Voyage en Australie : [21.08.16 : Lona Pine Koala Sanctuary, Queensland Museum & Rooftop]

Ce matin, levés à 8H, nous partons en direction de Ann Street, non loin de notre hôtel. Le bus 124 doit nous amener jusqu’à Cultural Centre Station afin de prendre le bus 430 jusqu’à Lone Pine Koala Sanctuary. Oui c’est un peu compliqué mais je n’ai pas trouvé mieux comme itinéraire. En plus, nous n’avons que 2 minutes de changement entre les deux bus alors le premier a intérêt d’être à l’heure et le second a intérêt à ne pas passer à l’avance. Bref, c’est pas gagné !

La station de bus se trouve à deux pas de l’appartement, nous y allons bien en avance afin de ne pas rater notre bus.

Le 124 se montre enfin, il est à l’heure, ouf ! Moins de 10 minutes après, nous arrivons à Cultural Centre. On voit une énorme affiche de dinosaure qu’on avait déjà vu la veille lorsqu’on avait marché dans le quartier. Il y a également un grand dinosaure qui bouge la tête, ça doit être une expo, ça a l’air sympa !

Arrivés à Cultural Centre nous cherchons en vain le 430, il n’est sur aucun panneau d’affichage … Mais ? Vite, nous n’avons pas beaucoup de temps ! Surtout que ce bus ne passe que toutes les heures !   :/ En plus, Google semble me dire que c’est bien à cette plateform qu’il faut attendre…. Et deux minutes après, le bus 430 arrive. Ouf !!

Nous montons dedans, et c’est parti pour 35 minutes de bus à travers la campagne de Brisbane. Il y a pas mal de monde qui monteront dans le bus au fil des arrêts, on est bien contents d’être montés très tôt ! Nous arrivons à Lone Pine Koala Sanctuary, beaucoup de monde descend, nous y compris.

La queue pour les billets est encore raisonnable, il n’est que 10H15. Arrivé à notre tour, la caissière nous demande d’où nous venons, quand je réponds « France » elle me demande si je veux qu’elle nous parle en Français. Perso je m’en fiche, mais c’est vraiment sympa et en plus elle parlait le Français plutôt bien. Nous achetons deux entrées (36$ par personne) et un programme chacun à 1$. Le programme est plutôt concis et pour quelque chose de payant ça ne vaut clairement pas le coup. Toutes les infos sont disponibles dans le parc, je ne vois pas l’intérêt de payer pour l’avoir dans la poche.

Nous entrons dans le parc, il est assez spacieux, tout le monde peut s’approcher des enclos sans trop se gêner.

2016-08-21-2Nous commençons par une grande allée regroupant des oiseaux de différentes sortes comme des perroquets, des cacatoès… et même des chauve-souris.

Nous voyons ensuite un ornithorynque, des serpents, un diable de Tasmanie, des dingos…

Vient enfin les Koalas ! Il y en a des dizaines pendus dans les arbres en train de dormir, certains se réveillent doucement et bouge un peu, les autres sont en boule et ne bouge pas d’un poil ! Je fonds !! Je suis vraiment là pour eux : les Koalas.

Je n’attends qu’une chose c’est de pouvoir en prendre un dans mes bras, dans ce parc, c’est chose possible pour 18$. Pour ce prix, un photographe nous prend en photo, la photo est disponible en format papier puis en numérique, et il est également possible de se prendre en photo après avec son propre appareil. Je trouve que ça vaut bien plus le coup qu’à Cairns, j’ai bien fait d’attendre.

Arrivée devant le photoshoot des Koalas, je constate en fait qu’il y a deux options, soit l’option payante que je voulais à la base, soit juste un encounter avec un Koala et son soigneur, du coup pour la photo c’est un peu bof, mais ça a le mérite d’être gratuit. Pour les photos c’est de 10H à 13H puis de 14H à 16H, alors que pour cette unique encounter c’est uniquement entre 13H et 13H30. Bon je vais réfléchir, continuons de faire un tour !

Nous arrivons devant l’immense espace des kangourous et wallaby.

Nous pouvons acheter de la nourriture pour la donner aux animaux en entrant dans le parc. La nourriture coûte 2$ et le sachet est plutôt conséquent donc pas d’inquiétude ! Avant, il est recommandé de se laver les mains pour assurer une certaine hygiène vis-à-vis des bêtes.
Nous entrons dans le parc et tombons nez à nez avec un émeu, il ne bouge pas, il est très facile de faire des photos avec lui. En plus, on sent la nourriture à kangourou alors il est concentré sur nous, haha. Mais ce n’est pas pour toi petit émeu, désolé !

