Voyage au Canada en solo [01.06.22 : Toronto Graffiti Alley, Chinatown & Casa Loma]

Après 6 jours de vadrouille et de réveils matinaux, ça commence à être dur ce matin ! C’est à 9H15 que je me réveille et finalement le ciel n’est pas si foncé que ça, en tout cas pour l’instant il ne pleut pas. Je ne me fait guère d’illusion, ils annoncent des orages, il va donc forcément pleuvoir à plusieurs reprises dans la journée. C’est donc avec mon k-way et mon parapluie que je pars en direction du centre commercial pour prendre le métro.

Je descends à Osgoode car ce matin je vais visiter la Graffiti Alley et le Kensington Market.

Quand je sors de la station c’est l’averse. Zut ! Mais au final, il ne pleut pas très fort, et avec mon équipement je peux très bien supporter cette pluie, tant qu’il n’y a pas de vent ça va le faire.

Je remonte une longue avenue et fais connaissance avec ce quartier assez particulier. La pluie cesse mais recommence de plus belle lorsque j’arrive près de Graffiti Alley. Comme son nom l’indique il s’agit d’une rue recouverte d’œuvres de toutes sortes, on trouve même des cabines téléphoniques un peu spéciales.

Un groupe scolaire est en visite dans le coin et essaye tant bien que mal de s’abriter lors des averses. La pluie n’est pas vraiment gênante pour cette visite car la rue comporte plusieurs abris, et surtout, cela rajoute une ambiance un peu spéciale.

Les murs sont tous très colorés et même si la zone n’est pas très grande elle comporte une multitude de fresques murales. Certaines sont vraiment du grand art, en hommage à des personnes décédés et d’autres sont plus gaies avec des touches enfantines.

Malheureusement certaines fresques sont complètement gâchées par des inscriptions rajoutées par dessus, mais ça fait parti du cachet de l’endroit on va dire.

Il y a des gens pas très nets qui rodent dans les environs, je n’aimerai pas me retrouver là en pleine nuit je vous avoue ! haha

Je m’arrête ensuite pour déjeuner dans le coin même s’il est relativement tôt, et lorsque je ressors le soleil est de la partie. Je poursuis alors ma visite en direction de Chinatown. C’est mon quartier de prédilection pour acheter des souvenirs et je profite souvent de prix plus bas. Ici, les prix sont certes plus bas mais restent assez importants, c’est le Canada tout de même !

En dehors de boutiques souvenirs, on y trouve aussi beaucoup d’épiceries locales et de décorations chinoises, de quoi se mettre dans l’ambiance !

Dans le quartier, tout le monde porte le masque, même à l’extérieur. On dirait une règle implicite car tout le monde s’y plie en arrivant là.

Mes pas me mènent vers un quartier tout à fait différent, le Kensington Market. Le quartier est très hippie ici et les boutiques se succèdent. C’est l’endroit idéal pour venir déjeuner (mais pour ma part c’est déjà fait).

Je déambule dans les rues mais je ne suis pas plus emballée que ça par le coin. C’est en repartant que je tombe sur de belles avenues avec des sublimes bâtisses, et pour ne rien gâcher, un petit écureuil prend son repas en face de moi. Trop mignon !

Je remonte toute l’avenue et prend plaisir à voir ces maisons sublimes avec leur petit jardinet devant.

Non loin de là je tombe devant Chatime, une enseigne de Bubble Tea que j’aime beaucoup, c’est donc ici que je ferai une petite pause.

Après quelques emplettes pour acheter à nouveau de l’eau, j’arrive devant l’Université de Toronto, les bâtiments sont gigantesques, comme toutes les universités nord-américaines. Malheureusement des travaux sont en cours ce qui empêche de voir correctement le bâtiment principal.

Il fait un soleil de plomb cet après-midi, mais je sais que ça ne va pas durer, des orages sont encore attendus dans une petite heure.

Je continue ma balade dans le quartier le long des belles maisons jusqu’à arriver au métro Queen Park. Ma visite de l’après-midi va se poursuivre à la Casa Loma, célèbre maison bourgeoise située sur la colline de Davenport.

Quelques stations plus loin me voici devant les fameux escaliers qui mènent à la Casa Loma. Au fur et à mesure que je monte, la vue sur Toronto apparait. Malgré de gros nuages qui viennent obscurcir l’horizon, le panorama est sympathique.

Lorsque j’arrive face au bâtiment, la pluie commence tout juste à tomber. On peut dire que j’ai un bon timing ! L’entrée coûte $40 et comprend un audio-guide. Il est tout juste 15H, j’ai presque 2H devant moi pour en profiter.

L’audio guide est à récupérer au sous-sol dans la boutique souvenirs et permet d’écouter les récits relatifs à ce château démesuré.

Les salles sont luxueuses et très bien reconstituées. On peut également y visiter une exposition temporaire sur Lady Diana à l’étage, avec un audio-guide dédié.

Les jardins extérieurs offrent une vue de choix sur la ville avec la CN Tower en fond. Les averses se succèdent pendant que je suis à l’intérieur donc malheureusement je n’aurai pas le droit à la carte postale de Toronto sous mes yeux.

Une fois ma visite terminée, je rejoins Maylis, une Française avec qui j’avais échangé sur Instagram et qui vit à Toronto depuis plusieurs mois. Nous échangeons dehors pendant son temps de pause, c’est toujours super de croiser d’autres voyageurs et de passer du virtuel au réel.

La Casa Loma va bientôt fermer, après quelques photos extérieures, je quitte les lieux sur les coups de 16H45. Lorsque je regagne le métro la pluie se remet à tomber doucement.
Il y a pas mal de monde dans le métro, c’est l’heure de la débauche, et comparé à nos capitales Européennes où les terminus sont en général plutôt calmes, ici les métros sont fréquentés jusqu’au bout de la ligne.

Il est 17H30 quand j’arrive à l’hôtel, ce qui me laisse largement le temps de me poser un peu avant de repartir ce soir.

Il est 20H30 quand je reprends le métro en direction de Dundas où j’arrive une vingtaine de minutes après alors qu’il commence tout juste à faire nuit.

J’entreprends une balade jusqu’au Nathan Phillips Square qu’il me tardait de voir illuminé. Je ne suis pas la seule à avoir eu cette idée car il y a pas mal de monde dehors.

Je profite de la teinte bleue foncée du ciel pour faire de jolies photos alors que les lettres « TORONTO » s’illuminent. En arrière plan, les buildings sont tous allumés également et on retrouve l’hôtel de ville qui casse un peu l’image d’une ville faite de béton.

Il y a toujours autant de stands autour de la place , c’est vraiment un endroit chouette pour y passer la soirée.

Maylis me fait savoir qu’elle arrive sur Dundas, je reviens donc en arrière pour aller photographier les lumières de la ville et passer un moment avec elle.

Nous nous retrouvons sur la place centrale, il y a du monde mais moins que le jour de mon arrivée.

Les lumières donnent un petit effet « Times Squares » certes, mais on est loin de New-York pour autant. C’est en tout cas très sympa de se retrouver là. Nous discutons de tout et de rien, de nos voyages et de nos projets pour le futur.

Il est 23H quand nous nous quittons, c’est l’heure pour moi de reprendre le métro, qui est, même à cette heure-ci, toujours très fréquenté.

A peine le temps de défaire mon sac que c’est déjà l’heure de me coucher.