Voyage dans l’Est [31.12.17 : Petite France et tour à Offenbourg]

Ce matin, réveil à 9H, nous avons plutôt bien dormi et on est en forme pour commencer cette nouvelle journée dans l’Est !

Nous nous préparons et partons prendre le petit-déjeuner inclus dans notre réservation. J’aime généralement beaucoup les petits-déjeuners des hôtels Mercure, ils sont bien complets. Ce fut le cas une fois de plus !

Nous sortons de l’hôtel sur les coups de 10H et repartons à pied vers la place Kleber. Cette fois, il n’y a pas autant de monde qu’hier soir. J’en profite pour faire quelques photos du magnifique sapin de jour, avec la jolie phrase « Strasbourg, Capitale de Noël » en dessous.

Nous faisons un tour à pied jusqu’à la cathédrale, on ne se marche pas dessus ce matin, c’est très agréable. On peut enfin voir la cathédrale de jour, et il faut dire qu’elle en jette pas mal !

Près de la cathédrale, une reconstitution miniature nous montre à quoi ressemble la cathédrale avec un peu de perspective.

Nous faisons à nouveau le tour de la cathédrale, un lycée est accolé à l’édifice et un peu plus loin sur la place se trouve le Palais Rohan. C’est un monument historique qui regroupe aujourd’hui trois musées ( le musée des arts décoratifs, le musée des beaux-arts et le musée archéologique). Rien qui ne m’intéresse mais je trouvais ça plutôt sympa d’aller faire un tour dans la cours du palais qui est en accès libre. Au milieu, se trouvait sûrement une crèche car il y a un grand enclos avec de la paille et des panneaux interdisant de toucher les animaux. J’ai raté ça, mince alors ! :(

Nous faisons le tour de la place et repartons aussitôt dans le centre-ville. Je voulais descendre vers le fleuve (l’Ill), et pour y aller à pied, nous devons traverser tout le centre-ville. C’est très loin d’être désagréable pour les yeux dis donc ! Entre les magnifiques demeures et les décorations de Noël on s’y croit à fond ! Tous les bâtiments sont illuminés, colorés, des nounours sont accrochés, des sapins se déploient… on se croirait à DisneyLand !

Les décorations sont toutes très différentes en fonction des bâtisses, mais la chose qui est toujours là, c’est la boutique à souvenir classique d’Alsace ! Celle qui vend des poupées en forme de cigognes ou des tabliers aux couleurs de l’Alsace. Il y en a partout, c’est dingue ! Quel business ! :D

Notre balade à travers les jolies rues du centre nous amène finalement plus bas, face à l’Ill, l’affluent du Rhin. C’est une autre facette de Strasbourg qui se dévoile, séparées par ce cours d’eau, les deux rives se reflètent dans l’eau et nous apercevons au loin des églises, des petites maisons. C’est vraiment très agréable de se balader là. En temps normal, il y a des bateaux qui font la traversée mais aujourd’hui les traversées n’ont pas lieu. Le courant est vraiment très fort, je pense qu’il doit être difficile de s’en sortir en cas de chute haha ! L’eau monte également assez haut sur les berges aujourd’hui.

On pénètre tranquillement dans le quartier Petite France, il y a pas mal de monde dans le coin. Nous croisons même des groupes de visites guidées qui s’arrêtent au mêmes endroits que nous… Arg !

Les maisons sont vraiment magnifiques ici, et c’est rempli de petits restaurants attrapes-touriste. Nous traversons la grande artère principale et arrivons sur les ponts couverts, que nous traversons. Il y a une petite maison communautaire en plein milieu des canaux, c’est assez sympa !

Face à nous se trouve le barrage Vauban sur lequel nous voyons des dizaines de personnes. J’avais prévu de monter sur le barrage car il offre un joli point de vue sur la ville. C’est donc ce que nous allons faire !

Nous devons tout d’abord pénétrer à l’intérieur avant de trouver des escaliers permettant d’accéder au toit. Nous traversons le barrage pour jeter un œil à l’intérieur, il n’y a pas grand chose à y voir, c’est assez triste, on dirait une prison malgré quelques statues exposées derrière des grilles.

On monte finalement sur le toit qui est aménagé et permet d’accueillir les visiteurs. La vue sur Strasbourg est magnifique. On y voit les ponts couverts, la Petite France mais également la cathédrale au loin. J’en profite pour faire un maximum de photos.

