Voyage au Canada en solo [06.06.22 : Train pour Montréal & Vue du Mont-Royal]

Ce matin, réveil très (trop) matinal à 6H30. Après avoir terminé de boucler mes valises je quitte ce Airbnb que j’ai beaucoup aimé.

Je pars prendre le bus avec une valise pleine à craquer qui dévale la pente plus vite que moi. Je connais Québec comme ma poche maintenant, je sais que je dois prendre le bus 800 jusqu’à la Gare du Palais.

Il n’est que 7H15 lorsque j’arrive à la gare que je prends le temps de visiter car elle est vraiment belle. Elle est toute petite mais son architecture est vraiment originale.

Je me pose une quinzaine de minute puis à 7H30 l’embarquement débute. Les gens font la queue pour passer une sorte de « check-in ». La première étape est la vérification de la preuve de vaccination où un ticket est donné, puis c’est au tour du scan de notre billet de train. On nous indiquer dans quelle voiture grimper mais les panneaux présents devant le train sont aussi très explicites. Un agent est présent devant chaque voiture et des rampes sont toutes accessibles pour faire grimper sa valise plus facilement. La SNCF devrait en prendre de la graine !

Je prends place en voiture 4 et dépose ma valise dans l’entre-voiture (j’ai horreur de ça mais je n’ai pas le choix là).

Les places sont très larges avec beaucoup de place pour les jambes, même en première classe en France je n’ai pas autant de place. Les racks à bagages présents au-dessus de nos têtes permettent d’accueillir des petits bagages cabines.

A 8H00 pile, le train part. Je n’ai pas de voisin pour le moment alors j’en profite.

Un agent passera demander à une personne du rang en face de moi s’il veut bien s’occuper de l’évacuation de la voiture en cas de problème, il apposera donc un autocollant au-dessus de sa place.

Peu de temps après le départ, un chariot passe pour vendre snack et boisson. Sur ce point on est dans la même veine que la SNCF avec un bagel à $8 mais ça ne semble pas gêner le rang d’à côté qui avait faim.

Le voyage sera plutôt calme à l’exception d’un couple qui n’arrêtera pas de parler et de rire fort. Il faut dire que comparé à mes voyages en France, je n’ai pas mon casque qui diminue le bruit donc forcément…

On nous contrôlera à nouveau les billets après 2 arrêts et le train continuera à filer droit vers Montréal.

A 10H30 c’est l’heure de déjeuner pour une bonne partie de la voiture alors que le chariot passe de nouveau.

Il est 11H30 quand nous arrivons à Montréal, comme prévu. Il faut croire que les trains Canadiens me réussissent mieux que les trains Français ! haha

Arrivée à Montréal je découvre une gare bien plus grande et qui de plus est équipée de boutiques et de restaurants. Je m’attrape de quoi déjeuner rapidement puis pars en direction de l’hôtel sur les coups de midi.

J’arrive au Novotel Centre, idéalement situé dans un quartier animé où je vois déjà que ça grouille de monde. Je crève de chaud dans ce pull, j’espère vraiment que ma chambre sera disponible pour que je puisse me changer.

On m’accueille avec le sourire en me donnant ma carte de chambre ainsi que le coupon pour mon verre de bienvenue. Ayant déjà fait le check-in en ligne, les formalités sont très rapides et ma chambre déjà disponible. Ouf !

A mon arrivée dans ma chambre, un message de bienvenue personnalisé ainsi qu’une boite de cookies m’attendent sur la table. Ça fait toujours plaisir !

Je quitte mon pull et mes baskets et retrouvent avec plaisir mon tee shirt et mes sandales. Il fait beau et chaud ici (pour l’instant !). Après avoir avalé un cookie et refais mon sac je pars à la découverte de Montréal.

Mon hôtel donne en plein sur la célèbre rue Ste Catherine, il s’agit d’une énorme artère commerçante de plus de 11km, rien que ça.

Je fais quelques détours dans le quartier et mes pas me mènent jusqu’à l’Université McGill. Les bâtiments sont magnifiques et les tentes qui accueillaient la graduation sont toujours là car cela a eu lieu la semaine passée.

L’entrée de l’université est célèbre pour son parterre de fleurs, je ne suis pas la seule à faire des photos devant.

Je croise une jeune américaine avec qui je discute quelques instants, on se prend en photo mutuellement et elle m’indique même où elle a acheté son sac souvenirs « McGill », à la boutique de l’université. Je note ça pour plus tard !

Je reviens ensuite sur mes pas pour aller prendre le métro. J’avais noté qu’il y avait un forfait « semaine » à $28 qui était actif du Lundi au Dimanche et qui était parfait pour mon séjour. A l’automate du métro je constate que pour avoir ce tarif il faut avoir une carte OPUS qui coûte $6. J’achète donc finalement cette carte et la recharge à la semaine, au moins me voilà tranquille pour tout mon séjour.

Je prends le métro puis le bus en direction de l’Oratoire St Joseph. Le chauffeur est ultra sympa et guide tout le monde avec plaisir vers tous les lieux qu’ils cherchent. Je suis déposée non loin de l’Oratoire et parcours les quelques centaines de mètres qui restent avant de me retrouver nez à nez avec une grille de travaux. L’Oratoire est en travaux et pas des petits !

