Voyage en Autriche en solo [07.09.21 : Journée à Bratislava]

Ce matin, réveil à 8H une fois de plus (qui a dit qu’on se reposait en voyage ?). J’avale rapidement un thé depuis ma chambre et je prépare mes affaires pour partir. Aujourd’hui je pars en direction de Bratislava en Slovaquie. Les deux capitales ne sont situées qu’à 70km, c’est donc une visite très sympa à faire sur une journée au départ de Vienne.

A 8H30 je décolle après avoir regardé une dernière fois la météo. Ils annoncent un temps nuageux à Bratislava (mais à Vienne aussi), mais pas de pluie, c’est déjà ça. Vu qu’il fait frais de bon matin, je prends ma veste mais je sais très bien que je vais finir par devoir me la trimballer toute la journée par la suite…

Vienne dispose de plusieurs gares, et la plus accessible pour moi est celle de Simmering. Pour y aller, je dois prendre le métro U3 situé sur Stephenplatz et aller jusqu’au terminus, à Simmering.

La correspondance dans la gare est on ne peut plus simple car la station est située juste au dessus du métro.

J’achète, directement sur l’automate, un billet « Bratislava », il s’agit d’un billet à 16€ qui comprend l’aller-retour entre Vienne et Bratislava et les transports en commun dans Bratislava. Plutôt intéressant, non ?

J’avais repéré le train de 9H22 et je n’ai plus qu’à attendre une vingtaine de minute avant qu’il arrive. Il y a environ un train toutes les heures donc même pour le retour, ça se fera sans stress vu qu’il n’y a pas d’horaire imposé sur le billet.

Il ne fait pas chaud sur le quai de la gare, je ne regrette pour l’instant pas d’avoir pris ma veste ! haha

Le train arrive un peu à l’avance, il n’y a pas grand monde qui prend place. Le trajet va être tranquille. Le train s’arrêtera 2 fois avant de filer droit vers Bratislava.

Je me ferai contrôler le ticket deux fois durant le trajet, et je verrai même la police faire des rondes dans le train. On se sent en sécurité, il n’y a pas à dire.

Moi qui avait préparé hier soir le papier nécessaire pour entrer en Slovaquie, on ne me l’a finalement pas demandé, ni mon certificat de vaccination.

A 10H35, le train arrive à Bratislava Hlavna Stanica, la station de train principale. Rien qu’en arrivant dans la gare, on comprend qu’on est dans un autre pays et l’Autriche semble très loin d’un coup. On se croirait de retour dans les années 60, ici l’ambiance « pays de l’Europe de l’Est » est très marquée. J’étais moyennement excitée à l’idée de visiter Bratislava, un peu pour cette raison honnêtement. Mais j’étais curieuse alors je voulais aller au dessus de mes préjugés.

Je pensais prendre le tram 1 pour rejoindre la vieille ville mais impossible de le trouver, je ne vois que des bus en sortant de la gare. Bon tant pis, je vais suivre les gens qui descendent à pied, on repère bien les touristes comme moi qui viennent juste passer une journée ici. Il faut savoir que Bratislava est très facilement accessible depuis Vienne et Budapest, ça permet donc d’aller passer une journée dans le pays.

J’arrive dans la vieille ville une bonne dizaine de minutes après. La balade est sympathique, on se passe sans problème des transports en commun.

La place principale avec l’hôtel de ville et sa petite fontaine est vraiment très mignonne. Les gens se baladent paisiblement dans les alentours, la ville semble très agréable à visiter.

Sur cette place on peut y voir l’Ambassade de France qui trône en plein milieu, c’est assez sympa de voir « Le petit Nicolas » en vitrine.

On peut trouver plusieurs petites statues en bronze autour du centre-ville, comme le fameux Man at work qui représente un homme sortant d’un égout.

Je me promène à travers le centre jusqu’au Primatial Palace et cherche en vain la Michael’s Gate avant de comprendre qu’elle est en fait en travaux. Raté !

La vieille ville est vraiment bien délimitée, et lorsqu’on en sort, on se rend bien compte que l’ambiance du reste de la ville est toute autre.

Après quelques achats de souvenirs, je me pose pour déjeuner en terrasse, même si le soleil est timide il fait plutôt bon.

Je voulais ensuite aller visiter la fameuse église bleue. Elle est un peu excentrée et pour y aller je traverse des zones un peu moins sympas. La plupart des trams semblent venir d’un autre âge et les bâtiments semblent dater de la Guerre Froide, mais en dehors de ça les alentours ne sont pas dangereux du tout, moi qui appréhendais un peu, il ne semble pas y avoir plus de problèmes que ça à Bratislava.

L’église est très mignonne et assez inhabituelle à voir. Les visites ne sont possibles qu’à un certain moment de la journée (17H30 ce jour, donc pas très pratique). En revanche, des grilles permettent d’observer l’intérieur malgré tout.

Après quelques photos, je retourne dans la Vieille Ville. Je vois facilement la UFO Tower depuis là, ça sera mon dernier arrêt de la journée.

Je retraverse une nouvelle fois le centre et arrive à la Cathédrale St Martin, en partie en travaux. Il n’y a pas grand chose à voir à l’intérieur mais la bâtisse est vraiment impressionnante au beau milieu de ces petites maisons colorées.

