Voyage en Autriche en solo [08.09.21 : Prater & Danube Tower]

Ce matin, réveil à 8H30 car j’ai un planning plus léger pour cette dernière journée. Ce n’est qu’à 9H que je pars enfin en direction de Schewenplatz, juste derrière l’hôtel. Cette fois, point de métro, mais je vais enfin tester le tram de Vienne ! Certaines rames sont récentes et d’autres sont très vieilles, c’est un peu la loterie.

Je décide d’acheter une carte pour 24h de transport car aujourd’hui je vais visiter des coins qui sont éloignés les uns des autres, je pourrai ainsi prendre les transports autant que je le souhaite.

Je prends donc le tram en direction de Rathause alias l’hôtel de ville. J’ai un tram récent et il n’y a pas grand monde dedans, la balade est plutôt agréable.

15 minutes après, c’est l’heure de descendre mais malheureusement il y a des travaux sur les tours de l’hôtel de ville et surtout, l’installation du marathon empêche de s’approcher dignement du bâtiment. Snif :(

Heureusement que derrière moi se trouve un magnifique théâtre qui me console un peu.

J’avais prévu de rester un peu dans le quartier car c’est ici que ce trouve le Café Central, un des cafés les plus connus de Vienne. Moi qui voulais tester le café viennois, c’est l’occasion ou jamais.

Le café semble assez huppé mais il n’y a pas encore beaucoup de monde à l’intérieur. Pour entrer il faut présenter son certificat de vaccination ou un justificatif de guérison.

Sur notre certificat Européen il n’est pas mentionné si nous avons 2 doses ou pas, mais ici cela a son importance alors il est préférable de montrer la mention « dose 2 of 2 », ça évite de se faire poser la question à chaque fois.

On m’installe à la table de mon choix et on m’apporte une carte. La plupart des gâteaux faits maison ne sont pas disponibles avant 10H donc je n’ai pas beaucoup de choix. J’opte pour un petit pain sucrée et un chocolat chaud avec crème fouettée.

L’endroit est vraiment magnifique, on se croirait dans un film où les familles de bonne fortune vont prendre leur brunch le Dimanche.

Mon petit-déjeuner est bon mais pas extraordinaire. J’attendrai un bon moment avant qu’on daigne m’emmener la note, et ça ne sera pas avec le plus grand des sourires. Petite surprise, il est demandé un pourboire. Je choisis d’ajouter 2€ à ma note et je payerai donc mon chocolat chaud et mon pain 10€. Tout ça pour le décor ! Au final, je recommande l’expérience d’aller consommer dans un établissement aussi beau mais clairement ne vous attendez à rien en dehors du décor et je pense qu’il doit exister de meilleurs cafés que celui-ci.

Je rejoins ensuite un arrêt de tram pour me rendre à ma prochaine visite. L’attente du tram aura été un peu longue cette fois et surtout il était bondé. Il s’agit d’une vieille rame qui est donc relativement plus petite que les nouvelles. Petite difficulté, je n’avais pas saisis qu’il fallait appuyer à l’intérieur du tram pour que les portes s’ouvrent, j’ai failli rater mon arrêt !

J’arrive quelques minutes plus tard au Belvédère, il s’agit du dernier Palace qui était sur ma liste, mais par contre cette fois je ne compte pas visiter l’intérieur et je me contenterai de l’extérieur. Je fais le tour de ce château mis en avant par cette belle vasque à l’avant. Les environs sont sublimes ! Il y a pas mal de gens qui courent dans le coin, c’est un beau décor pour faire son jogging il faut dire !

A l’extérieur du palace se trouve une exposition arc-en-ciel qui réuni des milliers de dessins d’enfants de primaire à travers l’Autriche. Je trouve ça vraiment sympa, c’est un beau message ! Après quelques photos et une bonne balade, je décide de repartir.

Je rejoins à nouveau un arrêt de tram et cette fois je me dirige vers Hunderswasserhaus.

Le tram s’arrête à quelques centaines de mètre du point d’intérêt. Pour le rejoindre, je traverse des rues absolument magnifiques ! Les maisons sont tellement belles !

Arrivée devant la Hunderswasserhaus, difficile de la rater, il y a énormément de monde amassé devant et surtout, une grande boutique souvenir est située juste en face.

La maison Hunderswasser a été construite par l’artiste du même nom et égaye le centre de Vienne.

Je prends quelques photos de ce lieu si étonnant et constate même une cabine téléphonique Anglaise juste à côté. Bizarre, mais ça donne du charme à ce lieu hors du commun.

Non loin de là, je parviens à localiser un bureau de poste, ça sera l’endroit parfait pour acheter un timbre et poster la carte que j’ai écrite pour mes parents, qui attend depuis 3 jours dans mon sac à dos.

Le timbre pour la France coûte 1€, c’est raisonnable.

Il est midi lorsque je me pose finalement dans un petit restaurant qui dispose d’une grande terrasse. La communication s’avèrera difficile car personne ne parle Anglais. Bon ben, on va se débrouiller autrement !

