Voyage en Thaïlande [05.01.14 & 06.01.14 : Voyage du retour]

Et malheureusement, le voyage touche déjà à sa fin ! En ce dimanche 05 Janvier nous devons dire au revoir à Phuket et à la Thaïlande. Nous partirons à 18H de Phuket pour arriver à Bangkok à 19H10. Nous devrons ensuite changer d’aéroport et rejoindre Suvarnabhumi de Bangkok via la navette gratuite. Notre vol pour Séoul est à 00h30, il nous fera arriver 5h30 plus tard à Séoul. Enfin notre vol pour Paris sera à 10h15 le Lundi 6 Janvier et nous arriverons à Charles de Gaulle vers 14h. Suite à ça, nous devrons gagner la Gare Montparnasse pour prendre un TGV en direction de Bordeaux à 18h30, qui arrivera à 22H. Après une heure de route et un bon dodo chez mes parents, nous prendrons la route le lendemain matin (Mardi) direction Montpellier.
Alors c’est compliqué au niveau des dates c’est sûr, mais en gros, nous avons un bien long retour qui nous attend.

A notre réveil, nous terminons nos valises, et après un bon petit déjeuner nous les confions à notre hôtel qui se propose de nous les garder.
Nous réservons le mini bus qui passera nous chercher à 15h30 puis filera chercher nos compatriotes à quelques kilomètres d’ici pour enfin partir vers l’aéroport.

Il nous reste peu de temps, nous décidons d’aller refaire quelques courses histoire de ramener quelques bouteilles d’une boisson fraiche au thé que nous adorons. Puis vient l’heure du repas, une dernière fois nous nous rendons à notre restaurant pour profiter d’un bon repas.

A 14h30, nous repartons en direction de notre hôtel, nous récupérons nos valises et attendons le mini-bus.

Il est là, pile à l’heure ! Nous remercions chaleureusement l’hôtel qui nous a accueilli et on monte toutes nos valises dans le mini-bus.

A peine 10 minutes plus tard, nous voici sur Surin, où se trouve l’hôtel de nos compatriotes françaises. Le mini-bus repart, cette fois, direction l’aéroport !

Nous arrivons à l’aéroport bien à l’avance, notre vol n’est qu’à 18h. Dès notre entrée nous devons faire passer nos bagages par un premier point « check ». Nos valises ressortent avec un gros scotch « HKT Security Checked »

On en profite pour arranger nos valises, les re-peser, et notre vol est déjà annoncé.
L’aéroport est bondé, les files sont immenses. Heureusement que nous nous sommes déjà enregistrés en ligne et que nous ne devons plus que déposer nos valises.

102_1543Nos compatriotes françaises sont installées un rang derrière nous, on aurait voulu le faire exprès, on aurait pas réussi !
Après avoir déposé les valises, direction la porte 10.

102_1546La sécurité est assez rapide à passer. Je possédais une petite bouteille d’eau avec moi, je voulais la jeter, mais aucune poubelle à l’horizon. Je la tend alors à la personne qui inspecte mes affaires, elle me regarde méchamment et me dit que c’est interdit…. Ben ouai, c’est pour ça que je te la donne…
Une fontaine à eau est disponible dans le terminal, bien qu’il vous faudra boire assez rapidement si vous ne voulez pas vous retrouver avec un verre en papier conique tout humide dans les mains.
Je me balade un peu dans le terminal, il est vraiment petit, il y a seulement quelques boutiques qui vend des souvenirs assez chers, mais ils ont réussi à mettre un Burger King dans un tout petit coin du terminal tout de même ! Haha !

Bref, il nous reste une petite heure à attendre en salle d’embarquement, on patiente donc tous les 4 jusqu’à l’heure d’embarquer.
On discute et on ne voit pas le temps qui passe quand tout à coup, je souhaite me lever pour aller photographier le panneau de notre porte d’embarquement quand je m’aperçoit qu’il indique « DELAYED », le départ est maintenant prévu à 18H30. Bon rien de grave, on est très large pour la poursuite de notre voyage.

