Voyage au Japon [05-06.08.18 : Départ pour Barcelone et Hong-Kong]

La veille du départ, le Dimanche 05 Août 2018, c’est déjà le moment de prendre mon pré-acheminement. J’ai en effet prévue de rejoindre Barcelone en train et de loger à l’hôtel pour être directement sur place pour mon vol de demain.

A 13H je quitte la maison pour rejoindre la gare de Montpellier d’où mon train partira à 13H40. Un dernier au revoir à Julien que je n’ai jamais quitté pendant une si longue période, et c’est le moment de monter dans le train. Le trajet est long et ponctué de multiples arrêts ce qui occasionne un retard de 45 minutes à l’arrivée à Barcelone.

Je dois ensuite rejoindre mon hôtel à Casteldefells, en banlieue Sud de la ville. J’ai choisi de loger là pour être à 10km de l’aéroport et être sur le trajet de ma sœur qui amènera ma nièce à l’aéroport. Ma nièce étant en vacances 100km en dessous de Barcelone, nous prévoyons de nous rejoindre le Lundi matin à 9H30 devant mon hôtel. Arrivée à Barcelone je choisi de prendre un taxi pour rejoindre mon hôtel situé à 20 minutes de là.

Je passe une fin d’après-midi tranquille dans le centre-commercial non loin de mon hôtel et une soirée devant un film sur mon PC. Une bonne nuit m’attend !

Le Lundi 6 Août, réveil à 8H30, je me prépare rapidement et échange quelques SMS avec ma nièce qui est en chemin pour me rejoindre. Je check-out l’hôtel et sors à 9H. Ma sœur, mon beau-frère et ma nièce sont déjà devant à m’attendre dans la voiture.

Direction l’aéroport de Barcelone à 10km de là. Nous arrivons à 9H30 et nous nous faisons déposées à l’arrêt-minutes du Terminal 1. Un dernier au revoir et c’est parti pour le début de ce voyage ! Nous entrons dans le terminal et je constate qu’il y a vraiment énormément de monde. L’enregistrement de notre vol est affiché en comptoir 209-214, donc à l’extrémité gauche de l’aéroport. Ravie de voir que les comptoirs Cathay Pacific ont déménagés et ne sont plus à la cave, parce que franchement, je ne sais pas si je l’aurai retrouvée ! Je maintiens mon avis sur l’aéroport de Barcelone, ce n’est vraiment pas le plus optimisé.

Le comptoir n’est pas encore disponible, l’enregistrement d’un autre vol d’une autre compagnie est en train de se dérouler. Nous nous posons à proximité et attendons 10H20 (3H avant notre vol).  Nous patientons en discutant un peu du voyage et de nos attentes. C’est maintenant l’heure d’aller s’enregistrer ! Nous déposons nos valises et on nous délivre nos boarding pass avec le sourire. Nous partons passer le poste d’inspection filtrage où il y a une queue monstrueuse, nous mettrons une bonne demi heure avant d’arriver airside. Le passage de la police des frontières sera plus rapide, nous voilà enfin tranquilles. Toutes les formalités sont passées, maintenant nous avons encore une bonne heure devant nous avant l’embarquement.

Nous faisons quelques achats avant de nous rendre en porte d’embarquement et nous allons nous assoir à proximité de notre porte. Finalement, la porte change, nous nous rendons à la nouvelle porte à 12H pile pour un embarquement programmé à 12H25. Il n’y a pas grand monde en porte d’embarquement et surtout aucun endroit pour se poser, aucun appel ne sera réalisé pour faire passer les passagers Business ou membre Asia Miles… étrange ! Une immense queue se forme derrière nous, en plein milieu du couloir qui dessert bons nombres de portes. Quand je vous dis que cet aéroport est mal fichu ! Je vois bien que l’avion n’est pas au contact, il est d’ailleurs assez loin sur le tarmac, il faudra donc prendre un bus, c’était déjà le cas l’année dernière.

Un premier check des cartes d’embarquements est effectué dans la file, et un second, avec les passeports, au moment de prendre les escaliers qui descendent sur le tarmac.

Vu que nous étions dans les premières de la file, nous montons dans le premier bus qui part en direction de l’avion. Notre avion est stationné relativement loin, je le repère très vite, en même temps c’est le seul Cathay Pacific dans le coin donc… ! :D

Nous montons dans l’avion, en passant par la Business (vous n’imaginez pas comment je suis dégoutée de passer devant et de ne pas y être… un an après ma belle expérience en Business sur ce même vol !).