Je me dirige maintenant vers le Château de Bratislava, on le voit depuis le centre mais il parait perché assez haut. Le chemin est indiqué, il suffit de suivre les flèches.

La montée est assez pénible, les rues dans ce quartier sont vraiment mignonnes, toutes pavées, mais c’est extrêmement fatiguant vu le dénivelé.

Je prends mon temps pour monter, et arrive devant la Sigismund Gate. La vue sur le centre ville est vraiment chouette, et on voit également très bien la UFO Tower où je vais aller juste après. Je m’interroge sur la manière de rejoindre la tour, car le pont ne semble pas du tout praticable pour les piétons.. A suivre !

En attendant je continue mon ascension et arrive dans les jardins attenants au château.

La vue sur la Cathédrale St Martin est vraiment superbe. Il n’y a pas grand monde, je profite donc du calme pour faire quelques photos de ce point de vue. Je sais qu’il est possible d’avoir un autre point de vue depuis le haut du château en faisant la visite du Musée mais je ne suis vraiment pas intéressée par cette visite et je n’avais pas lu de bons avis non plus.

Je fais le tour du château et arrive près des jardins, c’est vraiment un bel endroit !

En cherchant les toilettes j’aurai une drôle de discussion avec un Allemand qui ne parlait pas un mot d’Anglais (et moi pas un mot d’Allemand), il essayait de me faire comprendre quelque chose en relation avec la flamme AirFrance présente sur mon sac à dos. Je pense qu’il était simplement avgeek lui aussi mais je pense qu’on ne sera jamais sûrs haha !

Après 1H30 de balade autour du château, c’est l’heure de redescendre, évidemment c’est beaucoup plus facile dans ce sens là !

Me voilà de retour à mon point de départ, mais je ne sais toujours pas comment rejoindre la tour.

Je demande à plusieurs personnes sur le chemin mais malheureusement personne ne comprend et ne parle l’Anglais. On me fait toutefois plusieurs gestes en me montrant la gauche du pont. Je décide d’aller jeter un coup d’œil, et là… Bingo ! Il y a effectivement une passerelle qui passe juste en dessous du pont et qui permet de rejoindre l’autre rive, et donc la UFO Tower. Et bien dis donc, ça aura été compliqué à trouver, surtout qu’il n’y a absolument aucun panneau.

Je traverse donc le pont qui semble interminable, et arrive de l’autre côté. L’entrée de l’UFO se trouve juste à la sortie du pont.

La montée coûte 8.90€ et il se trouve qu’à la caisse, je tombe sur des Français en train de payer. Plutôt drôle ! Nous prenons l’ascenseur tous les 3 qui nous mènera au sommet, enfin presque. Il reste encore quelques escaliers à monter avant d’arriver à la plateforme d’observation extérieure. Là-haut, pas de vitre, la vue est donc plutôt agréable. Il n’y a vraiment pas grand monde donc, on peut donc tous circuler très facilement et profiter des points de vue.

La vue sur le château est imprenable, et la vieille ville est également très sympa vue d’ici. On se retrouve au milieu du Danube et avec une vue sur 3 pays différents. Malgré ses 95m, la UFO Tower offre tout de même une vue qui vaut le détour sur la ville de Bratislava et ses alentours.

Je profite un bon moment de la vue en discutant avec les Français de tout à l’heure. Nous échangeons sur Bratislava, sur Vienne leur prochaine destination, et Budapest, où ils étaient juste avant.

Après quelques dernières photos, je rejoins le bar/restaurant de la tour pour profiter d’une bonne limonade maison avec une vue sur le Danube. L’expérience est vraiment cool !

Une fois ma limonade avalée je décide de repartir. Il est 16H45 et j’ai vu qu’il y avait un train à 17H37, je pense que ça devrait pouvoir le faire.

Je refais le chemin dans l’autre sens sur ce fameux pont qui m’aura donné du fil à retordre.

De retour sur la rive, je me dirige vers le terminus du Tram 1 car il me permettra de rejoindre la gare plus rapidement.

Il est 17H15 lorsque j’arrive à la gare, le timing est donc parfait car le prochain train pour Vienne part à 17H37. Il est d’ailleurs déjà affiché en voie 2. Lorsque le tram arrive devant la gare, je comprends mon erreur de ce matin, en fait, pour le trouver, il est nécessaire de descendre dans le sous sol de la gare, c’est pour cela que je ne l’avais pas trouvé tout à l’heure.

Il y a pas mal de monde dans la gare mais je ne perds pas de temps et me dirige directement vers le quai.

Le train arrive à l’heure et encore une fois il n’y a pas grand monde, chacun a largement la place de s’installer.

Le retour sera tout aussi rapide. Le train file vers Vienne et dessert les 3 gares situées entre les deux capitales. Je me ferai également contrôler deux fois mon billet, une fois en Slovaquie et une fois en Autriche.

Je descends, tout comme l’aller, à Vienne Simmering et file dans le métro U3 qui me ramènera en centre-ville. Il est 19H quand j’arrive finalement à Stephenplatz. Il est temps de faire le tour des restaurants pour voir ce que je vais manger ce soir mais finalement je prendrai à emporter. Les restaurants sont un peu trop bondés pour moi, et tous ne possèdent pas une terrasse donc ça ne me tente pas trop.

Retour à l’hôtel après cette journée en Slovaquie !

Demain sera ma dernière journée à Vienne et il me reste quelques petites choses à voir.