Voyage en Irlande [29.06.2019 : O’Connell Bridge, Kilmainham, Grand Canal Dock et Courses de lévriers]

Ce matin, encore un réveil à 8H mais nous nous préparons un peu plus tranquillement car ils annonçaient de la pluie pour la matinée. Finalement, ma mère me dit qu’il ne faisait pas si moche que ça, tôt ce matin. Effectivement, le temps est nuageux mais ce n’est pas si terrible. Je décide de regarder les places en vente pour la prison de Kilmainham, certaines sont libérées le matin même, et je réussi à avoir des places pour le jour même à 14H. Parfait.

Nous partons juste après notre petit-déjeuner en direction de O’Connell Street pour aller faire changer la Leap Card défectueuse de ma mère. Nous traversons donc le O’Connell Bridge, ce pont plus large que long, que nous avions déjà entraperçu le premier jour. Nous repassons où nous étions la semaine précédente, alors que les nuages s’en vont. Finalement, le ciel est bien plus beau que lors de notre première visite, nous voyons bien le bout de la Spire.

Je profite de notre passage par la General Post Office, encore une fois, pour y poster une carte à une collègue.

Arrivés devant la boutique de Dublin Bus, j’explique rapidement le problème au guichet et on nous change la carte sans faire de chichi. Parfait !

De chaque côté de la rive, la pride parade se prépare, la police se met en place tandis que les vendeurs de rue essayent de liquider leur produits multicolores.
Soudain, nous avons 3 gouttes qui nous tombent sur la tête, je commence à m’exciter, à vite sortir mon parapluie, et finalement non, il n’y aura rien de plus. Oops ok, je me suis affolée un peu vite je crois.

Pour revenir sur la rive Sud de Dublin, nous choisissons de redescendre par le pont Ha’penny, qui est magnifique, tout blanc, en forme de portail.

Nous longeons ensuite un peu la Liffrey jusqu’à redescendre dans Temple Bar, bien moins animé qu’en soirée.

Je voulais voir le Temple Bar Food Market, qui n’a lieu que le Samedi matin mais je ne trouve définitivement pas l’emplacement. Je fini par demander à un gars de la sécurité et on m’explique qu’il est normalement là où on se trouve mais qu’il n’y en a pas aujourd’hui à cause de la pride parade. Ah mince alors ! Tant pis !

Nous faisons demi-tour et retraversons Temple Bar. Le quartier est bien moins animé qu’en soirée mais il y a des dizaines de futs de bière devant les pas de porte de tous les restaurants, témoignant de la veille. Ici, les camions passent effectuer les livraisons dans la rue et les poubelles ont l’air de passer plusieurs fois par jour pour conserver cette ville propre.

Il est 11H30 quand nous repartons pour l’appartement. En chemin, nous nous arrêtons à Tesco afin de nous acheter à manger. La visite de la prison de Kilmainham n’est prévu qu’à 14H mais je voulais essayer de voir un bout de la pride parade avant d’y aller. Normalement, nous avons tout juste le temps, elle débute à 13H, on devrait donc la voir quelques minutes après sur O’Connell Street. Ça tombe bien, c’est justement là que nous devons prendre notre bus pour la prison (je ne pensais pas dire cette phrase un jour !).

Après mangé, nous repartons donc en direction du pont O’Connell Bridge. Il y a énormément de gens qui se baladent et se mettent en place le long de l’avenue. Les vendeurs de produits dérivés aux couleurs du drapeau LGBT+ s’en donnent à cœur joie. Il y a une très bonne ambiance ! Nous ne pouvons pas trop nous approcher car il y a déjà beaucoup de monde. Je vois au loin des bus qui passent et des mains qui s’agitent, et aussi plein de ballons mais hélas, à notre distance, nous ne voyons rien de plus.

Nous allons maintenant attendre le bus mais avec toutes les rues fermées, je ne vois pas trop comment il va passer. Nous attendons un moment mais toujours rien. Google Maps m’en prévoit 4 ou 5 que nous ne voyons jamais arriver. La prison de Kilmainham est assez loin et la visite est à 14H pile car elle se fait uniquement sous forme de visite guidée.

Je décide finalement de prendre un taxi. Il y en a des dizaines qui passent, c’est finalement une autre personne qui en arrêtera un avant moi. Coup de chance, ils sont trop nombreux et trop chargés pour le taxi qui nous prend donc à sa place. Ouf ! Le chauffeur était super sympa, il nous demande si nous avions réservé pour 14H et nous dit que nous y serons. Il me dit également qu’il est né à Dublin et nous demande d’où nous venons. J’ai un peu de mal à comprendre les vieilles personnes avec l’accent irlandais, les jeunes ça va, mais lui c’était un peu plus compliqué. Malgré tout, il nous dépose à 13H58 devant la prison. Ouf ! Pile à l’heure !

Une jeune femme nous prend en charge, nous sommes un groupe d’une vingtaine de personne. Elle nous conduit d’abord à l’étage où nous pouvons voir les cellules où les prisonniers étaient gardés. Pendant le surpeuplement de la prison, ils étaient jusqu’à 5 là-dedans ! Nous voyons également les cellules qui ont accueilli les leaders de la rébellion irlandaise . Les noms de O’Connell, Pearse, etc, sont indiqués au-dessus des box.

Nous visitons ensuite la nouvelle aile de la prison, celle qu’on peut apercevoir dans certains films ou séries. Son design particulier permet à un seul gardien de surveiller la totalité des cellules depuis son poste d’observation.

Nous entrons ensuite tous dans une pièce et la guide referme la porte. Il s’agit en fait de la dernière cellule où les futurs exécutés dormaient avant le châtiment extrême du lendemain.

