Voyage à Hawaï [16.12.11 : Départ – Le jour le plus long]

Nous sommes le 16 Décembre, jour de notre départ pour Hawaï, il est 5H du matin et le réveil sonne. Les valises sont prêtes, donc on se prépare en vitesse et on file attendre le tram. Mon dieu ! Aujourd’hui je pars à Hawaï, j’ai du mal à y croire, ça fait tellement bizarre de me dire que je vais attiré sur le contient américain, et puis Hawaï en plus quoi.

Comme à chaque fois que je pars, la chance est avec moi, il y avait ce jour là une alerte rouge sur Paris pour des vents très fort. On reçoit dans la nuit un mail de AirFrance qui nous informe que notre vol de 10H40 pour San Francisco était retardé et ne partait qu’à 13H. Bon ok, pas de panique.
J’ai fais le choix de ne pas prendre de manteau mais de prendre uniquement une petite veste. Okay alors là 5H30 du matin en attendant le tram avec toutes nos valises, c’est un peu rude là quand même.

On prends le tram, on prend la navette aéroport et puis on arrive à l’Aéroport de Montpellier. On aperçoit une ENORME queue de gens pour l’enregistrement, OK pas de panique, il n’est que 6H du matin et notre vol n’est que dans une heure et quart. On patiente, on patiente, toujours autant de monde devant nous, nous sommes la veille de vacances scolaires et il n’y a que 4 pauvres guichets ouverts… OK on je commence un peu à paniquer là. 6H30, toujours pas passé, 6H45 on aperçoit enfin la ligne d’arrivée. On nous dit que l’avion nous attendra, qu’il reste plein de monde, et que plein de vol pour Paris sont annulés/retardés à cause des intempéries là bas. Bon, il est 7H20 quand on monte dans l’avion direction Paris Charles-de-Gaulle. On ne décollera finalement qu’à 08H.
Vol très cours, à peine une heure et demi. On arrive vers 09H20 à Paris. Nous sommes déjà enregistré pour le vol suivant donc on va tranquillement aller se prendre un petit Mcdo avant de rejoindre notre zone d’embarquement pour San Francisco. On passe la douane grâce au passage rapide des douanes, les mecs sont trop aimables. J’avance un peu pour bien positionner ma valise après que mon compagnon soit passé, le type me dit « STOP ! » Ouai bah ça va, je vais pas défoncer la vitre hein.
On est accueilli par des mecs très sympas qui nous demande quand est-ce qu’on repart. « Le 26 » « De ce mois-ci ? » «  » …. Oulala, hey mec je suis même pas arrivée, tu vas pas me faire chier déjà hein :D

On s’installe dans l’avion, un A340 tout beau, tout grand. On est sur une rangé de deux, je suis contre la hublot, tout est GOOD ! On nous donne un petit papier qu’il faut remplir et donner aux douanes américaines. Putain ça rigole pas hein dis donc… Sur ce papier, quelques questions sur ce qu’on vient faire aux USA, l’hôtel où on loge, l’adresse, pour combien de temps on reste, si on amène des trucs de France qui resteront aux USA, qu’est ce que c’est, et le prix. Non, ils sont pas relou.
S’en suit 12 longues heures que je ne saurais décrire. J’enlève mes chaussures, je me mets une couverture dessus et c’est parti pour ce que j’appelle les 3 phases.

Première phase : La découverte du minuscule écran
Oui, c’est un fait. En classe économique, l’écran est tout petit et de mauvaise qualité, se farcir un film dessus c’est donc assez chiant. Mais on a rien à foutre, il reste 11H59 de vol alors on le fait. Et c’est comme ça qu’on se retrouve à alterner films, séries déjà vues, clips, radios, et le magnifique écran avec la carte et l’avion (tout a fait à l’échelle comme vous pouvez le voir) qui bouge. Wahou ! Que c’est intéressant de se rendre compte qu’il fait -70°C dehors à 10 000m d’altitude ! Enfin non sans blague, je me suis rendue compte qu’au lieu de partir tout droit, on est partie vers la Grande Bretagne puis par le Groenland, puis le Canada… avant de redescendre vers les Etats-Unis. Je trouve ça trop bizarre.

départ départ

Deuxième phase : Je marche dans les allées de l’avion
Après être resté à regarder pour la 18ième fois le Roi Lion, tu as forcément mal au jambes, au pieds, au cou parce que tu ne sais plus trop comment t’installer.. viens donc le moment de marcher dans les allées de l’avion tel un zombie. Pour ne pas être mal à l’aise, je me suis levée toutes les 3H pour aller faire un tour, aller au toilettes, regarder les gens qui dorment…

