Voyage au Japon [21.08.18 : Kamakura & Skytree Tower]

Ce matin, le réveil sonne à 8H30, nous prenons le petit-déjeuner et partons pour Shibuya en bus. On veut essayer de reprendre le même bus ce soir mais c’est pas gagné ! Ça fait déjà 2 fois qu’on se fait avoir. On regarde bien où le bus s’arrête, ça devrait le faire, je repère bien le numéro de la sortie. Je regarde une dernière fois la météo, ils annoncent nuageux avec probabilité de pluie le matin mais l’après-midi grand soleil. J’avais gardé cette journée pour partir soit au Mont Fuji soit à Kamakura mais vu les nuages ici et là-bas aujourd’hui, nous optons pour Kamakura, une petite ville à 40km de Tokyo.

Nous prenons une ligne directe depuis Shibuya pour rejoindre Kamakura. Il fait vraiment super froid dans le métro mais nous arrivons assez vite à destination.

Dehors, il fait un peu humide mais surtout le soleil tape vraiment fort et il n’y a aucun nuage à l’horizon, la météo s’est trompée en beauté ! Quoi que le temps n’est peut-être pas du tout le même à Tokyo ! On descend du train et on se dirige à pied vers l’avenue marchande. La gare n’est pas bien grande.

Encore une fois, il y a énormément de boutiques de souvenirs, mais également de la nourriture et des cafés/restaurants.

En chemin, on s’arrête à la boutique Ghibli pour faire un tour, mais Adélie préfère attendre le Musée pour trouver son bonheur. En continuant notre balade dans la rue, on voit un panneau avec des chouettes sur un batiment. C’était pas prévu mais finalement on y entre, il s’agit en fait du Owl Forest. L’entrée coûte 650Y, on peut y rester le temps qu’on veut, c’est un parcours animalier avec plein de chouettes qu’on peut toucher. On nous fait nous laver les mains et on nous explique comment les caresser; sur la tête uniquement et avec le dos de la main. Certaines d’entre elles ne doivent pas être touchées par des débutants, elles sont signalées par un petit panneau. On entame alors la visite et on fait la rencontre de toutes les chouettes. On fait au total deux fois le tour pour toutes les voir, elles sont trop mignonnes même si certaines font presque peur.

Il y a aussi un écureuil au milieu de la pièce qui fait un boucan de fou avec sa roue. Et en parlant de bruit, il y a même une grosse chouette qui fait du bruit avec sa bouche dès qu’on la touche, on dirait qu’elle nous parle. Certaines somnolent, une ressemble à Hedwige dans Harry Potter, une est toute petite, trop mignonne ! Durant la journée, elles sont attachées mais ils les libèrent dans tout le local la nuit pour qu’elle soit libre de vivre leur « journée nocturne ».

Au bout d’une vingtaine de minutes, on quitte les lieux. On poursuit ensuite notre visite de l’avenue commerçante jusqu’au temple Tsurugaoka Hachiman-gū. Pour y accéder, nous devons grimper bon nombre de marches avant d’arriver en haut. La visite est gratuite, seul le musée est payant. Nous faisons le tour du temple. Quelques personnes prient à l’intérieur, mais beaucoup de gens se baladent aux alentours.

Sur le côté du temple, nous voyons l’embouchure d’une petite randonnées avec une enfilade de tori un peu à l’image de ceux de Kyoto. Bon courage à ceux qui s’y risque, avec cette chaleur !

Après cette première visite, il est 12h30, l’heure de manger. On attend le bus mais il ne vient jamais… un bus en retard ?? non !! Et bien si. Finalement il arrive bondé, on part donc à pied. La gare n’est qu’à 15 minutes, le parapluie aide à se cacher du soleil heureusement, mais on dégouline de sueur tellement il fait chaud. On se pose au Mcdo car nous n’avons pas trouvé de restaurant sympa dans le coin et on a trop faim pour chercher plus loin. Premier Mcdo du séjour, ça va, on profite ! Il faut dire que la nourriture japonaise ça va bien deux minutes haha. On profite ainsi de notre repas puis allons prendre un bus juste devant la gare.

Nous partons pour le grand bouddha, le Daibutsu. On y arrive après même pas 15 minutes de bus. L’entrée coûte 200Y, il n’y a rien d’autre à voir que le Grand bouddha mais il est vraiment impressionnant avec ses 11m de haut. On fait quelques photos sympas dans le coin puis nous repartons au bout d’une petite demi heure après avoir fait une pause à l’ombre.

Sur le chemin du retour, on décide de ce qu’on va faire pour la suite de notre journée. J’avais d’autres choses à voir dans le coin mais finalement on décide de rentrer sur Tokyo. Vu la météo on va en profiter pour faire la tour SkyTree car il fait super beau.

On repart pour la gare en bus et pendant le trajet je vois que le prochain train est à 14H58, c’est parfait, c’est dans quelques minutes. Le train est facile à trouver car la gare n’est pas très grande, on en a pour presque une heure de trajet pour rejoindre Tokyo. Pour atteindre la SkyTree, nous devons changer à Shimbashi Station pour prendre la Asakusa Line jusqu’à la tour.