Il n’est pas possible de traverser mais un shuttle est mis en place pour se rendre à la crypte. Je voulais l’attendre au début mais vu le bazar que ça semble être et le nombre de personne qui attend depuis 20 minutes, je décide de rebrousser chemin. Tant pis !

Je marche pour rejoindre le bus 11, celui qui se rend au Mont Royal, et descend à l’arrêt du Lac des Castors.

Le bus nous dépose juste à côté, le lac est donc rapidement accessible. On y trouve même un café, une fontaine et des toilettes, ce qui permet de se rafraîchir un peu.

Je fais le tour du lac où de nombreuses personnes sont posées, j’y vois même un anniversaire avec des dizaines de personnes qui ont investi un coin du parc.

La verdure et le lac donnent un bel environnement pour y passer un après-midi lors des beaux jours.

On voit des petits poissons sauter hors de l’eau, mais contrairement à son nom, vous ne trouverez pas de castors ici ! En tout cas, j’aime beaucoup cet endroit, c’est très paisible, calme et fleuri.

Depuis le Lac il est facile de remonter pour voir le reste du Mont Royal. Je me dirige ensuite vers le Belvédère Kondiaronk. Pour le rejoindre il faut monter dans le parc pendant une quinzaine de minutes mais tout reste facilement accessible et ombragé. La balade est vraiment très sympa, on peut y aller à son rythme, il y a beaucoup de bancs et de fontaines à eau. Les gens se baladent à pied ou à vélo, c’est vraiment agréable ici.

L’entrée du Belvédère est indiquée par un grand chalet qui est malheureusement fermé.

Le point de vue sur la ville de Montréal est vraiment beau, on y voit quelques rues et les plus grands buildings de la ville, le tout dans une atmosphère très verte.

Au beau milieu de ma prise de photos je vois un homme s’agiter et pointer du doigt le derrière de la rambarde. J’y vois un raton-laveur qui vit sa meilleure vie et se balade au milieu des touristes.
Il n’a pas l’air d’avoir peur et vu sa taille il doit manger tous les restes des touristes qu’il trouve dans le coin.

Ce petit raton-laveur devient l’attraction principale, il faut dire qu’il est sacrément mignon et qu’en France nous ne sommes pas habitués à voir des raton-laveur sortir des bois.

Je poursuis le chemin vers le Belvedere Camilien-Houde qui est à une quinzaine de minutes de marche supplémentaires. L’accès me parait un peu étrange et je me demande même si je n’ai pas raté une indication car il faut sacrément s’enfoncer dans les bois pour y accéder.
C’est depuis les escaliers que je trouve la meilleure vue sur la ville. Ces escaliers me mèneront un peu plus bas au Belvédère.

Après cette bonne balade il est temps de renter. Je me dirige donc vers l’arrêt du bus 11 juste à côté. En y arrivant je trouve un couple de Français en admiration devant un autre raton-laveur. Nous discutons un instant et je profite de ce nouveau point de vue où on peut très bien voir le stade olympique avec sa forme qui se distingue au loin.

Deux autres ratons laveurs font l’attraction des touristes un peu plus loin, on les voit sortir des poubelles pour aller voler des restes de nourriture. On comprend pourquoi ils sont si gras dis donc ! Après un petit cri, le raton le plus aguerri disparait derrière les buissons en laissant son copain bredouille.

Le bus arrive quelques minutes après et me voilà partie en direction du métro. J’attraperai la ligne 2 non loin de là pour revenir du côté de mon hôtel.

Je descends à l’arrêt Lucien-L’Allier et visite un peu le quartier. Je ne suis qu’à 2 blocs de mon hôtel mais je fais quelques détours pour découvrir tous les restaurants qu’il y a dans le coin. Il n’est que 18H30 mais vu que je tombe devant pas mal de restaurants qui proposent à emporter, je me décide à commander.

En attendant ma commande je découvre la rue. Bubble tea, restaurants, bars, elle a l’air plutôt animée !

Il est 18H45 lorsque je reviens à l’hôtel avec mon dîner. Je mangerai tranquillement dans ma chambre, il faut dire qu’elle est largement assez grande pour que je fasse un banquet haha.
J’appelle la réception pour les remercier pour les cookies et aussi pour annuler le ménage dans ma chambre pour les 4 jours à venir. Par ces temps de covid, j’ai toujours préféré que personne n’entre dans ma chambre durant mon séjour, en Europe et aux US le service de ménage est suspendu mais pas ici visiblement.

Une fois la nuit tombée, je décide d’aller me chercher un bubble tea juste à côté de l’hôtel et ainsi prendre la température pour ma première soirée à Montréal.
Au final même s’il y a du monde sur la Rue Ste Catherine il n’y a pas grand-chose à y voir. Les restaurants sont bondés et les magasins tous fermés.
Je repars avec mon Bubble Tea sous le bras pour passer une soirée tranquille dans ma chambre.

Il est 23H quand je rejoins enfin mon lit. Demain matin je compte bien me lever plus tard que ce matin, car de toute façon ils annoncent de la pluie et j’ai largement le temps de profiter de Montréal.