Voyage au Canada en solo [30.05.22 : Journée à Niagara Falls]

Ce matin, réveil à 7H30 et encore une fois sans réveil. Il faut croire que mon cerveau sait ce qui l’attend lors de cette journée alors il a déjà hâte d’y être !

Après un petit coup de fil en visio pour montrer la superbe vue de ma chambre à mes proches, je me prépare et sors les chaussures ouvertes et la crème solaire, car aujourd’hui il va faire chaud !

Je quitte l’hôtel à 8H, avec une petite veste car il y a du vent mais je sens rapidement qu’elle va me gêner tout le reste de la journée.

L’avantage d’arriver devant les chutes à 8H du matin c’est qu’il n’y a pas grand monde, beaucoup visitent Niagara Falls en excursion à la journée depuis Toronto, ils ne sont donc pas encore là.
C’est vraiment calme et je profite de ce moment pour refaire le même chemin qu’hier, j’ai les chutes pour moi toute seule ou presque.

Malheureusement des travaux empêchent de rejoindre la fin du point de vue sur les chutes Canadienne, je comprends donc mieux les détours de Google Maps.

La lumière de bon matin est vraiment belle et le début des chutes est impressionnant. On ne se rend compte de la puissance qu’en allant au plus près de la source. Je suis époustouflée par cette couleur bleue si translucide, ça me donne presque envie de sauter dedans (presque j’ai dit !).

Malgré la quantité d’eau qui est projetée c’est vraiment le meilleur endroit pour observer ces chutes de près.

Il est 9H et il fait déjà 28°C, j’ai oublié de prendre une casquette ce matin et j’ai toujours ma veste qui me gêne. Je décide de repasser à l’hôtel car j’ai un peu le temps avant que les attractions ouvrent à 10H. Afin d’éviter de refaire tout le chemin inverse (et de remonter la fameuse pente) je décide de prendre le funiculaire, c’était ça le chemin que Google m’indiquait en face de mon hôtel ! Effectivement en prenant le funiculaire je suis rentrée en 5 minutes. Il coûte $3 et est vraiment bien pratique.

Je repars aussitôt de ma chambre en partant à pied vers le fameux Hornblower, l’équivalent du Maid of the Mist, mais Canadiens. Les deux bateaux font exactement le même parcours, ils partent juste des deux côtés de la rive. L’entrée se trouve près de la zipline, face aux chutes américaines.

Après m’avoir soulagé de $36 on m’invite à emprunter un ascenseur pour descendre au niveau de la rivière. De là, on nous distribue à tous un joli poncho rouge. De l’autre côté, les Américains reçoivent un poncho bleus c’est à ça qu’on différencie les deux bateaux, c’est assez marrant de les voir côte à côté avec tous ces ponchos rouges ou bleus.

Je n’ai pas à attendre longtemps, on prend rapidement place dans le bateau. Oula c’est que ça tangue dis donc. Pour rappel j’ai un sacré mal de mer moi (qu’est ce que je fais là ? je ne sais pas !). Je monte sur le pont supérieur et tente tant bien que mal de me cramponner à la rambarde. Ça y est, on est parti. Nous nous approchons d’abord des chutes américaines qui éclaboussent légèrement, puis nous nous dirigeons dans le nuage d’eau créé par les chutes canadiennes, et là… c’est la douche !

Le poncho est certes utile mais tout ce qui n’est pas correctement couvert est littéralement trempé d’eau. J’ai eu tellement peur pour mon appareil photo à ce moment-là ! Il y a énormément de vagues et le vent n’arrange pas toute l’eau qu’on reçoit, ça en est presque violent.

Le bateau tourne et fait demi-tour. C’est très impressionnant de se retrouver au milieu des chutes mais il y a tellement d’eau que c’est difficile de voir quoi que ce soit, et perso je n’étais pas au top de ma forme alors j’ai un peu eu du mal à en profiter.

Enfin descendue du bateau, je me pose rapidement au café d’à côté pour reprendre un peu mes esprits. Il y a des boutiques souvenirs partout en sortant de chaque attraction.