Nous avançons dans l’immense parc et enfin,  nous croisons quelques kangourous allongés au soleil. On leur tend de la nourriture et ils viennent tout de suite la prendre dans nos mains. On se relaie pour les photos et les vidéos souvenirs, ce sont des supers moments, vraiment !

Il y a en réalité 160 kangourous dans le parc, en avançant vers le fond on en croise de toutes les sortes, des petits mais aussi des grands, des bébés et aussi des plus vieux. Il y a également un enclos délimité qui est interdit aux humains, c’est l’espace de repos des kangourous.

En dehors de cet enclos-là, nous pouvons aller les trouver pour les nourrir, leur faire des câlins, faire quelques photos… ils se laissent faire et nous mangent presque la nourriture directement dans le sachet. C’est un super moment que nous vivons là, c’est quelque chose vraiment d’unique que nous pouvons faire uniquement en Australie.

Dans le parc à kangourou, se trouvent également des wallaby, ils se font plus discrets car ils sont en minorité mais on peut les reconnaitre grâce à la forme de leurs oreilles qui diffèrent de celles des kangourous.

Nous faisons connaissance avec un kangourou qui est vraiment très drôle, il nous aura bien fait rire en mettant le nez dans le paquet de nourriture puis en se relevant pour tirer la langue et se gratter. Cette photo est juste trop drôle !

Après ce bon moment partagé auprès des kangourous, nous partons en direction du show sur les reptiles et les chouettes qui se déroule actuellement. L’animatrice passe dans le public avec les différentes espèces, c’est un peu moyen alors nous décidons de continuer notre chemin.

Nous passons près de différentes cages et croisons des petits reptiles et divers crocodiles.

Nous nous asseyons sur un banc pour boire un coup (car il fait vraiment chaud ce matin) et grignoter un chocolat, quand soudain un gros oiseau (type dindon) apparait de nulle part, et deux minutes après, un énorme lézard sort des buissons.. oulala, on va vite ranger tout ça nous hein !

En faisant le tour, on constate que c’est un parc vraiment très « connecté ». Il y a beaucoup d’endroits où charger son smartphone et surtout, le parc est entièrement équipé en WiFi. C’est un peu bizarre mais je m’en plains pas, ça m’évite de forcer sur mon forfait 3G.

Nous avons terminé de faire le tour du parc, il n’est que midi… nous ne voulons pas attendre 13H30 pour les encounters gratuits avec les koalas alors je décide d’aller faire ma photo à 18$, après tout, c’était ça qui était prévu à la base. Un petit coucou aux koalas dans leurs arbres et je pars ensuite faire la queue.


Je paye mon billet à la borne et c’est rapidement à mon tour. Il y a un espace où poser son sac et il est ensuite conseillé de positionner ses mains au niveau de la taille pour qu’on puisse nous poser un koala facilement dessus.

Les dresseurs alternent entre différents koalas, ce n’est jamais les mêmes qui font les photos (heureusement, les pauvres sinon !). Quand c’est mon tour, je m’approche de la dresseuse qui me positionne les mains de la bonne façon puis décroche le koala qu’elle portait sur elle en lui murmurant des mots doux. Elle me le pose délicatement sur les mains puis pose chacune des pattes du koala sur mes épaules. Il ne regarde pas dans le sens du photographe alors la dresseuse lui fait signe et se décale, du coup, le koala tourne la tête pour apercevoir un visage familier à nouveau, c’est vraiment trop mignon la relation qu’ils sont avec leurs animaux.
Certains dresseurs ont de l’eucalyptus dans leur poche pour pouvoir le donner aux koalas en cas de besoin.
Pendant ce temps, le photographe immortalise le moment. Après ça, c’est à mon compagnon de me prendre en photo avec mon petit koala dans les bras. Au bout de quelques secondes, la dresseuse reprend le koala dans ses bras. C’est déjà fini :(
Nous sommes invités ensuite à nous laver les mains et à aller récupérer les photos directement à la boutique.

Effectivement, le temps d’aller à la boutique (soit même pas 2 minutes), ma photo est disponible ! Elle est vraiment sympa et j’ai également une page web pour aller récupérer ma photo en haute définition. Chouette chouette chouette !

Après un dernier au revoir aux koalas, nous prenons la direction du bus, car nous ne souhaitons pas déjeuner dans le parc. Le bus passe à 12H33, on ne traine pas en chemin, go go go !

Le bus passe à l’heure et nous voilà parti pour le centre-ville. Nous descendons sur Queen Street histoire de regagner le mall d’hier. Les arrêts de bus de Queen Street sont en fait entièrement sous-terrain. C’est bizarre, franchement on aurait jamais trouvé, mais en réalité c’est super intelligent de faire ça !
Nous déjeunons au food court du Myer Mall et nous prenons un bon Bubble Tea que nous sortons déguster au soleil.
Au coin d’une rue je repère un petit vide-dressing alors nous partons y faire un tour. Il n’y a pas beaucoup d’exposants et certains exposent directement dans leurs valises.