Un fois 18H passé, on commence à s’impatienter, quand enfin, une dizaine de minute plus tard l’avion arrive, les gens débarquent, le personnel AirAsia s’affaire, et l’embarquement est appelé.
Je n’ai jamais vu un embarquement si rapide, on nous pousse littéralement dans l’avion.
Je m’arrête à ma place côté hublot, mon compagnon à côté de moi, et une thaïlandaise à l’extrémité de notre rangé.

Vite vite, il est l’heure de repousser, les consignes de sécurité nous sont montrés par l’équipage pendant le roulage. Et puis c’est parti pour le décollage à 18H30.

102_1553Le vol est à 99% de nuit, donc aucun beaux paysages de visible. Quel dommage !
Le vol ne dure que 1H15 donc assez rapide. Faire un vol avec un enfant qui pleure c’est très irritant mais ce n’était pas mon cas, non non, moi c’était un enfant qui riait. Son père n’arrêtait pas de tout faire pour le faire rire et il était carrément mort de rire pendant tout le vol.

Nous arrivons à 19H45 à Bangkok où nous allons devoir attendre un petit peu l’arrivée de nos valises parmi 2 autres vols.
C’est l’heure de se séparer de nos amies françaises qui parte sur Bangkok pour une dernière soirée, leur retour en France étant le lendemain.
Nous, nous partons en direction du bus gratuit faisant la liaison entre les deux aéroports de Bangkok. Très bonne initiative de la ville d’ailleurs.
En sortant de l’aéroport Don Muang on s’aperçoit que cela ne va pas être si simple. Il n’y a pas moins de 100 personnes qui sont sur le trottoir avec nous et qui attendent sûrement la même chose que nous : Le bus.

Au bout d’une vingtaine de minute, un premier bus arrive, c’est bien celui là. Tout le monde lui saute dessus, cela devient un petit peu dangereux, les policiers essayent de retenir la foule.
Le chauffeur, lui, reste dans le bus, il n’ouvrira pas les portes avant 10 bonnes minutes.
Nous sommes beaucoup trop loin dans la foule pour espérer avoir ce bus, mais soudain, un second bus arrive. Et tout le monde se rue finalement vers ce nouveau bus qui ouvre immédiatement ces portes. Du coup, nous ne sommes plus tant que ça devant le premier bus qui nous laisse enfin monter.

Ouf ! Plus de peur que de mal, nous sommes, nous et nos valises dans le bus en direction de l’aéroport de Suvarnabhumi.
L’autobus va prendre l’autoroute et va nous permettre de pénétrer au cœur de la ville pour revoir une derrière fois ces grandes tours illuminées.

Au bout de 45 minutes, nous arrivons à l’aéroport, le bus nous dépose vraiment juste devant l’entrée possédant le grand panneau des départs.
Il est tôt, très tôt, mais nous décidons quand même d’aller voir pour l’enregistrement des bagages car nous sommes chargés et si on doit déambuler dans l’aéroport c’est quand même mieux.
Surtout qu’il est 21H, et que nous avons un peu faim. Ça tombe bien, il nous reste environ 300 Baht, on va pouvoir se vider les poches !

Notre vol décolle à 00H30 pour arriver à Séoul à 7H35. Il s’agit du vol KE654.
Arrivée au guichet, on nous fait un peu patienter avant de nous expliquer que le vol précédent le notre décolle à 22H45 pour arriver à Séoul à 5H50, qu’il reste de la place, et qu’on peut l’avoir si on veut.
Alors là, on se demande si cela vaut la peine ou pas, mais on sait jamais, notre vol suivant pourrait avoir un très grand retard, nous faisant manquer notre correspondance, on aurait alors là beaucoup regretté de ne pas avoir saisie la chance d’attraper un vol plus tôt.

Je ne sais pas si nous avons bien fait ou pas, mais on accepte rapidement de partir sur le vol précédent.
On nous enregistre, on nous propose différentes places, une fois le choix fait, on nous délivre nos boarding pass jusqu’à Paris, et on nous donne également un ticket pour emprunter la Prioriy Lane pour la sécurité et l’immigration car l’embarquement est à 22h15, nous n’avons pas tant de temps que ça !

