Voyage en Australie : [16.08.16 : Direction Alice Springs, Reptile Centre]

Réveil à 5H30 ce matin, outch ! Nous terminons de boucler les valises avant de descendre faire le check-out de l’hôtel. Nous ne sommes pas les seuls à attendre à notre hôtel, si on avait partagé un taxi ça aurait couté bien moins cher, c’est dommage de ne pas le savoir avant ! A 6H10 le shuttle arrive comme prévu.

C’est parti pour une quinzaine de minute de route jusqu’à l’aéroport après quelques arrêts dans d’autres hôtels. Le shuttle nous arrête devant le terminal domestique comme demandé. Nous avons quelques mètres à faire pour rentrer dans le terminal, toujours sous la pluie.

Nous arrivons directement devant les guichets de Qantas. Il y a des bornes mais aussi des guichets cette fois ! Nous imprimons donc nos boardings pass et nos étiquettes bagages comme à Sydney, mais cette fois nous passons devant un guichet pour peser les valises car il n’y a pas de drop off automatique comme à Sydney.. vu le temps qu’on a mis la dernière fois, c’est peut-être pas plus mal ! Il n’y a personne au guichet en plus donc tout va très vite :D Les poids sont bons alors c’est good, les valises partent, et nous allons passer la sécurité. Ici c’est vraiment cool, pas de restriction sur les liquides, ils demandent uniquement de sortir les aérosols, les parapluies et les ordinateurs portables des sacs. Arrivés airside, nous partons en quête d’un petit-déjeuner potable, et c’est chez Hungry’s Jack que nous finissons par nous arrêter. Il y a une formule petit-déjeuner avec pas mal de chose, dont des pancakes (Alleluia, quelque chose de sucré, merci !). Nous avons du temps à tuer car il n’est que 7H et l’embarquement est dans 55 minutes en porte 14 donc nous prenons notre temps.

Il y a vraiment rien à faire dans cet aéroport, il est minuscule et il n’y a pas beaucoup de boutique dans ce hall, le terminal international est peut-être plus accueillant.

2016-08-16-1A 7H30 nous nous dirigeons vers notre porte d’embarquement, elle est en fait située sur un côté du hall avec d’autres portes qui servent à mon avis uniquement pour les petites destinations car il n’y a vraiment pas beaucoup de place assise. Ça sent l’embarquement à pied ça ! Vers 7H50 j’aperçois l’ensemble de l’équipage arriver, PNC puis pilote.

2016-08-16-2L’embarquement a lieu à l’heure, à 7H55. Le vol ne semble pas plein car il n’y a vraiment pas beaucoup de monde qui attend. Et en effet, la dame devant moi dans la file, est rangée 24, l’hôtesse au sol lui dit alors qu’elle pourra s’avancer où bon lui semble dans l’avion une fois que le décollage aura eu lieu car le fond de l’avion sera bruyant à cause des réacteurs (il s’agit d’un Boing 717-200 donc les réacteurs sont à l’arrière. Quand vient mon tour, l’hôtesse me dit que moi, j’ai un bon siège, haha ! Effectivement, nous nous sommes enregistrés la veille et avons pu nous avancer jusqu’au rang 3 ! Pas mal hein ?

Nous passons une porte puis arrivons à l’extérieur, nous devons suivre un petit parcours fléché menant vers les différents appareils. 2016-08-16-3Notre vol est opéré par QantasLink, filiale de Qantas qui opère sur des petites liaisons, et à côté de notre 717 il n’y a que des petits appareils de JetStar, Virgin ou Qantas stationnés.

Nous entrons dans l’appareil par une petite passerelle, la vue est super depuis le tarmac, avec en fond, les montagnes dans la brume.
2016-08-16-4Les hôtesses sont très aimables et souriantes. Nous prenons place et l’embarquement est clos rapidement, l’appareil est rempli à environ 40%.

Après les démonstrations de sécurité, nous décollons rapidement, la piste était toute proche. Nous quittons la brume de Cairns par un petit demi-tour sur la mer que nous ne pourrons pas bien apercevoir car dès que nous quittons la piste, nous ne pouvons voir que des nuages… Quel temps !

Une fois dans les airs tout se dégage et c’est parti pour 2H30 de vol en direction d’Alice Springs.

L’équipage demandera tout d’abord si quelqu’un veut un coussin ou une couverture, c’est inutile pour un vol de cette durée mais l’intention est vraiment sympa.

Environ 30 minutes après le décollage, les hôtesses passent distribuer un petit-déjeuner. Nous avons le choix entre un panini jambon-fromage ou des céréales, un yaourt et des petits fruits. Je choisi le sucré bien entendu et Julien, le panini. Le service des boissons suivra juste après, ça sera un jus d’orange pour moi. C’était vraiment très bien, surtout pour un vol de 2H30, franchement quand je pense que sur AirFrance nous avons une pauvre madeleine maintenant, ils feraient mieux d’en prendre de la graine !

