Voyage en Corée du Sud [23.07.17 : Oedolgae & Seogwipo]

Ce matin, réveil à 9H ! Nous avons tout le temps aujourd’hui car nous n’avons plus grand-chose à faire de prévu. Après un petit-déjeuner dans la chambre d’hôtel, nous sortons dans le but d’attraper un taxi pour nous rendre sur le dernier point que j’avais noté. Au bout de 30s, un premier taxi arrive, je lève la main et le voilà qui s’arrête devant nous. Je lui montre Google Maps avec le nom de notre destination en coréen, il comprend et nous invite à monter. Direction le rocher Oedolgae. Cette fois, il s’agit d’un site gratuit qui permet d’effectuer une petite promenade le long de la côte et ainsi de voir le célèbre rocher Oedolgae. Toute une histoire entoure ce rocher de 20m de haut qui sort de l’eau depuis 1,5 millions d’années suite à l’éruption d’un volcan. Des célèbres dramas coréens ont également ce lieu comme site de tournage.

Le taxi nous dépose juste à l’entrée du site. Cette fois il s’agit d’un site gratuit, nous pouvons directement accéder au ponton gratuitement. Ensuite, nous avons le choix de faire le tour ou non. Je m’attarde un petit moment pour faire quelques photos du rocher puis nous partons vers la droite.

Au centre, quelques stands vendant chapeaux, boissons et souvenirs sont présents, comme partout. Au bout de 5 minutes le chemin devient un peu impraticable.. Oula.. bon on va faire demi-tour hein, ça vaut mieux !

Nous partons alors à gauche, et continuons à marcher le long de la côte. La vue est magnifique. Nous voyons le rocher sous tous ses angles entouré des énormes falaises et des vagues qui viennent se briser. Une petite crique en contre-bas est accessible pour les plus courageux. Il y a même pas mal de monde.

Arrivés au bout du chemin, nous revenons sur la route principale après quelques escaliers. Nous attendons quelques minutes qu’un premier taxi arrive mais ce dernier ne comprend pas le nom du centre-commercial où nous voulons aller (pourtant je lui montre en Coréen), bon tant pis, on verra au suivant. 5 minutes après, un autre taxi arrive et cette fois il comprend bien notre destination. Nous voilà parti !

Nous nous rendons en fait au HomePlus, la grande surface coréenne. J’aime beaucoup voir ce qu’il y a dans les grandes surfaces étrangères. Le taxi ne mettra pas plus de 5 minutes à monter en haut de la grande avenue, car il n’y a que 2km de distance.
Dans cette grande surface, nous y trouvons beaucoup de cosmétiques à l’entrée, pour la suite il faut impérativement se rendre à l’étage. A l’étage supérieur, on y trouvera d’immenses rayons de nourriture mais aussi des choses plus « pratique », même des meubles en kit ! On dirait un peu Target aux Etats-Unis, on y trouve tout et n’importe quoi.
Nous allons voir le rayon chips pour nous acheter de quoi grignoter et nous y trouvons des Pringles avec des saveurs inédites comme pomme-caramel ou encore « fromage cheeseburger ». Haha !

Même chose du côté des gâteaux sucrés, les kitkat sont déclinés au thé macha et j’en passe. Il y a une grosse partie de produits d’origine japonaise. Nous allons ensuite au rayon « produits du monde » pour rigoler. Nous y trouvons de la confiture « bonne maman » et des « khune »…. et ça sera tout pour les produits Français hahaha…
A moi d’aller au rayon des vins maintenant, ils ont quelques vins du médoc alors je prends quelques photos en souvenir. Et oui on s’exporte à l’autre bout du monde !
Je m’achète quelques gâteaux inconnus et nous passons finalement à la caisse.
Après ça, nous décidons d’aller manger au KFC à l’étage inférieur, sauf que dès la sortie des caisses, seul l’escalator qui monte est disponible. A l’étage du dessus se trouvent un café et des toilettes, rien de fou. Encore au-dessus, c’est le parking. Nous redescendons à nouveau pour revenir au magasin et passer par la sortie « sans achat » pour pouvoir emprunter l’escalator qui descend (enfin !). C’est vraiment mal foutu (ou alors on a rien compris, c’est possible aussi !) !
Arrivés devant le KFC, nous examinons le menu Coréen, il n’est que très peu traduit en Anglais alors on va essayer de se débrouiller. La personne à la caisse a l’air complètement débordée, elle est toute seule et court dans tous les sens.

