Voyage en Norvège en solo [04.11.2019 : Chiens de traineaux & Aurores Boréales]

Ce matin, réveil à 8H assez difficile. Dans la nuit j’ai reçu mes photos de la chasse aux aurores d’hier, elles sont vraiment sympas ! Et dans le mail des guides, on retrouve tous les endroits où nous sommes allés en détail. Au programme aujourd’hui : balade avec des chiens de traineaux !

Je descends au petit déjeuner et remonte terminer mes affaires. Sac sur le dos, me voilà partie pour le Radisson Blu Hotel, situé non loin du port. Rien n’est vraiment loin ici de toute façon !

Il neige un peu et d’après les prévisions ça n’est pas prêt de s’arrêter pour aujourd’hui. Je rejoins l’organisme Villmarkssenter qui est déjà sur place en train d’enregistrer les premiers arrivés.

Nous prenons tous place dans le bus qui ne sera plein qu’à moitié. Nous partons en direction de la ferme de huskies à 25 minutes de Tromsø.

Nous arrivons alors que la neige à décuplé. Nous sommes accueillis par Angie qui s’occupera de notre groupe ce matin. On nous redirige vers leur local où des bottes et des combinaisons thermiques sont distribuées pour ceux qui en ont besoin. Je suis venue avec mon sur-pantalon donc je n’ai besoin de rien, mes chaussures étant aussi waterproof. Nous avons un espace pour nous changer et laisser nos affaires durant notre balade mais je choisis de garder mon sac photo.

Nous sommes mis par groupe de 2, je me retrouve avec un Espagnol très sympathique avec qui je partagerai un bon moment.

Il était possible d’opter pour la conduite de traineau mais j’ai préféré prendre le tour où on est uniquement passager avec une seconde personne. Nous serons ainsi baladé par un musher professionnel. Notre musher, une jeune femme très dynamique, vient nous trouver et nous amène jusqu’à notre traineau. Les 9 chiens sont déjà attachés et prêts à partir, ils n’en peuvent plus et veulent aller se défouler. C’est la première sortie de la matinée et nous sommes encore en début de saison, les bêtes sont donc très excitées.

Nous prenons place, nous avons largement la place pour nous étaler, et une couverture en peau vient recouvrir mes jambes et mon sac.

C’est parti ! Nous sommes le deuxième traineau du convoi et nous nous suivons à travers les grandes pleines blanches. Nous voyons souvent les chiens du traineau qui nous suit venir nous dire bonjour, ils sont coquins ces chiens ! Je les vois manger la neige ou se rouler dedans à la moindre occasion et pendant le reste du temps, il courent, courent, courent…

La balade durera 45 minutes, nous ferons une boucle au milieu de la foret et de son duvet blanc.

Nous nous arrêtons pour nous faire prendre en photo au milieu de la nature arctique, c’est magnifique ! La balade se passe super bien, malgré quelques bosses qui m’auront fait quelques frayeurs, c’est vraiment une super activité.

Les chutes de neige commencent à se renforcer, heureusement, c’est la fin de la balade. On nous conduit maintenant dans la ferme pour rendre visite aux chiens. C’est l’heure des câlins avec les grands, et ensuite les petits. On nous ouvre les enclos où les petits vivent. Ils nous font tout plein de bisous, et sont vraiment adorables.

C’est maintenant l’heure du repas, on nous conduit d’abord aux vestiaires pour nous remettre à l’aise, et ensuite, direction une petite hutte chauffée au feu de bois, où nous attend un bon repas.

Le repas sera simple, soupe de renne (bidos) ou alternative végétarienne, et ensuite gâteau au chocolat pour tout le monde. Je sais que tout le monde a aimé la soupe de renne autour de moi mais je ne saurai vous dire. Le tout avec thé ou café à volonté. Je passerai un bon moment à table avec une famille de Suisses et une dame venue d’Argentine qui parcourt le monde.

Il nous reste une bonne demi heure avant l’arrivée du bus, nous avons donc le temps d’aller revoir les chiens une dernière fois.

La neige a redoublé d’intensité, il neige maintenant énormément ! Un dernier bisous, quelques dernières photos et c’est l’heure de partir.

Je reste très partagée quant à cette visite. Voir des chiens attachés à leur cabane comme ça, ça me fait un peu mal au cœur et ça m’a rendu un peu mal à l’aise. L’équipe nous a pourtant expliqué que les 300 chiens sont des athlètes qui courent plusieurs fois, avec ou sans traineaux. Je ne sais pas trop quoi en penser. Je pense qu’il faut juger de l’ambiance vous même pour vous faire une opinion.

