Voyage en Autriche en solo [06.09.21 : Schönbrunn & Opera House]

Ce matin, réveil à 8H, je me fais un thé dans ma chambre d’hôtel pendant que je termine de préparer mes affaires, et je pars prendre le métro une bonne demi-heure plus tard.

La station Schwedenplatz est à deux pas de mon hôtel, et le métro U4 est direct jusqu’au Palace Schönbrunn. Les tickets sont en vente à l’unité à 2.40€, j’en achète deux pour la journée. Le métro est hyper simple et pas très profond. Un escalator m’emmène directement sur le quai, pas de marches interminables dans les stations comme à Paris.

Il n’y a pas grand monde en plus en ce Lundi matin, c’est vraiment agréable de prendre des métros comme ça. A l’intérieur, tout le monde porte son masque FFP2, garde ses distances, et personne ne parle. C’est vraiment chouette, j’en viens presque à aimer le métro ! Ajoutez en plus à ça que le métro est super propre, on ne peut qu’aimer ! Et puis on peut vraiment dire qu’ici, la confiance règne, car ici, pas de barrière, juste un endroit pour valider son ticket.

J’arrive à Schönbrunn 20 minutes après où une petite marche m’attend pour arriver devant le palais. Une boutique de souvenir est déjà présente le long de l’avenue, on voit tout de suite qu’on arrive dans la zone touristique.

Il est 9H lorsque j’arrive devant le Palace, j’ai donc largement le temps, ma visite étant à 9H30, la première de la journée.

En attendant, je profite des extérieurs du château, il n’y a presque personne, c’est le moment idéal pour faire quelques photos.

Quelques minutes avant 9H30, on nous invite à entrer, nous serons le premier groupe de la journée à pénétrer dans le château. Les photos et vidéos sont interdites à l’intérieur, je m’étais fait une raison, en revanche ce que je ne savais pas, c’est que même les sacs à dos sont interdits. Je suis obligée de laisser ce dernier à la consigne, snif. Prochaine étape : l’audioguide. Il s’agit du même qu’hier alors je suis rodée.

Les salles se succèdent de la même façon qu’hier, sauf qu’aujourd’hui, c’était plus axé sur le couple de Franz Joseph I et Elisabeth. Les salles de bal sont vraiment superbes. J’entre parfois dans d’immenses pièces avec des lustres incroyables, moi seule, avec le fond sonore du guide en guise de musique de bal. Je regrette vraiment ne pas pouvoir prendre de photos ici. La vie du couple est moins racontée qu’hier à Hofburg, mais nous voyons une petite partie de leur Palais de résidence d’été.

J’avais choisi le tour Impérial à 18€ mais il est aussi possible de faire le Grand tour pour 22€. Personnellement, visiter 22 salles me suffisait amplement et j’avais peur de m’ennuyer un peu pendant la visite de 40 salles.

La visite dure une bonne demie heure, et me revoilà à la consigne pour récupérer mon sac. J’ai trouvé ça un peu rapide pour le prix, j’avais beaucoup plus apprécié toute l’histoire racontée à travers le Musée Sissi au Hofburg la veille.

Je pars ensuite visiter les jardins, situés derrière le château. Il y a peu de monde pour l’instant, alors que l’entrée du château commence elle, à bouchonner sérieusement.

Les grands parterres de fleurs sont vraiment superbes, on y voit une autre vue du château, et de l’autre côté, la gloriette.

Je marche jusqu’à la fontaine de Neptune située tout au fond du jardin, près du zoo. Tout est parfaitement aligné avec le château, j’adore quand tout est rectiligne !

Il y a un Zoo rattaché au château, il coûte 22€ et est le plus ancien du monde. Seulement, je ne tiens pas à passer mes 4 prochaines heures dans un zoo, mais si vous avez le temps, il a l’air d’être terriblement sympa, et en plus on peut y voir des pandas !

Je rebrousse chemin après avoir passé plus d’une heure à arpenter ces immenses jardins.

Petite astuce, si vous voulez aller aux toilettes, allez y à l’intérieur du château, avant la consigne. Car lorsque vous serez à l’extérieur, vers la sortie, ils seront payants.

