Voyage au Japon [10.08.18 : Château de Hiroshima et karaoké sur Hondori]

Ce matin, le réveil sera un petit peu plus tard, on se permet de se lever à 9H car le programme de la journée n’est pas chargé, alors autant en profiter. Nous prenons le petit déjeuner chez Popocafé comme hier et savourons des pancakes et une boisson caféiné/chocolaté chacune.

Nous prenons ensuite le tramway jusqu’à proximité du château de Hiroshima. Il fait vraiment une chaleur écrasante aujourd’hui, on va mourir ! En plus, le soleil tape énormément. Moi qui m’attendais à un ciel voilé et de l’humidité au Japon, il faut plutôt se couvrir de crème solaire et porter une casquette si on ne veut pas attraper une insolation.

Nous arrivons devant le château en descendant dans un passage sous-terrain. C’est assez curieux mais ça permet de traverser les grandes avenues avec 6 ou 7  voies qu’il serait impossible de traverser en temps normal. Devant le château, on cherche où est le guichet mais il n’y en a pas. Il est en revanche possible d’acheter des tours en bateau sur le lac. Euh non merci ! Je vais éviter, hein ! Nous pénétrons dans l’enceinte du château qui n’est en fait qu’une cours avec plusieurs bâtiments. Il n’y a pas grand monde ce matin, la visite va être plutôt calme.

Nous pénétrons dans un premier bâtiment où il faut se déchausser mais ça fait tellement du bien de marcher pied nu ! Toute l’histoire du château y est raconté, depuis sa construction, jusqu’à sa reconstruction après la seconde guerre mondiale, images à l’appui. Seul problème : il n’y a aucune traduction en Anglais ! Pas commode pour comprendre, c’est vraiment dommage car d’après ce qu’on en a compris, ça avait l’air plutôt intéressant. Il y a aussi une machine permettant de réaliser un quizz pour tester nos connaissances… elle par contre, elle est en Anglais.. Quelle est la logique, haha ?

On fait rapidement le tour de ce bâtiment avant de ressortir sous la chaleur écrasante dans la cours du château.

On pénètre ensuite dans un petit temple où il est possible de faire la purification en se lavant les mains d’une certaine manière à l’aide d’une source d’eau et une grande louche. Tout est expliqué en Anglais sur une fiche (enfin !), on sait donc maintenant comment faire. Nous allons maintenant faire un tour dans le temple (qui est abrité du soleil, dieu merci !). Il n’y a pas grand chose à y voir à part la zone de prière mais il est joliment décoré et le torii en pierre qui nous accueille à l’entrée donne un bon aperçu du style du château. Nous pouvons là encore, tirer la chance comme hier, ou encore écrire ses vœux sur une planchette de bois qui restera accrochée là quelque temps. Je choisi d’écrire mes vœux, pour la modique somme de 500Y, je choisis la planchette de mon choix et écris quelques mots très bateaux (santé et bonheur pour toute ma famille et mes proches… original n’est-ce pas ?).

Nous repartons maintenant pour le denier bâtiment : le château ! Le vrai cette fois ! Car oui, le bâtiment principal est bel et bien cette petite merveille !Il faut débourser 370Y par adulte pour pouvoir entrer dans le château. Une fois cela fait, nous pouvons monter au 2ième niveau. Il y a 4 niveaux en tout, le premier étant le rez de chaussée et donc l’entrée. Ici, il existe quelques traductions en Anglais donc nous pouvons à peu près suivre l’évolution du château dans les années qui ont suivi sa construction ainsi que de toute la ville Castle Town qui encerclait le château. Des vidéos (avec casques pour la version Anglaise) sont également disponibles pour en savoir un petit peu plus. Pour les collectionneurs, il est possible de ramener un souvenir gratuit de son passage ici grâce aux tampons à disposition dans l’entrée.

Au 5ième et dernier niveau, c’est l’ouverture sur le haut du château, on peut y voir une vue panoramique sur la cours et sur la ville d’Hiroshima qui s’étend au loin. La vue n’est pas très haute mais c’est quand même un point de vue sympa.

Nous redescendons sur les coups de 12H30 et après un petit ravitaillement en eau, nous reprenons notre route en direction du tramway.

Sur le chemin, nous voyons un grand centre commercial que nous avions déjà vu ce matin. Cette fois nous entrons pour voir ce qu’il y a à manger dans la galerie marchande. On y trouve un restaurant à sushis alors on décide d’y entrer, même si on ne connait pas trop le fonctionnement. On nous installe face au comptoir et on nous donne des papiers pour commander ainsi qu’une carte des produits disponibles. Il y a même des frites dis donc haha ! Chose que nous remarquons dans tous les restaurants, l’eau semble gratuite et servie de manière régulière par un serveur durant le repas. Également, l’addition est déposée face cachée sur la table et nous pouvons compter sur les doigts d’une main les restaurants acceptants la carte bancaire.

Après cette petite pause déjeuner, nous pénétrons dans le centre-commercial pour regarder les enseignes présentes mais il n’y a rien de vraiment intéressant. Il n’est que 14H, nous décidons d’aller faire un tour au Pokémon Center, la pub est inscrite partout mais il ne semble pas être dans le mall. Finalement il est trois buildings plus loin mais caché au 6ième étage d’un autre grand mall.