En descendant, il est près de 13H, nous recherchons donc un restaurant où nous poser, mais hors de question d’aller dans les restaurants attrapes-touristes vu tout à l’heure. Nous quittons un peu le quartier et tombons nez à nez avec « l’Académie de la Bière ». On dirait un bar à première vue mais il s’agit en fait d’une brasserie qui sert aussi bien des burgers que des tartes flambée, la spécialité de la région. Il y a bien évidement beaucoup de choix de bière dans cette brasserie, Julien est aux anges !

On pourra dire que nous avons tous les deux tester la célèbre tartes flambée Alsacienne… et en Alsace s’il vous plait !

Afin de digérer un peu après ce bon repas, nous repartons faire un tour dans le centre, à pieds. Ne sachant pas trop quoi faire cet après-midi, nous décidons sur un coup de tête d’aller reprendre la voiture qu’on avait garé hier soir à la gare.

Il est 15H, on a donc le temps d’aller visiter une petite ville dans le coin, mais si elle pouvait être de l’autre côté de la frontière ça serait encore mieux… Pourquoi me diriez-vous ? Et bien parce-que Julien veut faire vroom-vroom avec sa nouvelle voiture. Et en Allemagne, 80% des autoroutes sont à vitesse illimitée. Sur Google Maps, nous repérons Offenbourg, situé à 30 minutes d’ici. Les photos semblent sympa, c’est vraiment une petite ville qui se visitera rapidement, il nous en faut pas plus, c’est parti ! Let’s go !

A bout de 15 minutes, nous arrivons à la frontière. Aucune douane visible à part le panneau européen signalant le changement de pays. Nous traversons le Rhin et arrivons en Allemagne, accueillis par le panneau indiquant les nouvelles limitations de vitesse. C’est assez drôle !

Les premières routes sont à 80km/h et très rapidement nous pénétrons sur l’A5, nous apercevons le premier panneau de fin de limitation de vitesse. Gloops ! C’est dingue mais ça ne fait pas peur du tout de rouler vite car tout le monde roule plutôt vite et les Allemands roulent vraiment très très bien, ils se rabattent s’ils voient qu’ils gênent sur la voie de gauche, etc, donc au final, ce n’est pas si impressionnant que ça.

Nous allons un peu plus loin que Offenbourg pour profiter de l’autoroute avant de finalement refaire demi-tour pour arriver à destination. Il en faut peu pour nous amuser, que voulez-vous :D

Nous arrivons dans le centre-ville de Offenbourg immédiatement, et on trouve également tout de suite un parking à 1€ de l’heure. Parfait ! Nous partons à pied vers les rues commerçantes de cette petite ville. Il n’y a pas un chat et en ce jour de réveillon, tous les magasins sont fermés mais qu’à cela ne tienne ! Les rues sont toutes mignonnes et colorées.

Même dans cette petite ville il y a un grand sapin qui trône au centre de la place principale. Il y a aussi beaucoup de lumières et de décorations aériennes, c’est vraiment très mignon. Nous sommes en plein dans la golden hour, ce qui  donne vraiment de magnifiques photos sur cette place.

Nous déambulons de long de l’avenue principale bordée de sapin jusqu’à arriver à l’église, puis nous rebroussons chemin.

Après cette petite balade, nous reprenons la voiture 5 minutes avant la fin de notre heure de stationnement. Nous reprenons la route pour Strasbourg et évidemment, on regagne l’Alsace très rapidement ! Encore une fois, aucune douane n’est visible de ce côté là. Le passage Allemagne-France se fait très rapidement, il suffit de traverser le Rhin. Sur le pont à côté de l’autoroute se trouve le tramway qui traverse également la frontière. Très pratique pour ceux qui veulent travailler dans un pays et vivre dans l’autre.

Nous redéposons la voiture au parking St-Aurélie à 17H, bon plan pour ceux qui veulent stationner en ville sans payer 40€ par jour…  On choisi de rentrer à pied car maintenant que nous connaissons le chemin, cela va être très simple ! On rejoint donc le quartier de la cathédrale à travers les rues commerçantes. Les lumières jaillissent déjà. Sur le chemin, nous décidons de nous rendre au bar « Au Fut et à Mesure », dont Julien est un grand fidèle à Montpellier. On prend un verre chacun et on grignote un petit apéro pour commencer ces festivités du réveillon.

