Voyage en Finlande en solo [11.11.21 : Santa Claus Village de Rovaniemi]

Dur réveil ce matin à 7H15. Je n’ai pas grand chose à ranger, ma valise est rapidement fermée et me voilà prête pour rejoindre la station de bus.

A 7H45 précise, c’est Juha qui se présente devant ma porte avec le mini-van. On m’avait demandé de laisser la carte de ma chambre à l’intérieur, c’est donc avec un pincement au cœur que je referme la porte une dernière fois sur ma jolie cabine.

Nous voilà partis à l’arrêt de bus non loin de là. Juha me dit qu’il a vu les aurores au dessus du Village jusqu’à 1H du matin mais qu’elles n’étaient pas aussi fortes que celles qu’on avait vu autour du lac, pas trop de regret donc. Il m’a demandé si j’ai quand même dormi, que c’est un rythme fatiguant d’aller chasser tous les soirs, et qu’il essaye de ne pas faire toutes les chasses car c’est difficile à tenir. Pour une semaine je vais m’en remettre mais j’imagine bien que quand tu fais ça tous les jours car c’est ton boulot, ce n’est pas évident.

Nous arrivons dans le centre-ville d’Ivalo où j’étais hier. Juha m’explique que d’ici la semaine prochaine il sera sûrement possible de passer par dessus la rivière gelée car les températures vont encore plus descendre. Il me dépose finalement quelques minutes après devant la station de bus située au niveau d’un petit café. Le bus est déjà là mais il n’y a personne dedans pour l’instant. Je salue Juha et le remercie pour tout, j’en profite même pour lui demander d’aller glisser un dernier bonjour aux rennes de ma part.

J’entre dans le café en attendant et me prends une petite pâtisserie inconnue. On me dit que c’est un petit pain sucré, ok, allons y. Évidemment, il y a de la cannelle à l’intérieur, comme dans absolument TOUT en Scandinavie…. et j’ai horreur de ça ! :(

Le chauffeur de bus arrive finalement, je charge ma valise dans la soute et grimpe dans le bus. Pas besoin de montrer son ticket, il a déjà tous les noms et vérifie simplement qui est à bord.

J’avais réservé mon siège en ligne pour être sûre d’être devant (team malade bonjour), il y a un petit écriteau sur le siège, c’est bien organisé dis donc !

Une fois tout le monde à bord, nous voilà parti en direction du sud. Il est pile 8H10 quand le bus démarre comme prévu. Nous ne sommes pas très nombreux pour le moment mais il y a pas mal d’arrêts de prévu.

En chemin, en dehors de la station Saariselkä, nous ne voyons que des sapins enneigés. La vue est superbe avec le soleil qui se lève au loin.

Par quatre fois, nous devrons nous arrêter pour laisser passer des troupeaux de rennes, vraiment trop mignons !

Durant le trajet, j’en profite pour écrire ces quelques lignes, les écouteurs aux oreilles.

Sur les coups de 10H nous ferons une pause de 20 minutes face à une station service, le chauffeur en profite pour boire un café et se dégourdir les pattes.

Il est 11H50 quand le bus me dépose finalement devant le Santa Claus Village. L’arrêt de bus est situé de l’autre côté de la route et la traverser n’est pas chose aisée. Je mettrai un bon moment avant de trouver un chemin accessible avec ma valise.

Je trouve finalement la réception où on m’indique que mon chalet n’est pas encore prêt mais que je peux laisser ma valise ici et revenir d’ici 1H. Je laisse donc ma valise en consigne et repars avec une carte du Santa Claus Village.

Il fait -1°, autant dire que c’est un peu l’été ici comparé à Ivalo ! Il y a beaucoup de touristes, je n’ose imaginer en haute saison l’enfer que ça doit être !

