Voyage à New-York en solo [27.05.22 : Midtown, Summit One Vanderbilt, High Line]

Il est 4H30 quand j’ouvre les yeux, autant dire que c’est très inhabituel pour moi mais assez normal  quand on pense qu’il est 10H30 en France.

Après quelques tentatives, je n’arrive vraiment pas à me rendormir, je décide donc de mettre ce temps à profit pour donner des nouvelles à mes parents et préparer un peu ma journée d’aujourd’hui. J’hésitais entre aller dans Midtown ou aller à Brooklyn mais les caméras de la ville montrent une visibilité très limitée à cause du brouillard de bon matin, cela ne serait donc pas intéressant de rejoindre le Brooklyn Bridge. Ça sera donc la première option pour ce matin, et l’avantage c’est que je peux tout faire à pied, sans prendre le métro.

Plus je commence cette journée tôt et plus j’aurai le temps de voir des choses avant les orages prévus pour la fin d’après-midi.
Je me prépare tranquille et je descends sur les coups de 6H45. Je ne vais pas bien loin puisque je me dirige au Starbucks en face, pour me prendre une boisson caféinée pour commencer la journée.

Je vais débuter ma journée par un tour dans Midtown. Les insignes LOVE, HOPE, le Radio City Hall, la Cathédrale St Patrick, Grand Central et le Rockfeller Center sont tous sur ma liste. Ce sont des endroits que je connais déjà mais j’ai envie de refaire une balade là-bas.

C’est avec mon Starbucks à la main que je me dirige vers Bryant Park, où hier soir les gens dînaient au son de la musique. Ce matin c’est plus calme, quelques personnes y prennent leur café, je me pose un petit moment moi aussi mais il fait relativement chaud et humide, on se croirait à Séoul !

Non loin de là je tombe nez à nez avec le Radio City Hall, mais comparé à la dernière fois où je l’ai vu, cette fois il n’y a pas de sapin de Noël. C’est pourtant toujours un bâtiment que j’aime beaucoup et qui est tellement représentatif de New-York.

Malgré l’heure matinale il y a pourtant pas mal de personnes dehors, la plupart ont l’air d’aller travailler mais j’ai également croisé quelques coureurs et même quelque touristes.

Je poursuis ma balade en remontant vers le Nord mais je ne vois pas le signe LOVE, bizarre… dans mes souvenirs il se situait là pourtant. Quelques rues plus loin je retrouve néanmoins le HOPE et cette fois il n’y a vraiment personne devant, en même temps il est à peine 8H du matin.

En revenant sur mes pas je reviens près de la Cathédrale St Patrick où j’en profite pour entrer. On me demande d’ouvrir mon sac et en voyant le drapeau sur le devant j’ai le droit à un « Oh you’re French ?? » avec le sourire. En répondant à l’affirmative, il me souhaitera « Bonjour » en Français. Trop chou !

Juste en face de l’église on trouve l’entrée du Top of the Rock, mais ce qui m’intéresse c’est la grande place avec le Rockfeller. La dernière fois que j’étais venue là, il y avait les élections et une patinoire avait été installée avec une projection pour le décompte des voies. Bon on sait tous comment ça s’est terminé !

Encore une fois, la place est utilisée pour un évènement car des caméras sont en train d’être installées.

Je poursuis ma balade vers le Chryler Building, il s’agit d’un bâtiment que j’aime beaucoup, je suis contente de le revoir.

Il n’est que 9H30 lorsque j’entre dans Grand Central Terminal. La gare n’a pas du tout changée, elle est exactement comme dans mes souvenirs.

Je monte à l’étage pour profiter de la jolie vue. Il semble y avoir plus de touristes que de vrais voyageurs !

En sortant, je me décide à regarder la météo, le soleil devrait se lever davantage dans peu de temps, ce qui me laisserai une occasion de faire la Summit One Vanderbilt qui se trouve juste à côté. Allez je me décide, je vais au moins aller voir s’il y a du monde.

L’entrée n’est pas facile à trouver mais devant toutes les entrées du One Vanderbilt quelqu’un semble être en charge d’indiquer le chemin de l’observatoire.
Il faut en fait rentrer dans Grand Terminal Station, où ici l’entrée est fléchée.

