Voyage en Angleterre en solo [24.06.22 : Journée à Oxford]

Ce matin, réveil à 8H30, je me prépare tranquillement en consultant la météo. Il a l’air de faire beau, je décide donc de maintenir ma journée à Oxford.
Il y a de grosses grèves du rail en Angleterre depuis le début de la semaine, la circulation est affectée un jour sur deux. Aujourd’hui normalement ça devrait aller, mais vu que les trains ne sont pas au bon endroit la veille, il risque tout de même d’y avoir des problèmes.

Je pars prendre le métro en direction de la célèbre gare Paddington car c’est de là que partent les trains pour Oxford. Je ne suis pas très inquiète car en cas de problèmes il est très facile de revenir sur Londres via plusieurs trains et même des bus.

Une fois arrivée à Paddington il est 9h30, le prochain train pour Oxford part à 9h50 j’ai donc le temps d’acheter mon billet en ligne via Trainline. Il m’en coûte £30 pour un aller-retour soit 35€ environ.
Il y a un monde fou dans la gare mais au fur et à mesure que les plateformes s’affichent les passagers regagnent leur train… sauf moi !

Il est 9h50 et la plateforme ne s’affiche pas, pire, le train est maintenant retardé de 10 minutes. Mon application me signale finalement que le train est annulé avant que je n’entende un message indiquant que le train n’est pas sorti du dépôt ce matin, il ne circulera donc pas. Bon et bien ça commence fort !
En discutant autour de moi avec d’autres passagers nous avons l’information qu’un train va partir à 10h20 pour Reading et que depuis là-bas il sera possible de prendre un autre train pour Oxford. Let’s go !

Seul problème, je n’ai pas de siège réservé dans ce train et il est complet, je vais donc devoir rester dans l’entre wagon et je ne suis pas la seule. Heureusement le trajet jusqu’à Reading ne dure que 25 minutes.
Je devrai ensuite attendre une petite demi-heure avant de monter dans le train suivant, toujours debout dans l’entre-wagon.

Il est 11h45 lorsque j’arrive enfin à Oxford, ce fut compliqué dis donc !
Il y a énormément de monde et je le constate dès la sortie de la gare, c’est fou parce qu’il y avait beaucoup moins de monde à Londres.

Le chemin entre la gare et le centre-ville et très vite fait, je découvre les jolis panneaux qui indiquent les noms des rues, j’adore !

Je me retrouve sur High Street la grande rue piétonne où se concentrent toutes les boutiques et restaurants, et ça tombe bien car c’est l’heure de déjeuner. Vu le monde qu’il n’y a je ne mangerai pas à l’intérieur, je prendrai à emporter pour manger dehors.

La rue est très animée, entre les touristes et les étudiants, on peut dire qu’il y a foule. Oxford est avant tout une ville très étudiante grâce à sa célèbre université, il ne faut pas l’oublier.

Je passe devant la jolie Carfax Tower et prend le chemin du Covered Market. Il s’agit d’un marché couvert où vous pouvez retrouver des fleuristes, des pâtisseries, et bien plus encore. Il y a aussi un Ben’s Cookies chez qui je vais chercher mon dessert, bien évidemment.

Le marché est très joli et les vitrines bien décorées, on peut y observer de beaux gâteaux en hommage à la Reine d’Angleterre par exemple, c’est plutôt particulier mais c’est magnifique.

Après cela, direction l’Université !
L’université d’Oxford s’étend sur tout un quartier sur divers bâtiments, on ne va donc juste pas « visiter l’Université », on se balade au milieu.

Après quelques minutes de marche j’arrive devant une grande bibliothèque à la forme plutôt insolite, appelé Radcliffe Camera. Malheureusement il n’est pas possible d’entrer à l’intérieur, ça semble être réservé aux étudiants.

Juste en face on trouve l’University Church of St Mary the Virgin que je m’empresse de visiter. Il est possible de monter au sommet d’une des tours de l’église mais il y a beaucoup d’attente car un grand groupe monte petit à petit. Tant pis ça ne sera pas pour cette fois.

En attendant, l’église est plutôt belle à visiter avec cet immense globe rotatif qui trône au centre.

Je poursuis ensuite mes visites dans les jolies ruelles au milieu des divers bâtiments de l’Université.

Chaque college d’Oxford a ses particularités, le plus simple est donc de déambuler dans les rues et entrer dans les cours lorsqu’on est attiré par le bâtiment.
Même si les visites intérieures sont souvent payantes avec audioguide il est possible de visiter les extérieurs qui réservent vraiment de belles surprises architecturales.

