Voyage en Corse [26.08.14 : Sartène & Bonifacio]

Aujourd’hui ça va être plus tranquille ! On est juste attendu à Bonifacio ce soir, ce n’est pas très loin, j’ai prévu une étape à Sartène, peut-être pour y déjeuner le midi, ça dépendra.

C’est aux alentours de 10H30 que nous quittons Propriano pour nous rendre à Sartène que nous atteignons une bonne heure plus tard. Le village me semblait charmant dans mes recherches et puis c’est plus ou moins sur notre route pour rejoindre Bonifacio ce soir.

Premier constat : Ca va être compliqué de se garer.

On tente de se garer sur le parking d’un supermarché mais bien entendu on se fait rembarrer… interdit ! Même si on compte aller faire 3 courses avant, il ne faut pas laisser la voiture ici. On opte donc pour le parking payant en plein soleil. Pas trop le choix !

On rejoint le centre-ville à pieds, le village est très petit donc il se visite assez facilement. Néanmoins, il a beaucoup de charme, ses ruelles sont très mignonnes. On se sent vraiment en plein coeur de la montagne corse.

DSC_0001

Et la vue ne s’y trompe pas. La place du village mène sur un paysage très agréable.

DSC_0004

Je trouve enfin une boite aux lettres pour poster mes cartes postales qui devaient partir d’Ajaccio… Oops ! :D Les cartes sont partis depuis Sartène, les amis !

On emprunte les petits chemins de pierres entre les habitations élevés et les petits commerces. Tout semble très « artisanal », j’aime beaucoup !

DSC_0024

Le nombre de restaurant y étant néanmoins limité et le parking n’étant pas donné, nous choisissons de reprendre la route pour Bonifacio afin de déjeuner là bas directement.

Sur la route, comme de nombreuses fois depuis le début du séjour, nous nous arrêtons pour contempler les paysages entre mer et montagne qu’offre la Corse.

DSC_0031

Vers 14h, nous arrivons à Bonifacio, notre hôtel nous accueille sommairement. Il s’agit de l’Hôtel des Étrangers (rien que le nom…) qui est très bien situé à moins de 10 minutes de marche du port. Malgré la simplicité des chambres et les deux étages à gravir pour y accéder, nous sommes sous le charme de la ville.  De grandes falaises sont présentes partout.
Il faut savoir que capter de la 3G à Bonifacio est chose assez complexe… Je ne sais pas si cela a un rapport avec les falaises entourant la ville mais c’est plutôt compliqué, et à l’hôtel n’en parlons pas !

On décide de se rendre rapidement au port afin de trouver un endroit où manger parce que c’est pas tout ça mais on commence à avoir faim, nous !
On se pose alors dans un restaurant face au port (avec les prix qui vont avec mais bon…) où nous allons manger tranquillement au rythme des divers bateaux touristiques qui font les allers-retours.

Nous apercevons la citadelle au loin, nous envisageons d’y grimper en voiture et puis finalement, on aperçoit un petit train qui semble faire l’aller-retour, ça semble une bonne idée pour tout à l’heure !

Mais une fois le repas fini, c’est vers les bateaux que je me précipite. En effet, tout le monde n’a eu cesse de me venter les magnifiques calanques de Bonifacio, les grottes et les vues depuis la mer qui sont apparemment à couper le souffle.
Nous achetons alors des billets pour le prochain départ, il y en a relativement souvent, peut-être toutes les 15 minutes !

Bon, ça va, je n’ai déjà pas le mal de mer ! Le pilote nous souhaite la bienvenue et nous décrira chaque site avec des références historiques, ce qui est plutôt appréciable.

Nous nous éloignons du port, nous voyons se dresser les immenses falaises, c’est vraiment magnifique, effectivement. Nous voyons même la Sardaigne, situé à seulement 11km de là, même si elle se trouve un petit peu dans le brouillard. Nos téléphones nous indiquent même « Bienvenue en Italie » ! Oops !
On voit la citadelle qui se dresse sur les falaises à notre gauche mais nous partons dans l’autre sens. En effet, nous filons rapidement vers la gauche du port pour tout d’abord découvrir la grotte en force de Corse, sisi regardez bien, tournez la tête !

DSC_0125

Nous continuons à visiter 2 grottes supplémentaires, l’eau est cristalline.
Nous longeons les falaises afin de déboucher sur une petite crique accessible uniquement par la mer.

Les baigneurs doivent un petit peu se sentir privilégier, le paysage est magnifique et la mer est dotée de différents tons de bleu allant du transparent au bleu foncé.

DSC_0162

DSC_0224

En sortant de la crique, nous apercevons même des poissons qui se battent pour récupérer la nourriture jeté par le pilote.

Nous rebroussons chemin pour cette fois regagner l’autre côté du port où se trouve la citadelle.
Je crois que c’est mon moment préféré parmi tout ce séjour en Corse. Voir toutes ces maisons perchées au haut de ces immenses falaises, c’est vraiment impressionnant !

DSC_0300

On arrive ensuite aux escaliers du roi d’Aragon qui sont entièrement taillés dans la roche. Il est possible de les emprunter pour monter/descendre jusqu’à la citadelle.

DSC_0266

Après ce tour, nous regagnons le port. Je pars me renseigner au petit train où on m’indique 5€ pour faire l’aller/retour jusqu’à la citadelle sachant qu’on peut y rester aussi longtemps que l’on veut (enfin jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de petit train pour redescendre !).

On rentre à l’hôtel se poser un petit peu pour ressortir 1H plus tard bien décidé à prendre ce petit train.
Durant sa montée tout en haut de la citadelle, on aperçoit le port et les falaises qui l’entoure.

DSC_0356

Arrivée au sein de la citadelle, il va falloir s’y retrouver afin de pouvoir revenir au point de départ et ne pas se perdre. La Citadelle est constitué de dizaines de petites rues similaires avec plein de ptites boutiques artisanales. On entre dans un magasin de glace où Monsieur demande un pot de trois boules, quant à moi, je me prends une petite crêpe à un stand non loin de là.

Pour déguster ça, on essaye de rejoindre la vue sur la mer, non loin des escaliers du Roi d’Aragon. La vue y est magnifique, nous nous perdons un long moment en regardant la mer, les falaises Corse et la Sardaigne juste en face.

On fait ensuite le tour des différents point de vue possibles.

DSC_0422

On finit par revenir dans les ruelles, au bout de 2H à se perdre on décide de revenir au point de départ que l’ont retrouve finalement plus rapidement que prévu.
On saute dans le petit train afin de revenir en bas du port.

Pour ce soir, pas de restau, on choisi d’aller acheter à manger au magasin U du port afin de manger tranquillement dans la chambre.

Après une journée riche en magnifique paysage, il est l’heure de dormir ! Demain, je vais enfin goûter à la température de la mer car nous avons prévu de nous arrêter à la plage avant de gagner Porto-Vecchio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*