Lorsqu’on me demande si je dispose d’un ticket, je réponds que non mais que je souhaite d’abord connaître la visibilité. On me répond qu’on me montrera les vidéos live avant d’acheter mon ticket et qu’il est possible de l’acheter pour monter tout de suite.
Je demande également s’il y a du monde, on me répond que vu que la tour n’est ouverte que depuis 1H, et que le temps était couvert, il n’y a pas foule. C’est parfait.

Il était possible d’acheter son ticket en ligne mais je n’avais pas envie de me fixer une heure car le temps était incertain.

A l’entrée, un homme montre la visibilité grâce à sa tablette, effectivement c’est largement correct et ça va encore s’améliorer, je décide donc d’y aller.

L’achat du billet se fait directement à la borne, il m’en coûtera $45. La file d’attente est vide, je passe donc directement à la fouille du sac qui ne prendra que quelques secondes. On me remet un bracelet équipé d’un QR code, puis je dois aller à une machine où mon visage sera pris en photo. Ce qui est bizarre c’est qu’aucune explication ne nous est donnée. Dernière chose à faire, prendre des poses débiles pour le fond vert des photos qui seront vendus.

On nous fournit des espèces de sacs poubelles à mettre à nos pieds autour de nos chaussures afin de protéger les miroirs, et des lunettes de soleil sont également disponibles en prêt pour ceux qui n’en ont pas.

On est rapidement redirigés en petit groupe vers une salle où une courte vidéo est présentée. Puis ensuite, direction les ascenseurs. L’ascenseur nous permet de nous mettre déjà dans l’ambiance car il est couvert de miroirs, et avec des sons et lumières afin de nous préparer à l’expérience. En quelques secondes, nous voici au sommet. Lorsque les portes s’ouvrent c’est très étrange, tout le monde a comme un mouvement de recul. Nous sommes directement dans le bain au milieu de cette énorme pièce remplie de miroirs, du sol au plafond. C’est magnifique mais très déroutant. Je déconseille cette expérience aux personnes avec des vertiges car c’est très décontenançant.

Je comprends rapidement pourquoi il faut penser à prendre des lunettes de soleil, cette pièce est juste très douloureuse pour la rétine si vous vous y aventurez sans protection.

Certains s’allongent sur le sol pour observer leur double au plafond, alors que d’autres posent devant la vue. Non parce qu’il ne faut pas oublier qu’on est dans un observatoire, malgré les salles uniques, il faut aussi profiter de la vue.

Le point de vue est assez ressemblant à celui du Top of the Rock, mais nous sommes plus éloignés de Central Park. La vue sur l’Empire States Building ainsi que sur la One World Trade Center au fond me plait vraiment beaucoup.

Après avoir bien profité de cette pièce incroyable il faut suivre le cheminement qui est à sens unique, il n’est donc pas possible de revenir en arrière. La seconde pièce est plus neutre, avec juste une œuvre sur le sol faite de gros galets. Cela met en valeur la jolie vue sur Central Park.

Juste après, nous entrons tous dans une pièce, beaucoup plus petite, remplie avec des ballons d’hélium qui volent dans tous les sens. Il y en a vraiment beaucoup, tellement qu’il est difficile de vraiment y voir quelque chose. Tout le monde s’amuse avec et les agents de sécurité passent leur temps à empêcher les ballons de sortir dans la pièce d’à côté.

Il est maintenant temps de monter au deuxième étage, où nous revenons à la pièce principale avec les miroirs, mais cette fois, vu depuis le balcon et c’est encore plus impressionnant.

Malgré quelques mini gouttes de pluie sur certaines vitres, la vue s’est grandement dégagée comme c’était prévu.

Quelques personnes font la queue pour une photo souvenir sur un espace délimité où le sol est en verre. Je décide d’y aller même si je n’ai aucune intention d’acheter les photos; mais j’ai vu qu’une photo était également prise avec le téléphone portable de la personne.

C’est effectivement bien le cas, d’abord une photo pour la vente, et ensuite la demoiselle me propose de me prendre une photo mais uniquement avec un téléphone, pas d’appareil photo. Qu’à cela ne tienne ! Je me retrouve donc avec une belle photo de moi au dessus du vide, près de l’Empire State Building, elle est très réussie en plus. On voit juste mes superbes chaussures-poubelles, mon masque à la main que j’ai vite enlevé le temps de la photo, et ma caméra rangée à l’arrache dans ma poche… hahaha !