J’ai personnellement adoré la Tower of the Five Orders située dans la Bodleian Library.

Au milieu des colleges de l’Université les rues sont toutes plus mignonnes les unes que les autres et très typiques du coin.

Je suis par hasard tombée sur Holywell Street, une jolie rue colorée non loin du New College.

Je suis mon chemin et arrive devant la grande Christ Church Cathedral mais il n’est pas possible de visiter sans réservation et pour aujourd’hui tout est malheureusement complet.
Il s’agit sûrement du college le plus célèbre et le plus ancien. Pour les fans d’Harry Potter, sachez que c’est cette salle à manger, qui a servi d’inspiration aux créateurs du film. Bon personnellement ça ne m’intéresse pas vraiment je l’avoue.
Le parc jouxtant la cathédrale est lui, bien accessible. On y a une belle vue sur les bâtiments de la ville et sur la cathédrale. La balade est plutôt agréable même si le ciel commence à se couvrir un peu.

Je décide ensuite de me rendre au Folly Bridge, qui est un pont en pierre enjambant la Tamise.
On voit rapidement lorsqu’on sort des quartiers touristiques que c’est beaucoup plus tranquille. Le point de vue est plutôt mignon avec un petit restaurant en première ligne.

Le ciel devient vraiment gris, je me dépêche de retourner dans le centre car j’ai plus ou moins terminé les visites mais j’avais envie de faire quelques achats avant de repartir.

Je repasse au marché couvert et lorsque je ressors je constate qu’il pleut. Au final cela ne sera qu’une averse qui ne m’aura pas trop dérangée dans mes visites. Je fais quelques courses pour avoir de quoi manger ce soir puis je file dans une boutique souvenirs pour me ramener mes incontournables à savoir magnet et carte postale.

High Street est toujours aussi animée en milieu d’après-midi, avec de multiples bus à étage qui sillonnnent les quatre coins de la ville.
Pour ma part je n’ai pas eu besoin de prendre les transports, c’est une ville qui se visite très facilement à pied.

C’est maintenant l’heure pour moi de revenir vers la gare, et pour cela je passe par New Road qui est une rue très animée du centre-ville. Entre petites boutiques et centre commerciaux, on peut dire qu’on a l’embarras du choix pour le shopping ici.

Je passe devant le Oxford Castle, et même si je ne souhaite pas le visiter on en devine la forme depuis l’extérieur et c’est plutôt marrant de trouver ça ici.

Arrivée à la gare je constate que mon train est à l’heure et que la plateforme est déjà affichée, ça va donc mieux se passer qu’à l’aller.
Il y a beaucoup de monde sur le quai et je comprends qu’avec la suppression de plusieurs trains dans la journée, mon train risque d’être bondé. L’avantage c’est que cette fois j’ai une place réservée !

Le train arrive en gare à 16h55 comme prévu et la foule se rue à bord alors que moi je prends mon temps, de toute façon j’ai une place et il y a dizaines de personnes qui attendent de monter devant chaque voiture du train, il ne va pas partir sans nous de toute façon.
Au bout de 5 minutes, une contrôleuse apparait sur le quai munie d’un mégaphone pour indiquer que le train va fermer ses portes, ceux qui ne parviennent pas à monter devront attendre le prochain. QUOI ???
Je parviens à monter de justesse avant la fermeture des portes, dans la voiture située juste à côté de la mienne. Je me rends vite compte que je vais pouvoir faire impasse sur ma place assise, le train est littéralement plein à craquer, il est impossible de regagner la voiture, ni de bouger de plus de 50cm. Nous sommes plusieurs dans la même situation mais personne ne s’énerve (sauf moi, intérieurement).
Je passerai donc plus d’une heure debout dans l’entre wagon avec une chaleur étouffante (je porte un masque FFP3 dans les transports, vu la situation heureusement j’ai envie de vous dire, mais ça n’arrange pas le fait que je meurs de chaud).

A 18H10 nous voici enfin arrivés à Londres Paddington, je suis vraiment bien contente de descendre de ce train de l’enfer. Il me reste un trajet en métro à faire avant de regagner mon hôtel et terminer cette longue journée.
J’attrape mon Welcome Drink au bar avant d’aller déguster ça dans ma chambre tranquillement.

En dehors de ces trajets chaotiques, j’ai vraiment bien aimé Oxford même si je ne m’attendais pas à autant de monde là-bas. Ça vaut en tout cas largement le déplacement si vous voulez changer de vos visites à Londres pour une journée.

Après cette bonne journée c’est l’heure pour moi de me coucher. Demain je vais devoir changer d’hôtel pour me rapprocher de Wembley.