Voyage en Corée du Sud [Introduction]

Ceux qui me connaissent savent que, au même titre que le Japon et la Chine, la Corée du Sud a toujours été dans mes projets. Aussi longtemps que je me souvienne, la Corée m’a toujours attiré. Quand certains n’y voient que le conflit qui les opposent à leur voisin du Nord, moi j’y vois de magnifiques paysages entre mégapole et campagnes remplies de temples et palais.

C’est tout naturellement que nous avons commencé à parler de Corée du Sud un soir de fin-Septembre autour d’un repas. Évidemment, il ne m’en faut pas plus pour creuser afin que ce projet devienne réalité. Le lendemain, il y avait déjà le Lonely Planet de Séoul dans ma boite aux lettres (oui quand j’ai un truc en tête…). Le problème c’est que nous avons deux créneaux devant nous : les vacances d’Avril, où nous avons uniquement la possibilité de prendre une semaine, ou les vacances d’été ou nous pouvons prendre autant que nécessaire. Le mois d’Avril bénéficie d’un bon climat en Corée du Sud mais c’est aussi la période de l’année où le pays est prit d’assaut par les vacanciers japonais. L’été en Corée du Sud est très humide et chaud, il y a des orages un peu avant mais le taux de précipitation est tout de même pas mal élevé.

Nous avons un peu hésité mais nous avons rapidement décider de partir durant l’été. Partir si loin pour ne voir que Séoul ne m’enchantait guère, au moins durant l’été, nous pourrons passer au moins deux semaines et visiter pleinement le pays du matin calme. Après avoir vu pas mal de carnets de voyage, les température et les conditions climatiques ne sont pas si catastrophiques que ça. On est loin de la mousson tout de même, et la saison des pluie a lieu au tout début de l’été.

Les vols

Après avoir choisi la période idéale pour nous, j’ai dû m’atteler à la tâche que je préfère :  chercher et trouver des vols ! Les premières recherches en Janvier n’étaient pas glorieuses…. 900€ l’A/R sur des compagnies chinoises mais avec des temps d’escales correctes.

Les prix n’évolueront que très peu, et de toute façon, il est encore bien trop tôt pour commencer à planifier ce voyage. Je me fixe début Mars pour l’achat des billets.
Courant Février, nous commençons à reparler du projet, je regarde et re-regarde les prix, rien de très alléchant.
A la toute fin Février, bonne surprise chez Air-China, des promos viennent de surgir sur Paris-Séoul avec escale à Pékin à l’aller et Chengdu au retour pour 675€. Évidemment, la journée d’escale à Pekin est super tentante, mais celle du retour à Chengdu est malheureusement inévitable (et plutôt longue !).

Le temps d’en parler à mon conjoint, deux jours après, l’offre n’est plus disponible.. Zut !! Je regarde une nouvelle fois les tarifs, et nous sommes déjà début Mars. Les prix avoisinent les 1000€. C’est hors de question que je mette ce prix pour de la classe économique, c’est presque le prix que j’avais payé pour me rendre jusqu’en Australie l’été dernier…
Je cherche encore un peu et j’en viens à parler à mon conjoint d’une offre en Premium Economy chez Lufthansa au départ de Marseille avec très courte escale à Munich. L’offre est à 1200€ donc très peu éloignée de la classe économique. Le seul soucis, c’est que l’aéroport de Marseille est très mal desservi en TGV direct au départ de Montpellier et les horaires ne sont pas bons du tout…
Je constate que globalement, sur beaucoup de compagnies, la classe économique est très elevée par rapport au coûts des classes avants. C’est très étranges mais on se retrouve avec des classes Premium 200€ plus chères que l’économie…
Vu ces prix, on se demande alors quel est le prix en Classe Business… Qui sait ? Et là.. Bingo ! Je tombe sur un vol au départ de Barcelone avec escale à Hong Kong avec la très connue compagnie Cathay Pacific. Si vous vous rappelez, c’est une compagnie que je guettais tout particulièrement lors de mes recherches pour l’Australie et que je voulais absolument prendre, mais elle n’était pas compétitive sur mes dates l’année dernière.
Le vol Barcelone-Hong Kong est une nouveauté qui sera mise en place au début de l’été, c’est une liaison estivale qui sera exploitée en A350-900, le tout dernier bébé de chez Airbus : Le top du top ! Et surtout en Business !
Le vol est incroyablement peu cher, 1770€ pour l’A/R Barcelone-Séoul avec un stop à Hong Kong. Le prix d’une Business descend quand même rarement en dessous des 2500€ pour des vols de 6/8h…. Alors 1700€ pour 12h ! Incroyable !! Alors bien sûr, il faudra rallier Barcelone, nous le ferons en train et nous prendrons un hôtel la veille pour être à l’aéroport dans les temps. Mais vu ce prix, il ne fallait pas hésiter plus d’une seconde !
En réalité, nous avons réserver nos vols le Samedi soir, et grâce à l’option de 24H proposée gratuitement par Cathay, nous avons pu valider les vols le Dimanche tranquillement après avoir passé la nuit à y réfléchir.

