Voyage au Canada en solo [08.06.22 : Jean Talon, Petite Italie & Village Gay]

Ce matin, réveil à 9H et tout comme hier, je suis surprise de découvrir qu’il ne pleut en fait pas. Je regarde la météo et encore une fois ça a complètement changé, il ne pleuvra pas aujourd’hui malgré un temps couvert ce matin. Super !

Je pars de l’hôtel à pied en direction du square Dorchester, situé juste à côté de l’hôtel. Il semble être le spot photo idéal car des jeunes sont en train de poser un peu partout. Je passe un petit moment à parcourir le parc qui est très mignon et où les écureuils s’en donnent à cœur joie.

Juste en face se trouve la Basilique Marie Reine du Monde. L’entrée est gratuite et on me salut avec un grand sourire en m’invitant à entrer. Comme partout, les photos sont autorisées.

La Basilique est très belle et on peut entendre l’orgue raisonner ce qui rajoute un joli bonus à cette visite.

Je m’en vais ensuite prendre le métro en direction de Jean Tallon. Le célèbre marché se trouve à quelques stations de là et c’était ma visite suivante. Il fait très gris et il y a beaucoup de vent, j’aurai presque froid ce matin au milieu des buildings du centre-ville.

En sortant du métro je suis assez étonnée, le quartier n’a vraiment rien à avoir avec le reste de la ville et j’irai même jusqu’à dire qu’il détonne pas mal. On y trouve beaucoup de boutiques de prêt à porté low cost, on se croirait un peu dans une sorte de Barbès haha, après ça reste le Canada, je ne me sens pas pour autant en danger ici.

Je poursuis ma balade jusqu’au marché Jean Talon, très connu, il est le préféré des Montréalais pour sa diversité et sa taille.

Le marché semi couvert est vraiment très sympathique, on y trouve de quoi déjeuner mais aussi de quoi faire ses achats (fromages, viande, fleurs, etc). D’ailleurs si vous cherchez des souvenirs à l’érable, oubliez les boutiques de souvenirs hors de prix, vous trouverez votre bonheur ici. C’est avec quelques sachets de bonbons à l’érable que je repartirai du marché.

Pendant ce temps, tout comme hier, les nuages se sont complètement dégagés et le soleil pointe à nouveau le bout de son nez, c’est qu’il commence à faire chaud dis donc !

Depuis Jean Talon, situé à l’entrée du quartier de la Petite Italie, il est facile d’explorer les petites rues aux couleurs Italiennes. On y trouve forcément beaucoup de restaurants et de café italiens mais le quartier est moins marqué que celui de New-York tout de même.

Toute la partie autour de la Plaza Saint-Hubert concentre elle, toute l’ambiance latine, c’est assez drôle de passer de l’un à l’autre. L’avenue est remplie de boutiques de robes et c’est hyper agréable de s’y balader car l’avenue est couverte.

Je me balade dans la Petite Italie jusqu’à l’église Saint-Jean de la Croix et me pose un instant dans le parc juste à côté. Évidemment c’est encore une fois devant les écureuils que je vais fondre.. désolé mais ils sont vraiment trop mignons, je ne m’en lasse pas !

Je voulais ensuite poursuivre ma journée dans le quartier de Mile End mais mes pieds commencent à montrer des signes de fatigue. Qu’à cela ne tienne, j’ai une carte de transports illimitée, autant m’en servir.
Le Bus 55 dessert toute la zone et descend toute la rue, ce qui va beaucoup me servir. Après une longue attente, il arrive enfin et me déposera dans le quartier de Mile End, quelques rues plus bas.

Mile End est un des plus beaux quartier de Montréal. C’est un peu là où tout le monde a envie de vivre. Les maisons sont toutes plus belles les unes que les autres et les avenues sont remplies de jolis cafés.

Après une petite balade dans les alentours, je reprends le bus 55 en direction de la Place des Arts pour y attraper le métro.

J’arrive cette fois de l’autre côté de la place, ce qui me permet de la voir d’une façon différente. Les scènes sont toujours en cours de montage, de gros évènements sont en train de se préparer.

Je prends ici le métro pour ma dernière destination de la journée, le Gay Village.

On trouve ici un des carrefours de la communauté LGBT les plus célèbres de la planète. Dès la sortie du métro « Beaudry » les drapeaux arc-en-ciel font leur apparition. Je ne doute pas que l’endroit doit être super attrayant le soir avec tous les bars, mais en journée je l’ai trouvé un peu mort.

Je m’arrête chez Tim Hortons pour enfin tester cette enseigne Canadienne et découvre avec beaucoup d’amusement qu’ici aussi on appelle ça une « chocolatine ». Au final elle ne sera pas très bonne (à quoi je m’attendais aussi ?). Leur limonade ne me laissera pas un souvenir impérissable non plus, je crois que je reste une irréductible du Starbucks et puis c’est tout.

Je passe faire quelques courses pour pouvoir manger dans ma chambre ce soir et j’en profite pour acheter quelques douceurs locales à ramener en France.

Je commence à fatiguer, ça va être l’heure de rentrer. J’allais chercher l’arrêt de métro le plus proche mais finalement un petit coup de Google Maps m’apprend que le bus 747 passe ici dans 10 minutes et qu’il me déposera à 100m de l’hôtel. Parfait !

En attendant je m’avance un peu dans l’avenue et tombe sur un joli square avec de la musique. On y trouve beaucoup de gens qui jouent, l’endroit est super agréable.

Finalement le bus arrive. Il s’agit du bus qui va vers l’aéroport, ça me donne déjà un aperçu de ce qui m’attend Samedi.

Le chauffeur ne sera pas très sympa avec les personnes qui montent sans avoir la monnaie. Il fait comprendre qu’il ne prend pas la carte de manière assez agressive, et attention à celui qui ne dépose pas sa valise dans l’endroit prévu à cet effet. Ça ne rigole pas !

C’est peu après 17H que j’arrive à l’hôtel. Au moins je sais exactement où se trouve le fameux bus 747 et il est vraiment à quelques pas.

Après une bonne douche et la rédaction de quelques lignes sur cette nouvelle journée, je décide de profiter de ma soirée tranquille devant un film. Ça fait du bien parfois aussi de ne rien faire !

Je me coucherai sur les coups de minuit, les prévisions météos de demain ne sont vraiment pas optimistes et cette fois ça ne changera pas, demain sera vraiment une journée pluvieuse mais ce n’est pas grave, je prévois je rester en intérieur.