A 13H30, le bus démarre, nous roulons dans des conditions exécrables avec aucune visibilité pendant plusieurs minutes avant de revenir sur Tromsø. La neige tombe toujours aussi fort, je ne vais pas m’éterniser dehors.

Je suis rentrée à mon hôtel quelques minutes après et j’ai fait tout le trajet avec ma mère en visio, afin de lui montrer la neige qui tombe encore et encore. C’était plutôt folklorique !

Je me repose un peu, tape quelques phrases sur ma journée, décharge les photos, et passe quelques coups de fil. Je suis appelée par Nothern Soul Adventures l’organisme qui doit m’amener visiter le fjord de Kvaløya dans 2 jours, je suis la seule inscrite donc le tour va être annulé si personne ne s’inscrit d’ici là. On me demande si je veux décaler à demain mais vu toute la neige annoncée ça ne m’intéresse pas trop, et je suis déjà prise Jeudi.

A 17H15, même chose qu’hier soir, je pars vers le port pour rejoindre Chasing Lights. Il neige à gros flocon !

Le bus arrive et je retrouve Bert, le guide Belge que j’avais eu hier soir. Je monte rapidement dans le bus qui ne sera qu’à moitié plein ce soir. Les petits speechs de présentation s’enchainent mais je n’aurai aucune répétition par rapport à hier soir, tout semble si naturel.

Bert nous explique que si Tromsø est complètement couvert actuellement, il n’en est pas de même partout, et nous aurons un ciel dégagé entre 20H et minuit dans le Nord-Ouest. Nous prenons donc le chemin du Nord en direction de l’île de Ringvassøya. Dans le bus, Marc, notre deuxième guide ce soir, fait le tour afin de régler les appareils photos et conseiller tout le monde au mieux. Bert me donne quelques conseils pour ma balance des blancs, c’est vraiment super de faire cette excursion avec des professionnels !

Nous arrivons à Skarsfjord après avoir connu des routes incroyables sans personne d’autre à l’horizon que quelques déblayeuses. Mykola notre chauffeur d’hier est lui aussi de la partie, et manie son bus avec une dextérité impressionnante sur la neige et la glace.

Nous descendons sur le fjord après avoir laissé passer Bert et Marc, nos guides, armés de leurs pelles pour nous créer un passage. Nous attendons un moment au bord de l’eau avant de voir le ciel se dégager petit à petit et la neige s’arrêter enfin. Ce silence au milieu de nul part dans la neige est tellement apaisant.

En attendant, Bert se lance dans des photos en light painting, tout le monde est super content, les résultats sont là, et le fjord devant nous est absolument magnifique sous la lumière de nos appareils photos.

Alors que nous allions établir là notre feu de camp, les choses commencent à bouger dans le ciel. Une aurore se dessine sous une forme d’arc parfait au-dessus de nos têtes. D’abord timide avec des teintes rougeâtre, elle deviendra bien verte quelques minutes après.

Elle ne cessera de s’affaiblir pour se renforcer davantage quelques minutes plus tard. La vision à l’œil nu nous permettra même de voir une petite danse des drapés. Quel merveilleux moment, en plus il durera presque 3H avant que l’aurore ne se dissipe totalement. Pendant toute la durée de l’aurore, les photographes faisaient le maximum pour que chacun d’entre nous ayons de superbes photos devant cette aurore.

Pour ma part, j’apprécie d’être tranquille à faire mes photos dans mon coin. On est assez libres de s’avancer ou de se reculer pour trouver un spot parfait sans personne. Le feu de camp nous réchauffait un peu et le chocolat chaud était une fois de plus très appréciable malgré que nous n’ayons pas eu aussi froid que la veille. Nous ne sommes pas descendu en dessous de -2°C ce soir, malgré un petit vent qui a dû descendre un peu le ressenti.

Il est minuit passé lorsque nous prenons le chemin du retour vers Tromsø. Les lumières du bus s’éteignent afin que tout le monde puisse se reposer un peu. Il est 1H30 lorsque nous arrivons en ville, je rejoins rapidement mon hôtel sous une légère averse de neige.

Maintenant au dodo, mes rêves seront teintés de vert cette nuit. En plus, demain je n’aurai pas à me réveiller tôt car je n’ai rien de prévu le matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*