Voyage en Corse [23.08.14 : Direction Nice puis ferry pour Ajaccio]

C’est enfin le grand jour du départ en Corse !

Après quelques petites vérifications la veille concernant le trafic routier en ce jour de grand retour de vacances, on décide de se lever à 7H30 pour partir sur les coups de 8H30/9H de Montpellier.
Notre timming est respecté, à 8H45, on est en bas de notre rue quand soudain on reçoit un SMS de Corsica Ferries nous annonçant que pour des raisons « organisationnelles » notre bateau subira un retard de 3H et partira donc de Nice à 18H à la place des 15H prévues.
On se décide à partir quand même dès maintenant, de toute façon, on ne fera rien de plus à Montpellier alors autant aller visiter Nice sur le temps qu’on aura de libre.

A 9H, nous voilà parti sur l’autoroute jusqu’à Nice que nous atteignons à 12H15.
Nous avions choisi de nous arrêter au E. Lecler de St Isidore afin de faire le plein d’essence, on en profite pour manger un bout et c’est à 14H que nous arrivons au port de Nice. Un employé du port nous invite à garer notre voiture dans un parking spécial pour tous les passagers de notre ferry et nous dit que nous pouvons quitter le port, il faudra revenir à 17H.
Il fait bien chaud mais nous nous décidons à aller faire un petit tour sur la célèbre Promenade des Anglais qui longe la plage, la balade est facilité par de grands remparts qui donnent une vue imprenable sur la mer et la plage de couleur turquoise.

DSC_0065
Après quelques photos, on se dirige vers un petit café excentré du bord de mer pour se rafraichir et attendre tranquillement l’heure de repartir en sens inverse.

DSC_0029
Au bout d’une bonne heure, on décide de repartir vers le port et de regagner la voiture.

A 17H, tous les passagers sont appelés à retourner dans leurs voitures. On va poiroter encore de nombreuses minutes en pleine chaleur mais tout le monde va finir par arriver et le personnel va inviter les files de voiture à avancer pour faire le tour du port afin de rejoindre l’aire d’embarquement.
Un ferry Corsica Ferries est déjà présent mais il est sur le point de partir, ce n’est définitivement pas le nôtre ! Il est presque 18H et nous sommes à l’autre bout du port à la queue leu leu… on n’est pas prêt de partir !

DSC_0083

A 18H30, un bateau arrive enfin, les voitures commencent à débarquer et nous à embarquer. On est très vite stationné près de la sortie, plutôt cool, on pourra vite ressortir. Chouette ! Tout le monde se fait crier dessus par le personnel pour se garer ici, non finalement là, vite, il faut sortir des garages maintenant…

Le bateau est immense, on gagne via les escaliers un étage composé d’un bar intérieur, d’un bar extérieur et d’une piscine (fermée actuellement car de toute façon il est près de 19H30 quand nous quittons enfin le port de Nice !).

DSC_0095

On s’installe et on commande des cocktails et une bière corse (vraiment pas donnés), que le voyage commence !

DSC_0100
Ça m’ennuie un peu de devoir m’exprimer en Anglais à bord d’un bateau allant de Nice à Ajaccio mais le personnel ne parle absolument pas le Français donc la communication est un peu compliqué.

Tout va bien, sauf qu’au bout d’une heure de navigation, les effets du mal de mer commencent à se faire sentir sur moi, j’enchaine les deux Mercalm mais ça ne suffit pas… Je suis vraiment mal et je somnolerai entre deux allers/retours aux toilettes durant toute la durée du trajet. Palpitant quoi !
Vers 1h30, on nous annonce notre arrivée imminente à Ajaccio. On nous invite à rejoindre nos véhicules et à se préparer pour l’arrivée.
En effet, vingt minutes plus tard, nous sommes dans la voiture (après s’être fait écraser dans les couloirs avec les gens qui faisaient la queue pour descendre à leur véhicule également !)
Une fois la porte du bateau ouverte, nous sommes rapidement dehors, le GPS est prêt à nous guider vers notre premier hôtel du séjour : Le Castel Vecchio à Ajaccio.
Arrivée à l’hôtel, ça se présente mal, le parking de l’hôtel est bondé et nous sommes obligés de laisser la voiture garée dans une pente dans la rue après avoir été plutôt mal accueilli par le gérant.
On récupère vite la clé de notre chambre et on se couche sur les coups de 2h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*