Nous faisons le tour rapidement mais il n’y a pas grand-chose à acheter, c’est surtout pour les enfants ou les collectionneurs. Il y a une grande promo autour du baseball, c’est assez impressionnant.

Il est possible de faire le tour du quartier pour trouver des tampons « Pokémon » et ainsi remplir une grille qui permet ensuite d’avoir des cadeaux mais bon, avec la chaleur qu’il fait, nous n’avons pas trop envie de courir après les Pokémons. Nous avons plus envie de nous poser dans un café pour siroter une bonne boisson fraiche, et c’est d’ailleurs ce que nous faisons.

Nous reprenons ensuite le tramway pour descendre un peu plus dans le centre-ville car je voulais voir le City Hall. Finalement, nous arrivons devant et il n’y a rien de fou, on ne dirait même pas une mairie mais plus des immeubles de bureau, il n’y a rien de marquant devant. En général j’aime bien passer devant les mairies des villes que je traverse mais là clairement, on aurait pu s’en passer. En revanche, depuis le début du séjour, nous entendons énormément de cigales chanter, et là, nous en voyons une énorme sur un arbre. Sa taille est vraiment impressionnante !

Dans la rue, beaucoup de Japonaises se couvrent les bras et le cou pour ne pas bronzer, elles portent de grandes guêtres, elles doivent avoir vraiment très très chaud. Et oui au Japon, la pâleur est synonyme de beauté.

On constate que les vélos sont vraiment très dangereux, ils passent n’importe où et même au feu rouge. Même s’ils ont une piste cyclable, ils roulent sur le trottoir et klaxonnent pour passer quand un piéton ose les gêner. On s’est plusieurs fois fait peur avec ces vélos fous sortis de nul part.

Il est 16H quand nous repartons en direction de notre hôtel. Nous nous posons durant presque 3H pour nous reposer un peu et commencer à préparer nos valises. A la TV, ils diffusent toujours le baseball, Adélie suit ça très sérieusement alors que je m’attèle à résumer mes journées et à discuter avec ma famille.

Nous ressortons à 19H pour nous rendre en centre-ville. Adélie avait repérer un restaurant d’Okonomiyaki, alors c’est parti ! Nous prenons le tramway pour quelques arrêts et arrivons quelques minutes après devant le restaurant. Il est difficile à repérer car la devanture n’est pas « traduite », il est un peu caché. Il n’y a d’ailleurs que 4 tables de deux, et des tabourets le long du « bar » où nous nous installons. La spécialité est préparée sur une grande plancha devant soit, il faisait environ 40°C devant cette plancha malgré la clim du restaurant.. Fiou ! Nous avons bien mangé et passer une bonne soirée dans cet endroit typique.

Nous partons ensuite à pied à quelques mètres de là pour passer la soirée à Big Echo, une célèbre enseigne de karaoké. Ici, nous pouvons louer une pièce durant 1H, 2H…ou même toute la nuit ! Il est un peu compliqué de se faire comprendre mais finalement on nous délivre un numéro de salle. Nous prenons également le forfait « boissons illimitée ». Nous nous servons aux machines disponibles dans le hall, entre thé, Pepsi, et divers jus. Notre salle est située au 5ième étage, nous prenons l’ascenseur pour y  accéder et tentons de trouver notre pièce pour la prochaine heure. Notre salle est toute de rose vêtue, un employé en sort à peine et nous ouvre la porte. Je pense qu’il venait de la préparer parce que la tablette du karaoké était réglée sur « English song », c’est gentil !

Nous sommes dans une pièce très girly, mais en passant nous avons remarqué qu’il y a énormément d’autres types de pièces, des beaucoup plus grandes, des plus design, des plus sombres… La nôtre est assez grande pour 3 personnes maximum et est composée d’un canapé et d’un fauteuil ainsi que deux tablettes pour choisir les chansons et consulter le catalogue.

Nous épluchons le catalogue international et il y a des milliers de chansons en Anglais ! Ouf ! J’avais peur de ne pas avoir beaucoup le choix mais il y en a en fait vraiment beaucoup. Nous allumons nos micros, réglons le son (qui était vraiment très très fort) et nous passons 1H à enchainer les titres.

Quelques minutes avant la fin du temps imparti, le téléphone présent dans la pièce sonne et l’homme au bout du fil me demande si nous voulons poursuivre ou si nous arrêtons (enfin, de ce que j’ai compris !). Je lui dis que nous avons terminé, nous redescendons et réglons une dizaine d’euros par personne (en carte… Alleluia !)

Nous repartons ensuite en direction de Hondori pour faire un dernier tour rapide dans l’arcade commerçante. Nous reprenons finalement le métro pour rejoindre l’hôtel, il est déjà 22H30. Adélie profite que l’hôtel vende des souvenirs en rapport avec la saison de baseball pour craquer pour un petit porte clé.

C’est l’heure de fermer les valises et de dormir. Demain nous attaquons déjà la deuxième étape du voyage : Kyoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*