Les explications se poursuivent dans la cours d’exécution. Certains détails font froid dans le dos mais notre guide était vraiment à l’écoute et nous a raconté plein d’histoires intéressantes sur les lieux.

La visite se termine ainsi à 15H pile, nous remercions notre guide pour ce moment d’histoire et skippons la boutique souvenir.

En sortant de la prison, nous nous asseyons quelques minutes afin que je puisse faire une petite réservation pour demain. J’avais en effet vu l’enthousiasme de mes parents à chaque fois qu’un bus viking passait avec les gens qui criaient à l’intérieur. Il s’agit du tour « Viking Splach » effectué avec un véhicule amphibie. Nous réservons ce tour pour demain matin 9H30.

Nous reprenons ensuite un bus qui nous conduira à Grand Canal Dock. En chemin, je me rends compte que nous devrons changer de bus à côté de l’hôtel de ville. Vu que nous n’avons pas pu le visiter hier à cause du mariage, c’est maintenant ou jamais, car demain, dimanche, ça sera fermé.

Nous nous arrêtons non loin de l’hôtel de ville, les rues sont bondées de jeunes aux drapeaux multicolores et les bars servent déjà des bières par dizaines.

L’hôtel de ville est vraiment beau et l’intérieur vaut le détour. Une jeune femme m’explique que nous pouvons voir un trou dans une des statues car lors de la prise de l’hôtel de ville par les Anglais, une balle a traversé une statue pour aller se loger dans le mur juste derrière. Nous faisons rapidement le tour avant de repartir.

Après cette rapide visite, nous repartons prendre le bus pour rejoindre le quartier moderne de Grand Canal Dock. Il s’agit d’un quartier récent aménagé sur les rives de la Leffrey. Nous mettrons une demi heure pour y arriver à cause des bouchons interminables alors que ce n’est pourtant pas si loin.

Finalement, nous voilà arrivés ! Il fait humide dans ce quartier, mais les appartements sont vraiment magnifiques et très récents. Le Théâtre est juste derrière nous et il y a de grandes barres rouges devant le canal. C’est un endroit idéal pour se poser au soleil. Nous nous posons donc un instant et regardons les enfants qui se jettent à l’eau, elle doit pas être chaude dis donc !

Nous faisons le tour et arrivons jusqu’au Pont Samuel Beckett qui a une forme d’harpe, tout comme Guinness !

Juste à côté, on y trouve une «Diving Bell». Aujourd’hui il s’agit plus d’une attraction touristique, mais elle a été utilisée pendant près de 90 ans pour la construction des murs de quai de la ville.

Nous nous arrêtons dans un magasin autour du canal pour nous acheter à manger pour ce soir, au moins ça, c’est fait !

A 18H30 nous décidons de nous rendre au Shelbourg Stadium, où aura lieu la course de lévriers.

L’entrée coûte 10€ pour un adulte, mais 5€ pour un sénior, au final nous en aurons donc pour seulement 20€. Il y aura 13 courses ce soir, on nous délivre le petit livret avec les détails des chiens qui courent, leur palmarès, etc… Il est interdit d’y amener de la nourriture achetée à l’extérieur mais tant pis, nous avons déjà nos casse-croûtes, nous mangerons vite.

Je ne comprends pas grand-chose aux paris et il n’y a personne pour nous expliquer pour l’instant.

Nous commandons à boire et mangeons rapidement nos victuailles autour d’une table.

Une famille en face de nous était tranquillement installée, je me décide à aller leur demander comment se passent les paris, comment jouer, etc… La jeune femme m’explique absolument tout et je m’empresse d’aller tout réexpliquer à mes parents par la suite. Elle était adorable et elle est même venu me revoir ensuite pour me préciser d’autres détails.

On peut en fait parier sur celui qui sera le vainqueur (il y a 6 chiens partants), ou sur deux chiens pouvant arriver premier ou deuxième. On peut aussi essayer de deviner le duo gagnant, dans l’ordre ou dans le désordre, ou encore le trio gagnant. La mise est à 1€ par combinaison. Devant le stand des paris qui vient d’ouvrir, un prospectus est disponible dans toutes les langues pour indiquer quoi dire. Il suffit de dire «WIN 3 1€ » pour dire qu’on veut parier 1€ sur le numéro 3 en tant que vainqueur.

Nous tentons à chaque fois avec deux possibilités, et nous nous prenons vraiment au jeu. Nous gagnons parfois quelques euros, et parfois rien.

Nous nous installons dehors dans les gradins afin de voir les courses, il est cependant possible de rester également dedans autour des tables et de regarder les télévisions.

Les chiens sont présentés un à un puis placés dans leur box. Un appât fait le tour à une vitesse folle et les chiens s’élancent. A chaque fois c’est la même chose, un tour de stade en 30s à peine, et les numéros vainqueurs sont affichés tout de suite pour ceux qui n’ont pas pu apercevoir l’arrivée.

Un tracteur fait le tour pour tasser le sable toutes les 2 courses, et nous avons ensuite 15 minutes pour aller parier à l’intérieur avant de revenir à nos places.

Nous croisons beaucoup de Français ce soir, c’est dingue ! C’est le rendez-vous incontournable de Dublin !

Sur la fin, nous revenons à l’intérieur car il y a beaucoup de vent, ça commence à cailler ! Finalement ma mère gagne 5€ sur la dernière course. Ça aura été une super soirée, on s’est beaucoup amusés, il est tellement facile de se laisser prendre au jeu.

Nous rentrons à l’appartement, il est 23H, nous avons passé une excellente soirée, et en plus nous n’avons perdu que 9€ dans l’histoire ! A peine le temps de remettre mes appareils à charger, c’est déjà l’heure d’aller se coucher pour notre dernière journée à Dublin demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*