Voyage dans l’Est [05.01.18 : Musée de la Croix-rouge, Jet d’eau et Centre-ville de Genève]

Ce matin nous nous levons un peu avant 9H car nous avons pas mal de choses à visiter. Nous nous préparons et prenons notre petit-déjeuner dans la chambre car nous n’avons pas prit de petit-déjeuner dans cet hôtel.

Nous partons ensuite vers le centre-commercial pour le traverser et ainsi accéder au tramway. Nous changeons de tram à la gare et prenons la ligne en direction de « Nations », le terminus.

Cette station débouche juste devant la Broken Chair, cette immense chaise avec un pied cassé de 12 mètres de haut. Elle symbolise le refus des mines antipersonnels et des armes à sous-munitions. Elle est située juste devant l’entrée des Nations Unies et a été érigée par Handicap International devant l’entrée principale du Palais des Nations à Genève le 18 août 1997.

Nous sommes ici pour visiter tout d’abord le siège de l’ONU présent ici à Genève et ensuite le Musée de la Croix Rouge juste à côté. Nous nous dirigeons tout d’abord devant le batiment de l’ONU, très bien gardé par des militaires. De loin, je vois une affiche… « Visites temporairement fermées jusqu’au 13 Janvier ».  Oh non !! Un militaire devant l’entrée nous confirme effectivement que les visites n’auront pas lieu sans plus d’explication. Même l’entrée dans le jardin n’est pas possible. Je fait quelques photos des drapeaux qui flottent mais je suis vraiment très déçue car c’est une visite que j’attendais depuis longtemps tout comme celle de l’ONU à New-York.

La journée commence mal… mais au moins nous sommes en avance sur le planning. Nous allons faire le Musée de la Croix-Rouge situé au CICR, juste derrière les bâtiments de l’ONU.

Il faut tout de même marcher un peu avant de rejoindre les bâtiments du CICR. Pas de bol, la façade est en travaux ! Décidément je n’ai vraiment pas de chance moi ! On parvient tout de même à voir les drapeaux de la Croix-Rouge qui flottent dans les airs.

Nous pénétrons dans le batiment et payons l’entrée du Musée 15 CHF pour moi et 7 CHF pour Julien car il est membre Croix-Rouge Française. Avec notre billet, nous avons également accès à l’exposition temporaire au sous-sol. Afin de commencer la visite, on nous remet un audio-guide qui se déclenchera tout seul pendant la balade. On nous invite à déposer nos affaires dans un vestiaire, ce qui est très pratique car visiter avec sac à dos et manteau… Je me sens bien plus légère avec juste mon appareil photo autour du cou quand même !

Au tout début de la visite, nous arrivons à l’intersection de trois grands thèmes qui sont les trois grands principes de la Croix-Rouge.

Nous nous rendons vers le premier thème « Défendre la dignité humaine ». Ici, nous pouvons trouver des textes de lois, différentes images des actions de la Croix-Rouge à travers le monde, et des témoignages poignants. Le musée est très interactif,  l’audio-guide se déclenche juste quand il faut, et pour accéder aux témoignages des gens il faut poser notre main sur la leur. C’est plutôt intéressant !

Nous arrivons maintenant dans le second thème « Reconstruire le lien familial » dans lequel nous pénétrons à travers des chaines suspendues au plafond. La plus grosse partie du thème se consacre ici aux actions menées par la Croix-Rouge pour rassembler les familles après les grosses catastrophes mondiales. Beaucoup d’archives sont consultables ainsi que des centaines des photos d’enfants recherchant leur famille après les guerres en Afrique.

Le troisième thème « Limiter les risques naturels » se concentre sur les grandes catastrophes naturelles comme les séismes, les tsunamis, la famine… On a le droits à divers témoignages et également à un jeu grandeur nature où il faut sauver les habitants d’une île d’un tsunami qui menace.

Après avoir terminé le musée, nous pouvons nous rendre au sous-sol où se situe une exposition temporaire sur le SIDA. La visite est rapide et nous nous retrouvons dans la boutique souvenir du musée. Julien se fait plaisir en achetant quelques bricoles, puis nous récupérons nos affaires et allons jusqu’au restaurant tout en haut du batiment. Il s’agit d’un restaurant d’entreprise mais nous avions entendu dire que la vue sur le Mont Blanc était incroyable. Effectivement, c’est vraiment très beau ! On commence à se demander où on pourrait voir le Mont Blanc de plus près… peut-être une idée pour notre journée de demain ?

Il est presque midi quand nous reprenons le bus devant le CICR. Ce bus va nous amener directement à Rives dans le centre. Nous marchons sur le bord du lac pour arriver jusqu’au jardin anglais que nous avions vu hier soir. Nous continuons la balade jusqu’au bord du lac et jusqu’à trouver un restaurant où nous poser pour déjeuner.

Après manger, nous partons à la découverte du fameux jet d’eau de Genève. Ce jet d’eau de 140m de haut est difficile à rater ! Avec le vent, sa trajectoire est déviée et on voit des trombes d’eau se jeter dans le lac.

Il est 14H, c’est le bon moment pour une balade digestive. On va jusqu’aux pieds du jet d’eau. Il y a beaucoup de canards et de signes qui essayent de trouver quelque chose à manger dans les mains des touristes qui se baladent.

Il est possible de marcher jusqu’au bout de la jetée pour arriver au jet, c’est ce que nous faisons ! Mais attention, suivant comment souffle le vent, si vous ne voulez pas être mouillé, il ne faut pas aller trop loin. Le jet d’eau se déversant sur notre gauche, nous pouvons aller jusqu’au bout du jet mais je ne m’aventurerai pas jusqu’au petit phare quand même… :D C’est sympa à voir, toute cette puissance d’eau ! En retombant dans le lac ça fait un très bel effet en plus !

