Voyage en Australie : [17.08.16 : Excursion à Uluru au départ d’Alice Springs]

Ce matin, réveil à 5H20, nous partons pour une excursion réservé sur Viator pour visiter le célèbre Ayers Rock (Uluru) et les Mont Olgas (Kata Tjuta). Ça va être génial, j’attendais ça depuis le début du voyage !
A 5H50 nous sommes dans le hall de notre hôtel, sac sur le dos, prêts à partir à l’aventure. Nous ne sommes pas les seuls, une dizaine d’autre personne attendent à cette heure très matinale, leur pick-up. Il fait pas chaud dehors, moins de 10 petits degrés, je me suis habillée en conséquence mais ça va chauffer dans l’après-midi alors il vaut mieux privilégier la tactique de l’oignon.

Un premier bus arrive, Emu Run Experience, mais ce n’est pas pour nous. La moitié des personnes qui attendent montent dans le bus pendant que nous attendons toujours le nôtre. L’hôtel nous dit que le bus a quelques minutes de retard, il sera là dans 10 minutes. Effectivement 10 minutes après nous voyons le bus « Alice Wanderer » qui se gare devant l’hôtel. Après l’appel pour vérifier que tout le monde est là, nous montons tous tour à tour dans le bus. Nous récupérerons des gens pendant une bonne demi-heure dans des hôtels aux quatre coins d’Alice Springs, et il y en a qui sont franchement hyper éloignés du centre.

Enfin, après avoir récupéré tout le monde, le chauffeur prend la parole, il se présente ; David, et son acolyte c’est Miguel. Ils vont être nos guides et chauffeurs toute la journée. David nous dit que c’est le day-trip le plus long du monde (c’est vrai que 18H d’excursion dans une journée de 24 c’est pas mal hein :D). Malheureusement les toilettes du bus ne fonctionnent pas mais David nous assure que nous ferons plein de pauses pour assouvir nos besoins. Ouf ! Également, Miguel nous indique que nous avons de l’eau fraiche à disposition dans la soute du bus, si jamais nous voulons remplir nos bouteilles d’eau lors des arrêts.

Nos guides nous indiquent rapidement le planning, nous partons en direction du Uluru Kata Tjuta National Park que nous devrions rejoindre d’ici midi. Mais pas d’inquiétude, en chemin nous aurons plusieurs arrêt, le premier sera dans 2H pour un petit-déjeuner. David s’excuse aussi pour le retard du bus qui vient du fait que pas mal de personne ne se sont pas pointés alors qu’ils avaient réservés et que d’autres ont indiqués le mauvais hôtel… Après si les gens sont neuneu ce n’est pas de leur faute à eux, c’est clair…

Pendant les deux premières heures tout le monde dormira plus ou moins, le bus sera très calme. Nous arrivons enfin à une petite station essence où un espace nous sera réservé pour le petit-déjeuner. C’est super sympa, il y a céréales, plats chaud, café, thé, tout ce qu’il faut. C’est également la première pause toilettes de la journée.

2016-08-17-1Juste à côté il y a une ferme avec des émeus, ils sont trop rigolos ! D’ailleurs en parlant de ça, Emu Run Experience nous suit, ils feront tout le long, les mêmes arrêts que nous.

Après cette pause chronométré, le bus klaxonne pour indiquer qu’il faut remonter à bord (ça sera le signal de retour durant toute l’excursion).

Dans le bus nous avons la clim (et le chauffage le matin), les sièges sont plutôt agréables et nous avons parfois les commentaires de David. La route est droite, le sable est rouge, et nous ne croisons pas grand monde, rares sont les âmes à s’aventurer là on dirait !

