Voyage en Corée du Sud [24.07.17 : Gamcheon Village, Centre de Busan & Gwangalli Beach]

Aujourd’hui nous prenons l’avion pour Busan. Ce matin, réveil à 7H30. Nous terminons rapidement nos affaires et descendons à la réception à 8H. Le check-out est très rapide, et je demande un taxi pour l’aéroport. On me répond d’attendre 2 minutes, et effectivement 2 minutes plus tard un taxi arrive, et le réceptionniste vient nous chercher.  Le taxi embarque nos valises et commence sa folle route vers l’aéroport. Il y a une bonne heure de route et il roule comme un fou, on était sûrs de ne pas rater notre avion au moins… Il va même jusqu’à doubler par la droite, rouler sur les voies de bus, et rouler à 130 au lieu de 60, oui oui, je ne comprends pas le Coréen mais les vitesses sont en km/h quand même hein haha :D

Nous arrivons à l’aéroport soulagés de 40 000W et nous nous dirigeons vers le terminal des arrivées et vers le comptoir de Eastarjet. Au moment de l’enregistrement où nous demande si nous avons des objets interdits en soute (briquets, batteries, piles..), mais aucune mention au sujet des sprays comme à Séoul à l’aller. Je préfère demander mais ma question va laisser une grande incompréhension de la part de l’hôtesse qui va me dire que les sprays sont interdits partout, en soute et en cabine. Euuh… je rie jaune. Je demande à une hôtesse qui passait par là et qui me dit de les prendre en cabine. Ils n’ont vraiment jamais vu de déodorant ma parole…

Cette fois, pas besoin de photocopier nos passeports, nous partons directement passer la sécurité avec nos cartes d’embarquements en main (toujours sous forme de ticket de caisse).

Nous devons d’abord passer un premier contrôle des passeports et des cartes d’embarquement avant de passer la sécurité. Ici la file de divise en deux parties, les coréens et les étrangers. Devant nous, la policière contrôle les documents d’embarquements et nous appose un petit gribouillis sur la carte d’embarquement, toujours aussi aimable.

Le filtre est tout aussi rapide qu’à aller, je sors mon PC portable mais sinon aucune autre restriction, on ne me demande ni de sortir mon appareil photo, ni mes spray, ni ma batterie externe cette fois. Pas chiant quoi.

Nous arrivons airside, il n’y a pas grand-chose, à part une boutique de souvenirs (avec beaucoup de gâteaux à la mandarine), un café et un restaurant de nouille.
Nous nous posons ici pour attendre une petite demi-heure l’embarquement. Nous sommes juste en face de notre porte. Pendant que je mange quelques gâteaux en guise de petit-déjeuner, je constate une fois de plus qu’en Corée il n’y a vraiment des poubelles nulle part, du coup je dois garder mes déchets avec moi…

A 9H50, l’embarquement pour notre vol est appelé. Une longue file se forme et nous voilà prêts à monter dans l’avion.
Après un petit bip sur la carte d’embarquement, nous descendons les escaliers, car oui nous embarquons en paxbus (encore).
Un bus nous attend et nous fait faire les quelques mètres qui nous séparent de l’appareil.
Nous pénétrons à bord du Boeing 737 et allons nous placer au rang 3, tout comme à l’aller.

L’embarquement se termine très rapidement, et le vol est cette fois plein.
Nous décollons très vite et traversons l’épaisse couche de nuage qui trône au dessus de Jeju. En quelques secondes, nous ne discernons même plus la mer.
Durant le vol, des verres d’eau seront proposés, une très bonne intention de la part d’une low cost, je le signale une fois de plus.

Nous arrivons à 11H à l’aéroport de Busan. Le roulage est plutôt long et nous passons même devant des appareils de l’armée coréenne. Ça rassure pas trop haha !
Nous débarquons sur le tarmac et pénétrons dans un bus KoreanAir pour nous ramener à l’aéroport. Nos valises arrivent assez rapidement et nous voilà arrivés à Busan.

En ayant marre de me taper les métros, les escaliers et les gros détours pour rejoindre les hôtels, j’ai décidé que maintenant on prendrait le taxi avec les valises. Après avoir récupéré quelques brochures de la ville nous sautons dans le premier taxi devant l’aéroport.