Après cette balade, nous repartons en direction du jardin anglais. Il y a pas mal d’explications sur les oiseaux rencontrés dans le coin grâce à divers panneaux aux quatre coins du lac. Très instructif !

Nous reprenons le tram à « Rives » et partons en direction de la Place de Neuve. Je ne sais pas pourquoi on appelle ça une place car c’est plutôt un jardin. Nous pénétrons dans le jardin qui se trouve à un niveau inférieur à la rue et traversons un jeu d’échec géant ainsi qu’une patinoire aménagée sur une des place principale. Non loin de là se trouve le mur des Réformateurs, lieu célèbre dans Genève et qui mérite le détour.

C’est un grand pan de mur connu sous le nom de Mur des réformateurs. Il est adossé à une partie des anciennes murailles qui entouraient la ville autrefois. Au centre de ce mur se dresse les statues de quatre réformateurs ayant œuvré à Genève, et de chaque côté, les statues de six pionniers ou protecteurs de la Réforme protestante en Europe et aux États-Unis.

Cette œuvre fait parti des incontournables de Genève alors je prends quelques photos du coin et on s’assoit non loin de là pour nous reposer un peu.

Nous repartons à pieds vers le centre-ville et nous montons les rues escarpées pour arriver sur les hauteurs. Les drapeaux Suisses sont au rendez-vous, c’est marrant car on en voit vraiment partout.

Nous faisons le tour de la Cathédrale avant d’arriver sur  une jolie terrasse naturelle qui donne une magnifique vue sur les hauteurs de Genève. On y voit même le jet d’eau qui dépasse des immeubles.

Sur les coups de 16H, nous décidons de reprendre le bus 10 pour rejoindre le centre-commercial Balexert. On va se laisser tenter par une petite séance de cinéma, nous avons vu que le film Ferdinand est projeté à 18h15 au Pathé. Nous arrivons devant le centre-commercial et entrons du côté cinéma pour aller réserver notre billet. Arrivés à l’étage, nous nous dirigeons vers la borne en libre service pour réserver notre place. Comme en France, nous pouvons choisir notre emplacement dans la salle et la borne nous délivre tout de suite nos tickets. Avouez, vous êtes tous curieux de connaitre le prix du cinéma en Suisse… Et bien vous pouvez voir un film pour la modique somme de 19,5 CHF soit 16,5€. Sans commentaire ! :D Nous voilà avec nos billets pour aller voir Ferdinand, j’espère que ça sera bien vu le prix ! :D

En attendant l’heure, nous nous posons au Starbucks à côté du cinéma pour siroter un petit café. On en profite pour étudier ce qu’on va pouvoir faire demain. On voudrait bien aller voir le Mont Blanc alors on cherche où pourraient être les points de vue les plus intéressants autour de Genève. Et c’est finalement en France, à Chamonix que la vue sur le Mont Blanc est la plus sympa. On profite de ce moment tranquille pour regarder un peu plus en détail ce que proposent les offices du tourisme dans la région. Nous avions déjà fait l’Aiguille du Midi il y a quelques années donc on cherchait quelque chose de différent cette fois. Apparemment l’usine d’Evian est fermée, c’est vraiment dommage car j’aurai adoré la visiter. Nous continuons les recherches et trouvons qu’il existe le train du Montenvers qui nous amène tout en haut d’un glacier pour apercevoir la Mer de Glace. On veut faire ça, c’est décidé !

Nous repartons à l’hôtel, on sera bien plus tranquille pour téléphoner. Nous regardons l’itinéraire pour nous rendre à Chamonix, à peine une heure de trajet. J’appelle l’Office du Tourisme de Chamonix afin de demander si la route est praticable sans chaine et si le train du Montenvers est ouvert actuellement. L’homme au téléphone me dit que le village est praticable mais que le train était fermé aujourd’hui. Il ne sait pas encore me dire s’il sera ouvert demain ou non. Il faudra appeler avant de partir. La grotte de glace, accessible depuis le glacier est en revanche fermée car elle est inaccessible à cause de la neige tombée ces derniers jours.

Il est presque 18h, nous ressortons de notre chambre d’hôtel pour regagner le cinéma. Nous arrivons dans la salle et prenons place dans les sièges réservés, seulement je me rend rapidement compte que mon siège est cassé, le dossier part complètement en arrière, on se croirait au Planétarium ! Nous redescendons à l’accueil pour demander à changer de siège, on nous imprime rapidement un nouveau billet et en dédommagement on nous offre un bon pour une glace. Nous allons au stand de glace et récupérons notre magnum gratuit, c’est un geste très sympa en tout cas !

Nous revenons nous installer dans la salle, et mon nouveau fauteuil n’est pas mieux que le précédent. On attend que tout le monde soit arrivé pour se déplacer légèrement une fois les lumières éteintes. Mais qu’est ce qu’ils font avec leurs sièges pour qu’ils soient dans cet état là, sérieux ? Heureusement, la salle est loin d’être complète.

Le film est très sympa, c’est un dessin animé très mignon avec une jolie morale sur la corrida. Évidemment, je tombe fan de la chanson (comment ça « comme dans tous les dessins animés ! » ?).

Une fois le film terminé nous redescendons dans le food court à côté du cinéma et nous prenons notre repas ici.

Nous rentrons ensuite rapidement à l’hôtel. Nous nous mettons devant la télévision en profitant du mini bar gratuit et nous nous couchons sur les coups de 23H.  Demain, une grosse journée nous attend, la dernière avant le retour en France pour la fin de vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*