David nous expliquera pas mal de chose, pourquoi le sable est rouge ? Parce qu’il y a beaucoup de fer qui s’oxyde, c’est ce qui donne la couleur au sable qui est très très rouge dans cette région du monde. Il nous raconte également que la nuit c’est extrêmement dangereux de rouler ici car beaucoup d’animaux peuvent débouler comme ça, des kangourous mais aussi des chameaux ou des chevaux sauvages, il faut donc être tout le temps très concentré. Il y a d’ailleurs tellement peu de passage ici que David nous explique qu’à chaque fois qu’il croise un véhicule en face il leur fait un petite signe de la main pour dire bonjour, et en fait on constate que tout le monde fait ça ! Il rigole en disant qu’en ville, c’est surtout les doigts que les gens sortent en voiture lol

Les conducteurs se relaient à chaque pose et pendant ce temps, l’autre va dormir au fond du bus.

David nous demande qui voit Uluru d’ici, les gens commencent à lever la main jusqu’à ce qu’ils nous disent qu’en fait pas du tout, ce n’est pas Uluru que nous voyons mais « Fuluru » alias le faux Uluru. C’est une formation de même type qu’Uluru et qui y ressemble beaucoup mais il s’agit juste du Mont Conner. Nous nous arrêtons d’ailleurs ici une vingtaine de minute pour faire une pause thé. 2016-08-17-22016-08-17-9Les chauffeurs sortent le thé et le café du bus ainsi que des petits gâteaux et nous avons le temps pour quelques photos. Nous faisons connaissances avec les dizaines de mouches qui nous suivront toute la journée, je savais qu’il y en avait plein dans le Red Center mais je m’attendais à bien pire. 2016-08-17-32016-08-17-5David nous a raconté qu’en été c’est vraiment invivable, là ça allait encore, il fallait juste bien fermer la bouche. ;)
Les toilettes sont malheureusement en train d’être nettoyés ici… tant pis, David nous dit qu’il nous amènera à d’autres toilettes d’ici 15 minutes.

Pendant cette pause thé, nous pouvons traverser la route et escalader une petite dune pour avoir une vue imprenable sur le Mout Conner et pour se familiariser avec le sable rouge qui rempli de plus en plus nos chaussures.

Effectivement 15 minutes après nous sommes dans une petite aire de repos avec des toilettes. La pause est rapide, juste ceux voulant aller au toilettes descendent du bus, et reviennent aussi sec. David nous félicite car nous sommes dans les temps !

Il est midi quand nous arrivons enfin à destination, durant le chemin David nous expliquera plein de petites choses. Nous allons passer devant Uluru plusieurs fois avant d’aller à Kata Tjuta. Mais tout d’abord, le bus s’arrête pour que nos chauffeurs puissent aller nous chercher les billets d’entrées dans le Parc National (c’est pris en charge par l’excursion, sinon c’est 25$ par personne). Sur le chemin, on nous distribue le lunch, composé de deux sandwichs et d’un jus de pomme. Nous mangeons dans le bus et nous arrivons devant un magnifique point de vue de Kata Tjuta, il est actuellement 13H.

Nous avons un arrêt de 20 minutes ici, largement le temps de faire une pause pipi aux toilettes sèches du coin, et de faire des dizaines de photos devant les magnifiques Monts Olgas alias Kata Tjuta.

2016-08-17-15Nous regagnons le bus pour aller cette fois-ci faire une petite marche au sein même de Kata Tjuta. Miguel nous raconte pas mal de petites choses sur les légendes qui entourent ces célèbres cailloux. Nous apprenons également les noms donnés à chaque tête de Kata Tjuta. C’est vraiment intéressant d’apprendre tout ça, face à ce merveilleux paysage.

Arrivés à l’entrée du sentier de randonnée, Miguel nous dessine un plan dans le sable pour nous expliquer la formation de Uluru et Kata Tjuta puis nous indique le chemin à prendre. Nous avons 40 minutes de marche, nous allons où nous voulons, si nous voulons revenir avant, le bus est grand ouvert et David nous y attendra, donc c’est complètement à notre rythme. Je trouve ça super sympa car j’avais peur de ne pas pouvoir suivre si c’était trop sportif.

2016-08-17-202016-08-17-212016-08-17-26Nous commençons à nous engouffrer entre les têtes, nous n’allons pas au fin fond du Kata Tjuta mais nous passons entre deux grosses têtes, il y a pas mal de montés mais un petit circuit est indiqué au sol, malgré les grosses pierres et les gros cailloux qu’il faut traverser, la balade reste relativement simple et bien balisée. Certaines personne s’aventurent bien plus loin que nous. Quand c’est l’heure, nous rebroussons chemin.

