Voyage en Angleterre [21.03.22 : Tower Bridge & Retour en France]

Ce matin, réveil à 8h afin de profiter de ma dernière demi-journée à Londres.
Je veux partir à 11h pour l’aéroport, j’ai donc 3 heures de disponibles pour déambuler dans le quartier.
Me voilà donc partie en direction du London Bridge. Je prends mon temps en ce Lundi matin animé où les gens se pressent pour aller travailler.
Sur mon chemin je fais de belles découvertes comme la Southwark Cathedral.

J’arrive finalement sur le London Bridge, ce pont quelconque qui a le mérite d’offrir une jolie vue sur le Tower Bridge juste à côté… enfin, pas trop aujourd’hui car le soleil est beaucoup trop bas pour le moment.

Ce n’est pas grave, je voulais tout de même traverser pour me promener de l’autre côté de la Tamise.
Sur l’autre rive c’est encore plus l’effervescence car beaucoup de bus circulent.

Je longe les quais le long de la Old Watermen’s Walk, c’est hyper agréable et très facile d’accès. Il n’y a presque personne, j’ai l’endroit pour moi toute seule.
De là, j’ai une jolie vue sur The Shard où j’étais hier soir.

Le Tower Bridge se rapproche de plus en plus de moi, mais le soleil m’empêche d’avoir une vue dégagée (non je ne suis pas en train de me plaindre qu’il y avait trop de soleil !).

La Tamise est relativement basse, je n’avais jamais vu la petite plage de sable qui se dessine en bordure.

Derrière moi, avec un peu d’agitation se trouve le Tower of London que je n’ai encore jamais visité. Peut-être pour une prochaine fois ?

Le Tower Bridge est juste là en face de moi ! J’adore les ponts, mais je pense que vous le saviez déjà non ? :p

Je monte quelques escaliers pour pouvoir le traverser, de là sa belle couleur devient de suite plus remarquable. The Shard est même visible en arrière plan ce qui me fait un point de vue vraiment génial. Il manquerait plus qu’un bus passe…. !

Si vous voulez faire un cliché comme celui ci sur le pont vous n’aurez pas longtemps à attendre, il passe des bus toutes les 3 minutes environ !
Je rencontre des Canadiens sur le pont, de quoi me donner envie de reprogrammer mon voyage au Canada pour bientôt…
Durant ma traversée, pas mal de sirènes ont retenti. Il s’agissait d’exercices, il était demandé de ne pas en tenir compte.

Un fois revenue de l’autre côté, je m’affaire à prendre de plus jolies photos du pont mais la lumière n’est pas incroyable, je préfère largement mes photos de ce même endroit prises en Juin 2018 réalisées dans l’après-midi.

J’aime beaucoup l’ambiance de ce côté du pont. Quelques grands buildings se mêlent à l’architecture du quartier, je trouve que Bank Side est vraiment un chouette coin.

Je remonte en longeant la tamise, l’heure tourne il va bientôt falloir penser à rentrer.

Je prends le temps de me balader le long de la Queen’s Walk et de passer la tête lorsque je vois de belles curiosités.

De retour à l’hôtel, je me prends ma boisson de bienvenue à siroter dans ma chambre pendant que je boucle ma valise.

Il est 11h pile quand je quitte l’hôtel, via le fast check-out. Je m’en vais prendre le métro en direction de Green Park avant d’attraper la ligne Piccadilly vers l’aéroport Heathrow. Le trajet ne me coûtera rien de plus qu’un trajet de métro, c’est bien plus économique que le Heathrow express !
Il est 12h05 quand j’arrive devant les terminaux de l’aéroport. Je me dirige vers les guichets AirFrance, au fond du bâtiment.

La machine ne semble pas fonctionner, je dois donc aller au comptoir pour retirer mon boarding pass et l’étiquette pour mon bagage. Heureusement, la file est vide car il n’y a encore que très peu de monde.
On me demande rapidement mon pass vaccinal et si j’ai tous les documents. Étant donné que j’avais déjà envoyé le nécessaire et que mes billets était Ready2Fly, la procédure ne prend que quelques minutes, et on ne peut pas dire que ça a été fait avec le sourire.

Je me dirige maintenant vers le PIF dont la queue est juste phénoménale.
Des petits sacs sont à disposition afin d’y déposer les liquides. L’avantage ici c’est qu’ils ne demandent de sortir que l’ordinateur portable, pas besoin de sortir l’appareil photo, disque dur, etc… au moins ça me fait gagner du temps !

Il est 12h45 quand j’arrive enfin airside. Ma porte ne sera pas affichée avant 13h50, j’ai donc le temps de faire un petit tour dans le duty free. Après un petit passage chez Boots pour faire le plein de produits travel size, je me pose avec de quoi déjeuner dans le terminal.

Mon vol est affiché à 13h50 précises, comme prévu. Nous partirons de la porte 11, située tout au fond du terminal.
Forcément, dans ce temple British Airways, les compagnies Flying Blue sont reléguées dans les bas-fonds de l’aéroport !

