Voyage au Japon [07.08.18 : Premiers pas à Tokyo]

Il est 7H45 et nous revoilà à l’aéroport de Hong-Kong, quelques minutes après, mais nous avons changé de jour entre temps depuis notre départ. En quelques minutes nous suivons les panneaux « correspondances » et nous arrivons devant une hôtesses qui indique les portes d’embarquement des prochains vols CX. Je me dis qu’elle va peut-être nous aider mais elle nous donne juste notre n° de porte qui était le même que celui déjà affiché. Bon ok, on va se débrouiller alors ! Finalement le filtre de sécurité que nous devrons repasser est réservé aux passagers en correspondance et est très rapide donc. Il n’y a que les gens de notre vol et en voyant quelques cartes d’embarquement, il semblerait que nous ne sommes pas les seuls à partir à 9H05 pour Tokyo. On va un peu courir mais ça va le faire !

Il est 8H07 et nous devons maintenant traverser l’aéroport pour nous rendre à la porte d’embarquement 19, sachant que nous sommes à la 48. Si encore c’était tout droit.. mais non ! La porte 19 est au fond d’une branche différente de l’aéroport, en plus de cela il ne faut donc pas rater de panneaux. Nous arrivons à 8H20, l’embarquement n’a même pas encore commencé. La file est déjà très longue mais qu’à cela ne tienne, nous prenons place. Les cartes d’embarquement et les passeports sont vérifiés et nous avançons vers l’avion quelques minutes après. Une deuxième vérification a lieu juste avant la passerelle et encore une à la porte de l’avion (ben oui au cas où on se soit téléportées à la porte de l’avion -_- !).

Nous pénétrons dans l’avion et trouvons nos places en début de la seconde cabine Economy. Étonnement, la cabine est vide au 2/3. Nous avons donc le troisième siège qui est vide, ce qui nous permettra de nous étaler un peu plus. Le vol dure 4H30, il y a une heure de décalage entre Hong-Kong et Tokyo. Nous repoussons à l’heure et nous voilà parties pour le Japon !

Cet avion est un 777-300, assez vieux vu la taille et la réactivité des IFE. En revanches les sièges sont plus grands que dans le vol précédent. On nous distribue presque tout de suite les papiers d’entrées sur le territoire ainsi que le papier de la douane.

Le service sur ce vol se limitera à un plateau de petit-déjeuner salé avec pommes de terre et saucisse. De toute façon, nous n’avons pas très faim. Le vol se passe relativement vite, un petit film, un peu de repos et nous arrivons vite au dessus des premières villes Japonaises. La qualité de la géovision est vraiment mauvaise, on croirait les IFE des A340 de AirFrance xD (non je plaisante tout de même !).

Nous arrivons à l’heure à Narita, il est 14H30 quand nous arrivons à notre point de stationnement, en passerelle. Le temps est tout gris aujourd’hui à Tokyo, mais qu’à cela ne tienne !

Nous débarquons enfin au Japon, après un voyage de 18H ! A notre arrivée, plusieurs panneaux « Welcome to Japan » devant lesquels tout le monde se précipitent pour faire quelques photos.

Nous arrivons devant l’immigration où une petite file nous attend. Elle avance relativement vite et nous sommes tous dispatchés devant un agent disponible face à deux écrans. Tout est customisé et les agents sourient, ça change d’ailleurs, c’est sûr ! Adélie, ma nièce, passe en premier, d’abord un petit regard sur le passeport, puis il faut poser deux doigts sur la machine puis une petite photo. Le policier s’occupe de deux machines en même temps donc ça va assez vite. C’est ensuite à mon tour, et maintenant nous devons faire à nouveau la queue pour passer devant l’agent de l’immigration qui va regarder puis tamponner nos passeports. Ça y est, on y est, on est au Japon !

Nous récupérons nos valises en quelques secondes et passons la douane sans encombre. Nous sommes maintenant sur le sol Japonais ! Nous devons aller récupérer le pocket WiFi qui se trouve dans une enveloppe à mon nom, à la Poste du Terminal 2. Après avoir emprunté 2 escalators nous arrivons très facilement au petit kiosque de la Poste. A l’aide du numéro de suivi (qui était dans mes mails à mon arrivée !) et mon passeport, on me délivre tout de suite le pocket WiFi que j’avais réservé en ligne. On peut déjà constater l’efficacité des japonais !