Pour me sécher un peu j’entreprends de revenir jusqu’aux chutes Canadiennes pour refaire les points de vue avec le soleil placé différemment de ce matin.

J’en profite pour retirer de l’argent sur le chemin, mauvaise surprise, le distributeur prend des frais de $5.75, rien que ça ! Le truc c’est que je n’aime pas être sans cash, on ne sait jamais, donc tant pis pour les frais.

Je reviens faire un tour le long des chutes américaines et canadiennes, la vue est vraiment incroyable, je suis ravie d’être ici.

Je trouve ensuite un restaurant où me poser pour un déjeuner sur Fallsview Boulevard. Juste à côté de moi se trouve la Skylone Tower, ça sera ma prochaine étape après mon repas.
Il fait certes chaud mais il y a du vent, c’est assez agréable de manger en terrasse.

Après mon déjeuner, je prends le chemin de la tour. L’entée coûte $19 et pour y accéder il est nécessaire de traverser une salle de jeu déserte. C’est vrai qu’il n’y a vraiment pas grand monde en ville, la saison touristique n’a pas encore démarré et ça se ressent (mais c’est tant mieux pour moi !).

La montée à la tour est assez rapide. Arrivée là haut il y a énormément de vent, ça en est presque difficile de marcher.

La plateforme est en extérieur avec des grilles, et la vue est très dégagée en direction des chutes. C’est vraiment un super moyen pour les voir de haut et se rendre compte de la grandeur du site.

On voit aussi Clifton Street et sa grande route et même jusqu’à Toronto. Je ferai plusieurs fois le tour afin de profiter de cette vue incroyable.

Il n’y a vraiment pas grand monde là-haut, nous ne sommes que 4 personnes à faire le tour, ce qui est vraiment très agréable.

A l’intérieur, une petite exposition détaille les différentes grandes tours de la planète et je constate avec plaisir que j’en ai déjà fait quelques unes.

Après un petit détour obligé par la boutique j’entreprends la descente.

Un Starbucks m’attend à la descente et je ne peux pas y résister vu la chaleur qu’il fait. La pauvre barista est seule et ne sait plus où donner de la tête, il n’y a pourtant pas grand monde.

Je quitte les lieux en traversant à nouveau la salle de jeux déserte. Ma prochaine attraction de la journée sera Journey Behind the Falls. Pour la rejoindre il faut aller au The Falls Welcome Center, ce grand bâtiment que j’ai traversé ce matin pour rejoindre le point de vue près des chutes Canadiennes.

L’attraction coûte $27 et c’est celle que je voulais le plus faire. Il n’y a pas d’attente une fois de plus, c’est directement à mon tour. Au guichet on me prend pour une Allemande, ce qui me fait plutôt sourire tout en indiquant à cette personne qu’elle avait fait fausse route quant à mon accent.

Nous sommes invités à emprunter un ascenseur qui va nous descendre dans un tunnel situé juste derrière les chutes. On nous remet cette fois un joli poncho jaune car ça va également mouiller pas mal !

La visite est autonome ce qui est plutôt sympa car nous pouvons rester le temps que nous souhaitons.

Le premier tunnel permet en fait de donner accès à deux fenêtres donnant directement derrière la chute Canadienne. C’est fou de voir le débit qui y passe.

De l’autre côté en revanche, c’est toute une plateforme qui est accessible avec possibilité d’aller au plus près des chutes en sous-sol.

Encore une fois, c’est la douche assurée mais les sensations sont dingues, se retrouver là au milieu des chutes, c’est vraiment quelque chose à faire.

Nous voyons les bateaux rouges et bleus faire leurs allers-retours et même un arc-en-ciel se former. Forcément, j’ai beaucoup plus profité que la balade en bateau où on prend tellement d’eau et de vent dans la tête qu’il est difficile de profiter du paysage (puis j’étais pas au top de ma forme aussi, on va se le dire).