Après ce tour, nous décidons de traverser le Victoria Bridge, juste en face de nous, afin de rejoindre à nouveau Cultural Centre où nous étions passés ce matin. S’il a un musée avec des dinosaures dedans, ça nous intéressera forcément !

Après quelques recherches en marchant, effectivement il s’agit d’un musée de science (le Queensland Museum) et d’une exposition temporaire sur les dinosaures. L’entrée au Sciencentre (la partie scientifique et interactive du musée) est à 14$ et l’exposition des dinosaures à 13,50$. Si nous prenons un billet combinant les deux, nous en avons pour 22$, c’est donc cette dernière option que nous choisissons.

Nous entrons et prenons notre billet, l’heure tourne alors on s’assure auprès de la caisse que nous avons le temps de faire les deux parties du musée. On nous répond que oui. Ouf !

Nous commençons par les quelques salles annexes avec beaucoup de bêtes empaillés, ça fou un peu froid dans le dos.

Puis nous passons à l’exposition des dinosaures, dans un décor digne des Jurrassic Park. Bande sonores, effets de lumières et surtout maquettes animés grandeurs natures, les dinosaures ont l’air plus vrai que nature, on s’y méprendrai presque… D’ailleurs pas mal de gamins pleurent, hahaha les pauvres XD

L’expo est plutôt sympa et ludique, bon nous, on apprend pas grand-chose, mais pour les plus petits c’est sous forme éducative avec des jeux de questions-réponses.

Nous débouchons ensuite vers une salle « bonus » où de grands squelettes de dinosaures nous attendent. Ils ressemblent à ceux du Musée d’Histoire Naturelle de New-York !

Avant de partir vers le Sciencentre nous arpentons les étages du musée, il y a beaucoup de chose sur le corps humain et sur les animaux dont un moustique géant… Brrr

Nous partons ensuite voir le Sciencentre qui est la partie scientifique et interactive. On dirait un peu le Musée de Science de Londres, tout est fait pour s’amuser tout en apprenant (enfin pour les plus jeunes hein, nous Archimède et compagnie, ça fait longtemps qu’on les connait !).

Nous resterons un bon moment à parcourir les différents jeux et expériences que comporte le hall. C’est vraiment sympa, les jeux sont accessibles à tous.

Il y a des jeux physiques pour mesurer différentes choses comme la vitesse, la taille, le son, la vue… et divers autres tests électriques et musicaux.

A 17H, le musée ferme, nous sommes invités à sortir. Nous comptions rentrer à l’appartement mais finalement il reste une chose que nous n’avons pas encore faite : un rooftop !

Et oui, il n’y a pas de tour à Brisbane alors je me rabats comme je peux sur un rooftop. Julien avait trouvé le Sazérac (bar au 30ième étage avec vue sur la ville) dans un bouquin sur la ville. Nous y avions 15% grâce à un coupon, c’est toujours ça ! Il se trouve que le bar n’est pas très loin à pied de l’autre côté du pont, nous repartons donc arpenter le Victoria Bridge où le soleil commence à décliner.

Arrivés à l’hôtel Four Points, nous montons au 30ième étage et nous nous installons face à une des immenses baies vitrées. Les cocktails sont chers (18$) mais pour un rooftop ce n’est pas non plus exagéré, en plus ils sont plutôt originaux, ce n’est pas une simple Maragita ou un simple Cosmo ici.

Nous profitons de la vue pendant une petite heure, les buildings et le pont commencent  à s’illuminer, c’est grandiose.

Quand il fait nuit noire, nous décidons de décoller pour rentrer à l’appartement.

Nous reprenons le train jusqu’à Fortitude Valley et nous nous arrêtons au guichet de TransLink pour se faire rembourser nos cartes Go Card. On nous rembourse en liquide les 18$ qu’il restait ainsi que les 10$ de deposit pour la carte. Je voulais la garder au début mais bon 10$ quand même, faut pas abuser, ça fait un peu cher le souvenir.

Sur le chemin du retour à l’appartement nous faisons un tour dans Chinatown et les grandes rues animées autour afin de nous trouver à manger. Julien choisira un Kebab Australien et quant à moi je commanderai une Pizza sur le site de Domino’s pour me faire livrer à l’appartement.
Le site Australien ressemble au Français mais on peut suivre le livreur avec un GPS, on connait même son nom, c’est énorme, c’est le Uber de la Pizza un peu !

Après ce bon petit repas, nous refaisons quelques lessives et c’est l’heure de fermer les valises. Demain, nous quittons Brisbane pour rejoindre Gladstone puis enfin Heron Island. La journée risque d’être longue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*