Le dernier étage consiste principalement en la terrasse extérieure. On peut aussi payer une option supplémentaire, l’ascenseur de verre, mais je n’y trouve vraiment aucun intérêt. Un bar est à la disposition pour ceux qui souhaitent, une boutique souvenir est également présente là-haut. D’ailleurs, on trouve des fontaines à eau un peu partout dans la tour, c’est vraiment une chouette initiative.

La vue extérieure est sublime, les vitres sont fines et ne font aucun reflet et le ciel s’est vraiment bien éclairci depuis ce matin, c’est juste parfait. On peut faire le tour à 180° depuis la terrasse avant de pouvoir regagner la sortie. Tout est fléché ici, on ne peut pas se perdre mais du coup on ne peut pas non plus repasser 2 fois au même endroit, c’est un peu dommage.

Je regagne l’ascenseur pour redescendre, les effets sont les mêmes qu’à l’aller mais beaucoup moins impressionnants maintenant que nous avons tous passé du temps dans ces salles.

Il est 11H30 passé lorsque je reviens à mon point de départ, j’aurai au final passé 1H30, ce qui est plutôt rapide pour moi qui aime passer beaucoup de temps dans les tours mais c’est assez particulier comme expérience vu que ce n’est pas axé uniquement sur la partie observation. C’était néanmoins vraiment chouette ! Je n’irai pas recommander cette tour pour un premier observatoire de New-York malgré tout car elle reste plus axée sur la partie « expérience visuelle » que sur la partie observatoire.

En sortant, je constate que le soleil a vraiment bien percé, le ciel est même bleu. L’après-midi va être chouette !

L’heure tourne, je sais déjà où je vais aller déjeuner à midi et c’est bien évidemment à Shake Shack.

Je me poserai à l’extérieur pendant une bonne heure pour savourer mon repas tout en postant quelques photos du début de mon séjour sur les réseaux sociaux. On sent vraiment le vent de l’orage qui arrive, je prépare mes plans pour cet après-midi en conséquence et je décide d’aller à la High Line.

Il est 13H30 lorsque je pars prendre le métro en direction de la 34th/Hudson Yards. Hier j’avais acheté une Metrocard afin de payer le AirTrain mais je ne l’avais pas chargée, ne sachant pas le nombre de trajets que j’allais prendre.
Pour mes 2 premiers séjours j’avais opté pour une MetroCard illimitée mais là pour 2 jours et demi, cela ne vaut pas le coup. Je recharge donc ma carte de $15, ce qui devrait me suffire pour ces 2 jours.

J’arrive à deux pas du Vessel, cette énorme construction sortie de terre en 2019. C’est vraiment un très beau bâtiment qui a toute sa place dans le quartier.

Auparavant il était possible de monter les escaliers mais ce n’est plus le cas, suite à des suicides qui ont eu lieu sur place.

Ce qu’il est possible de faire en revanche c’est de venir au centre du Vessel et lever la tête.

La plupart des gens posent leur téléphone au sol en se penchant au-dessus. Je ne suis pas fan de l’idée et vu la queue qu’il y avait pour le faire j’ai préféré ne pas tenter. La vue est tout aussi sympa en se décalant de quelques centimètres du centre.

En face du Vessel, beaucoup choisissent de fuir la chaleur en allant dans le centre-commercial d’en face, mais pour ma part c’est vers la High Line que je vais me diriger.

Depuis le quartier on a une belle vue sur l’énorme terrasse de The Edge où je prévois de me rendre très prochainement.

Il est 14H20 quand je prends le chemin de la High Line, il s’agit de l’entrée Nord, je vais donc redescendre les rues durant ma balade.

La High Line est une ancienne voie de chemin de fer qui a été aménagée en parc, on peut monter et descendre quand on veut, il y a très souvent des escaliers et des ascenseurs.

Il y a beaucoup de monde, parfois il est même difficile de s’arrêter car certains chemins ne sont pas très larges. Je n’avais pas souvenir qu’il y avait autant de monde lors de ma visite en 2015.

Les vues sont toujours aussi chouettes en tout cas, toutes ces avenues sont alignées et offrent de beaux panoramas.