Il y a en fait une énorme file de taxi qui attend juste à droite en sortant de l’aéroport. Il se trouve que le hasard a fait que nous sommes monté dans un « taxi limousine », il était hyper classe ! Les sièges qui s’inclinent, la gestion du son et de l’air, bref j’ai jamais vu ça !
J’ai montré le nom de l’hôtel sur Google Maps à notre chauffeur mais il n’a pas compris… il est donc parti avec mon téléphone demander à un autre chauffeur de taxi juste derrière. Au final, il a appelé directement l’hôtel pour leur demander où ils étaient situé car il ne comprenait pas l’adresse…. Ça commence bien !
Au final, le chemin durera une vingtaine de minute et le taxi nous déposera devant l’hôtel.
On pénètre dans l’hôtel, un homme est à un petit comptoir, il nous indique que la réception se trouve tout en haut, au 17ième étage.
Nous montons donc tout en haut de l’hôtel et sommes reçu au guichet « Gold » par une charmante hôtesse. Elle nous indique que normalement le check in a lieu à 14H mais comme nous sommes membre Gold nous pouvons disposer de la chambre dès maintenant. Elle nous remet les coupons pour boire nos cocktails de bienvenue et nous dis que nous pouvons être upgrade à condition d’accepter d’être dans une chambre à un étage moins élevé car nous avions demandé un étage élevé dans la réservation. Va pour l’upgrade ! Nous passons en chambre « supérieure ».

Pour une fois, la chambre est en face de l’ascenseur, c’est la première fois que ça m’arrive ! En général, je suis toujours à l’autre bout du couloir ! :D  La chambre est assez spacieuse pour un Ibis. On pose nos affaires et on décide de partir manger. L’arrêt de métro est juste en face de l’hôtel, un sous-terrain sous forme de petit marché permet de passer de l’autre côté de la longue avenue. Pratique !

Nous prenons le métro, toujours grâce à notre carte T-money et nous nous arrêtons à la station « Nampo » en plein centre-ville. Le mall « Lotte » est accessible directement depuis le métro, nous décidons de nous y arrêter pour déjeuner car j’ai vu qu’il y avait un food court.

En sortant du métro, énormément de boutiques sont présentes le long du chemin jusqu’au mall, une sorte de mall sous-terrain en fait. Puis nous pénétrons enfin dans l’immense mall. Ce mall fait 13 étages et est sur 3 bâtiments différents, il comprend plusieurs étages pour un cinéma, un espace extérieur, un observatoire, des cafés, des boutiques par milliers et un énorme food court.

On mange rapidement dans le food court présent à l’étage B1 (premier sous sol) et nous voyons un bout du spectacle des fontaines qui a lieu au centre du food court. Une petite fontaine trône là, un peu de musique, quelques jets et tout le monde lève son appareil photo. Bof, ça vaut pas Dubaï non plus, hein !
Après notre déjeuner, nous reprenons le métro pour aller au Gamcheon Village.
On s’arrête 2 stations plus loin et s’en suit un petit moment de solitude car je ne trouvais pas le bus pour accéder au village. Tout le monde disait que c’était très simple mais visiblement… XD
Finalement on fini par trouver le bon arrêt de bus, qui se cache en fait près du centre du cancer, juste à droite en sortant à la sortie 6 de la station.

Le bus arrive tout de suite et se rempli de touriste comme nous qui vont visiter le fameux village perché, alias le « Santorin de Corée ».. Mouai !
Le chemin en bus n’est pas très long mais il emprunte des routes de montages avec de nombreux virages. Il vaut mieux s’accrocher !

Nous descendons devant l’entrée du village, il y a pas mal de monde qui se balade dans les rues.

Le plan du village est payant, 2000W, ce que je trouve légèrement abusé quand-même. Je l’achète quand même car pour le coup, c’est pas Google Maps qui va m’aider et j’aimerai bien ne pas m’enfoncer dans les maisons mais rester un peu « en hauteur » quand même.
Dans les rues, on trouve de mignonnes petites boutiques d’accessoires « fait main », des cafés, beaucoup de street art, et des pentes, beaucoup de pentes !

Les maisons sont toutes colorées et le soleil peine à percer, ce qui rend la scène encore plus magnifique.

Après les boutiques, quelques échappées vers le vide permettent de très beaux panoramas sur toutes les maisons, je m’en donne à cœur joie.

D’ailleurs, une queue énorme s’est formée pour se prendre en photo face au panorama avec le Petit Prince, ou alors dans une sorte de cabane devant une fenêtre menant sur le vide. Je vais passer mon tour !

On fera le chemin sur presque 2H avant de faire demi-tour car je ne veux pas m’enfoncer en bas dans les maisons.

