Voyage en Finlande en solo [06.11.21 : Départ pour la Finlande]

Me revoilà à nouveau sur le départ ! Cette fois c’est vers le froid que je me dirige avec ce voyage dans le Nord de la Finlande.

C’est vers 12H40 que je me décide à partir de chez moi, un peu tôt certes, mais je commence à tourner en rond, tant pis si j’attends longtemps à l’aéroport, ça sera toujours mieux que de rester là.

J’arrive à Place de l’Europe où la navette aéroport ne tardera pas à arriver, le départ se fera à 13H.

Le bus met normalement une petite vingtaine de minutes à rejoindre l’aéroport (contre 10 auparavant, mais il s’arrête maintenant à la nouvelle gare TGV qui n’est pas vraiment sur le passage). Aujourd’hui nous avons le droit à quelques bouchons sur le chemin mais rien de grave, nous arriverons devant le terminal à 13H25. Oui je sais, je suis très très en avance haha

Le check in n’est même pas encore ouvert car il ouvre 2H avant le départ, soit 13H40. Ça me fera un petit quart d’heure à patienter avant d’aller me présenter au guichet Airfrance/KLM. Il n’y a vraiment pas assez de sièges dans la zone landside de cet aéroport je trouve.

Cette fois, je serai bien reçue même si c’était toujours de manière un peu automatique et pas vraiment personnelle comme c’est parfois le cas.

On me demande mon pass sanitaire auquel un coup d’œil sera rapidement jeté avant de pouvoir me délivrer mon boarding pass avec la mention « Ready 2 Fly ».

Ma valise fait tout de même 17kg, mais je n’ai pas trop de surprise car je l’avais pesé avant de partir et que je serai bien incapable de soulever une valise de 23kg alors au moins pas de risque !

Mon embarquement aura lieu en porte 17, comme toujours pour les vols Flying Blue. Au même moment, c’est l’effervescence du côté des portes hors-Schengen en raison du départ d’un vol pour Nador.

Je pars passer la sécurité qui est toujours très rapide à MPL. Je demande si je dois enlever mes chaussures car c’est souvent le cas lorsqu’on porte de grosses chaussures de randonnée comme moi. On me dit que non, ça ira. Tant mieux parce qu’entre mon ordinateur, mon appareil photo, mon objectif, j’ai déjà assez de trucs comme ça à sortir !

Évidemment en passant le portique, je sonne. Je sais que c’est à cause des boucles de mes chaussures, on me dit que oui mais on me contrôle rapidement ça grâce à une machine. Au final, c’est bien plus rapide pour tout le monde que si j’avais dû les enlever et les remettre haha !!

Je me dirige vers la zone d’embarquement en traversant le Duty Free. Ici, pas de problème pour s’assoir, ce n’est pas les sièges qui manquent.

Je me pose quelque part pour patienter l’heure de l’embarquement. Il n’est même pas 14H alors j’ai le temps.

Avec ma polaire sur moi, mes grosses chaussettes et mon manteau dans les bras je suis littéralement en train de mourir de chaud ici !

Je constate que le vol pour Nantes partant à la même heure que moi embarque relativement tôt, c’est étonnant.

Le boarding est annoncé à 15H15, les SkyPriority sont appelés en embarquer puis immédiatement après l’ensemble des passagers. Aucune mention des membres Elite dans la priorité des embarquements ici, comme toujours. Il n’y a vraiment pas grand monde sur le vol j’ai l’impression.

Mon avion lui, arrive à 14H50 en porte et décharge son flot de passager, j’avais vu sur flightradar24 qu’il était parti en avance et qu’il allait donc arriver dans les temps à MPL.

Je prends place en 4A, deux rangs derrière la classe Business. J’avais pu réserver cette place en Économie Confort, permettant d’avoir de l’espace supplémentaire pour les jambes, lors de mon check-in hier. A chaque fois je ne suis pas déçue car il n’y a jamais personne dans cette rangée.

Je confirme que le vol est loin d’être plein, en 5 minutes le boarding est terminé !

