Voyage en Finlande en solo [10.11.21 : Centre-ville de Ivalo & Aurores Boréales]

Ce matin, comme prévu à mon réveil, ma cabine est recouverte d’une fine neige. J’avais mis le réveil à 9H pour avoir le temps de prendre mon petit-déjeuner avant d’aller nourrir les rennes.

Une fois le ventre plein, je retrouve Asees et son mari au point de rendez-vous. Juha, le même guide que Lundi, nous donne quelques paniers remplis de mousse. Il nous réexplique les mêmes choses que l’autre jour, mais moi je suis déjà au point, et je connais même déjà leur prénom haha

Les rennes sont plus distants que Lundi, ils mettront un moment à comprendre que nous arrivons avec de quoi manger.

Finalement ça y est, ils sont bien là à réclamer à manger. Les petits sont plus peureux que Batman mais ils ne se laissent pas faire quand se dernier refuse de partager. Un moindre bruit ou sursaut et ils se mettent à se courir après, c’est un animal sauvage après tout.

Mais en fait, pas tant que ça. Juha nous indique que si nous voyons des rennes en liberté au bord d’une route en Finlande ils appartiennent tous à quelqu’un et il n’y a pas vraiment de rennes sauvages dans les environs.

Le nourrissage dure un peu plus longtemps que la dernière fois. A 10H30 il est l’heure cependant de partir et de laisser les bêtes tranquille, raison pour laquelle il n’y a qu’un seul nourrissage par jour avec des touristes.

A mon retour à la réception je tombe sur Simon qui sort du petit-déjeuner. Ils sont en train de terminer leurs affaires car ils prennent bientôt le chemin de l’aéroport pour rentrer chez eux en Autriche. Je le raccompagne a sa cabine pour pouvoir dire au revoir à Julia. Nous nous promettons de rester en contact.

Aujourd’hui je voulais aller visiter le centre-ville d’Ivalo, enfin si on peut appeler ça comme ça. En réalité il n’y a qu’une seule route principale, mais ça me donnera l’occasion de voir à quoi ça ressemble, tout en allant acheter quelques souvenirs.

Je prends donc la direction du centre-ville à pied. Il y a environ 40 minutes de marche donc je ne voulais pas partir trop tard pour pouvoir revenir avant la nuit.

Le chemin débute au milieu des bois et se poursuit le long de la rivière, on se sent un peu seul au monde ici, c’est incroyable. La lumière du soleil perce à travers les nuages et donne des couleurs extraordinaires à la rivière, presque complètement gelée.

En arrivant vers le centre je tombe sur l’église d’Ivalo qui est malheureusement temporairement fermée.

Pour rejoindre le centre il faut traverser le pont qui enjambe la rivière, elle est à 90% gelée et je sais qu’en plein hiver il est possible de passer par dessus depuis le Aurora Village, le chemin est donc divisé en deux. Là, ce n’est pas encore possible.

Après quelques photos des alentours je me dirige vers la boutique de souvenirs. Elle est immense, on y trouve vraiment de tout, et surtout des souvenirs assez chers.

Je craque sur quelques petites choses dont une carte postale à envoyer à mes parents, et je peux même acheter un timbre sur place. Pratique !

Il est déjà plus de midi, je regarde où déjeuner, il n’y a que 3 restaurants dont 2 fermés, je n’ai donc pas vraiment le choix.

Je me rends d’abord au supermarché non loin de là pour faire quelques emplettes pour les jours à venir. A mon retour je m’arrête pour prendre mon déjeuner au seul restaurant de l’avenue, ça me laisse donc le temps d’écrire ma carte postale.

Prochaine étape : La Poste; située non loin du pont, dans un petit magasin. Une bonne chose de faite ! Je vois pas mal de gens avec des espèces de luge à pousser, tout comme en Norvège, ça a l’air bien pratique pour aller faire ses courses dans la neige.

Le soleil est de plus en plus bas, il est donc l’heure pour moi de rentrer. Le chemin du retour est tout aussi sympa avec ce coucher de soleil.

J’en profite pour faire quelques photos sympas au milieu de nul part avant de regagner le Aurora Village.

Il est plus de 15H lorsque j’arrive à ma cabine. Après cette bonne balade rafraichissante, je ne suis pas contre me poser avec un thé dans ma chambre.

Janne, le guide de chez Northern Lights Riders me prévient qu’il ne fera pas de chasse ce soir car il est parti à Rovaniemi hier, suite à la neige qu’il y a eu ici. Il m’indique que la météo à Ivalo n’est pas terrible mais que ce n’est pas totalement bouché non plus, si je décide de partir en chasse j’ai tout de même mes chances. Je décide au dernier moment de réserver une chasse avec le Aurora Village, il reste encore de la place alors let’s go ! On me donne rendez-vous à 21H à la réception.

Je profite de cette fin d’après-midi pour rassembler un peu mes affaires qui trainent partout car il est temps de refaire ma valise.