En chemin, on s’arrête pour admirer la dizaine de distributeurs, une vraie religion dans ce pays !

Je mets l’enveloppe dans mon sac et nous partons à la station de train quelques étages plus bas.

Nous essayons d’acheter nos billets de train pour le Narita Express à une borne, mais même avec la traduction en Anglais, ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Heureusement, l’aide japonaise n’est pas une légende et un responsable nous viendra en aide.

Nous voilà parties pour Tokyo Station, que nous atteindrons une bonne heure après. Nous traversons la campagne japonaise et commençons à réaliser que ça y est, nous sommes bel et bien au Japon.

Arrivées à Tokyo Station, nous devons aller acheter nos cartes SUICA pour la suite du voyage mais je ne trouve aucune machine pour en acheter. J’en avais vu à Narita mais notre train allait partir, il fallait rejoindre le quai. Il y a beaucoup de petits guichets d’informations donc je décide d’aller demander. On m’indique le kombini juste à côté, effectivement je suis bête ! Je demande également quelle sortie prendre car notre hôtel est à 1,5km d’une sortie de la gare mais vue la taille qu’elle fait, il n’est juste pas envisageable de se tromper ! La dame m’indique la sortie « Sud ».

Après un passage au kombini pour acheter nos cartes SUICA, nous suivons donc la sortie Sud, mais il y en a en fait plusieurs. Après un petit coup d’œil sur un plan, c’est bien « YAESU South » que nous devons suivre. Nous arrivons sans mal à l’extérieur… Enfin ! Il y a un monde dingue dans cette gare et on s’y perdrait en quelques minutes. Le tempe est étonnamment pas humide du tout, et il fait même frais. Très bizarre, je m’attendais au pire il faut dire.

Nous faisons à pied le chemin qui nous sépare de notre hôtel. Heureusement il ne semble pas pleuvoir mais le temps est menaçant donc ça peut tomber à n’importe quel moment. On se dépêche et nous arrivons finalement devant notre hôtel Mercure Ginza où nous passerons la première nuit de ce voyage.

Le check-in prend un peu de temps pour les personnes devant moi (il s’agit de Français en plus !), pour moi c’est plus rapide car j’ai déjà fait l’enregistrement en ligne.

Nous nous posons dans notre chambre qui est située au 12ième étage. On peut dire qu’on la mérite cette douche ! Adélie s’offre même le luxe de prendre un bain dans cette salle de bain typiquement japonaise ! :D J’appelle ma maman pour lui donner des nouvelles et nous organisons un peu la suite du programme avec Adélie.

Vers 18H30 nous sortons de l’hôtel, il fait très sombre, presque nuit, mais il ne pleut toujours pas. Vu que c’est de plus en plus menaçant nous avons préféré sortir avec nos parapluies.

Nous allons manger à Shake Shack ce soir (Oui je sais, ne me jugez pas !), il était à quelques mètres de notre hôtel. En attendant nous traversons les grands boulevards de Ginza qui commencent à s’illuminer. Je ferai des photos tout à l’heure, en attendant, on commence vraiment à avoir faim. Nous passons également devant un kombini (family market), nous irons acheter de l’eau pour faire quelques réserves pour le lendemain.

Vu qu’il fait assez frais depuis notre arrivée à Tokyo (26°C à peine), nous en profitons pour manger en terrasse abritée. Et heureusement qu’elle est abritée d’ailleurs car la pluie commence à tomber, d’abord doucement puis de plus en plus fort. Heureusement, nous ne serons pas mouillées et pourrons profitons de notre repas (miam miam !). Chose très curieuse, il n’y a pas de mayonnaise dans les Shake Shack Japonais.. Mais…Pourquoi ? :(

Nous attendons que la pluie cesse un peu avant de repartir. Nous marchons en direction de notre hôtel et en chemin nous achetons 2 bouteilles d’eau pour demain et de quoi grignoter dans le train.

Je tente quelques photos des lumières au loin, mais la fine pluie nous oblige à presser le pas pour rejoindre notre hôtel.

Il est 20H30 quand nous arrivons à notre hôtel, le temps de nous préparer à dormir et discuter un peu des suites du voyage, il est presque l’heure. Nous nous couchons à 21H30, épuisées par ces deux journées de voyage. Le roadtrip et les visites ne commenceront que demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*