Après mon déjeuner, je repars prendre le tram qui sera tout aussi bondée. Je descends non loin du Prater, mon étape de l’après-midi.

Le Prater est un grand parc d’attraction situé dans la ville, on y trouve des attractions de toute sorte, pour les petits et pour les grands.

Mais avant, je dois traverser un immense jardin, l’endroit idéal pour se prélasser, ce que font un grand nombre de gens. Il fait très bon et le chemin est ombragé.

L’entrée du Prater se situe un peu plus loin, on ne peut pas la rater car les grands manèges dépassent des arbres !

Je déambule à travers les manèges, en temps normal j’aurai adoré en faire mais il est indiqué à plusieurs reprises que les sacs ne sont pas autorisés à bord des attractions, et comme je n’ai personne à qui le confier et que je refuse de le poser quelque part, clairement ça sera sans moi ! Il y a pas mal d’attractions même si certaines sont fermées à l’heure qu’il est. Certaines attractions ne tournent qu’avec une seule personne d’ailleurs !

On trouve aussi pas mal de stands de nourriture, avec des barbes à papa, des pommes d’amour et autres sucreries.

Il existe deux grandes roues mais la plus ancienne et celle avec les vieilles nacelles rouges. Je me dirige vers elle car j’avais bien envie de la faire. Il s’agit de l’une des plus anciennes grandes roue au monde. Chouette non ?

Le tour coûte 12€ donc ce n’est déjà pas donné, mais ça dure une bonne dizaine de minutes.

Une fois les vérifications habituelles faites et le billet acheté, on pénètre dans un petit musée présentant les wagons de la grande roue. Nous pouvons ensuite directement prendre place. Nous serons 6 à monter dans le wagon et malheureusement pour moi il y aura 2 jeunes enfants qui n’arrêteront pas de s’extasier (fort, très fort). Le tour dure entre 10 et 15 minutes avec des arrêts réguliers pour nous laisser profiter de la vue et laisser monter/descendre des gens en bas. La vue est sympa mais cela reste relativement cher pour 10 minutes.

Je continue mon chemin à travers le Prater et arrive finalement devant la sortie. Au final, il y avait beaucoup d’attractions différentes, que ça soit des sensations fortes, des trains fantômes, des attractions à eau, etc… je pense que la parc doit être bondé le soir, mais en journée c’est plutôt calme, et tout n’était pas ouvert en plus.

Je sors finalement du Prater et arrive devant le métro. C’est avec un grand bonheur que je trouve une fontaine à eau juste devant, on dirait qu’ils font exprès de les placer à chaque fois que je viens de vider ma bouteille d’eau. :p

Il n’est que 15H, j’ai encore pas mal de temps devant moi alors je décide de ne pas rentrer tout de suite.

Depuis le Prater, un seul arrêt de métro me sépare de l’Eglise de St François d’Asssise alors c’est l’occasion d’aller y faire un tour. Le quartier est moins accueillant que le centre-ville et il n’y a pas grand chose à y voir en dehors de cette église.

J’en fais d’ailleurs rapidement le tour, on ne peut malheureusement pas pénétrer à l’intérieur.

Je reprends le métro U1 jusqu’à Stephenplatz car il me reste un petit souvenir à acheter, celui que j’achète à tous les coups : le porte-clé. Les prix sont vraiment exagérés pour un porte clé tout simple fabriqué en Chine, jusqu’à 12€. je parviens à en trouver un à 7€ mais c’est déjà beaucoup trop cher !

Je remonte dans le centre jusqu’au Hofburg et j’en profite pour appeler mes parents en visio afin de leur montrer le centre-ville.

Je repasse devant une boutique Ichiban Tea alors je craque forcément pour un Bubble Tea, même si la boutique est moins jolie que celle de la dernière fois. Je me prends un macaron avec, il est à la cerise et ressemble à un petit cochon, tout est vraiment trop mignon dans cette enseigne !

Je déguste mon goûter dans la rue, pour sentir une dernière fois l’ambiance de Vienne alors que les touristes s’amassent devant la Cathédrale St Stephan.

Me voici de retour à l’hôtel, après avoir un peu rechargé mon téléphone, je me dirige vers le bar afin de profiter de mon verre de bienvenue (c’est marrant, je le prends toujours le dernier jour donc c’est plutôt un goodbye drink me concernant haha).

Je me pose un bon moment seule dans la salle du restaurant, je suis tranquille pour taper le compte rendu de ma journée tout en sirotant une limonade faite maison.

Sur les coups de 17H30, je décide de partir pour ma dernière visite, la tour du Danube. Je prends donc le métro U1 à Schewenplatz pour me rendre jusqu’à la station Ale Donau. A cette station, une navette est mise à disposition par la tour. Sans cette navette, la tour serait difficilement accessible alors c’est une bonne chose qu’elle soit mise en place. On peut trouver les horaires sur leur site internet mais ils ne sont pas visibles sur Google Maps, c’est plutôt dommage.