De plus, l’orage menace donc ça ne va pas tarder à tomber. On s’arrête sur le chemin du retour pour prendre une boisson fraiche dans un mignon café. Ils servent tous des « Shaved ice » au « red beans » ici !
On reprend le bus puis le métro jusqu’à Nampo suite à cette balade. Je voulais visiter le centre-ville, on décide donc de sortir vers la rue afin de se balader dans le quartier. Malheureusement, il se met à pleuvoir quelques gouttes, on décide alors de re-rentrer dans le mall le temps que ça se calme. On décide finalement de monter au 13ième étage pour aller boire un verre au café tout en haut de l’observatoire.

Difficile de trouver un ascenseur pour aller tout en haut, on est obligé de s’arrêter en chemin et de faire le trajet en plusieurs fois. On se rend compte qu’il pleut averse en plus, alors pas de regret ! On s’installe et boit chez « Angel-in-us » un café très présent ici en Corée. Ils servent un peu les mêmes boissons que Starbucks. L’averse se termine au bout de 15 minutes, nous sortons alors sur la terrasse pour profiter de la vue panoramique et faire quelques photos. La terrasse est en fait tout en haut du mall ! On voit la Busan Tower d’ici mais aussi le pont et les quartiers hauts de la ville, même si tout est enveloppé d’une bonne couche de brume.Chez nous, après un orage il fait un peu meilleur dans l’air, moins humide. Ben ici, pas du tout, et je me demande même si ce n’est pas pire. On continue notre petit tour sur le toit du mall où une petite exposition nous raconte l’histoire des plus grands bâtiments de Busan. La vue est vraiment très sympa de là-haut !

On redescend finalement tout en bas du mall et on sort directement dans la rue. On marche jusqu’aux rues principales pour déambuler un peu dans le coin. C’est magnifique toutes ces enseignes dans les rues, ça donne vraiment du cachet.

On repart ensuite au métro pour aller manger. J’avais repéré une pizzeria américaine « SOL Pizza » dans le quartier des universités, c’est près de là où je voulais aller ce soir. Ça va faire du bien d’entendre parler Anglais et de manger du fromage, mouahaha !

Nous prenons le métro jusqu’à la station « Kyungsung University » et le décor est juste sublime ! Les rues sont plus authentiques les unes que les autres !

Nous arrivons sans trop de problème à destination et dégustons nos belles pizzas (énormes mêmes). Sur le chemin du retour nous trainons un peu de nuit dans le quartier. J’adore !

Nous reprenons ensuite le métro pour quelques stations pour nous rendre à Gwangan, non loin de la plage Gwangalli Beach. La balade entre la station de métro et la plage donne vraiment des allures de vacances à la ville. Tout est ouvert en bord de mer, restaurants, cafés, salles de jeu, il y règne une super bonne ambiance.

En arrivant au bout de l’avenue, face à nous, se dresse un merveilleux panorama avec le pont enjambant la mer face à nous, les lumières du centre-ville à droite et des lumières encore plus brillantes sur la gauche. Le temps de faire quelques photos et de profiter de l’endroit, nous reprenons le chemin dans l’autre sens. En chemin, nous nous laissons tenter par un jeu d’attrape peluche, ces salles sont climatisées alors on en profite, elles sont ouvertes H24 ici en Corée, je pense que les peluches Pokémons attirent beaucoup de Coréen (et de petites françaises comme moi ) ! lol Bon bien évidemment, nous n’avons rien gagné :(

Arrivée au métro, je me rachète de l’eau et on recharge nos cartes T-money de 15 000W chacun car nous les avons déjà pas mal utilisées. Il est déjà 22H quand nous arrivons devant notre hôtel.
Le bar est ouvert jusqu’à 23H alors nous en profitons pour aller utiliser notre bon pour le cocktail de bienvenue. On nous propose des soft uniquement, je choisi un jus d’orange et Julien un « Coca Zéro » mais on viendra nous dire que le Coca Zéro n’est pas inclus dans le verre de bienvenue. Bon ben Coca normal alors. Bizarre ! Le bar (qui est aussi la salle de petit-déjeuner) offre une très belle vue sur la ville, surtout de nuit. C’est dommage qu’il y a trop de lumière dans la salle, sinon j’aurai pu en tirer de très très beaux clichés.

Après tout ça, on va se coucher bien fatigués de la journée. Demain nous quittons Busan pour rejoindre Gyeongju.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*