin.
La pluie reprend un peu plus fort que ce matin mais de toute façon, j’ai terminé ma balade alors je me dirige vers l’hôtel tranquillement.

J’en profite pour prendre des nouvelles de la situation à Montpellier. On m’indique qu’il n’y aura pas de vol demain matin mais que l’avion doit être retiré ce soir, tout n’est donc pas perdu pour mon vol du soir. Nous analysons tous les plans B possibles avec mon interlocutrice, et on convient d’attendre de voir le lendemain avant de me faire reporter sur un vol pour Toulouse ou Marseille.

Dehors, il pleut averse mais cela n’empêche pas les gens de se balader. Je ressors équipée de mon parapluie pour aller me promener dans l’avenue passante afin d’acheter un dernier petit souvenir.
Les prix ici sont plus élevés qu’ailleurs dans la ville mais cela reste raisonnable, nous sommes en Hongrie après tout.

Je fais le tour de quelques magasins pour esquiver la pluie et tombe nez à nez avec une boutique de boules de Noël artisanales. Malheureusement, les photos sont interdites, mais c’est un réel plaisir pour les yeux.

Je me prends un dîner à emporter et regagne ma chambre pour la dernière fois. C’est déjà l’heure de faire mon sac pour mon retour de demain.

A ma grande surprise je n’ai pas accès à mon boarding pass sur mon téléphone, est-ce à cause de la situation incertaine à Montpellier ? Sûrement. Affaire à suivre demain…

Je demande un wake up call pour demain matin et je me couche pas trop tard. Ça sent vraiment la fin du séjour…