L’ambiance de Noël est là à 100%, entre les sapins, les décorations et la musique on peut pas se rater, on est vraiment au pays du Père Noël. Je me familiarise avec les environs, on en a rapidement fait le tour mais je fais attention où je marche car il y a énormément de verglas au sol. Mes crampons sont restés dans ma valise, je marche un peu sur des œufs en attendant de les récupérer.

Le Santa Claus Village rassemble plusieurs restaurants, boutiques et attractions, mais on est loin de ce qui est proposé dans le reste de la Laponie avec ses grands espaces naturels. Tout semble un peu faux ici, comme dans un parc d’attraction.

Je me rends au niveau de la fameuse ligne du cercle polaire qui est matérialisée par une ligne au sol et plusieurs panneaux.

La caméra qui diffuse le live de Rovaniemi est située juste à cet endroit, j’avais prévenu plusieurs de mes proches que j’allais leur faire coucou alors je m’exécute. Je ne suis pas la seule à le faire, c’est un peu devenu une attraction.

Je vais ensuite manger dans un des restaurants du Village, il n’y a heureusement pas grand monde, nous ne sommes qu’en Novembre après tout.

Après déjeuner, je poursuis ma visite du Village et pars faire quelques photos des environs. Certes, le village est beau, mais je suis un peu nostalgique d’avoir laissé dernière moi la vraie Laponie, celle avec ces grands espaces blancs. Ici le bruit des voitures n’est qu’à 50m et on ne croise que des touristes.

Je décide ensuite d’aller voir les rennes. Il est possible de monter sur un traineau tiré par les rennes, comme j’avais fait en Norvège, mais vu le peu de neige tombé, il n’est possible que de faire le parcours de 400m, ça me suffira, il coûte déjà 18€.

Je fais la queue et monte sur mon traineau, on me recouvre d’une peau de renne pour ne pas que j’ai froid et c’est parti. Le tour est très rapide et un peu en mode « automatique », il n’y a pas grand chose de magique là-dedans pour ceux qui ont fait des vraies tours dans la nature, mais ça suffit tout de même à émerveiller les enfants.

En descendant je demande le nom du renne qui a tiré mon traineau, en revanche, je serai bien incapable de vous l’écrire ici !

Après ça, me voilà repartie dans le village, je passe par 2 boutiques et achète un petit souvenir. J’ai déjà vu la plupart d’entre eux à Ivalo d’ailleurs, mais ils étaient un peu moins cher, je crois que Rovaniemi bas vraiment les records !

Il est presque 15H lorsque je reviens vers la réception dans l’espoir que ma chambre soit prête. On me dit que oui, elle l’est ! On me délivre ma carte et m’indique le numéro 58, correspondant à mon petit chalet. Le chemin n’est pas long mais entre le verglas et la valise ce n’est pas simple.

Je découvre mon petit chalet, doté d’un sapin sur la terrasse bien évidemment, et surtout d’un sauna dans la salle de bain. Trop cool !

Je me pose un instant et essaye de me réchauffer parce que même s’il ne fait pas très froid, après 3H à errer je ne dirai pas non à un peu de chauffage.

Il est 17H lorsque je décide de ressortir, il commence à neiger doucement. Mince… autant j’adore voir la neige tomber, autant pour ma chasse aux aurores de ce soir, ça va être un peu compliqué avec un ciel bouché comme ça. :(

Sur le chemin, je croise le couple de Portugais que j’avais rencontré à Ivalo hier soir, ils sont arrivés avec le bus suivant le mien mais il a mis beaucoup plus de temps car il a dû s’arrêter beaucoup plus. Ils ne restent qu’une nuit ici et profitent donc de leur seule soirée sur place pour voir les illuminations.

La neige se met à tomber un peu plus fort, c’est vraiment très beau et le Village prend vraiment des airs magiques. Il n’y a plus grand monde car toutes les attractions ferment à 16H, les gens présents sont donc à 90% des gens de l’hôtel.

Il est 18H et je rentre finalement à mon chalet. Je ne sais pas trop où aller manger ce soir mais j’avais fait les courses hier à Ivalo en prévision alors je vais tranquillement rester manger dans ma chambre ce soir. Il y a tout ce qu’il faut et la kitchenette est bien pratique !