La chef de cabine prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue et nous indiquer que le temps de vol sera de 1H40, nous arriverons donc en avance à destination.

Le push back aura lieu à 15H35 précise, et pendant ce temps, les consignes de sécurité sont diffusées à travers un message automatique. Elles sont uniquement en Anglais, comme toujours avec KLM.

Il est 15H40 quand nous décollons du tarmac de Montpellier.

Peu après le décollage, les rideaux entre la Business et la classe Économique sont fermés.

A 15H50 le commandant de bord prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue à bord de cet Embraer 175. Il nous indique que nous arriverons très probablement en avance à Amsterdam, car nous sommes partis avant et le temps de vol ne sera que de 1H40 contre les 2H prévues initialement. Le temps est coopératif aussi comme cela a été le cas dans le vol précédent qui venait d’Amsterdam.

L’appareil bouge quand même beaucoup, c’est pas super agréable. Je sors mon ordinateur et en profite pour narrer le début de ce nouveau voyage avec de la musique dans les oreilles.

Le service a lieu peu avant 16H. Un sandwich au fromage nous est distribué ainsi qu’une boisson au choix. Pour moi ça sera jus d’orange cette fois !

Nous entrons au même moment dans une zone de turbulence, le commandant de bord prend le temps de nous expliquer, il s’agit en fait de la différence de pression qui occasionne cette petite zone dans laquelle nous allons rapidement sortir. En effet, la consigne de la ceinture de sécurité s’éteint quelques minutes après. Mais ce ne fut que de courte durée car nous retraversons à nouveau une zone un peu agitée.

Nous sommes finalement débarrassés peu avant 17H et on nous annonce une descente sur Amsterdam dans une vingtaine de minutes.

Le ciel se bouche petit à petit mais le coucher de soleil que m’offre ma vue vers l’Ouest est juste à couper le souffle. Je ne décolle pas du hublot !

J’ai passé un très bon vol, comme toujours avec ces sièges conforts, je trouve que ça vaut vraiment le coup de rajouter 8€ pour être tranquille et à l’aise.

Nous nous posons finalement à 17H25, en avance sur l’horaire prévu. Nous stationnons au large, c’est donc par un paxbus que nous allons regagner le terminal. Vu le monde dans l’avion, un seul bus suffit.

Une fois dans l’aéroport, je savoure le calme de cet endroit, je crois que je n’arriverai plus à passer par Paris à nouveau tellement c’est calme et apaisant ici.

Après une pause toilettes, je me rends à l’étage appelé le Lounge 1 où se situent tous les restaurants. C’est l’heure de manger un morceau, enfin non, il n’est que 18H mais on va dire que je prends déjà le rythme des pays scandinaves.

J’en profite pour regarder le remplissage du vol, l’avion est pratiquement plein et toute ma rangée est prise. J’avais pris un siège payant à l’avant car il n’y avait personne hier lors de mon check in. Je décide finalement de prendre un siège Confort, quelques rangs devant car cela ne coûte au 3.5€ et la rangée est vide pour l’instant. Ça vaut le coup !

J’ai largement le temps de flâner dans l’aéroport, j’espère que ma valise aura eu le temps de transiter cette fois (oui, ça me stresse maintenant, surtout vu la destination où je me rends !).

Mon vol pour Helsinki partira de la porte C13, j’en ai pour 6 minutes à pieds alors je m’y rends tranquillement. Je me pose un moment là-bas au calme avant que le monde ne commence à arriver.

A 19H35 la porte ouvre officiellement et on nous annonce quelques minutes après que le boarding va avoir lieu par zone dans 20 minutes.

A 20H10, le boarding commence effectivement tout d’abord par les familles avec enfants puis les SkyPriority. Aucun appel n’est effectué concernant les membres Elites, snif ! :(

J’embarque finalement dans l’appareil qui était là depuis un petit moment mais que je n’avais pas vu dans la pénombre.