Il est 11H lorsque je quitte définitivement le palace. C’était bien sympa, un incontournable de Vienne !

Je reprends maintenant le métro U4 en direction du Naschmarkt, le célèbre marché de Vienne. Je descends à Kettenbrückengasse, et le marché se trouve juste en face. Il est vraiment grand et on y trouve aussi bien de la nourriture que des souvenirs et du vrac, typique dans ce genre de marché. Je n’ai pas vraiment aimé cette visite car tout le monde se faisait interpeler dans tous les coins pour venir goûter, et les mesures sanitaires n’étaient pas vraiment à l’ordre du jour, même si tout était en plein air.

J’achète quelques souvenirs (dont des cartes postales que j’espère pouvoir poster rapidement), et je quitte rapidement le marché.

Je continue mon chemin en direction de la Karlsplatz où je me trouverai un endroit où déjeuner en terrasse.

Après mon déjeuner je voulais absolument aller voir l’Eglise Karlskirche non loin de là. Je trouve qu’elle ressemble vraiment énormément à la Cathédrale de Berlin avec son toit tout vert.

Ce qui gâche un peu la vue en revanche, c’est toutes ces poubelles tout autour de la place. Et malheureusement, j’ai le soleil en pleine face, donc mes photos ne rendent pas justice à la beauté de l’architecture de cette église.

L’entrée est payante, elle coûte 8€ et à savoir qu’ils ne prennent pas la carte bancaire.

Si l’entrée est payante c’est surtout parce que l’église contient un ascenseur panoramique qui nous permet de monter jusqu’à une plateforme, située presque au niveau du plafond.

L’église est superbe à visiter mais assez petite, j’ai surtout hâte de voir ce que va donner la vue depuis là-haut.

Je prends place dans l’ascenseur avec un couple de personnes âgées qui me sourient en me disant des choses que je ne comprends pas (mais ça avait l’air gentil haha).

L’ascenseur monte tout doucement jusqu’à la plateforme. Nous avons une vue sur la place via une fenêtre, c’est assez sympa et vraiment inhabituel !

Nous pouvons aussi mieux voir tous les détails et les peintures du plafond.

Après avoir fait le tour (qui se fait très rapidement quand même, on va pas se mentir !), je redescends, toujours via l’ascenseur.

Il est 14H quand je ressors de l’église, il fait toujours aussi chaud et je regrette vraiment de ne pas avoir pris une casquette (est ce que je vais faire le même coup qu’en Pologne ? Sûrement !)

Je me dirige maintenant devant l’Opéra House de Vienne.

Tout le monde se fait alpaguer par les mêmes vendeurs qu’hier, qui proposent des spectacles à l’Opéra. Attention, ils ne sont pas officiels.

Devant l’entrée pour les tours guidés, il est bien indiqué 15H pour les visites guidées en Anglais, Allemand et Espagnol.

Je décide d’aller attendre à l’ombre parce qu’en plein après-midi, le soleil cogne fortement. Je reviens dans la file qui s’est formée devant l’entrée, vers 14H30. Nous attendrons jusqu’à 14H40 avant de voir les portes s’ouvrir.

Tout le monde entre petit à petit après un contrôle des pass sanitaires. S’en suit un passage au guichet afin de payer les 10€ d’entrée, puis on demande à chacun dans quelle langue il veut suivre la visite.

Après avoir corrigé la dame qui pensait me mettre dans le tour en Allemand, je rejoins le groupe en Anglais.

Il existe des tours en Allemand, Anglais, Espagnol et Français, à des heures différentes. Le tour en Français n’a lieu qu’à 13H et comme ça faisait trop tôt pour moi j’avais prévu de faire le tour de 15H en Anglais.

Étant donné que nous sommes trop nombreux, le groupe est scindé en deux, je partirai avec le premier groupe de 20 personnes, guidé par un jeune homme. Il nous présentera tout d’abord le grand Hall, avec son architecture caractéristique, et nous expliquera tout sur sa construction.

L’Opéra ayant été en parti détruit durant la Seconde Guerre Mondiale, la salle de représentation que nous voyons par la suite n’est donc pas d’origine.