On passe du coup très très rapidement la sécurité, à l’écart des grandes files, ainsi que l’immigration. Un petit coup de tampon et on part en direction de notre porte d’embarquement qui est à l’autre bout de l’aéroport.

Nous avons très peu de temps mais nous dépensons quand même nos derniers baht pour manger quelques trucs dans l’aéroport.

Arrivée à la porte d’embarquement, pas le temps de se poser, l’embarquement commence dès maintenant.
Nous avons pu choisir la première rangée juste derrière la Business, lors de l’enregistrement au guichet de KoreanAir. Nous avons ainsi le droit à un espace pour les jambes très très agréable.
L’embarquement se déroule rapidement et nous sommes déjà prêt à décoller (enfin, re-décoller pour nous).

102_1579Le trajet dans ce B747 de chez KoreanAir va duré un peu moins de 6H, et c’est dommage parce que je suis très mal assise. Ok j’ai de la place pour étendre mes jambes, mais l’écran étant dans la tablette, la largeur du siège est moindre.
Je n’avais jamais voyage dans ces places appelé « Eco + » chez certaines compagnies parce que je n’ai jamais pu les réserver.

A notre place se trouve une couverture, des tongs, et le même nécessaire que lors des vols précédents KoreanAir dans la petite pochette bleu.

C’est parti, enfin ! Le décollage a lieu avec presque 30 minutes de retard.
On nous distribue un masque pour ceux qui souhaitent dormir. La distribution du snacks débute, toujours pareil avec les cacahouète sucré, et un verre au choix. En revanche, pas de repas, en même temps nous venions de manger alors ce n’est pas grave.
Immédiatement après la distribution du snacks, la cabine passe en mode « nuit » car de toute façon, tout le vol se déroule de nuit avec un arrivée prévue à Séoul à 6H heure locale. Cela va durer tout le vol, la lumière ne va se rallumer qu’une heure et demi avant l’atterrissage. J’ai vraiment trouvé le temps long sur ce vol.

De temps en temps par le hublot, je voyais des grands points lumineux en plein milieu de la mer, vers Taiwan, je ne sais pas ce que c’était. Sûrement des éoliennes ?

102_1597

Environ 1H30 avant l’atterrissage, c’est l’heure du petit-déjeuner. Il y avait deux choix mais les deux étant salés… :/

Je constate aussi qu’une fois le plateau déplié et l’IFE déplié, c’est un peu la galère dans ce genre de place.

102_1607

Enfin, nous arrivons à l’aéroport de Séoul. Le passage par la passerelle me glace le sang, il fait vraiment froid ici !
L’aéroport est désert, il est 6H du matin, sur quelques bancs nous trouvons des passagers endormis mais sinon l’aéroport est assez tranquille.

Arrivée à la zone de contrôle, pas de soucis, on scanne notre passeport et il faut maintenant repasser la sécurité.
Et alors là, on y passera bien une vingtaine de minute. Il y a peu de tapis ouvert en cette heure matinale et j’ai l’impression que tout notre vol est ici en transit.

Une fois cela fait, nous voilà face au tableau des correspondances.

SAM_0001Notre porte d’embarquement se trouve assez loin, nous allons pas mal naviguer dans l’aéroport, heureusement que nous ne sommes pas pressé !

SAM_0002 Nous devons tout d’abord prendre un petit train reliant les terminaux, semblable à notre amis LISA à Paris.

Il est 7H lorsque nous arrivons à notre porte d’embarquement 113. Toutes les boutiques sont fermés malheureusement en cette heure matinale, nous ne faisons qu’une pause dans un café pour déguster quelque chose et dépenser quelques wons qu’il me restait.

Il nous reste presque 3H à attendre dans cet aéroport désert et glacial, car en effet, dès que quelqu’un ouvre une porte, les -3°C nous font frisonner.
Notre appareil est déjà là, je passe un long moment à l’observer et à regarder le trafic passer dans l’immense aéroport qu’est celui de Incheon.
L’appareil est un 777 AirFrance car ce vol est opéré par AirFrance en partage de code avec KoreanAir.

SAM_0019

Le personnel AirFrance arrive à la porte d’embarquement et parte préparer l’avion. L’embarquement est enfin appelé et est effectué par le personnel KoreanAir.
C’est parti, l’embarquement débute !