Comme il existe une multitude de vol Hong-Kong-Séoul, nous nous permettons une très longue escale de 17H pour profiter de la belle ville de Hong-Kong lors du voyage « aller ». Les horaires sont top car nous serons à Hong-Kong de 8H jusqu’à 1H du matin le lendemain…..soit, toute la journée ! Super non ?

Alors certes, c’est une folie. Mais c’est à vivre au moins une fois, je savais que je le ferai un jour, je ne pensais juste pas que ce serait si rapidement. Je vais pouvoir rayer ça de ma bucket list !

Profiter des salons à Barcelone, Hong Kong et Séoul va être une sacrée expérience, j’ai très hâte de voir la cabine Business des A350 tout neuf de chez Cathay et de tester les services de cette grande compagnie asiatique en classe avant. Bref, ça va être que du bonheur !

L’itinéraire

J’avais commencé un itinéraire au tout début du projet et je l’avait adapté pour une ou deux semaine en fonction du temps que nous allions avoir. Il y avait à la base, Séoul, Gyeongju et/ou Busan. Finalement, vu le temps qu’on s’accorde en Corée du Sud j’ai rapidement réfléchie à la possibilité de rajouter l’île de Jeju dans le planning. Cette petite île est le Hawaï Coréen, c’est là où les Coréens, Chinois et Japonais se retrouvent pour les vacances. Il y a tant de choses à y voir entre cascades, plages et même un volcan, nous y consacrerons 3 jours pleins, c’est décidé !
Nous souhaitons partir sur Jeju dès le début du séjour car le temps sera plus clément, à l’inverse de Séoul.
Séoul mérite bien 5 jours de visite à lui tout seul, à cela j’ajoute une journée pour une excursion vers la DMZ et une journée pour partir dans la ville de Suwon accessible en train de banlieue depuis Séoul.
Le flou se situe au niveau de Busan et Gyeongju qui sont très proches géographiquement mais très différents. Busan est la deuxième plus grande ville de Corée, c’est une ville côtière avec une grand marché au poisson alors que Gyeongju est l’ancienne capitale de l’ancien royaume de Silla qui abrite le Temple Bulguksa. Les deux me semblent incontournables mais je mets un moment à trouver comment enchainer ces deux villes.

Après beaucoup de remaniement et de recherches je parviens à l’itinéraire suivant : Séoul (une nuit) – Jeju (4 nuits) – Busan (une nuit) – Gyeongju (2 nuits) – Séoul (7 nuits).

Cela nous évite de passer la première journée dans les transports pour Jeju, à la place nous aurons une journée pour nous mettre en jambe dans Séoul. Nous prendrons l’avion pour Jeju le lendemain et repartirons de Jeju pour Busan en avion également.
Les trajets entre Busan et Gyeongju et entre Gyeongju et Séoul seront modulables car nous les ferons en train ou en bus. Nous pourrons donc décider de partir plutôt le matin ou le soir en fonction de l’endroit où nous voulons passer le plus de temps.

Une bonne chose de faite ! Maintenant il nous restera à trouver les hôtels et Airbnb pour ces 4 villes et de prendre les vols entre Séoul et Jeju puis Jeju et Busan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*