La vue est tout de même géniale, même si on ne prend pas trop conscience de la taille de l’auditorium.

Le guide répond à toutes les questions qui lui sont posées et nous raconte à quoi servent chacune des salles que nous traversons et comment elles ont été décoré. Nous traversons des salles authentiques, normalement fermées au public lors des représentations.

Les photos/vidéos sont autorisées, pour mon plus grand plaisir !

La visite se termine par le parterre de l’auditorium cette fois. Depuis cette place, nous voyons correctement toute la salle. Ça doit être incroyable de faire un concert ici, dans cette atmosphère.

Le guide nous explique les différents tarifs et que les places les moins chères en balcon ne disposent pas de la vue, ces places ne permettent donc que d’entendre le spectacle, mais ont la vue bouchée. Des places sont également en vente le soir même, debout, à 10€. C’est un bon moyen d’assister à un opéra pour celui qui a des petits moyens et que ça ne dérange pas de rester debout. En revanche, il faut se lever de bonne heure pour avoir ces places car elles sont très limitées, certains font la queue 4 ou 5h pour en avoir.

Pour ma part, ce n’est pas une question de prix, mais une question de durée, et surtout, je n’aime pas trop ça. S’il y avait eu un mini-concert de 20 ou 30 minutes, j’aurai adoré, mais rester 3h, non merci.

Le guide nous confirme également que tous les hommes déguisés en Mozart dans les alentours de l’Opéra, ne travaillent pas pour l’Opéra, qu’il faut éviter d’acheter des places chez eux, mais ça je m’en doutais déjà.

La visite se clôture ici. Nous remercions tous chaleureusement le guide qui a franchement participé à rendre cette visite très agréable.

A la sortie, je n’ai qu’une envie : aller me prendre un Starbucks pour me poser quelque part. Ça tombe bien, ce dernier est situé juste en face de l’Opéra. Je me pose un petit moment en extérieur avec mon refresha, ça fait du bien de reposer les jambes un peu !

J’entreprends de remonter la rue commerçante où j’étais déjà passé hier, à la différence c’est qu’aujourd’hui c’est Lundi, et ça n’a donc plus rien à voir ! Il y a pas mal de monde et vraiment beaucoup de magasins. J’entre dans un magasin de souvenirs pour acheter quelques bricoles, et j’en profite pour me prendre une casquette discrète à l’effigie de Vienne. On va dire que ça sera un souvenir utile. J’entre ensuite dans un magasin de chocolat afin de ramener quelques souvenirs de Vienne pour ma famille et mes proches.

Après ces petites emplettes je reprends le chemin de mon hôtel.

En repassant devant la Domkirche St Stephan je ne peux pas m’empêcher d’entrer à nouveau dedans. Cette fois, pas de messe comme hier, mais les grillages sont toujours en place, on ne peut pas plus s’avancer, c’est vraiment dommage.

Sur les coups de 17H30 me revoilà de retour à mon hôtel. J’en profite pour passer un coup de fil à mes parents et pour me poser un peu.

Il est 20H, je décide d’aller comme hier soir me chercher à manger à emporter, je suis crevée de mes journées alors que ce n’est que le début du voyage, elle est belle la jeunesse haha !

Il fait déjà complètement nuit alors j’en profite pour prendre mon appareil photo et aller photographier la ville de nuit.

Je passe devant la Cathédrale Saint-Étienne, tout illuminée, alors je m’attarde un peu devant. Moi qui suis d’habitude stressée la nuit, je me balade ici sans stress car il règne vraiment une bonne ambiance dehors, et je ne sens plutôt en sécurité.

Je parcours un peu l’avenue, pas mal de monde se baladent, il y a aussi beaucoup de restaurants et vu qu’il fait super bon, la plupart des gens mangent dehors.

Je remonte jusqu’à l’église Saint-Pierre, elle aussi illuminée, avant de me prendre à manger à emporter dans le quartier.

Je rentre à l’hôtel et je mange dans ma chambre en terminant d’écrire à propos de ma journée.

J’en profite pour faire la déclaration en ligne nécessaire pour partir en Slovaquie demain, j’achèterai mon billet de train directement sur place à la gare.

Demain, une journée à Bratislava m’attend !