Après avoir débarrassé, l’équipage restera quand même très présent (en même temps dans un si petit avion, difficile de se cacher :D), et passera distribuer de l’eau régulièrement.

Nous nous approchons de plus en plus de notre destination et la vue sur le désert rouge est incroyable ! Nous voyons rapidement la ville d’Alice Springs se dessiner sous nos pieds. Il n’y a aucun nuage à l’horizon, que du sable, du relief et des petites maisons.

2016-08-16-102016-08-16-11Nous arriverons à Alice Springs à 10H10 heure locale, je dis heure locale car il y a une demi-heure de moins que sur la côte Est. Normal -_-

Après avoir récupéré les valises dans le tout petit aéroport d’Alice Springs, je m’en vais réserver le shuttle pour rejoindre notre hôtel : le Aurora Alice Springs, situé en plein centre-ville. Le shuttle se réserve au guichet de l’agence « Alice Wanderer » situé dans le terminal d’arrivée.

Encore une fois, le shuttle n’est pas donné, 16$ l’aller simple mais il y a une réduction de 20% si nous prenons l’aller-retour, ce que nous faisons. La dame est très sympa et me demande où nous allons ensuite, je discute avec elle pendant qu’elle me remet nos billets.
Les billets en poche, nous attendons le shuttle qui ne tardera apparemment pas à arriver.Nous tournons un bon moment dans l’aéroport, il n’est pas très grand mais suffisamment pour qu’on ne trouve pas où doit se prendre ce satané shuttle ! Finalement en demandant à la dame de l’agence, nous avons fait fausse route, le bus partira juste près du guichet. Super ! D’ailleurs, le voilà ! Le bus a l’air de dater du moyen-âge et il y en plus énormément de monde. Après avoir fait l’appel, le chauffeur prend la direction d’Alice Springs.

J’aurai beaucoup voulu prendre en photo le célèbre signe « Alice Springs » qui se trouve à la sortie de l’aéroport, au milieu de nulle part mais c’est malheureusement plutôt compliqué d’y accéder sans véhicule. Je l’ai au moins vu depuis le bus, c’est déjà ça !

Après avoir déposé la quasi-totalité du bus, c’est enfin notre tour, nous arrivons à notre hôtel, ouf !
Arrivés à l’hôtel Aurora, nous commençons par régler la note car c’était un des rares hôtels où il fallait payer à l’arrivée. Notre chambre n’est malheureusement pas prête, il n’est que 11H30, elle ne sera prête qu’à 14H. Nous laissons les valises à la bagagerie et partons à la découverte de cette étrange ville qu’est Alice Springs.

Notre hôtel est très bien situé, en plein milieu du centre-ville, les grandes rues ne sont qu’à quelque mètres derrière nous. Nous entrons dans un premier mall mais il n’y a pas beaucoup d’enseigne, il est tout rikiki et il n’y a pas grand-chose pour déjeuner surtout. Nous poursuivons la visite de la seule rue principale de la ville qui constitue un deuxième mall, c’est bizarre, en fait plusieurs rues se regroupent pour faire un seul et grand mall. !

2016-08-16-132016-08-16-14Nous arrivons dans le food court de ce mall, un peu plus grand que le premier, mais il est tout de même petit, il devait y avoir au maximum 5 enseignes ! Ce midi ça sera chez Wendy’s que nous trouverons notre bonheur !

Dans le mall nous rencontrons plein de locaux, sûrement des descendants des aborigènes de la région, ils ont la peau très très foncés et parlent une tout autre langue. Je m’attendais plus à rencontrer des aborigènes comme dans l’ancien temps, en train de chasser dans la rue, habillés de façon très sommaire…etc, et en fait, pas du tout, ils sont habillés comme vous et moi et mangent des frites dans le mall.

Nous faisons quelques courses pour acheter une carte postale, de la glue pour essayer de recoller la poignée de ma valise, ainsi que quelques bouteilles d’eau, et nous repartons à l’hôtel.

2016-08-16-15En chemin nous passons par l’agence Alice Wanderer (oui oui, les mêmes que ceux qui gèrent les shuttle de l’aéroport), c’est avec eux que nous allons faire notre day-trip demain. Nous avons réservé via viator mais au lieu d’appeler, je trouve ça plus sympa d’y passer, en plus ils ne sont pas loin de notre hôtel. Je demande à quel heure sera notre pick-up et on me répond 5H50.. Outch. Bon au moins on sait à quoi s’en tenir maintenant. Après ça, nous rentrons à l’hôtel.