Le nouvel an se prépare un peu partout en centre-ville, l’animation commence déjà à se faire sentir, les bars se remplissent et pourtant, il n’est que 18H !

Sur les coups de 20H, on décide de regagner le restaurant où on était à midi car on a adoré ! On regagne donc le quartier de la Petite France à pied. Les lumières du quartier sont vraiment belles. Elles ne font que souligner la beauté des petites maisons. On se balade tranquillement dans ce charmant coin, qui est bien plus calme que ce matin, j’en profite pour immortaliser ça à nouveau. Nous regagnons finalement notre petit restaurant de ce midi et on peut dire qu’il y a foule.

Et oui, c’est le réveillon, les gens mangent tôt pour aller prendre un verre ensuite… Le videur placé à l’entrée du restaurant nous demande d’attendre un peu, ne sachant pas quand est ce qu’une table va se libérer. Au final, il revient nous dire que d’ici 10 minutes ça sera bon. Nous attendons dehors et on peut constater à quel point il fait chaud… il faisait 15°C cet après-midi et toujours plus de 10°C ce soir. On s’en souviendra de notre nouvel an en Alsace ! Nous ne sommes bien entendu pas les seuls à attendre et la seule place qui se libère est une grande table de 6. On nous demande alors si nous sommes d’accord de partager une grande table avec un autre couple arrivé juste derrière nous. Bon ben ok allons y (sinon on ne mangera jamais :D) ! Le couple est portugais, lui ne parle pas du tout Anglais et elle un petit peu mais aucun ne parle le Français. Je les aide à se faire comprendre par la serveuse car elle semblait vraiment débordée et n’avait pas l’air de comprendre un mot de leur Anglais. Et d’ailleurs c’est vraiment la course dans le restaurant, nous attendons un bon moment avant d’être servis. Les flammekueche sont aussi bonnes que ce midi, c’est déjà ça ! ^^

Il est 22H quand nous quittons le restaurant. Nous regagnons le centre de Strasbourg mais nous ne rejoignons pas notre hôtel tout de suite. Nous passons tout d’abord au Sofitel juste à côté, car nous avons notre verre de bienvenue à prendre. Nous pouvions le prendre au choix au Mercure ou au bar du Sofitel… Bon à votre avis on a choisi quoi ? :D

Nous nous dirigeons donc vers le bar « The Linq » accolé au Sofitel. L’établissement est très select, je ne m’y sens pas très à l’aise avec mon manteau et mon sac à dos mais bon… Nous sirotons nos boissons tranquillement et profitons du cadre pendant une petite demi-heure. Dans le hall de l’hôtel, un mini-concert privé à lieu, il y en a qui ne se refusent rien.

A 22H30, nous regagnons l’hôtel afin de se poser un peu. On est moyennement motivés à l’idée de ressortir à minuit mais bon… A 23h45 on se force finalement à rejoindre la Place Kleber. Une fouille a lieu pour les gens pénétrant dans le périmètre mais elle est très succincte. Il commence à pleuvoir un peu, il manquait plus que ça !

Il y a énormément de monde, et beaucoup de pétards sont jetés dans la foule, des feux d’artifices sont même balancés juste au dessus de nos têtes. On commence à avoir un peu peur et on décide finalement de partir. Fêter un nouvel an près de l’Allemagne c’est bien mais cela reste dangereux, en attestent tous les camions de pompiers qui passeront la soirée à faire « pinpon » près de la place. La pluie s’intensifie sur notre chemin du retour. Direction l’hôtel au pas de course !

Arrivés dans la chambre, je l’ai un peu mauvaise car j’aurai vraiment voulu vivre le passage à 2018 avec le monde dehors, mais cela devenait vraiment dangereux, et je comprends les autorités qui lutent pour empêcher l’importation des feux d’artifices de gros calibres venus d’Allemagne. Je n’aime pas me sentir en danger et rien qu’en suivant les informations sur Strasbourg ce soir là, on se rendait vite compte que ce n’était pas du tout safe d’être dehors…

J’allume tout de même la télé pour fêter le nouvel an avec Nikos sur TF1 (super ambiance n’est-ce pas ? :D). A minuit, j’appelle ma mère et ma sœur en direct. Les appels passent plutôt bien cette année ! On écoutera la musique jusqu’à 1H du matin avant de finalement s’endormir.

Nous avons entendu des pétards et des feux d’artifice clandestins, toute la nuit, fermer l’œil ne fut pas évident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*