Après cette balade, nous revenons donc au bus, une fois de plus tout le monde est à l’heure. Maintenant nous partons en direction du village aborigène du « Cultural Centre » situé près du site d’Uluru. Nous passons vraiment très près d’Uluru ce qui nous donne de merveilleuses vues sur le rocher.

Au village aborigène, il n’est pas possible de faire de photos, je laisse donc mon sac à dos dans le bus, ça fait déjà ça en moins ! :D

Nous profitons de l’exposition dans le village pour en apprendre plus sur la culture Aborigène, c’est vraiment intéressant. Il y a beaucoup d’images, de vidéos, de textes, c’est incroyable de se dire que nous sommes là sur un site sacré.

Nous voyons quelques femmes aborigènes en train de peindre des tableaux, c’est joli et j’en aurai bien acheté un en souvenir, mais je trouve ça vraiment très très cher, le plus petit (format A4) est déjà à 60$ ! Ça peut atteindre jusqu’à 600$… je suis certaine que ces femmes sont payées au lance-pierre en plus… :/

Il y a également une boutique de souvenirs et un petit snack au sein du village. J’en profite pour acheter un magnet d’Uluru. Et un de plus !

Nous regagnons le bus à l’heure prévue et partons maintenant pour le grand, le beau, le célèbre… Uluru !

Nous faisons plusieurs fois le tour du rocher jusqu’à arriver à un point de randonné situé à l’arrière. Nous allons faire une petite marche dans un coin du rocher. Cette fois, Miguel nous guide pour nous montrer plusieurs choses. 2016-08-17-322016-08-17-392016-08-17-42Miguel nous raconte les légendes qui entourent les cratères et les fissures de Uluru, puis nous amène voir quelques grottes où des fresques murales ont été dessinées, il nous raconte alors ce qu’elles signifient. On y trouve beaucoup de référence à la famille, aux femmes, aux hommes et au « Water Hole ». 2016-08-17-462016-08-17-49D’ailleurs, nous allons ensuite voir ce Water Hole qui est en fait un lac au beau milieu d’Uluru où les hommes venaient boire. Aujourd’hui ce sont surtout les animaux qui vont y puiser un peu de ressource.

Après cette balade nous avons juste le temps pour quelques dernières photos et nous remontons dans le bus. Nous faisons le tour du rocher afin de nous arrêter dans son dos. D’ici nous pouvons voir le départ de la randonnée qui permet de rejoindre le sommet d’Uluru. Il faut savoir que monter sur Uluru n’est pas interdit mais est très controversé car cela va à l’encontre des légendes qui entourent le rocher, mais certains s’y risquent quand-même, en tout cas pour nous, ce n’était de toute façon, pas au programme. A l’heure où nous passons devant, il est impossible de monter, sûrement à cause du vent d’après David. Nous faisons quelques photos ici, même si c’est une vue d’Uluru qui n’est pas très connue, elle n’en reste pas moins spectaculaire.

2016-08-17-512016-08-17-52Nous repartons au village aborigène pour faire un dernier stop pipi et nous partons enfin en direction de la « Sunset Area » c’est-à-dire la zone où tout le monde vient pour observer le coucher du soleil sur Uluru. Car s’il n’y a qu’une chose à faire là-bas, c’est vraiment celle-là ! Lorsque le soleil se couche et devient orange, cela colore la roche et nous donne un rocher rouge vif du plus bel effet. J’attendais ce moment toute la journée (et tout le voyage aussi !), et nous y voilà enfin !

Quand le bus se gare, nous sommes les premiers sur place, nous avons donc plein le temps pour faire un maximum de photo avant que la foule n’arrive. 2016-08-17-58Nos guides commencent à sortir le barbecue du bus, la viande, quelques accompagnements et surtout des boissons. Miguel nous sert à boire (champagne, vin, bière, limonade ou jus d’orange..) pendant que David cuit la viande, au programme : du kangourou, du poulet et des saucisses.