Troisième phase : On mange encore ?
Tu te dis que tu vas avoir un ou deux snacks durant les 12H de vols ? Que nenni ! En tout cas avec AirFrance on te laissera pas crever de faim. Nous avons eu deux gros repas, un dans l’heure qui a suivit le départ et l’autre juste avant d’arriver. Et entre les deux, il y avait en libre service de quoi boire et manger. Oui oui, j’ai mangé un esquimau dans l’avion.

airfrance airfrance

Il est 15H30 (heure de San Francisco), on aperçoit l’Océan Pacifique et l’aéroport de San Francisco, on voit un grand pont, on fait un demi-tour sur l’Océan, et nous voilà en train d’atterrir à l’aéroport de San Francisco. Of course, on était tout au fond de l’avion donc pour sortir, imaginez la galère. Il est 16H passé quand on pose le pied à San Francisco, pas trop le temps de profiter de nos premiers pas aux USA, il faut se dépêcher de passer la douane, de récupérer nos valises, de les ré-enregistrer pour Honolulu et de prendre notre avion.. et tout ça en 1H30 dans un aéroport immense que nous ne connaissons pas. Ok c’est mal barré, j’espère que le vol pour Hawaï va nous attendre !
On arrive à la douane, la queue est immense… on attends, on attend, on attend, il est 16H45 quand c’est enfin notre tour. On nous prend en photo, on regarde notre passeport, on regarde le papier qu’on a rempli dans l’avion, on nous reprends chaque empreinte… Un petit tampon et une petite question « What is your name ? » « Laura » *la dame regarde mon passeport « It’s Okay« .. Allez on trace !
On récupère nos valises, car il faut les « dédouaner » quand on entre aux USA on doit récupérer sa valise, même si on reprend un vol après (celui pour Hawaï, me concernant). Bon okay, ça me fait pas gagner du temps tout ça mais bon. On trouve le comptoir d’enregistrement de Delta Airlines qui nous assure cette dernière partie du voyage jusqu’à Hawaï. On rend les valises, on repasse la sécurité et là c’est pas le petit portique français, là c’est un sas où tu dois prendre un pose dedans, les mains levés, les pouces écartés… Ça rigole pas quoi.

On se dépêche de trouver la porte d’embarquement pour Hawaï, et nous voilà dans le petit avion Boeing (de type A320) avec deux rangés de trois. Nous sommes tous les deux au fond d’une rangée, on est parmi les derniers à arriver et il n’y a plus du tout de place dans les coffres à bagages. Bah dis donc, il y en a des gens qui prennent ce vol pour aller à Hawaï ! L’hôtesse de l’air nous propose de mettre nos valises tout au devant de l’avion, en première classe car il y a de la place. Super, on est à l’autre bout de l’avion, donc à l’autre bout de nos valises… Il est 17H45 quand on décolle. C’est parti, direction Hawaï ! On nous refile un pauvre paquet de cacahouète, le reste étant payant, et un papier à remplir pour entrer dans l’Etat de Hawaï avec encore les mêmes questions… où on reste, combien de nuits, blablabla.
Encore une fois, re-découverte de l’écran miniature, sauf que cette fois, les films sont payants pour la plupart et surtout en Anglais. C’est donc un petit peu gênant quoi. Le vol dure 6H, il fait nuit du début à la faim, je tombe de sommeil, je suis appuyée contre le hublot et l’appareil est complétement gelé, ça me frigorifie. J’ai l’impression que ce vol est sans fin…

airfrance airfrance

MAIS ! A 21H30 (heure de Hawaï / 8H30 du matin le lendemain, en France), on arrive enfin à Honolulu (Hawaï). En sortant de notre porte d’embarquement on est obligé de passer par l’extérieur pour rejoindre les arrivés de bagages et c’est dingue la chaleur qu’il fait et l’humidité qu’on ressent. On est à Hawaï ! On récupère nos valises et on se fait accueillir par la famille de mon ami avec des colliers de fleurs typiquement hawaïen, attention, ce sont des vrais fleurs !
En voiture direction l’hôtel pour dormir un peu, on est un peu déphasé et on a bien besoin de dormir. C’est là que je me rend compte que quand les hôtesses de l’air ont descendu nos valises (genre on avait pas le droit de passer par la première classe pour chercher nos valises), elle a oublié ma veste. Retour à l’aéroport, explications, faut repasser demain.. Ok :/

Arrivée à Waikiki, il est 22H et tout est toujours ouvert, je vois un Forever 21, un Macy’s face à la plage, je deviens dingue, j’ai hâte d’être le lendemain. On arrive enfin à l’Ewa Hotel ! L’hôtel est équipé de WiFi : Je suis heureuse. J’aime déjà Hawaï !
Notre suite est superbe, nous avons une mini-cuisine dans un coin, un grand séjour, une grande chambre, une salle de bain avec baignoire, et deux petits balcons avec tables et chaises pour voir les palmiers. WAW !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*