Mon téléphone est un peu perdu, je ne cesse de recevoir des messages de Free m’indiquant que je borne un coup aux Etats-Unis, un coup au Canada haha

En remontant devant les chutes, je profite une dernière fois de la beauté des lieux et je serai à nouveau récompensée par un merveilleux arc-en –ciel qui vient se former juste devant moi. C’est vraiment un paysage unique et à cet instant là je ne regrette pas le moins du monde cette escale ici.

Il fait vraiment très chaud, cela me donne l’occasion de sécher en quelques minutes à peine.

Une dernière vue sur les chutes dont je ne me lasse pas… et c’est l’heure de repartir.

Je reprends le funiculaire pour rejoindre mon hôtel qui est à quelques pas. Il est 17H, je profite de ce temps libre pour me prélasser dans mon petit jacuzzi.

N’ayant pas trop l’envie de ressortir pour aller manger je décide de commander via Uber Eats et serai livrée juste devant l’hôtel. Pratique quand on a la flemme !

Il est 21H quand je me décide à repartir pour Clifton Hill, j’avais vu que c’était un endroit dédié à l’amusement avec une grande roue, un casino, et diverses activités.

Pour y aller j’ai une vingtaine de minutes à faire à pied, nous sommes alors à la tombée de la nuit et même si le Canada n’est pas réputé pour être dangereux, Google Maps me fait traverser des parkings déserts, sans aucune lumière aux alentours et cela ne me ravi pas vraiment.

Le chemin jusqu’à là-bas est plutôt glauque, c’est comme s’il n’y avait strictement rien entre Fallsview Boulevard et Clifton Hill.

Même l’entrée est faite par un chemin de terre. Pas très accueillant.

En arrivant j’ai la vague impression que le parc est vide, mais en y regardant de plus près, il y a en fait énormément de famille qui s’y promènent.

On y trouve un circuit de karting, un mini-golf sur le thème des dinosaures, une grande roue et plusieurs grandes boutiques de souvenirs.

Il est 21H30, et vu la queue je décide d’aller faire un tour de grande roue pour essayer de tomber sur l’heure du feu d’artifice. Le prix est tout de même de $15.

L’heure tourne et la queue n’avance pas. Quand le premier feu retenti c’est presque à mon tour de monter. Malheureusement lorsque je monte dans la nacelle le feu se termine tout juste. Raté !

Bon ce n’est pas très grave, depuis la grande roue nous pouvons apercevoir les deux chutes illuminées à travers les vitres de la nacelle, c’est déjà ça. Le tour est franchement pas dingue, ce n’est pas quelque chose que je conseillerai absolument de même que la visite de Clifton Hilll.

De retour au sol après une dizaine de minute, je fais un tour rapide dans cet environnement un peu étrange où se mêlent musée de cire et laser game.

D’ailleurs, le musée de cire essaye de m’attirer avec une musique de Taylor Swift mais ça ne marchera pas ! (mais c’est bien essayé haha). Un Casino se trouve là aussi mais je ne parviens pas à le rejoindre et honnêtement j’ai un peu la flemme pour ce soir.

Il est 22H30 quand je décide de rentrer. Je ne souhaite pas repartir par le chemin glauque dans le noir alors j’opte pour celui longeant les chutes, et il y a effectivement plus de monde. Il fait tout de même noir et aucune lumière n’est là pour me rassurer (oui je suis une flippette la nuit !).

Je me dépêche afin d’avoir le dernier funiculaire de 23H car je n’ai pas envie de me farcir la pente une nouvelle fois.

J’y arrive à 22H45 de même qu’un couple à bout de souffle qui avait également peur de le manquer. Pour $3 me voici au sommet en quelques minutes. Je rejoins rapidement mon hôtel après cette petite escapade

J’ai pas mal d’affaires à préparer pour demain car je quitte Niagara Falls en direction de Toronto. Mon bus est à 12H30 mais je vais devoir check out la chambre à mon réveil.

C’est une fois toutes mes affaires en place que je me couche enfin, il est 00H30, je vais pouvoir profiter d’une bonne nuit de sommeil.