2016-08-17-622016-08-17-64Nos guides préférés nous ont même installé des chaises aux premières loges face à Uluru, on ne peut pas rêver mieux. Peu de temps après, de nombreux autres bus arrivent, tous bondés de touristes, soit venant du Ayers Rock Resort, soit terminant comme nous un daytrip. Tout comme nous, les bus des excursions sortent leur barbecue, leurs boissons et leurs chaises.

2016-08-17-63Le parking se remplie petit à petit, nous passons au repas pendant que le soleil commence à décliner. Une fois le très bon repas englouti je me précipite au plus près pour immortaliser le roc rouge luisant alors que le soleil commence à passer sous la ligne d’horizon. Cela ne dure que très peu de temps puisque 10 minutes après, le soleil n’est plus visible et Uluru commence à s’assombrir également.2016-08-17-65

2016-08-17-722016-08-17-74Nous devions revenir au bus pour 18H30 précise, tout le monde est à l’heure, nos chauffeurs sont contents ! Nous prenons maintenant la route pour Alice Springs, une longue soirée s’annonce ! Mais tout d’abord nous faisons un arrêt à Yulara, village touristique où se trouvent la plupart des hôtels du resort. Un tout petit arrêt pour nous permettre de faire un petit pipi. Et oui, David est comme ça, il se soucis beaucoup de notre vessie et nous l’en remercions tous ;) Le bus déposera une dame à un hôtel d’Ayers Rock Resort et fera en sorte de s’assurer qu’elle avait bien une réservation avant de la laisser là. J’ai trouvé ça plutôt sympa de leur part ! :D

Après ça, nous sommes parti pour 1H de route avant le prochain arrêt. Peu de monde descendent pour la pause pipi cette fois, les gens sont surtout en train de dormir, David a éteint les lumières du bus. Nous nous arrêterons encore 2H plus tard au même endroit où nous avions déjeuné ce matin. Ici, nous pouvons acheter à boire (pour vraiment pas cher) et faire une énième pause pipi. David prévient que vu qu’il fait nuit, il faut faire très attention aux animaux sur la route, voilà pourquoi il roulera un petit peu au milieu de la route pour pouvoir mieux les éviter si jamais on devait en croiser. Au final, je n’ai pas vu d’animaux durant le trajet.

Durant cette première partie de la route nous avons écrasés énormément de mouche, de papillons de nuit et je ne sais quoi d’autres. Le pare-brise est rempli de bêtes mortes ! David va passer toute la pause à laver le côté conducteur du pare-brise, c’est impressionnant !

Pour ma part je vais surtout passer 80% du temps à regarder des séries sur ma tablette que j’avais pris soin de prendre avec moi aujourd’hui. Vu que le bus n’est pas plein, nous sommes nombreux à nous être écartés de nos partenaires pour se mettre un par rangé, on était donc plus qu’à l’aise pour ce retour.

A 23H45 c’est la douce voix de David qui réveille les passagers assoupis pour indiquer que nous arrivons à Alice Springs.  Les premiers passagers descendent aux hôtels dans l’ordre où ils ont été pris. Évidemment nous serons déposés dans les derniers, comme d’habitude -_-

En sortant je laisse 5$ à nos deux chauffeurs/guides, car ils ont été extras aujourd’hui et c’est en partie grâce à eux que la journée s’est parfaitement déroulée.

Ils serrent tous les deux la main à tous les passagers qui descendent et nous souhaitent une bonne nuit.

Nous rentrons à l’hôtel pour regagner nos chambres, nous sommes épuisés de cette journée mais cela valait vraiment la peine. Certes, le crochet par Alice Springs nous a fait un énorme trou dans le budget, et la journée d’excursion était vraiment épuisante mais les paysages que nous avons vu sont de loin les plus beaux et les plus inoubliables.

Nous nous endormons rapidement après avoir un peu rangé nos valises, car demain nous reprenons l’avion, et oui déjà !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*