Voyage en Pologne en solo [06.09.20 : Vieille Ville de Varsovie]

Ce matin, réveil à 7H40, et oui c’est matinal (surtout pour moi), mais vu que c’est Dimanche je voulais visiter la Vieille Ville sans trop de monde.

J’avais pris le petit-déjeuner dans toutes mes réservations, du coup je m’empresse d’aller en profiter. En raison du COVID-19 il n’y a plus de buffet, nous devons nous faire servir, et c’est tout aussi bien. Il y a tout ce qu’il faut, même des gaufres à la demande.

Je profite de ce bon petit-déjeuner (moi qui ne déjeune pas en temps normal !), et remonte dans ma chambre pour récupérer mon sac.
C’est parti, direction la Vieille Ville ! Pour m’y rendre, je dois prendre le tram 4 qui se trouve juste devant l’hôtel. Il faut y accéder via le passage sous terrain car il est impossible de traverser toutes ces voies.
J’achète un billet valable pour 20 minutes de trajet, il m’en coûtera 0,70€, cela devrait me suffire car je n’ai pas prévu de reprendre les transports aujourd’hui, je vais surtout me balader et user mes baskets !

Le tram arrive rapidement, il n’y a que très peu de personnes à bord, et tout le monde respecte les distances et le port du masque, je suis rassurée. Le trajet ne sera pas long, j’arriverai rapidement à Stare Miasto, au cœur de la Vieille Ville. Je remonte au niveau supérieur grâce à un escalator.
Il y a une grande présence policière dans Varsovie car je croise des policiers un peu partout et pourtant nous sommes Dimanche matin, au moins c’est rassurant.
La ville est complètement vide, c’est assez bizarre mais super plaisant pour visiter !

Il est à peine 9H, il fait 16°C mais c’est idéal pour se balader au milieu des maisons colorées.
J’arrive sur la Place du Palais Royal où se trouve… ben le Palais royal voyons. La colonne de Sigismond trône au milieu de la place et les premières maisons colorées sont visibles de là. Quel beau panorama ! Je profite de cet endroit pratiquement seule, à faire mes photos.

Le Château royal de Varsovie est très grand et de couleur orangée. C’était la résidence officielle des rois de Pologne à Varsovie.

Je m’enfonce un peu dans la Vieille Ville et arrive devant la Cathédrale de Varsovie. Je rentre faire un tour mais ressors rapidement car une messe n’allait pas tarder à commencer. Tant pis, j’y reviendrai plus tard.

Juste à côté, je rentre à l’église « Lady of Grace », c’est tout petit et très intimiste. C’est assez marrant de voir deux édifices religieux si près l’un de l’autre.

J’arrive ensuite sur la place principale, Rynek Starego Miasta, complètement vide de monde, ce qui me permet de continuer mes photos tranquillement. Au milieu de la place, trône une statue de sirène, qui est le symbole de Varsovie. D’après la légende, elle veille sur la destinée de la ville.
Le temps semble se découvrir au fur et à mesure que la journée avance.

En suivant, j’arrive sur le Barbacane, un avant-poste fortifié faisant office de délimitation officielle de la Vieille Ville. De là, nous voyons aussi le reste des fortifications qui s’étendent autour du centre.

D’un coup, l’architecture change, pas complètement mais suffisamment pour me faire comprendre que je viens d’entrer dans la « Nouvelle ville ». Les quartiers sont très résidentiels ici mais toujours aussi beau. Ajoutez-y une calèche qui passe et on dirait une carte postale.

Je marche jusqu’au parc où se trouve le Multimedia Foutain Park qu’il aurait mieux valu voir de nuit, mais bon ce n’est pas très grave. Le parc est en contre bas, au niveau de la rivière Vistule, je n’ai pas très envie de descendre et il n’y a pas grand chose à y voir actuellement.

Je fais demi-tour et pars vers le Monument de l’insurrection pas très loin d’ici.

Le monument de l’insurrection est considéré comme l’un des plus important monument post-guerre, à Varsovie. Et c’est vrai qu’il est imposant !

Je regagne ensuite la Vieille Ville et reviens sur Rynek Starego Miasta, cette fois il y a un peu plus de monde, les terrasses des cafés et restaurants se sont étalées et les vendeurs de souvenirs sont venu poser leur petit stand.

Je m’achète des magnets et des cartes postales (je suis en avance cette fois dis donc !), et je repars en direction de la place du Palais Royal où je suis arrivée ce matin.

Je m’arrête pour déjeuner ici à un restaurant très accueillant mais où je ne trainerai pas car j’avais choisi une table en terrasse et j’étais en plein soleil. Ce dernier jouait à cache cache avec les nuages mais quand il était là, je peux vous dire qu’on le sentait bien taper !

Après ce bon repas il est près de 13H, je remonte un peu l’avenue principale qui commence à se garnir un peu de monde, la rue étant entièrement piétonne.

