Voyage à Dubaï [05.03.15 : Départ pour Dubaï]

Ce matin, réveil à 4h, et oui ça pique mais nous devons prendre la navette en direction de l’aéroport à 5h30.
Le temps de boucler les dernière valises et nous voilà fin prêts à affronter le froid glacial et le vent qui a soufflé toute la nuit.
A 5H on quitte l’appartement et on se dirige vers l’arrêt de tramway, j’ai vraiment froid car j’ai fait le choix de ne pas prendre mon gros manteau, uniquement une fine veste en laine, histoire de ne pas m’encombrer inutilement lors de ce voyage (à Dubaï, il fait entre 25°C et 30°C actuellement).
On arrive à l’arrêt de bus de la navette quelques minutes après, il est 5h15, nous avons une bon quart d’heure devant nous mais la navette passe souvent en avance, on voulait donc être sûr de notre coup.
Seulement, cette fois, la navette arrive à l’heure, à 5h30. On se dépêche de monter dedans pour se réchauffer un petit peu, et on part en direction de l’aéroport de Montpellier.
On arrive vers 5h45, l’enregistrement se termine à 6H, c’est toujours un petit peu juste quand on doit prendre cette navette qui est normalement calée sur les horaires des vols. Pas grand monde au guichet pour une fois, on dépose rapidement les valises, l’enregistrement ayant été fait en ligne la veille.

On file à l’embarquement, pas beaucoup d’attente puisqu’une quinzaine de minutes plus tard, nous sommes déjà dans l’avion.
Le vol se passe vite et nous arrivons à Paris à 8h comme prévu.
Je profite de nos 5h de transit pour aller acheter quelques tickets de RER, j’en aurai besoin le week-end prochain étant donné que je reviens sur Paris par ce même vol et que je dois gagner Paris le plus rapidement possible, autant m’avancer en achetant dès maintenant mes billets de RER.
En faisant ce petit achat, on passe bien évidemment devant l’immense panneau de CDG. Notre vol n’est même pas encore affiché !

100_3986Nous avons pas mal d’attente à faire, il est bientôt 9H quand nous allons nous poser tranquillement dans le terminal.

Vers 10h30, nous nous dirigeons vers les restaurants pour grignoter quelque chose avant d’embarquer sur le vol. Le mcdo est malheureusement fermé, je me rabats donc sur le Starbucks.

A 11h, on reprend le chemin pour la porte d’embarquement au terminal 2E. On passe rapidement la sécurité puis la police des frontières, malheureusement PARAFES ne fonctionne pas mais il n’y a pas énormément de monde dans les files d’attentes à ce moment de la journée.
La salle d’embarquement est vraiment très éloignée du poste de contrôle, nous traversons bon nombre de tapis roulant avant d’arriver enfin à la porte L46.

Notre oiseau nous observe par la fenêtre !

100_3999Sur les coups de 12h40, l’embarquement commence. Nous nous retrouvons donc rapidement au 33ième rang de ce 777-300ER équipé de la nouvelle cabine d’Air France.

100_4004D’ailleurs la nouvelle cabine, je pense qu’à l’unanimité on ne peut qu’être content de ce ravalement de façade, surtout en ce qui concerne les IFE, le système est fluide, bien garnis et beaucoup plus intuitif et esthétique qu’avant.

L’embarquement terminé, on commence à cumuler un certain retard au décollage sans aucune explication. Le décollage n’a lieu qu’à 14h15 soit avec 45 minutes de retard. Au revoir Paris !

100_4045Très rapidement après le décollage la première prestation est servie. Bizarre, c’est une prestation chaude alors qu’il est 15H heure française, pas trop une heure pour manger.

100_4062Le vol se passe relativement bien, je profiterai du vol pour me faire deux films et quelques épisode de séries.

100_4060Une deuxième prestation a lieu environ 1H avant l’arrivée sur Dubaï, mais c’est une prestation froide avec un petit sandwich, rien de bien folichon donc.
Le commandant de bord nous annonce un plus gros retard sur Dubaï que celui déjà accumulé au départ en raison des nombreux vols arrivant à cette heure. Nous sommes donc placé en circuit d’attente en attendant.

Vers 00h15, nous voici enfin au sol à Dubaï. Dès la sortie de l’avion, dans la passerelle on se rend bien compte de la chaleur qu’il fait ! Yes !
On arrive dans un grand terminal très lumineux et très sympa.

100_4100Nous devons ensuite passer la police des frontières, des énormes queues sont présentes, on attendra bien une trentaine de minutes avant d’avoir le tampon nous autorisant à être sur le sol émirati.

Nous filons récupérer nos valises et retirer un petit peu d’argent avant de se retrouver dans la file pour les taxis. La file ? Que dis-je, ça va tellement vite qu’on nous fait limite courir jusqu’au premier taxi disponible. Pour nous c’est une femme dans un grand taxi au toit rose qui nous conduira jusqu’à notre hôtel.

Première impression de la ville, les buildings sont tout illuminés, on aperçoit bien évidemment la célèbre Burj Khalifa de loin. Le taxi file file file… on a l’impression qu’elle roule vachement vite, 100, 120, 130km/h… mais ça semble être la même chose pour les autres véhicules donc on ne s’inquiète pas trop.
On arrive rapidement devant notre hôtel : l’Ibis Mall of the Emirates, situé juste à côté du Mall of the Emirates.
Nous ne sommes pas tout seul à arriver ce soir, nous attendons donc un petit peu pour le check-in. Lorsque c’est notre tour, il est quasiment 2H du matin, je vous avoue qu’on a eu beaucoup de mal à comprendre l’accent très prononcé de la personne à la réception qui essaye de nous vendre son petit déjeuner.
Après une bonne douche tant attendu, on se couchera finalement vers 2h30, soit 23h30 heure française. Demain : première journée de visite, il faut être en forme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*