Je regarde la météo prévue ce soir et elle est vraiment mauvaise, malgré un KP2 la couverture nuageuse est à 100% ici. Jusqu’à présent j’ai eu beaucoup de chance mais aujourd’hui va clairement être une soirée sans aurora boréale.

Malgré tout, le tour ne semble pas annulé. A 19H je prépare mes affaires pour aller attendre à l’entrée du Holiday Village.

Les deux guides de Beyond Arctic m’accueillent dans leur van, je suis la première à être récupérée. Ils vont tout faire pour qu’on puisse voir quelque chose ce soir mais savent pertinemment que ça va être délicat. De gros nuages de neige ont recouverts la région mais nous allons tout de même tenter d’aller vers le Nord pour trouver un bout de ciel dégagé.

Nous partons récupérer 3 Espagnols dans un hôtel du village puis à nouveau 3 Espagnols dans le centre-ville de Rovaniemi.

Les guides sont super sympas et expliquent tout sur leur recherche du lieu parfait pour ce soir. Ou plutôt, du lieu qui nous laissera peut-être une chance de voir quelque chose.

Nous rejoignons leur bureau en plein centre-ville et on nous remet un sac à chacun qui nous sera utile pour tout à l’heure. Ici, il est possible de s’équiper en combinaison et chaussure grand froid mais comme il ne fera que -2°C ce soir, ce n’est pas la peine. Des trépieds sont aussi gracieusement prêtés à ceux qui n’en ont pas.

Nous prenons finalement la route, et pour éviter d’être malade je prends place sur le siège de devant, à côté de nos guides. Je passerai un bon moment à parler avec eux. Les prévisions de ce soir sont mauvaises, c’est un fait.

Nous roulons une bonne heure vers le Nord, sur le chemin que le bus a emprunté ce matin. Nous croisons plusieurs fois des rennes en chemin le long de la route.

Nous arrivons à un premier point de chute qui nous servira à regarder le ciel et les prévisions, et à régler les appareils photos dans l’éventualité où les aurores apparaissent.

Pour ma part, tout est déjà prêt, mes guides remarquent rapidement que je suis aussi « addict » à la chasse aux aurores, apparemment ça à l’air d’être une maladie courante ici ! Nous prenons quelques photos sur un pont et décidons de repartir, les nuages sont épais et ne semblent pas bouger d’ici.

Nous roulons encore un moment pour rejoindre les alentours de Sodankylä, que nous atteignons grâce à un petit chemin au fond d’une route de campagne.

Notre guide lance un feu et nous découvrons qu’en plus de la lampe frontale (moi j’avais déjà la mienne), un thermos rempli de jus de fruit chaud est à notre disposition dans notre sac à dos. On y trouve également des pics qui seront utiles pour faire cuire des saucisses plus tard.

Après une petit leçon sur la façon de lancer un feu, nous savourons un pique nique plutôt unique. Notre second guide lui, s’aventure pour aller trouver un spot photo, je l’accompagne. A l’aide de plusieurs lampes nous créons des effets de lumières et faisons plusieurs essais de photos. La photo de nuit est vraiment quelque chose que j’apprécie et c’est super d’avoir pensé à faire quelque chose au lieu de juste attendre. Le ciel ne bouge pas d’un iota, nous poursuivons le cours de photo et passons tous devant l’objectif autour du feu de camp.

Il est minuit, c’est bientôt l’heure de repartir, les prévisions avaient raison, il ne se passera définitivement rien ce soir.

Nous discutons beaucoup sur le chemin du retour et malgré les prévisions pessimistes pour demain aussi, j’ai quand même prévu d’être de la partie.

Il est 1H lorsqu’on arrive devant le Santa Claus Holiday Village, et le guide ira même me déposer devant mon chalet. Je mérite une bonne nuit de sommeil !