Beaucoup de gens dégustent des glaces et pour cause, elles ne sont qu’à 1€ ! Pour ma part, je flâne dans le quartier et arrive devant un petit marché artisanal. C’est vraiment sympa mais il y a peu de place pour déambuler et la plupart des gens ne portent pas de masque (étant à l’extérieur) alors je préfère ne pas m’approcher plus.

Je voulais absolument monter au Taras Widokowy afin d’avoir une vue sur toute la ville. Il s’agit du sommet de la tour de l’horloge et l’entrée se situe en fait juste sous mes yeux. L’entrée coûte 6 Zloty soit un peu plus d’un euros. Il y a 150 marches à monter en tourbillon, avec le masque. Et oui, une belle vue ça se mérite !

Je prends le temps qu’il me faut pour monter, et une fois arrivée.. Wahou ! Nous pouvons voir toute la Vieille Ville et même les buildings du centre, près de mon hôtel. Nous voyons bien sûr le Palais des Arts et des Sciences et chaque petites maisons colorées le longs des avenues.

Je fais le tour plusieurs fois pour rentabiliser la montée (pas le prix, la fatigue surtout !), je photographie, je filme, j’en prends plein les yeux. Nous ne sommes que 4 ou 5 là haut donc c’est très agréable.

En redescendant je m’arrête acheter de l’eau au glacier d’à côté car je suis assoiffée, je ne la payerai que 2 zloty. Je décide de parcourir la rue passante qui redescend vers Centrum.

Je croise le Palais présidentiel, correspondant à notre Elysée à nous, et croyez-moi, il est bien gardé !

Je passe aussi devant l’Eglise Holy Cross et le Monument de Nicolas Copernicus, la rue n’en finit plus, il y a des choses à voir dans tous les sens ici !

Je regarde sur Google Maps où j’en suis et je constate que j’ai vu tout ce que je désirais voir dans le quartier. J’ai pas mal envie d’aller me poser à l’hôtel avant de ressortir un peu plus tard. Vu où je suis, il vaut mieux que je continue à marcher jusqu’à mon hôtel même s’il y a plus de 20 minutes de marche.

Pas mal de gens se baladent sur cette longue avenue. La rue étant piétonne, les voies centrales sont destinées aux trottinettes électroniques et aux vélos, il y en a vraiment énormément.

En chemin, j’aperçois un Starbucks, c’est parfait, j’ai besoin d’une petite pause désaltérante avant de rentrer.

Il est un peu plus de 16H quand j’arrive à mon hôtel. Je décide de demander à la réception s’il est possible d’utiliser les sèches cheveux des chambres car ils sont fonctionnels mais un sticker nouvellement apposé indique de ne pas s’en servir, alors je ne comprends pas trop. On me répond que c’est déconseillé car ils ne peuvent pas être désinfectés, mais que si je souhaite l’utiliser quand même je peux. Je ne suis pas très fan de cette réponse, si les sèches cheveux sont interdits, ce n’est pas pour rien ! L’hôtel ne dispose pas de sèche cheveux individuels donc forcément il n’y a que ceux des chambres, reliés entre eux.

Je remonte finalement à ma chambre un peu dépitée. Mes pieds vont bien mériter ce petit arrêt mais maintenant je vais devoir trouver un sèche-cheveux, et vite ! Je fais le tour d’Internet et trouve un Saturn pas loin de l’hôtel, évidemment il est fermé en ce Dimanche mais il ouvre demain à 9H ! Bon, j’ai trouvé une solution, je vais aller m’acheter un petit sèche-cheveux pour me dépanner.

J’en profite pour regarder un peu le meilleur moment pour me rendre au 30ième étage du Palais des Arts et des Sciences ce soir car j’aimerai y voir le coucher du soleil et un peu la ville de nuit. L’observatoire ferme à 20H, il n’y a des nocturnes jusqu’à 22H que les Vendredi et Samedi, zut alors…

Je profite de cette pause bien méritée pour écrire la carte postale pour mes parents, il me restera à aller acheter un timbre demain, toutes les postes étant fermées aujourd’hui.

Il est 17H30, je décide de réserver sur Internet mon billet pour monter au sommet du Palais des Arts et des Sciences. Une bonne chose de faite ! Je connais maintenant le chemin par cœur alors j’y suis très rapidement. J’ai bien fait de réserver en ligne car il y a une petite queue pour pouvoir acheter son billet une fois à l’intérieur. Moi, je passe directement et on me mène immédiatement à l’ascenseur. Nous ne pouvons monter qu’à 4 dedans, il ne suffira que de quelques secondes pour nous amener au 30ième étage.