Je pars prendre mon dîner sur les coups de 18H et je croise une dernière fois mes amis Anglais et Canadien afin de leur dire au revoir et à très bientôt.

Un petit passage par ma cabine pour me préparer pour ce soir et me voilà à la réception un peu plus tôt que prévu car je vais devoir quitter le Village demain matin tôt et la réception sera fermée.

Je m’en vais donc régler mes excursions, j’en ai au total pour 317€, ce qui est carrément raisonnable. Le nourrissage de rennes que j’ai fait deux fois me revient à 2*5€, le motoneige m’aura coûté 98€, le chien de traineaux 90€ et la chasse de ce soir 130€.

Je règle tout ça et on m’indique qu’on viendra me récupérer demain matin à 7H45 devant ma cabine pour m’amener à la station de bus.

Il est bientôt l’heure de partir et c’est Juha et Wellu qui vont mener cette chasse. En discutant un peu avec eux, j’apprends qu’ils ne sont pas très confiants pour ce soir (moi non plus à vrai dire), mais qu’avec le vent qu’il y a, on devrait trouver un coin dégagé dans une petite heure. On verra bien !

Nous serons deux vans à partir chasser. Je monte avec Wellu et 4 autres passagers (deux Californiens et deux Portugais), nous faisons tous connaissance durant le chemin. C’est leur toute première chasse alors, j’espère vraiment qu’ils verront quelque chose ce soir !

Dehors, nous commençons à voir des étoiles au fur et à mesure que nous avançons. Après concertation, les deux frères nous conduisent au bord d’un lac à une trentaine de minutes d’Ivalo. Le ciel semble ici effectivement plutôt dégagé et une aurore se dessine déjà mais elle est faible pour le moment. Toutefois, on aperçoit déjà un peu de rouge, ce qui me rempli de joie !

Après quelques clichés, l’aurore se renforce. Alors que Juha commence à expliquer au groupe comment tout cela fonctionne et met en place les portraits photos, son frère Wellu préfère partir s’isoler loin de la lumière du groupe pour parfaire ses clichés. Je décide de le suivre, juste au bord du lac, où la vue est nettement plus dégagé.

Nous parlons photos pendant un bon moment et je vois directement que c’est un passionné. Il me félicite pour mes clichés tout en me donnant quelques conseils.

Après quelques superbes photos de cette aurore qui commence à bouger un peu, nous rejoignons le reste du groupe. J’en profite pour passer devant l’objectif de Juha qui me fait deux superbes photos avec cette aurore qui se renforce encore un peu plus derrière moi.

En quelques minutes l’aurore se renforce encore et s’étale à présent sur tout le ciel autour de nous, elle progresse très vite et ondule plutôt rapidement. Même ce soir où les prévisions n’étaient pas fabuleuses, j’aurai le droit à une aurore qui danse. C’est vraiment incroyable, je suis aux anges.

Je m’essaye à la photo de portrait avec les aurores en fond et j’arrive à quelque chose de pas trop mal, ce qui ravira aussi les quelques gens autour de moi.

L’aurore commence à faiblir un peu alors nous remontons dans les mini vans pour rejoindre une autre localisation, en revenant un peu sur nos pas.

Ce deuxième endroit est en fait un endroit très isolé, nous revoyons toujours la même aurore mais cette fois nous n’aurons pas le droit à un aussi beau spectacle. En revanche, c’est l’endroit idéal pour une photo de groupe pour la page Instagram du Aurora Village.

Juha arrive ensuite avec une boisson chaude qui ressemblait à du vin mais qui était sans alcool visiblement. Vu l’odeur de vin ça ne m’a pas attiré je vous avoue haha

Je préfère continuer mes photos pendant ce temps tout en discutant avec Lindsey la Californienne, qui me demandait tout à l’heure si j’avais déjà participé à une chasse sans voir d’aurore. En lui répondant que non, elle m’a dit que je portais peut-être bonheur, je lui dis que finalement, elle a peut-être raison ! haha

L’aurore commence à faiblir, il va être l’heure pour nous de rentrer.

Cette fois c’est bel et bien la fin ! Nous repartons en direction d’Ivalo, on nous indique que les aurores ont été visibles depuis les cabines donc nous aurons peut-être la suite du spectacle en rentrant. Je demande à monter devant car ça bouge beaucoup à l’arrière sur ces routes remplies de virage et je ne me sens pas super bien. Nous passons donc notre temps à discuter avec Wellu qui est originaire de Rovaniemi. Il croise les doigts pour que je puisse voir des aurores là-bas dans les jours qui viennent.

Il est minuit lorsque Wellu me dépose devant ma cabine. Je le remercie chaleureusement et regagne le chaud de mon petit chalet pour la dernière fois.

J’éteins toutes les lumières mais je ne vois pas grand chose dehors, et de toute façon il va bien falloir que je dorme, je me lève dans quelques heures.

Mes affaires rangées, me voilà dans mon lit chaud, pour ma dernière nuit à Ivalo.