SAM_0045
Sur nos sièges se trouvent un oreiller rouge et une couverture blanche toute douce (bien plus que celle de KoreanAir).
L’IFE est vraiment rikiki malheureusement mais il est fonctionnel dès l’entrée dans la cabine. Il diffuse le plan de vol. Nous pouvons switcher avec les caméras extérieures de l’appareil.

SAM_0040

Chose surprenante, avant le décollage on nous indique que la cabine va devoir être désinsectisée… Les PNC passent dans les allées avec deux bombes, et aspergent tout l’appareil.

C’est une pilote qui va nous amener jusqu’à Paris, chose plutôt rare. Elle indique qu’il y a du personnel AirFrance (bien entendu) mais également une traductrice coréenne de disponible.
C’est parti, pour le décollage, ça va être long ! :(

Un casque nous est remis, ainsi qu’un plastique contenant un masque et une serviette rafraichissante. Elles sont où mes pantoufles en papier ? :(

On nous distribue le menu, chose appréciable par rapport à l’énoncé des menus de chez KoreanAir qui étaient pour la plupart du temps, incompréhensibles. Au choix, menu français ou coréen.
On commence d’abord par un petit snack salé ou sucré au choix, puis distribution des plateau en respectant les choix des passagers.

SAM_0075La vente de duty free est annoncée à l’arrière de l’appareil.
Je me précipite à l’arrière pour enfin demander à avoir la maquette de l’A380 AirFrance, que je rêve d’avoir depuis un bon moment maintenant. On me la sort, on me dit qu’il faut payer par carte bleue (j’avais un billet dans les main), je repars à ma place, j’attrape ma carte bleue, je reviens, je refais la queue, et au moment de me faire payer on me dit qu’elle ne peut pas m’être vendue. WHAT ?
Le PNC appelle son supérieur qui vient m’expliquer que le produit n’a pas le code barre requis et qu’il ne peut pas être vendu sur ce vol, même s’ils ont bien la maquette ici.
Je suis dégoutée ! :(

La cabine passe en mode « nuit », mais je conserve mon hublot ouvert. Après tout, des masques sont distribués, je ne gêne personne. Mon compagnon est à côté de moi, et côté couloir se trouve une coréenne.

Plus tard dans le vol, je me rend au galley pour prendre quelque chose à boire. Je reviens avec un verre de jus d’orange et avec une glace ! Bonne surprise ! Elle était bonne. Quelques minutes après, le personnel passe pour distribuer des glaces aux passagers éveillés.

Presque 2H avant atterrissage, la cabine se rallume et c’est l’heure du petit-déjeuner ! Il n’y a pas de choix, c’est menu unique.

SAM_0120

Lors de l’atterrissage, je me branche vite sur la caméra extérieur pour apercevoir le brouillard parisien.
Nous voilà enfin arrivés à Paris ! Le plus gros est fait maintenant !
Le passage à l’immigration est rapide, on se dirige au niveau des bagages.

Les bagages arrivent un petit moment après et ça y est, il est temps de partir prendre le RER.

SAM_0138Le voyage est loin d’être fini pour nous. En avons encore un TGV à prendre et de nombreuses heures de voiture.
Après avoir mis une heure à traverser tout Paris avec toutes nos valises (vous savez à quel point Paris est bien adapté pour les gens ayant des bagages, n’est ce pas ?…), on arrive à la Gare Montparnasse.
Notre TGV étant à 18H30, on décide de manger un petit peu avant 18H, oui ça fait très tôt, mais de toute façon on est complètement perturbé donc bon :D
Après 3H30 de train, on arrive en gare de Bordeaux à 22H où mes parents me récupèrent. Aussitôt, dans la voiture, les premiers souvenirs se racontent, et oui, c’est déjà terminé…
Un peu plus d’une heure plus tard, nous arrivons chez mes parents, nous allons vite nous coucher. Le lendemain, Mardi 07 Janvier 2014, nous prenons la route pour 5H de trajet jusqu’à Montpellier.
Le Mercredi, retour au boulot, à l’école, et aux tracas de la vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*