Voyage à Malte [10.10.11 : Le départ et les premiers pas à Malte]

Réveil à 6H le matin du départ, on termine de boucler les valise et direction la gare pour prendre notre iDTGV à 07H19. C’est parti, direction Paris !

Arrivée à Paris Gare de Lyon peu avant 11H, on va prendre le RER B en direction de l’aéroport de Roissy CDG. Arrivée à l’aéroport on décide de se rendre à Mcdo pour manger, mais pour cela on va devoir traverser trois halls. Quel bordel pour s’y retrouver dans cet aéroport ! Après quelques heures d’attente, on embarque enfin dans notre avion en direction de Malte.

airmalta

Notre avion est aux couleurs de Malte, rouge et blanc. On s’installe à nos sièges et on se prépare aux décollage avec des instructions détaillées grâces à l’écran qui se déplie au dessus de nos tête. Tous les 3/4 rangées de sièges il y en a un, je vous avoue que j’aurai préférée qu’il soit devant mon siège mais bon, là il est en hauteur et avec les reflets du soleil on ne voit pas grand chose.
Durant tout le vol, on voit donc le trajet défilé sur l’écran. Quand le commandant de bord prend la parole on découvre l’accent maltais… quel fou rire, un mélange d’anglais, d’arabe et d’italien, je vous assure que ça fait bizarre. On va même nous amener un plateau repas à la moitié du vol.

airmalta airmalta

Le vol passe rapidement et on arrive à Malte à 19H35. Il n’y a pas de décalage horaire pour information ;)

Arrivée à l’aéroport, on récupère nos valises et on passe dans le bel aéroport de Malte. On trouve enfin la machine pour acheter des tickets de transport et on paye chacun un ticket d’une semaine de voyage illimité.

airmalta airmalta

On cherche ensuite le bus X2 qui devait nous conduire à notre hôtel situé sur Paceville Avenue. On attend donc le bon bus, plein de français sortaient également de notre avion et attendait le bus. Il fait nuit noire, et il est 20H passé, le bus nous fait enfin monter. Tous les français avec qui nous avions parlés montent également avec nous. On dépose nos valises sur les plateformes dédiées à ce sujet et on démarre.
Et là, on va vite se rendre compte de la conduite DINGUE de nos amis maltais. Et vas-y que j’accélère et que je freine comme un bourrin.. MON DIEU ! Les frayeurs de ma vie quoi ! Je pensais à ce moment là que notre chauffeur était juste pressé de finir son service mais en fait en s’enfonçant plus dans l’île, on se rend rapidement compte que TOUS conduisent comme ça. Peu de feu rouge, les priorités c’est à celui qui ira le plus vite, les clignotants c’est un concept.. ah non mais j’hallucine là.
Et là, c’est le drame, notre chauffeur s’engage dans une rue très étroite (comme toutes les autres d’ailleurs !), dans l’autre sens, un autre bus s’engage également, et évidemment, c’est l’accrochage. Oui oui, au bout de 20 minutes à Malte, j’ai réussi à avoir un accident en bus. Bon, ça a juste cogné un peu le bus d’à côté et les valises ont volées mais tout le monde va bien. Le chauffeur descend plusieurs fois pour voir ce qu’il peut faire et nous laisse souvent seuls dans le bus. On se regarde tous et on est tous mort de rire à se demander pourquoi ça tombe sur nous… :D

Plus d’une demi heure après, le chauffeur nous fait descendre du bus et la police arrive afin de nous amener à un carrefour un peu plus loin, laissant les deux chauffeurs de bus avec des collègues d’arranger entre eux. A ce carrefour, on va attendre pendant plus de vingts minutes un bus pour nous amener à bon port.
Le bus arrive enfin, on est tous très content et très fatigué, on va arriver sacrément en retard à l’hôtel mais bon tant pis, la réception est ouverte toute la nuit de toute façon.
Une fois arrivée à l’arrêt de bus de San Gilian, on enclanche le GPS et Google Maps avec Malte en mode cache et c’est parti pour la recherche de l’hôtel The Georges Hotel.

On arrive devant l’hôtel en passant devant plusieurs petites épiceries encore ouverte et on se dit qu’on va pouvoir faire quelques courses dans la semaine. L’hôtel est juste magnifique et très très classe. Wahou !
On entre et se présente à l’accueil, un monsieur nous présente l’hôtel et nous explique que le Wifi est disponible, il nous donne les horaires des deux piscines et nous conduit jusqu’à notre chambre.
On arrive dans notre chambre, on défait rapidement nos affaires, on attrape un crayon et un bloc-note et on commence à définir rapidement notre journée du lendemain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*