Il est 14H, la chambre est prête, nous nous installons donc au rez de chaussée de cet hôtel, qui a tout d’une résidence étudiante, les chambres sont accessibles de l’extérieur, c’est assez étrange et pas très rassurant. Je savais que cet hôtel serait le moins bien de tout le séjour mais bon, je n’ai malheureusement rien trouvé de mieux à Alice Springs :/

2016-08-16-16Les chambres sont tout de même correctes, nous avons même un lit supplémentaire qui nous permettra de poser les valises. Le WiFi est par contre sacrément pourri ! Nous nous posons un peu avant de décider de la suite de la journée. Beaucoup de site sont éloignés du centre d’Alice Springs, y compris le point de vue Anzac Hills que je voulais faire cet après-midi, et ici il n’y a que très peu de bus, ça va être compromis !

Nous regardons les activités aux alentours et tombons sur le Reptile Center d’Alice Springs à seulement un kilomètre d’ici. Nous décidons d’aller y faire un tour, en plus il y a une démonstration à 15H30, il ne faut pas trainer si nous voulons y assister !

Après une bonne petite marche au milieu de… nulle part (non je déconne, il y a 2 ronds-points, quelques maisons, et du sable rouge. Super !), nous arrivons enfin à notre destination.

2016-08-16-19Nous achetons rapidement nos billets, la structure est vraiment toute petite, on dirait une maison, mais l’entrée est tout de même à 16$.
Nous allons tout de suite assister au show sur les reptiles. Nous sommes dans une des salles, assis en demi-cercle et nous écoutons une des demoiselles du centre qui va nous montrer deux gros lézards (j’ai bien entendu oublié leurs noms exacts) et un piton. Elle va nous montrer durant cette démonstration, comment agir en cas de rencontre avec un serpent et pour finir, il va être possible tenir chacune des bêtes le temps d’une photo. La présentation était plutôt intéressante, Julien se laisse tenter pour une photo avec le piton mais me concernant, je l’ai déjà fait à Bangkok et je n’avais pas du tout aimé la sensation.. Beurk !! Par contre je me force un peu à tenir un lézard, celui qui me faisait le moins peur. Rien que de le raconter ça me passe encore partout ! Mais je l’ai fait quand même ! Pour quelqu’un qui crie en voyant un petit lézard par terre c’est déjà pas mal non ? :D

2016-08-16-29Après la démonstration nous faisons un petit tour par toutes les pièces du centre, il n’y en a pas beaucoup mais il y a aussi un extérieur où crocodile et gros lézard sont visibles. Le crocodile est d’ailleurs énorme !

2016-08-16-322016-08-16-28Dans une des salles nous pouvons également observer beaucoup de serpents, de toutes les tailles et de toutes les couleurs ainsi qu’une jolie petite tortue (là tout de suite, c’est plus mon dada que les serpents et les lézards !)

2016-08-16-202016-08-16-27Bon, c’était relativement vite fait, mais c’était sympa tout de même, loin d’être incontournable mais ça nous a permis de passer le temps.
Après cette visite nous repartons pour visiter un peu les alentours. Bon certes, il n’y a pas grand chose, mais en face de nous se trouve le Musée des Royal Flying Doctor. Nous n’avons pas le temps de le faire car tout ferme très tôt mais devant, nous pouvons apercevoir une petite statue de John McDouall Stuart, qui a été un des premiers hommes à avoir parcouru les 3000km séparant Adélaïde à Darwin, en passant par Alice Springs.

2016-08-16-35Nous décidons ensuite de repartir dans le plus grand mall pour siroter un milkshake. Pour cela, nous devons retraverser le centre-ville… désert. :D

2016-08-16-37Nous rentrons ensuite à l’hôtel où nous nous posons une heure le temps de trouver un restaurant pour dîner ce soir. Le WiFi de l’hôtel marchera un coup sur deux, heureusement que nous avons de la 3G gratuitement grâce à Free, sinon ça aurait été la galère dans cet hôtel.

Après avoir trouvé un restaurant, nous nous y rendons sur les coups de 19H, car nous savons qu’ils dinent vraiment tôt en Australie. La preuve, tous les restaurants ferment à 21H, ça serait impensable en France. Pour trouver le restaurant repéré sur Google Maps, nous devons traverser le pont qui surplombe la rivière asséchée. On ne peut s’empêcher de remarquer que les ponts sont très hauts ici, je pense qu’il ne pleut pas souvent mais que quand il pleut, ils se retrouvent vite sous l’eau.

Après un bon repas, nous rentrons à l’hôtel, il n’est que 20H mais nous allons nous coucher vraiment tôt ce soir, les rues sont désertes donc ça ne donne pas envie de s’attarder plus que ça et en plus nous devons préparer nos sacs pour demain.
A 22H, au dodo !

Demain c’est l’excursion à Uluru tant attendue, j’ai tellement hâte, ça va être génial ! J’espère que ça va être aussi bien que je me l’imagine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*