Nous sommes à 3 rangs du fond de l’avion, mais c’est tout ce qu’il restait sur les côtés pour que je puisse avoir le hublot. Nous prenons donc place et le siège restant tardera à se remplir, on aura espéré jusqu’au bout mais finalement non, il y aura bien quelqu’un mais c’est une dame qui a l’air d’être plutôt sympa.

Le décollage sera repoussé de 20 minutes en l’attente de retardataires et nous partons finalement à 14H45 au roulage. Nous ne décollerons qu’à 14H à cause de la file d’avion en attente pour le décollage.

En attendant, nous pouvons déjà utiliser l’IFE avec le casque qui était déjà dans la pochette du siège. D’ailleurs, ce dernier est d’une taille vraiment correcte et très réactif. Le contenu des films est varié, pour les séries il n’y a pas grand-chose qui m’intéresse mais on fera avec. On nous distribue tout de suite le menu (à partager, un pour deux.. Je n’ai jamais vu ça… ils font des économies de papier ou quoi ?) et les formulaires d’entrées à Hong-Kong pour ceux qui les veulent.

Une nouvelle fois, je me paye le WiFi sur ce vol, pour 17€ je pourrai l’utiliser tout le vol.. c’est sûr que ça fait un peu cher mais bon, c’est un petit extra que je veux me permettre.

A 16H, l’apéritif est servi, une boisson est proposée, ainsi que des cacahuètes. Le repas arrivera longtemps après. Nous sommes au fond de l’avion mais tout de même, il y avait bien 1H30 entre le service de l’apéritif et celui du repas… Au choix, pour le plat chaud : porc, poulet ou lasagnes végétariennes.

En entrée, une petite salade, pour accompagner du pain et du beurre, et une glace vanille Movenpick en dessert. Le service de thé/café sera rapide à intervenir par la suite. Le plateau est assez petit et les couverts sont en plastiques, tout ce qu’on peut attendre d’une classe économique en fait.

Le vol se poursuit sans encombre, je regarde 2 films et puis vient l’heure d’aller faire un petit tour  pour se dégourdir les jambes. Nous profitons que notre voisine se lève pour y aller aussi. Nous passerons aussitôt après en mode nuit et les hublots devront être fermés. C’est parti pour une longue « nuit ». Je déteste cette phase où je me retrouve la seule réveillée au milieu de plein de gens qui dorment tranquillement.

Les PNC passeront souvent avec des plateaux de verres d’eau pour se rafraichir. Le galley arrière sera aussi rempli de boissons et de petits snacks (popcorn, cacahuètes). Ceux qui le veulent peuvent également demander un bol de nouilles instantanées.

J’alternerai entre films et musiques une bonne partie de la nuit avant de finalement voir les lumières se rallumer tout doucement environ 3H avant l’atterrissage. La cabine n’a pas trop dormi durant ce temps, nous avons vu beaucoup d’écrans allumés durant nos balades dans l’avion. Le petit-déjeuner est finalement servi. Au programme, nouilles chinoises ou pommes de terre et saucisses. Rien de sucré à mon grand désespoir :(

Le commandant de bord prend la parole pour nous annoncer un retard de 30 minutes à l’arrivée… ça ne m’arrange pas. Nous n’avons que 1H45 de correspondance à Hong-Kong, ça va être serré alors j’en profite pour demander à une hôtesse si notre correspondance est trop tendue ou pas. Elle me répond que ça devrait être bon, que nous pouvons demander de l’aide au sol pour nous aider à passer le PIF plus rapidement. Bon ben, il ne va pas falloir trainer !

D’ailleurs, les portes d’où partent les vols suivants viennent de s’afficher sur notre IFE. Nous partirons de la porte 19, et nous arrivons dans les portes 50 et quelques. Ça fait relativement loin quand même !

Il est 7H45 quand nous nous posons à Hong-Kong et pour une fois, il fait beau ! Nous avons de belles vues sur les îles en atterrissant, avec ce soleil rasant, c’est un beau spectacle. Une fois l’appareil stationné, nous nous levons assez rapidement même si en étant au fond de l’avion, cela ne change rien, nous sortirons quand même en dernières. Heureusement que nous ne sommes pas dans un A380 ! Finalement nous parvenons à descendre assez vite de l’avion, et nous sommes au contact (encore heureux dans leur hub !). Une petite course s’impose pour avoir notre prochain vol.

La suite demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité CAPTCHA : Merci de donner la réponse à cette opération avant de valider votre message :

*