La dernière fois, j’étais ici avec mes parents et nous avions surtout parcouru le Sud et sur une courte distance car il faisait une chaleur à tomber.

Après une bonne balade, j’arrive au niveau de la petite halle couverture où se pressent vendeurs de boisson et de glace. J’en profite pour m’acheter un thé au citron à un prix quelque peu exagéré.

Je finis par descendre de la High Line peu avant la fin, à la 14th, car c’est près d’ici que je dois me rendre pour ma prochaine visite de la journée.

Little Island est un nouveau parc aménagé qui a vu le jour il y a tout juste un an. On le voit d’ailleurs plutôt bien depuis la High Line.

L’architecture est vraiment curieuse, pour ma part j’y vois des talons aiguilles mais l’interprétation est libre. A la base il est question de tulipes de bétons, hmmm pourquoi pas !

Les nuages noirs commencent méchamment à arriver, Google m’indique que c’est à 17H que l’orage devrait arriver et en général c’est plutôt fiable avec Weather.com. Il est 15H, j’ai donc le temps d’aller me balader dans le parc pour clôturer cette journée.

Il est obligatoire de réserver un billet daté avec un créneau horaire pour pénétrer dans le parc. La réservation est gratuite et est possible grâce à un QR code à l’entrée. Avec mon téléphone en quelques secondes c’est fait.

Le type qui contrôle l’entrée me voit avec mon appareil photo autour du cou et me demande quelles belles photos j’ai pu faire aujourd’hui. Alala qu’ils sont sympas ces Américains !

Le parc permet d’avoir de jolies vues sur Downtown avec sa One World Trade Center qui dépasse, mais également sur le New Jersey.

Des petits espaces sont aménagés avec des chaises et des tables, on y trouve également un grand amphithéâtre qui doit être très agréable pour les soirées d’été.

On peut monter sur les différents points de vue grâce à des pentes ou des escaliers. C’est un chouette espace et la vue permet de varier un peu de ce qu’on a l’habitude de voir.

Il est 16H, les nuages commencent à monter et moi je commence à fatiguer, je pense que c’est l’heure de mettre un terme à ma journée et rentrer à mon hôtel. La journée commence à se faire longue !

Je décide de marcher jusqu’à la 6th Avenue, cela m’évite un changement de métro. Je n’ai que 2 stations à faire et me voilà sur la 34th. Ce n’est pas bien difficile de savoir quelle sortie emprunter en fonction de l’endroit où vous vous rendez, c’est tellement simple de se déplacer à NYC, de même pour le métro. Une fois qu’on sait si sa destination se trouve vers le Nord ou vers le Sud, tout est limpide et simplissime.

Avant de rentrer je dois aller faire quelques courses, pour manger ce soir, car avec ce qu’ils annoncent je n’ai pas envie d’aller écumer les restaurants, et surtout de l’eau car je n’en ai plus et les bouteilles à l’unité dans les échoppes en ville sont hors de prix.

C’est avec mes courses sous le bras que je regagne enfin ma chambre, il est 16H30 et toujours aucun signe de pluie. Une bonne douche plus tard, je suis prête à attaquer ma soirée.
A 17H, comme indiqué par Google, la pluie se met à tomber. De là à dire qu’il y a un gros orage avec du tonnerre et des éclairs, non, mais la pluie est tout de même conséquente. Je suis contente d’être bien au chaud dans ma chambre, enfin bien au frais on va plutôt dire, car il fait une chaleur torride en plus de l’humidité ambiante.

Après avoir vérifié à nouveau la météo, il semble y avoir un consensus pour Dimanche matin où le soleil sera de la partie. C’est le jour idéal pour une séance photo sur Times Square ! J’avais regardé avant de partir plusieurs noms de photographes sur Airbnb, et je les avais contactés. Un de ceux qui m’avait répondu proposait une centaine de photo durant une séance d’une heure, à l’endroit de notre choix. Je décide de le recontacter et nous convenons d’un rendez-vous Dimanche matin à 10H à Times Square. Je suis ravie car en tant que voyageuse solo j’ai longtemps eu envie de faire un shooting en voyage et le faire dans ma ville préféré c’est la cerise sur le gâteau.

Je terminerai ma soirée devant des séries, en mangeant mon repas et en regardant la pluie tomber. Je tombe de sommeil, il est 22H30 quand je m’endors.