Des vérifications du passeport et du boarding pass sont effectuées en porte, puis nous sommes invités à nous installer pour attendre l’embarquement. Une consigne rappelle le port du masque dès l’entrée dans l’appareil, et certains se voient remettre un masque chirurgical afin de remplacer leur masque en tissu non conforme.
Le vol étant plein, il est demandé d’enregistrer les valises de cabine, comme très souvent.

A 14h05 le boarding est annoncé, d’abord pour les passagers Business, puis pour les membres SkyPriority. Moins de 5 minutes après, ce sont aux zones 3 et 4 d’embarquer.
Je prends place en 17A dans un rang complet. L’embarquement effectué en Français est très cordial.
A 14h35 le boarding se termine, et le commandant de bord prend la parole pour nous annoncer un vol de 45 minutes dans de très bonnes conditions.

L’appareil est équipé de WiFi, tous comme à l’aller. Chouette !
Nous partons rapidement au roulage pendant que les démonstrations de sécurité sont effectuées par l’équipage.
Nous quittons le sol Anglais à 14h50.

La distribution d’un sandwich et d’une boisson en canette ne tardera pas, et nous serons très vite débarrassés car la descente est amorcée.

Il est 15h10 heure Anglaise quand nous entamons notre descente sur Paris CDG où nous nous poserons 20 minutes après.
Attention en France il est une heure de plus, il ne faut pas l’oublier. C’est donc à 16h42 que nous nous retrouvons stationnés et prêts à sortir.
La descente est plutôt longue et bordélique, je mettrai plus de 10 minutes à descendre.

Arrivée dans les détales du Terminal 2, je dois passer un contrôle du pass vaccinal effectué par la protection civile, avant de pouvoir continuer mon transit.

Demi-tour et direction le 2F, et pour cela, je dois repasser le filtre. Je n’y avais pas pensé, je râle à chaque fois que je fais 2E-2F, mais j’oublie juste après. Grrr
Sur le tapis du PIF, ma caisse est taguée d’un carton vert, ce qui demande une inspection plus profonde. Il est 17h10 quand j’arrive à la PAF que je passe en moins de deux minutes.

Me voilà dans le 2F avec quelques heures à tuer. Je me pose au Starbucks pour passer le temps jusqu’à ce qu’ils nous mettent tous dehors, sous prétexte de vouloir nettoyer la zone.

Je remonte donc vers les portes F et traverse le terminal pour regagner la porte F32 d’où mon vol partira.

Comme d’habitude à cette heure-ci, c’est un bordel sans nom ! Il n’y a pas assez de places assises, les gens attendent assis par terre, ou debout, au milieu des portes d’embarquement.

A 20h50 le boarding débute. Il n’y a pas d’embarquement Skypriority, la zone 3 (la mienne) embarque directement. Je me retrouve dans l’appareil moins de deux minutes après.
Le vol étant une fois de plus complet, les bagages cabine sont contrôlés et placés en soute. Nous sommes accueilli avec gel et masque à disposition, et on n’oublie pas le sourire bien entendu.

Je gagne ma place en 20A et une nouvelle fois, il est demandé de ne pas poser de sac dans les compartiments, j’aurai donc passé deux vols avec mon sac et mon blouson à mes pieds, autant dire pas super à l’aise.

Le chargement des bagages est très long, il n’en fini pas. Après un embarquement laborieux, on nous annonce la fermeture des portes à 21h30.
La durée de vol sera de 1h25 et les conditions sont plutôt bonnes.

Nous passons avant un bel A380 de chez Emirates, et filons sur la piste.
Les consignes de sécurité sont une fois de plus effectuées durant le roulage.

Nous quitterons le tarmac à 21h47 avec une lumière tamisée, comme tout décollage de nuit.

La lumière sera rallumée violemment une fois l’altitude de croisière atteinte, puis le service débutera. Cette fois ça sera un retour à la galette et à la boisson au verre, snif.

A 22h20 le début de la descente est annoncée pour dans une dizaine de minutes.
Le type à côté de moi semble très pressé qu’il est déjà prêt à descendre (prends un parachute mec !)
Nous atterrissons brusquement à MPL à 22h50 et sommes accueilli par une petite musique d’ambiance.

Nous nous mettons au contact, à côté d’un appareil Transavia qui passera la nuit là.

Il est 23h10 lorsque je débarque. Quelques escaliers à descendre et quelques mètres à faire pour rejoindre le tapis bagages, puis me voici partie en direction du parking pour rejoindre ma voiture.

Il est 23h32 quand j’arrive chez moi, une bonne nuit m’attend, même si demain c’est le retour au travail et à la réalité.

Ce week-end, bien que rapide, m’a permis de revoir mon amie et de partager de belles visites avec elle ! Londres est toujours un endroit où j’adore revenir et je sais dores et déjà que j’y reviens fin Juin pour un concert.

En attendant, j’ai déjà hâte de repartir ailleurs, et je sais déjà où… restez connectés ! :p