Quand c’est à notre tour de commander, nous apprenons qu’il n’y a plus de frites… oui oui, plus de frite chez KFC, non mais c’est comme s’il n’y avait plus de café à Starbucks hein ! Bon ok, tant pis. Nous passons commande et attendons 15 minutes avant de voir notre numéro appelé.

Une fois le repas avalé, nous choisissons de rentrer à pied à l’hôtel, c’est tout droit sur 2km donc vraiment pas très loin. Nous descendons tranquillement la rue, il y a un peu de vent (chaud mais bon, ça reste du vent !), c’est plus agréable. Aujourd’hui le soleil est resté un peu caché sous des nuages donc il faisait un peu moins chaud. S’il n’y avait pas l’humidité, cela serait parfait !

Il y a un certain contraste entre les grandes avenues bordées de palmiers et les petites ruelles où les câbles pendouillent, c’est assez sympa !

Le centre de Seogwipo a un petit charme, malgré bon nombre de boutique fermées en ce dimanche, il y règne une bonne atmosphère.

Il est 15H quand nous arrivons dans l’hôtel. Nous regardons quoi faire cet après-midi, il y a des dizaines de musées tous plus bizarres les uns que les autres sur l’île de Jeju mais tout est loin, il faut prendre un taxi et cela commence à faire cher.

Cette chaleur écrasante me fatigue beaucoup, tellement, qu’au beau milieu de mes recherches, je m’endors. Cette petite sieste me fera du bien, au bout de 30 minutes je me réveille en pleine forme.
Nous avons maintenant comme mission de trouver un endroit ou diner ce soir. On aimerait bien se faire un restaurant mais ici ce n’est vraiment pas chose facile. Nous notons finalement un restaurant italien situé juste en face du Starbucks.

A 19H nous décidons d’aller y faire un tour. Nous montons les deux étages pour atteindre le restaurant et finalement ce dernier se révèle fermé avec des affiches en coréens… après un petit coup de Google Translate, il s’avère qu’il est fermé pour travaux. Pas de bol dis donc. J’avais repéré un restaurant « fish and chips » non loin de notre hôtel, nous faisons donc demi-tour.

De l’extérieur, le restaurant minuscule ne paye pas de mine, un homme est seul aux commandes, il fait tout lui-même, du nettoyage de table, à la cuisine, au service…
Nous sommes seuls parmi les 4 tables du mini-restaurant. Et finalement, cela s’avèrera très bon et bon marché !

Nous rentrons ensuite directement à notre hôtel, il est 20H passé et nous avons encore nos valises à faire.
En passant, je demande à la réception s’ils pourront nous appeler un taxi pour demain ainsi que le prix. On me répond que le prix est de 37000W et au total qu’il faut compter 1H de route. Bon et bien, c’est ok !
Nous faisons nos valises durant la soirée et j’écrirai ces dernières lignes sur Jeju.

Finalement, deux jours pleins auraient suffi à Jeju, surtout en utilisant autant le taxi comme nous l’avons fait. Si nous avions dû attendre le bus à chaque fois, nous n’aurions même pas pu faire la moitié de tout ça.
J’ai personnellement beaucoup aimé les paysages, entre grottes, falaises, chutes d’eau, les champs de thé, c’est vraiment magnifique et plein d’histoire. En revanche, circuler sur l’île sans voiture est mission impossible, en plus l’île est très grande donc il n’est pas question de faire le tour en quelques heures. Chaque site se visite très facilement une fois sur place, tout est prévu pour les touristes et tout est bien balisé. En revanche, une fois sur Jeju on a constaté que la langue Anglaise a presque complètement disparue, en dehors de « ticket », « way in » et « way out », le reste n’est quasiment jamais traduit et personne ne comprend la langue. Pour communiquer avec les chauffeurs de taxi, il n’y a que Google Translate et attention, il est impératif de montrer le nom de votre destination en Coréen, car les chauffeurs ne connaissent pas les traductions en Anglais. Pas si évident que ça !
A 22H30 c’est l’heure de se coucher. Demain, réveil à 7H30 pour regagner l’aéroport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*