En sortant, la vue n’est pas à couper le souffle comme c’est souvent le cas dans les grandes mégalopoles Américaines ou Asiatiques, il ne faut pas oublier que le bâtiment ne fait « que » 230m de haut, mais surtout qu’il n’y a pas beaucoup de buildings aux alentours. Dans les années 1950 quand il a été construit, c’était d’ailleurs le seul. Depuis, les Polonais ont essayé de le « masquer » un peu en construisant des tours toujours plus hautes à côté. Pour la petite histoire, ce bâtiment avait été offert par Staline à la Pologne, on peut donc comprendre cette relation étrange que le peuple Polonais entretien avec cette tour que je trouve pourtant magnifique architecturalement parlant. Il me fait d’ailleurs penser à l’Empire State Building !

Sur 360° nous voyons toute la ville de Varsovie grâce à de grandes ouvertures avec des grilles. Certes la vue n’est pas dingue mais elle offre un joli panorama sur les petits buildings des alentours. Nous voyons la Vieille Ville où j’étais tout à l’heure et la rue commerçante à côté de mon hôtel où j’étais hier soir. Je fais le tour plusieurs fois, avec mon appareil photo puis avec ma GoPro.

Pendant ce temps, le soleil commence à descendre, c’est magnifique, c’est le moment que je préfère lorsque je suis en hauteur !

Je refais le tour plusieurs fois, il n’y avait déjà pas grand monde en haut mais à mesure que le soleil se couche et que la température baisse, les gens partent.
Pendant une petite heure les changements ne seront pas trop visibles alors au lieu de faire le tour comme un lion en cage sans m’arrêter, je me pose un instant à l’intérieur et vais visiter la boutique de souvenirs. J’ai bien fait car j’ai trouvé un chouette cadeau et surtout, un timbre pour envoyer ma carte postale. Coup de grâce, il y a une boite aux lettres en haut ! Une bonne chose de faite.
Je passe le temps sur Internet à regarder où je pourrai aller acheter un sèche cheveux demain matin en dehors de Saturn, et tombe sur le message de quelqu’un mentionnant un magasin ROSSMAN. Il m’a semblé en avoir vu un hier en revenant à mon hôtel. Je regarde sur Maps, il y en a en fait un peu partout, comme les Carrefour Express, je vois même qu’il y en a un ouvert aujourd’hui jusqu’à 21H à côté de la gare à 500m de là. Bingo, j’irai en descendant !

Avec tout ça, il est 19H30 et les choses sérieuses commencent, les buildings des alentours scintillent doucement alors que le soleil passe sous la ligne d’horizon !

Il est presque 20H, je décide de redescendre, le ciel n’est pas tout à fait noir mais il s’en approche assez. Je suis assez satisfaite de mes photos et surtout je commence vraiment à me les cailler en haut !
Un petit coup d’ascenseur et me revoilà au niveau du sol. Le Palais des Arts et des Sciences s’est paré de ses couleurs de nuit, c’est trop beau !

Je pars en direction de la gare et du centre commercial pour me rendre chez ROSSMAN où je pourrai peut-être régler mon problème de sèche-cheveux.
Arrivée devant la gare, pas de mention de magasin mais dans le centre commercial d’en face oui, et je vois même l’enseigne ROSSMAN au sous-sol. Le centre commercial est en train de fermer, seuls les cafés et restaurants sont ouverts. Je tente quand même de descendre jusqu’au magasin mais il est également fermé. Mince alors.. Google m’indiquait pourtant 21H…
Je demande au gardien qui surveillait les alentours s’il y a un autre ROSSMAN qui devrait être encore ouvert, il me répondra d’un ton très sec que c’est fermé et me demande de partir. Euh ok, très aimable !

Je ne me démoralise pas, en sortant du centre commercial je suis face à la gare et à l’intérieur, une enseigne rouge brille.. et oui, il y a bien un autre ROSSMAN à l’intérieur de la gare centrale. Super, c’est le bon ! Le magasin est tout petit et est centré sur les produits de soins, de cheveux… j’espère pouvoir trouve un sèche-cheveux là-dedans quand même…
Je fini par demander à une gentille caissière qui m’amènera au bon rayon, et entre les bouteilles d’eau et les bonbons que vois-je, des sèches cheveux ! Il y a deux modèles, un grand et un petit. Et entre tout ça il y avait même un appareil à gaufres ! Le petit sèche-cheveux à 8€ me convient très bien ! Je rachète des lingettes désinfectantes au passage ainsi que de l’eau, et je passe à la caisse.

J’ai 10 minutes de marche pour renter jusqu’à mon hôtel, il fait plutôt frais ce soir mais au moins ce n’est pas le déluge d’hier soir.

Il est 20H30 quand je rentre enfin à mon hôtel, et je peux tranquillement me laver les cheveux… ouf ! Je mange rapidement ce que j’avais acheté hier soir et entreprends mon rituel de tous les soirs (déchargement des photos, messages à mes proches, petite rédaction des moments clés de ma journée…) devant une bonne série. L’idée du siècle quand vous logez à l’hôtel : amener un câble HDMI !

Je suis KO aujourd’hui, j’ai marché plus de 17km et j’ai hâte de retrouver ce lit douillet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*