Voyage à Malte [11.10.11 : Visite de La Valette]

Réveil tôt le Mardi matin, aujourd’hui nous allons passer 100% de la journée à La Valette (Valletta) la capitale de Malte.
C’est une ville assez unique dans son genre, tout est d’origine et les rues ressemblent à des rues italiennes.

En partant donc de San Gilian, nous prenons le bus en direction de la capitale, non sans mal mais nous commençons à nous habituer à la conduite des maltais.
Nous descendons au terminus La Valette car de toute façon, tous les bus ont pour terminus la capitale. Le réseau de bus est donc « en étoile » à partir de cette ville. D’ailleurs, depuis l’été 2011, le réseau de bus de Malte est complétement réaménagé, nouveaux bus, nouveaux horaires, nouveaux parcours.

On arrive donc à La Valette, on descend du bus et on tombe nez à nez avec une grand fontaine. Il s’agit effectivement de la Fontaine des Tritons.

On entre ensuite dans une grande rue qui semble interminable et on traverse des remparts, quelques travaux dans ce coin là et pas mal de petits marchants de rue d’un côté et de l’autre.
On croise un Burger King et plusieurs boutiques de souvenirs. Cette grande rue c’est Republic Street (Triq ir-Repubblika en maltais). De part et d’autres de la rue il y a un tas de boutiques. On se décide tout d’abord à aller au Embassy Complex pour voir Valletta Living History, on venait d’ailleurs de recevoir une réduction pour voir ce film.
C’était un documentaire historique présentant l’histoire de Malte, ça se déroulait donc dans le cinéma du centre commercial Embassy Complex. Le film dure 35 minutes avec un casque dans la langue de notre choix.

On profite donc pendant 35 minutes du film très très intéressant et où on apprend beaucoup sur l’île sur laquelle nous sommes en vacances.

On se décide ensuite à parcourir les rues du quartier, une des rues parallèles à Republic Street : Merchants Street. La rue possède un tombant énorme, je me demande comment font les voitures, et on comprend pourquoi on ne cesse d’entendre des accidents de voiture dans les parages en tout cas lol.
Je tombe sur une boutique Dorothy Perkins au coin d’une rue. Oh mon dieu ! Je rentre vite dedans et je ressors avec un joli petit haut et un beau sac à l’effigie de la marque anglaise.

Il est l’heure de manger. On va donc faire une petite pause à Burger King, puis on repart arpenter de long en large les rues montantes et tombantes.
En début d’après-midi, on se décide à trouver La Poste afin de pouvoir acheter des timbres et pouvoir envoyer nos cartes postales en France.
On cherche pendant longtemps, on demande et on redemande, et enfin on parvient à trouver La Poste. On repart avec nos timbre pour la France, et on se pose à un café afin d’écrire nos cartes postales qu’on venait d’acheter dans de multiples boutiques souvenirs.
C’est là qu’on découvre une autre spécificité de Malte, le Fanta n’existe pas… bonjour au Mirinda (marque espagnole) !

On se rafraichit et on écrit nos cartes postales puis on se dirige pour faire un tour dans les hauteurs de La Valette.
On marche et on monte enfin au sommet d’une rue qui nous amène dans un magnifique jardin arborée. On se rapproche et on se retrouve complètement au dessus de la mer, on voit également au loin des rues déformées de la ville.

On a une vue magnifique, on voit de gros bateaux et les trois « branches » de l’île de Malte. On fait plein de photo et on rencontre des français avec qui je parle photographies.

Après tout ça on se décide à rentrer et à aller faire un tour dans une des épiceries du coin où on va trouver toutes sortes de bonbons qu’on ne connait pas en France mais qu’on connait quand même de nom, j’ai nommé : Les Jelly Bean.

On termine la soirée tranquillement dans un restaurant non loin de l’hôtel, à St Julian’s.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*