Chose assez étonnante, jusqu’à présent nous avions pas mal senti le regard curieux des gens, mais jamais ce n’était allé plus loin. Et là aujourd’hui, nous avons vu trois femmes assises à côté de nous, changer de place pour aller se mettre en face. Je précise qu’elles n’étaient même pas ensemble, elle se sont juste toutes déplacées en même temps. Ça fait toujours plaisir ! :D

Nous entrons dans la tour directement par le métro grâce à un passage sous terrain, il faut monter plusieurs escalators avant d’arriver au niveau souhaité. Nous voilà enfin au pied de la tour.

Je sais qu’il existe des billets coupe-file pour les étrangers mais ils sont plus chers. Avant d’en acheter, je préfère voir directement l’état de la queue dans la file classique. Et j’ai bien fait ! Car il n’y a pas tant de monde que ça.

Nous nous mettons dans la file pour acheter les billets et en à peine 10 minutes, nous sommes soulagées de 2060Y chacune. Ce billet permet d’atteindre l’étage 350 situé à 350m de hauteur. Il est également possible d’aller plus haut en déboursant 1000Y de plus mais nous ne prendrons pas le supplément pour aller jusqu’au 450ième étage.

On monte très rapidement par le premier ascenseur qui arrive et nous voilà lâchées à 350 mètres au dessus de Tokyo.

Nous faisons plusieurs fois le tour afin de repérer la tour de Tokyo et d’autres grands buildings. Ici aussi, un écran nous montre les différents lieux de la ville afin de pouvoir se repérer, c’est plutôt sympa.

Il y a de la brume au fond ce qui empêche de voir le Mont Fuji une fois de plus. C’est la pollution de la ville, malgré un ciel presque entièrement bleu aujourd’hui.

En continuant notre tour, nous passons devant un espace photo avec un fond dédié à la SkyTree. La prise de photo par un membre du personnel est gratuite, ils en prennent une avec notre appareil et une avec le leur. Nous pourrons acheter leur photo pour 1300Y si nous le souhaitons. Payer ce prix pour un cadre un peu mignon alors que j’ai la même photo sur mon appareil, haha, non merci. Nous nous posons au bar de la SkyTree pour savourer un jus d’orange, malgré un prix un peu élevé.

Nous finissons le tour avant de descendre au niveau 345 grâce à un escalier. A cet étage, il y a une boutique souvenir et un restaurant. Adélie achète une carte postale et un timbre et profite d’un petit bureau pour écrire sa carte. Elle la poste immédiatement après dans la boite à lettres disponible. Il y a aussi un tampon, comme partout ailleurs au Japon, pour s’offrir un petit souvenir de son passage là-haut.

On continue de descendre vers l’étage 340, le dernier de l’observatoire. Il y a un autre bar, je vous conseillerai plutôt celui ci d’ailleurs, car il y a des places assises dédiées. On peut aussi s’assoir ailleurs pour attendre tranquillement le coucher du soleil. Je fais quelques photos du soleil qui commence à descendre mais il faut encore attendre une bonne demi-heure avant que le soleil ne passe sous l’horizon.

Quand le soleil descend enfin, beaucoup de monde arrive dans la tour. L’étage 340 reste quand même le plus tranquille mais la vue vers les buildings est un peu bouchée par le restaurant. Le meilleur endroit restera au 350, je finis mes quelques photos en bas avant de remonter une fois que le soleil est vraiment descendu.

La nuit tombée, je remonte jusqu’aux étages 345 et 350 pour refaire des photos. Il y a énormément de monde tout en haut mais j’arrive tout de même à faire quelques photos malgré les lumières mal adaptées et les gens qui poussent. Shibuya se repère très facilement, c’est un gros amas de lumières au loin.

Impossible de faire mieux sans trépied et avec la lumière ambiante, tant pis, je laisse tomber, nous décidons de partir. Nous parvenons à descendre super rapidement grâce aux nombreux ascenseurs. Ouf !

A la sortie de la tour, nous réalisons que nous ne sommes pas du tout au même endroit qu’à notre arrivée. On galère un peu pour retrouver l’entrée du métro car il faut passer par l’extérieur. Les deux lignes de métro sont indiquées dès la sortie de la tour, encore faut il savoir lire les panneaux.

Sur le chemin vers la station, nous passons devant un magasin LIFE, ça tombe bien, il nous fallait des courses. On en profite donc pour faire nos courses manquantes puis nous reprenons le métro.

Il est 20H15 quand nous arrivons à Shibuya et cette fois, comme nous avions été bonnes élèves ce matin, on arrive directement à la sortie du terminal de bus Est, on est trop contentes !

Nous prenons donc le bus et arrivons 5 minutes après à l’appartement. Un petit dîner, une soirée télé plus tard, et c’est enfin l’heure de dormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*