La navette arrive quelques minutes après et même si l’arrêt n’est pas signalé, elle s’arrête en réalité à l’arrêt de bus juste devant la station de métro, rien de plus simple donc.

Nous sommes 3 à bord et nous partons directement en direction de la tour. Le trajet dure à peine 5 minutes et nous sommes déposés juste devant la tour vers 18H15.

L’entrée coûte 14.5€ et il est nécessaire de montrer une preuve de vaccination, de test ou de rétablissement. On m’indique que le bar qui tourne est fermé (il ferme à 18H) et que le restaurant nécessite une réservation, ce n’est pas un problème car seule la plateforme m’intéresse. Suite à ça nous sommes dirigés vers l’ascenseur. Il n’y a pas beaucoup de monde et heureusement car l’ascenseur est de toute façon très petit.

La demoiselle présente dans l’ascenseur nous demande si elle doit parler en Anglais ou en Allemand, tout le monde demande l’Anglais (ouf !). Elle nous explique donc que nous allons rejoindre la plateforme d’observation située à 155 mètres en 35 secondes.

La plateforme dispose d’un extérieur à 360° qu’on peut parcourir, sans vitre mais avec un grillage. Je fais le tour plusieurs fois en faisant des photos et des vidéos, le soleil est encore haut dans le ciel donc j’ai largement le temps avant qu’il ne descende.

Il y a pas mal de vent mais il est possible de rester en intérieur à cet étage ou à l’étage supérieur. Malheureusement il n’y a aucun endroit où s’assoir, c’est un peu dommage.

Depuis là-haut, on reconnait très bien le centre-ville, le Prater et les rives du Danube.

Je profite de la vue et de la golden hour qui se profile, il n’y a vraiment pas grand monde en haut ce qui fait que la visite est très agréable.

Le soleil descend de plus en plus, les lueurs orange et jaunes sont vraiment magnifiques. Il n’y a pas grand monde sur la plateforme donc j’en profite pour faire des photos très sympas avec cette magnifique lumière.

Le vent se lève de plus en plus en revanche et il fait vraiment très froid. J’alterne entre photos extérieures et petites pauses en intérieur pour me réchauffer car il y a vraiment beaucoup de vent là-haut.

Le soleil s’est définitivement couché, les lumières commencent à se faire visibles aux quatre coins de la ville. Ce qui est le plus lumineux c’est sans aucun doute le Prater, j’étais certaine de l’avoir vu lors de mon atterrissage à Vienne Samedi soir et je confirme que c’était vraiment ça.

La vue de nuit est très sympa et avec tous ces ponts qui enjambent le Danube, les lumières sont vraiment superbes. Je ne regrette pas d’avoir affronté le froid jusqu’à maintenant !

Je redescends à 20H15 en passant rapidement au travers de la boutique souvenirs. Durant la descente on me demande comment j’ai trouvé la vue, bien évidemment, je l’ai trouvé géniale !

Il y a un café disponible au rez de chaussée où il y a pas mal de monde. En revenant à l’arrêt de la navette je recroise le chauffeur de tout à l’heure qui m’indique qu’il se rend d’abord au métro U6 et qu’il reviendra dans 15 minutes pour faire la liaison vers le U1 (le mien). En l’attendant je fais quelques photos de la Tour.

Le chauffeur revient et nous sommes 3 à monter à bord, je retrouve étonnement le couple qui était avec moi à l’aller, c’est assez drôle. Le chauffeur me demande d’où je viens et comment se passe mon séjour en Autriche. Quand je lui apprends que je me dirige vers Salzbourg demain il m’annonce que c’est sa ville de naissance et me donne quelques bonnes adresses à visiter. Trop sympa !

Petite difficulté, pour reprendre le métro, Google Maps m’indiquait de prendre le métro dans l’autre sens, puis de repartir dans le sens initial une station plus loin. Je comprends rapidement pourquoi en arrivant devant la station de métro, un message indique effectivement que des travaux nécessitent la coupure de la ligne dans le sens que je devais emprunter. Je prends donc le métro dans l’autre sens avant de changer pour repartir dans le bon sens, nous sommes très nombreux à effectuer la manœuvre. Super pratique dis donc ! haha

A 21H, me voilà de retour à mon hôtel, j’ai tout juste le temps d’aller m’attraper de quoi manger et me revoilà déjà dans ma chambre. J’ai pas mal de choses à faire ce soir car il faut que je refasse entièrement ma valise pour demain et ce n’est pas une mince affaire !

Cette journée conclu cette première partie du séjour réservée à Vienne. J’ai vraiment adoré cette ville, si paisible mais pourtant si animée. Les monuments sont vraiment magnifiques, il y a vraiment de quoi faire ici, j’ai passé 3 jours pleins sans m’ennuyer !

Demain, une autre aventure commence à Salzbourg !