En regagnant ma place 6F je vois que les valises sont en train d’être chargées, j’espère pouvoir voir la mienne mais je ne la vois pas… est-elle dans l’avion ? est-elle toujours à Amsterdam ? Mystère.. je devrai attendre d’être arrivée pour savoir !

J’avais vu juste concernant ma place, ma rangée est belle et bien vide, yes !!

Le boarding se termine à 20H25, on peut dire que c’est efficace chez KLM ! Une fois le chargement des valises terminé, c’est au tour du catering d’être chargé.

Je vois une hôtesse distribuer une poche de glace à une dame ayant le bras en écharpe, toujours pleins de bonnes attentions ces PNC KLM ! :)

Le commandant de bord prend la parole pour nous dire que nous allons bientôt partir par la piste Sud Ouest et qu’on traversera une partie des Pays Bas, de la Suède et finalement de la Finlande avant d’arriver à Helsinki. Le temps de vol ne sera que de 1H50 seulement contre les 2H20 prévues initialement. Décidément aujourd’hui je suis en avance partout !

Le push back a lieu à 20H35 et il sera très bruyant depuis ma place située juste au dessus des réacteurs. Cette fois, les consignes sont effectuées par les hôtesses directement et non par message automatique, c’est toujours plus sympa je trouve.

Il est 20H40 précises quand nous décollons de l’aéroport d’Amsterdam, sous une petite pluie. Les lumières sont diminuées pour le décollage.

Le service débutera une dizaine de minute à peine après le décollage. Plus ou moins le même menu que dans le vol précédent sauf que cette fois, le sandwich n’est pas au fromage mais au poulet. Pour ma part je l’accompagne d’un verre d’eau.

Au même moment, les turbulences font leur apparition, même timing que précédemment dis donc ! Finalement il ne se passera rien de plus malgré le maintien de la consigne des ceintures pendant un bon moment.

Il faisait relativement chaud lorsque je suis entrée dans l’avion mais ce n’est plus du tout le cas maintenant et je me les gèle. Nous sommes débarrassés une quinzaine de minutes après.

Un second service sucré cette fois ci va suivre juste après avec à nouveau un service de boisson. Cette fois c’est un petit muffin au citron qui est proposé.

Les lumières s’éteignent sur les coups de 22H. Après une petite série et la rédaction de quelques lignes sur la suite de ma journée nous amorçons notre descente sur Helsinki à 22H20. On nous annonce une arrivée dans une vingtaine de minutes donc à 23H40 heure locale.

La lumière est diminuée et nous commençons à distinguer quelques lumières au sol.

Il est 22H40 heure Française lorsque nous nous posons à Helsinki. Et oui il y a une heure de décalage horaire avec la France, en Finlande il est une heure de plus, donc 23H40.

Le roulage sera rapide et nous rejoignons notre porte 5 minutes après. Le débarquement par passerelle permet déjà de ressentir le froid Finlandais qui passe à travers.

L’aéroport est désert, nous devons être un des derniers vols à arriver, si ce n’est le dernier. Tout est fermé, et la seule gate allumée indique un départ pour Amsterdam à 7H.. oh mais, c’est mon vol de la semaine prochaine ça !!

Nous devons nous diriger dans une file « vacciné » ou « non vacciné ». Les non vaccinés doivent effectuer un test et un isolement. Du personnel est à disposition pour aider les gens perdus.

Je file récupérer mon bagage, qui est bien là, ouf, quel soulagement !!

Je me dirige vers mon hôtel, tout est bien fléché et le cheminement est à 90% en intérieur. Je fais connaissance avec le froid quelques instants, il fait 1°C, on est loin de ce qui m’attend à Ivalo mais c’est déjà un premier pas.

Arrivée devant le Hilton, mon étape pour la nuit, on me reçoit cordialement et le check-in est effectué en moins de 5 minutes. Petite difficulté pour passer ma carte dans le lecteur dans l’ascenseur mais ça sera vite réglé.

La chambre est sympa mais je n’aurai pas beaucoup le temps d’en profiter ce soir.

Une bonne nuit de sommeil m’attend avant de m’envoler dans la magie de la Laponie demain matin.